Becky's Marine partie 4

767Report
Becky's Marine partie 4

Chapitre 4



Cela faisait presque 2 mois depuis mon rendez-vous avec Becky, qui s'est avéré être probablement la nuit la plus incroyable de ma vie. Je me suis assis dans la cabane à fumer au travail, profitant d'une pause dans l'agitation d'un quart de travail du mercredi lorsque mon téléphone a sonné. J'ai vérifié l'identité appelée et j'ai vu que c'était Becky.

"Bonjour"

"Hey vous"

"Quoi de neuf?"

« Rien, j'ai juste aidé dans la ferme d'un ami et j'ai pensé que je ferais une pause et que je t'appellerai. Comment se passe le travail ? »

"Ça va. J'ai été un peu occupé aujourd'hui mais rien que je ne puisse gérer. Qu'est-ce que tu fais ce soir ?"

"Smokey est probablement. Serez-vous là?"

"Pour un peu, mais je ne peux pas rester trop longtemps parce que je travaille demain."

"Quand repars-tu ?"

"Je termine jeudi soir. Puis je reviens lundi soir pour des heures supplémentaires."

"Ça a l'air merveilleux"

« C'est du sarcasme que j'entends ?

"Peut-être. Nous devrions aller à un autre rendez-vous"

"Ça a l'air amusant. Qu'est-ce que tu avais en tête ?"

« Je ne sais pas. Que veux-tu faire ?

"Eh bien, le bal du Corps des Marines approche. Voulez-vous m'accompagner?"

« Peut-être, c'est quand ?

"Eh bien, l'anniversaire du Corps des Marines est le 10 novembre, mais le bal n'est pas avant le 12."

"Ça a l'air amusant en fait. Est-ce que je pourrai rencontrer des gars avec qui tu as été déployé ?"

« Probablement. Cela dépend de qui se présente.

« Ok, c'est un rendez-vous !

"Super, j'obtiendrai tous les détails pour toi et je te tiendrai au courant de tout changement. Je dois y aller maintenant, retourner travailler pour l'homme."

"D'accord, parle à toi plus tard, chien du diable." dit-elle en riant et elle raccrocha avant que je puisse répondre. Je détestais être diabolique. C'était un nom qui nous a été donné par les Allemands après la bataille de Belleau Wood et est couramment utilisé comme motivation pour les Marines. Plus souvent qu'autrement, on l'entendait juste avant qu'on ait des ennuis, comme « hé diable chien, viens ici !

Je lui ai envoyé toutes les informations pour le bal par e-mail et en quelques jours, elle avait une robe toute choisie. J'ai dû nettoyer et préparer ma robe bleue, ce qui a pris la majeure partie de 2 jours. Le bal devait avoir lieu dans un casino à l'extérieur de Temecula, en Californie, ce qui signifiait que nous devions faire un voyage. J'avais de l'argent de côté pour un tel événement, alors le 10 novembre, nous avons pris l'avion pour LAX.

En arrivant à Los Angeles, je nous ai loué une voiture et nous sommes allés à notre hôtel à Temecula, à environ une heure environ de LAX. Nous avons eu un bon dîner ce soir-là et le lendemain, nous sommes allés à Knots Berry Farm pour faire des montagnes russes. J'y étais allé plusieurs fois auparavant au cours des 7 années où j'étais en poste à Pendleton, mais je voulais m'assurer qu'elle passait un bon moment.

Le lendemain, nous avons pris le petit-déjeuner dans un endroit local et à 16h30, nous nous préparions tous les deux pour le bal. Elle portait une courte robe rouge et une paire de bottines noires, alors que j'étais dans ma robe blues. Je venais juste de finir de tout enfiler mais ma veste quand elle est sortie de la salle de bain, ses bottes claquant sur le carrelage ont attiré mon attention et j'ai levé les yeux.

"Tu es ravissante" dis-je en lui baisant la main.

"Tu n'as pas l'air trop mal toi-même" dit-elle en me regardant de haut en bas.

"Je n'ai même pas la veste et tu veux déchirer ces vêtements? Attends plus tard et peut-être, si tu es une bonne fille, je t'offrirai quelque chose de spécial" dis-je avec un clin d'œil. Elle m'a donné une gifle ludique dans le bras et a attrapé ma veste du cintre.

Elle me l'a tenu pendant que je l'enfilais et que je boutonnais les boutons, puis m'aidait avec le fermoir du col. Je me tournai pour regarder dans le miroir et elle se tenait derrière moi avec ses bras autour de ma taille.

"Tu es si beau" dit-elle en souriant

« Nous formons une très bonne paire, n'est-ce pas ? »

"Oui, nous le savons. Quelles sont toutes ces médailles que vous avez?" Je me suis retourné pour qu'elle puisse les voir. La plupart étaient des choses qui demandaient peu ou pas d'efforts, comme les médailles de la défense nationale et du service maritime. Alors qu'elle les étudiait, elle en trouva 2 qui sortaient du lot.

« Quels sont ces deux-là ? demanda-t-elle en désignant les deux médailles.

"Celui-ci est l'étoile de bronze avec le combat 'V' et devinez ce que c'est."

"C'est un Purple Heart."

"Très bien."

"Voulez-vous me dire comment vous les avez obtenus ?"

"Ça, ma chère, c'est une histoire pour une autre fois. Nous devons y aller."

Elle m'a lancé un regard boudeur et a attrapé son manteau. J'ai attrapé mon chapeau et nous étions à la porte. 20 minutes plus tard nous arrivons au casino. Nous avons suivi les panneaux indiquant l'événement et nous nous sommes retrouvés dans une grande salle de bal avec une piste de danse en bois au milieu et de grandes tables rondes et des chaises à l'extérieur. Contre le mur de gauche se trouvaient un bar complet et plusieurs tables de nourriture. Le reste de la pièce était décoré de plantes en pot et de plusieurs photos de paysages et d'endroits lointains.

Nous regardions autour de nous, essayant de décider où nous asseoir quand j'ai entendu une voix familière.

« Putain de merde sur un seul Batman ! C'est Drew ?

Deux marines marchaient vers nous, l'un portait l'insigne de caporal et l'autre portait le chevron unique d'un PFC. Le caporal mesurait environ 5'11 avec des cheveux bruns coupés courts et un visage plutôt enfantin, tandis que le PFC ne mesurait qu'environ 5'7 avec des cheveux blonds courts et une cicatrice sur la joue qui allait du coin de sa lèvre à son oreille.

"Pourquoi si ce n'est pas le petit PFC Tyler, qui a grandi maintenant." dis-je en me tournant pour faire face à la paire de Marines.

"C'est le caporal Tyler maintenant" dit-il en se retournant pour montrer ses galons. "Combien de temps cela a-t-il duré?"

"2 ans au moins. Beaucoup trop longtemps. Mon dieu, où sont mes manières, Becky c'est Ronny Tyler, Tyler c'est mon rendez-vous Becky."

"Enchantée de vous rencontrer" dit-elle.

"Le plaisir est vraiment pour moi" dit-il avec un sourire.

"Ok, arrête de draguer mon rendez-vous. Je sais comment tu vas."

"Je n'ai aucune idée de quoi tu parles" dit-il avec un air sarcastique sur le visage.

"Oh oui tu le fais. Tu vas baiser tout ce qui bouge."

"Pas n'importe quoi, juste la plupart des choses."

Nous avons ri comme si nous n'avions pas passé de temps séparés. J'ai regardé le jeune Marine debout avec Tyler. Il n'avait pas dit un mot et à en juger par son manque de rubans venait juste de sortir du camp d'entraînement.

"Hé mec, je m'appelle Andrew, mais presque tout le monde ici m'appelle Drew, et c'est mon rendez-vous, Becky." dis-je en tendant la main.

"PFC Ryan Schmidt, ravi de vous rencontrer Sergent." Il nous serra nerveusement la main.

"Wow, je n'ai pas été appelé comme ça depuis longtemps. Vous n'avez pas à m'appeler par rang, je suis absent depuis 3 ans maintenant."

« J'ai compris. Ravi de vous rencontrer tous les deux.

"Où comptiez-vous asseoir Drew?" Tyler a demandé.

"Où est l'homme intelligent. Près du bar de préférence."

Nous avons trouvé une table le long du mur près du bar et avons commandé une tournée de boissons. Malheureusement pour Ryan, il était trop jeune pour boire, alors il a pris un coca. Nous avons bavardé et pris un peu de nourriture avant le début de la cérémonie, racontant de vieilles histoires de guerre et des histoires de réjouissances ivres, au grand embarras de plusieurs personnes. La cérémonie a commencé par des mots du commandant.

"Bienvenue Marines et invités d'honneur, au bal d'anniversaire du Bravo Battery Marine Corps. Nous sommes heureux que vous puissiez vous joindre à nous pour notre 240e anniversaire."

Il a reçu de brefs applaudissements avant de poursuivre. Il a prononcé un bref discours ainsi que la lecture traditionnelle des remarques du commandant et de l'ordre 47 du Corps des Marines. Quand il a terminé, une paire de traiteurs a roulé un gros gâteau à 5 étages qui a été coupé par les Marines les plus âgés et les plus jeunes présents.

Une fois la cérémonie terminée, la musique a commencé à jouer et les gens ont commencé à danser. Après plusieurs chansons, le DJ a invité tous les couples sur la piste de danse.

"Allons-y" dit Becky en me tirant de ma chaise, faisant rire certains des gars.

"J'arrive, j'arrive." dis-je alors qu'elle nous guidait vers la piste de danse.

La musique a commencé et nous avons commencé à danser, nous perdant rapidement l'un dans l'autre.

"Est-ce que tu t'amuses?" ai-je demandé pendant que nous dansions.

"Je passe un bon moment. C'est marrant de te voir avec tous tes vieux amis."

"Je suis content que tu t'amuses."

"Ils nous regardent tous." Elle fit un signe de tête vers notre table.

"Eh bien, donnons-leur quelque chose à regarder." Je la soulevai du sol et l'embrassai. Nous nous sommes embrassés pendant je ne sais pas combien de temps mais je me souviens qu'elle levait les jambes et que nous tournions autour.

Je l'ai reposée à la fin de la chanson et nous sommes retournés à la table au son des applaudissements et des sifflements.

"C'est bon de savoir que Drew l'a toujours." dit Tyler en me donnant une tape dans le dos. Becky nous regarda perplexe.

« A encore quoi ? » Elle a demandé

"La capacité de faire en sorte que le reste d'entre nous se sente inférieur."

Elle a souri à cela, ce qui m'a fait sourire. Tyler a saisi tout le moment.

« Devrions-nous, euh, vous laisser seuls ?

Je lui ai donné un léger coup de poing dans le bras et nous avons tous ri. Nous avons commandé une dernière tournée de boissons et Tyler a volé Becky pour une danse. Autant de conneries que je donne à Tyler, c'est un homme bon et je lui confie ma vie. Je pouvais les voir parler pendant qu'ils dansaient.

Quand la chanson s'est terminée, Becky est venue et m'a embrassé. "Je dois aller dans la chambre des petites filles, je reviens tout de suite."

Avant que je puisse dire quoi que ce soit, Tyler nous a crié. "Hey Drew, on a des cigares, tu viens ?"

J'ai regardé Becky, qui m'a simplement souri et m'a dit "vas-y, je vais te rattraper".

« Tu es sûr ? Je peux t'attendre. Ils ne vont nulle part.

« Allez-y, profitez-en tant que ça dure.

"Je te verrai dans quelques instants" dis-je alors que nous nous séparions. Nous sommes allés à un ensemble de bancs et avons allumé nos cigares. Tyler a été le premier à parler.

"C'est une sacrée femme que tu as là Drew. Elle t'aime vraiment."

« De quoi avez-vous parlé pendant que vous dansiez ?

"Toi surtout. Elle n'arrêtait pas de parler de toi. J'ai l'impression qu'elle est amoureuse."

Pourrait-elle vraiment être amoureuse de moi ? J'étais tombé amoureux d'elle, mais je n'allais rien dire jusqu'à ce que je sache ce qu'elle ressentait. Je lui demanderais peut-être plus tard.

"Terre à Drew, bonjour ?!? Tu es là-dedans ? »

« Hein ? Oh, désolé. Qu'est-ce que tu disais ? »

"Je disais, tu dois l'obtenir."

"J'ai eu ça, et c'était incroyable."

"Je parie, mais je voulais dire sur une base plus permanente."

C'est alors que Becky franchit les portes pour nous rejoindre. Elle s'avança et passa son bras autour de ma poitrine.

"Quoi de neuf les gars?" Becky avait de nouveau ce sourire sur son visage. J'adore ce sourire.

« Nous parlions juste de toi en fait. Tyler a dit de manière factuelle.

« Oh vraiment ? Quelque chose de bon ?

"Je dis juste à quel point tu es une si bonne prise pour Drew. Il a eu tellement de malchance dans le passé qu'il est temps qu'il trouve quelque chose de bien."

"Eh bien, nous ne sortons pas encore ensemble, mais je fais ce que je peux pour prendre soin de lui." Elle me serra fort dans une étreinte latérale et me regarda. Nous nous sommes perdus une seconde dans les yeux jusqu'à ce que Tyler nous ramène.

"Eh bien, embrasse-la."

Nous nous sommes embrassés passionnément jusqu'à ce que Tyler s'éclaircisse la gorge, nous rappelant où nous étions.

"Tu es sûr que vous n'êtes pas ensemble ?"

"Pas encore." Elle a répété. Je pourrais jurer l'avoir entendue accorder une attention particulière au « encore ».

Elle me regarda avec de la luxure dans les yeux. Je n'avais besoin d'aucun autre signal.

"D'accord Tyler, on devrait bouger. Je dois la mettre au lit."

"Ne réveillez pas les voisins" dit-il avec un clin d'œil.

"Des voisins ? J'essaie de réveiller les morts !" Elle a rappelé alors que nous partions. Nous sommes retournés à l'hôtel et je lui ai raconté quelques histoires de Tyler quand il était plus jeune et beaucoup moins mondain. Nous sommes rentrés à l'hôtel en même temps qu'un couple de personnes âgées. Le mari nous a remarqués et s'est approché alors que Becky sortait de la voiture.

"Semper fi fils !" dit-il d'une voix de gravier.

"Semper fi monsieur. Comment allez-vous ce soir?"

"Oh, nous allons bien, nous revenons juste d'un mariage. Vous revenez tout juste du bal ?"

"Oui monsieur, j'essaie de les faire quand je peux."

"Eh bien, je voulais juste vous remercier pour votre service à notre pays. Passez une bonne nuit vous deux." Il a commencé à s'éloigner mais Becky l'a arrêté.

"Excusez-moi monsieur, pourriez-vous nous prendre en photo ensemble ?" Becky a tendu un appareil photo jetable.

"Bien sûr. Vous formez un joli couple."

Elle a souri à son complément et nous avons posé pour la photo. Il a rendu l'appareil photo à Becky, nous l'avons remercié et nous sommes retournés dans notre chambre. Becky se dirigea directement vers son sac et en sortit un boîtier de CD.

"Avant d'enlever cet uniforme sexy, encore une danse."

Je soupirai un peu dans ma tête. Cet uniforme est sacrément beau, mais il est terriblement inconfortable, mais comment pourrais-je lui dire non.

"OK, encore une danse."

Elle a souri et a mis un CD dans son lecteur portable, l'a branché à des haut-parleurs et a appuyé sur play. J'ai tout de suite reconnu la chanson, c'était une chanson de Toby Keith, 'tu ne devrais pas m'embrasser comme ça'.

Nous avons dansé sur la musique jusqu'au refrain. J'étais sur le point de commencer à chanter avec elle, mais elle m'a interrompu avec un baiser. La musique diffusée..

'Tu ne devrais pas m'embrasser comme ça
A moins que tu le penses comme ça
Parce que je vais juste fermer les yeux
Et je ne saurai pas où j'en suis
Nous nous perdrons sur cette piste de danse
Tourner autour
Et autour
Et autour
Et autour'

Elle a rompu le baiser et nous avons chanté ensemble..

'Ils nous regardent tous maintenant
Ils pensent que nous tombons amoureux
Ils ne croiraient jamais que nous ne sommes que des amis
Quand tu m'embrasses comme ça
Je pense que tu veux dire ça comme ça
Si tu fais bébé embrasse-moi encore'

C'était incroyable, nous nous sommes tous les deux embrassés après la dernière ligne du refrain. C'était magique. Nous avons dansé ensemble jusqu'à la fin de la chanson, puis elle m'a aidée à retirer mon uniforme. J'ai raccroché ma veste et me suis retourné pour la voir penchée sur le lit, secouant son cul et souriant.

Je tombai à genoux et attrapai ses fesses, sentant le tissu doux de sa robe rouge ainsi que la fermeté de ses fesses. Elle arqua légèrement le dos, "ooh, quelqu'un se sent fringant."

"Eh bien, je suis un mec. J'ai tendance à être excité 85% du temps."

« Et les 15 % restants ? »

« Je mange ou je dors. »

Elle a ri jusqu'à ce que je fasse lentement glisser sa robe jusqu'au bas de son dos, puis elle m'a juste regardé avec un sourire malicieux.

"Pas de culotte je vois. Quelqu'un a dû penser qu'il aurait de la chance ce soir.."

« Voulez-vous me refuser ?

"Jamais"

Articles similaires

Plaisir de la soirée pyjama_(0)

Si vous ne croyez pas au matériel des jeunes garçons, ce n'est pas une histoire pour vous. S'il vous plaît, faites-moi part de vos commentaires car c'est ma première histoire. Salut, je m'appelle Charlie. Je suis un garçon de 14 ans aux cheveux bruns. Je mesure 54 et je suis raisonnablement maigre. J'ai les yeux bleu-vert et je me suis toujours considéré comme hétéro, mais je fantasme de temps en temps sur les gars. Alors je vais vous raconter une petite histoire de ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps..... C'était les vacances et je me détendais jusqu'à...

426 Des vues

Likes 0

Première fois que je partage ma femme

Eh bien, je ne sais vraiment pas comment commencer cette histoire, alors sautons directement dedans. C'est une vraie histoire vraie qui s'est produite et maintenant je la partage avec vous tous. Une fois que vous avez fini de lire cette histoire et que vous êtes intéressé par des photos ou des vidéos, veuillez m'envoyer un e-mail à [email protected]. Ainsi, mon histoire a commencé environ 2 ans après mon mariage. Mais avant d'entrer dans les gros détails, laissez-moi vous parler de nous. Je m'appelle Ethan et je suis un homme hispanique de 25 ans et ma femme Angelina est une femme hispanique...

796 Des vues

Likes 0

Fête du regard

Londres est une ville agréable à vivre, surtout si vous êtes un étudiant qui va à l'université et qui aime faire la fête. Ce n’est pas nouveau et tout le monde le sait. Ainsi que tous les propriétaires. Avec leurs prix fous, on demande une chambre, il est parfois difficile pour les étudiants de garder la tête hors de l'eau surtout si leurs parents ne sont pas de Knightsbridge par exemple. Mais comme toujours, il y a quelques exceptions. En dehors du centre-ville, à quelques kilomètres au nord de Westminster, se trouvent en fait plusieurs maisons qui, disons, « sortent de...

450 Des vues

Likes 0

Lit la baby-sitter Ch 01

LA LITERIE DE LA BABYSITTER Résumé : Une voisine lesbienne utilise Internet pour séduire sa baby-sitter innocente. Remarque : bien que publiée en septembre 2010, cette histoire a été entièrement réécrite en octobre 2012. Note 2 : Merci à MAB7991 et LaRacasse pour l'édition. LA LITERIE DE LA BABYSITTER Je m `appelle Megan. Je suis une femme célibataire de 35 ans avec un enfant de deux ans. Jenny était la baby-sitter parfaite. Elle va dans une école privée et porte toujours la jupe à carreaux et les nylons jusqu'aux genoux (j'ai trouvé intéressant qu'elle porte des nylons jusqu'aux genoux et non des...

1.2K Des vues

Likes 0

Mais chérie, ce n'était qu'une danse, l'histoire de Linda

Suite à; Mais chérie, ce n'était qu'une danse. Linda raconte son histoire à un ami. Remarque : Il n'y a pas de sexe dans cette histoire À tous les lecteurs qui ont demandé qu'on réponde aux questions, merci. Mais chérie, ce n'était qu'une danse La suite Un autre hiver de Chicago était l'histoire. Aujourd'hui était le premier vrai jour de printemps. Alors que Linda sortait, elle pouvait sentir l'air frais et propre du matin. Elle se souvient du bruit de la pluie printanière sur le toit alors qu'elle et son mari faisaient l'amour la nuit précédente et comment cela ajoutait à...

855 Des vues

Likes 0

Secrets à huis clos

J'ai toujours eu un faible pour les hommes plus âgés. J'ai toujours aimé l'idée d'en avoir un pour moi, mais je n'ai jamais pu trouver quelqu'un qui sortirait avec une femme plus jeune. C'était jusqu'à ce que je rencontre Jonathon. Jon a travaillé dans un magasin de violons, fabriquant et vendant son travail. Il n'était ni grand, ni petit. Il avait une belle carrure et un beau visage. Jon travaillait le jour où je suis venu dans son magasin. Je lui ai demandé de me faire visiter les lieux. Il a arrêté son travail et m'a fait faire le tour du...

854 Des vues

Likes 0

...

318 Des vues

Likes 0

Ce n'est plus un fantasme

La strip-teaseuse a écarté ses jambes juste devant mon visage et dans la lueur du club miteux, j'ai pu distinguer un petit filet de jus à l'entrée de sa chatte. J'aurais aimé qu'elle se répande pour moi, mais elle regardait le gros ouvrier du bâtiment à côté de moi. C'était une soirée amateur au club de strip-tease local et le gars qui faisait couler sa chatte était l'un des «juges du public». Je suis resté pour la fille suivante mais j'étais tellement excitée que je n'en pouvais plus. Je me dirigeai vers le bar avec ma main dans ma poche essayant...

1.1K Des vues

Likes 0

Le père protecteur de Sara, partie 9

Le père protecteur de Sara partie 9 Tôt le matin, je me réveille juste avant l'aube, le ciel oriental n'a rien perdu de sa noirceur. Je suis allongé là entouré de mes quatre amants, inquiet de ce qu'aujourd'hui va apporter. Dans trois heures, Sara a rendez-vous avec un nouveau médecin. Une heure plus tard, sa nouvelle voiture sera livrée à la maison. Je voulais vraiment que Sara sorte de la maison, mais ce n'est pas ce que j'avais en tête. Mes yeux se sont adaptés au peu de lumière que la ville apporte et filtre dans la pièce. Sara et Little...

1K Des vues

Likes 0

Infirmière gentille/Infirmière méchante

Note de l'auteur : J'ai dû retirer l'histoire de Pizza Boy parce que je l'ai finalement étoffée et vendue à un éditeur. Ils voulaient une publication exclusive pour l'histoire, elle a donc dû être retirée d'ici. Ce sera probablement la dernière fois que je tire une histoire pour un éditeur, mais je n'avais pas le choix cette fois-ci. Cherchez-le sur Amazon bientôt. Pendant ce temps : Je pose mes premières réflexions pour une histoire « Nurse Nasty » ici pour voir quel genre de réponse je reçois du merveilleux lectorat sur ce site. Si j'obtiens de bons commentaires, je terminerai l'histoire...

927 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.