Fête De Bébé Traite

461Report
Fête De Bébé Traite

Je suis sorti de mon camion de livraison. Il commençait tout juste à pleuvoir sur mon uniforme. J'avais commencé à travailler pour un magasin de maternité/bébé dans le centre commercial. Je dois parfois aller aider à préparer les articles achetés au magasin si nous sommes à court de personnel. Mon patron, la méchante garce, comme tout le monde l'appelle au magasin, voulait que je livre un berceau à une dame près de chez moi, à environ 45 minutes du magasin. Il était près de 10 heures du matin lorsque j'ai quitté le centre commercial avec le berceau. J'avais une bonne carte et des détails sur comment se rendre chez elle. C'était une jolie maison dans un quartier chic de la ville. Mme Starr habitait au bout de la rue, près des bois qui entouraient sa maison. Il y avait une grande et longue haie qui masquait la maison de la route.

Je me suis garé dans l'allée. J'ai appelé le magasin et leur ai fait savoir que je venais d'arriver. Mon patron a répondu et m'a dit : "Écoutez, faites tout ce que vous avez à faire pour rendre cette dame heureuse. Sa famille et tous ses amis font leurs achats au magasin. C'est son premier bébé et si les choses se passent bien, elle sera idéale pour faire des affaires répétées. Compris." fainéant!!!" elle a raccroché. J'ai jeté le téléphone portable sur le siège avant du camion. J'ai ouvert la porte latérale du camion et j'en ai sorti le berceau dans une grande boîte marron. J'ai placé la boîte sur un chariot à main et j'ai roulé le côté de la maison jusqu'à la porte d'entrée.

"Toc Toc!". J'ai attendu quelques secondes. J'étais sur le point de sonner à la porte lorsque la porte d'entrée s'ouvrit. Une très jolie femme d’une trentaine d’années nous ouvre la porte. Elle mesurait environ 5 pieds 5 pouces avec des cheveux blonds sales. Elle portait un pantalon de survêtement bleu layette moulant qui mettait en valeur son joli gros cul et ses cuisses. Son pantalon de survêtement était enfilé sur son ventre de femme enceinte et s'arrêtait juste au-dessus de son mollet. Elle avait une chemise blanche qui était tendue sur le devant de son énorme poitrine. Elle portait des pantoufles pelucheuses bleu ciel. "Bonjour, je m'appelle Brenda Starr, ravi de vous rencontrer, jeune homme. Oh, je vois que vous avez mon nouveau berceau. Je viens de le commander ce matin. Je suis allé à l'école avec votre patronne, Mme Stickler. Elle est si gentille." dit Brenda. J'ai souri alors que de sales pensées couraient dans mon esprit.

Elle m'a invité à entrer. J'ai poussé le berceau dans le couloir d'entrée. Elle avait une très grande maison à l’intérieur. Elle avait de grands planchers en bois qui reliaient les pièces du premier étage. J'ai regardé dans le couloir et j'ai vu son salon. Il y avait un salon à droite de la grande télévision à écran plat sur le mur du fond. Une immense cuisine à gauche. Une grande cour arrière avec une piscine et une terrasse. Elle avait de grandes fenêtres qui permettaient de voir le paysage autour de la maison rien que depuis le salon. J'ai souri et me suis retourné pour la voir marcher dans le couloir en direction des escaliers menant au deuxième étage. J'ai regardé son gros cul trembler dans ses sweats moulants bleu ciel. "La crèche est la troisième porte à droite, juste après la chambre principale. Juste là - alors qu'elle désignait la pièce depuis le premier étage. J'attends quelques personnes pour ma baby shower aujourd'hui. Mon mari ne reviendra pas. du bureau jusqu'à tard ce soir, donc si vous pouviez installer le berceau, ce serait génial. Nous pourrons récupérer le bébé demain à l'hôpital. Le petit gars a dû rester 3 semaines pour être en sécurité." dit Brenda.

J'ai ramassé la boîte marron et j'ai monté les escaliers. Je me dirige vers la crèche et ouvre la porte. Ils avaient une très grande chambre pour le bébé. Il y avait des vêtements pour petits garçons ainsi que des animaux en peluche bleu ciel. La pièce entière était peinte en bleu ciel. Il y avait un grand pouf sur le sol à côté d'une chaise en bois. Il y avait des vêtements sur une commode et deux biberons sur une petite table. Il y avait une machine à traire avec deux grandes ventouses qui passaient sur les tétons de l'autre côté de la chaise en bois. J'ai souri et j'ai posé la boîte par terre. Je me suis approché et j'ai ramassé les ventouses devant la machine à traire. Ils étaient froids et sentaient le neuf, comme s’ils n’avaient pas été utilisés. J'ai encore souri en voyant un petit journal noir sur la chaise en bois.

J'ouvre la laiterie. J'ai feuilleté les pages en m'arrêtant aux parties juteuses. Son mari a dû continuer à consulter une banque de sperme et effectuer 6 à 7 dépôts lui donnant un nombre de spermatozoïdes suffisamment important pour que Brenda soit enceinte. Ses parents et amis n'aimaient pas son mari. Il était très occupé par son travail et lui consacrait peu de temps. Elle était tombée enceinte en espérant qu'il s'intéresserait davantage à elle. Je suis arrivé à la dernière page et Brenda a écrit qu'elle n'avait pas eu de relations sexuelles ni fait l'amour depuis près de 9 mois. Son mari ne la trouvait pas attirante lorsqu'elle était enceinte. Elle espérait perdre du poids après l’accouchement. Elle avait accouché il y a 3 semaines d'un petit garçon à 21h. C'était sa dernière entrée à la laiterie. Je l'ai remis sur la chaise et je me suis gratté l'aine. Ma bite commençait à devenir dure en pensant à une MILF blonde chaude et sale avec d'énormes juggs qui n'avait pas été couchée depuis un certain temps. J'ai chassé cette pensée de la mienne et je me suis remis au travail en ouvrant la boîte marron.

Il m'a fallu environ 20 minutes pour assembler le berceau. Elle était assez grande mais petite par rapport à la grande crèche. J'ai fait rouler le berceau à côté de la chaise en bois. Je me dirigeai vers la porte menant à la chambre principale. J'ai ouvert la porte et j'ai regardé à l'intérieur. Ils avaient un grand lit à baldaquin avec une douzaine d'oreillers jaunes sur des draps en soie jaune. J'ai vu qu'il y avait un grand dressing. Je me dirigeai vers le placard. J'ai jeté un coup d'œil à l'intérieur. J'ai ensuite atteint l'intérieur avec ma main gauche pour tâter la partie Brenda du placard. J'ai enlevé une paire de jeans. J'ai ensuite trouvé un soutien-gorge blanc posé sur le sol. J'ai évoqué les deux devant mon visage. Elle portait un soutien-gorge taille 36JJ - taille 32 pouces - 36 Ass pour son jean. Je les ai laissés tomber tous les deux quand j'ai entendu des pas monter les escaliers. Je suis retourné à la crèche.

La porte de la crèche s'ouvrit et Brenda entra. J'étais debout au milieu de la pièce, la regardant alors qu'elle se dirigeait vers le berceau. "Wow, tu as fait un excellent travail en assemblant le berceau. Vous assemblez les choses très rapidement. Je sais pourquoi Mme Stickler vous aime tant." dit Brenda. "Merci, c'est agréable d'entendre quand vous faites du bon travail. Avez-vous besoin d'aide pour quoi que ce soit. Je suis vraiment bon dans de nombreux emplois différents. Vous l'appelez, je peux vous aider." J'ai dit. "Hmm. J'ai des problèmes avec un article que j'ai reçu en cadeau. Je pense que votre patron l'a eu pour moi mais je peux me tromper. La machine à traire semble ne pas fonctionner. J'appuie sur l'interrupteur, cela fait beaucoup de bruit mais ne fait rien. Cela commence à être un vrai problème, surtout quand le bébé rentre à la maison demain. Sans compter que je continue de tacher toutes mes chemises propres. Tu vois !!" dit Brenda. J'ai regardé son sein gauche et il y avait une grosse tache humide sur son gros mamelon. Je pouvais distinguer son gros mamelon violet foncé engorgé sous sa chemise blanche à cause du lait.

"Pas de problème, c'est un problème courant avec cette machine en particulier. Pourquoi ne pas descendre dans mon camion et réparer la machine et je reviens tout de suite. Prends ces deux bouteilles là-bas et je te retrouverai dans ton salon. . Comment ça sonne?" J'ai dit. "Si vous pensez que c'est la meilleure idée. Je laisserai la porte d'entrée ouverte et vous pourrez rentrer. Merci !!" dit Brenda.

J'ai menti, la machine fonctionnait probablement mais elle a oublié de passer la machine en mode aspiration. Ils nettoient la machine au magasin avant de l'emballer et oublient parfois de remettre la machine en mode aspiration. Je suis retourné au camion et j'ai vérifié mon téléphone portable. Un seul appel manqué du magasin. J'ai rappelé et dit à Mme Stickler que je réparais la machine à traire. Je lui ai aussi dit que je l'aidais avec quelques autres choses et que je reviendrais plus tard que prévu. Elle était contente que je reste jusqu'à ce que ce soit fait. J'ai mis la machine en aspiration. J'ai regardé autour du camion à la recherche de tout ce dont Brenda pourrait avoir besoin pour un nouveau-né. J'ai atteint derrière le siège et j'ai ouvert un grand sac en papier. Il y avait encore des biberons, un anneau de dentition, une tétine et un hochet. J'ai aussi trouvé de l'huile pour bébé et du liquide chauffant. Vous appliquez le liquide chauffant sur votre peau, ce qui rend la zone agréable et chaude au toucher. J'ai eu un grand sourire sur mon visage et je suis retourné à la maison.

Je ferme la porte derrière moi. J'ai enlevé mes bottes de travail et les ai placées à côté de la porte d'entrée. J'ai marché dans le couloir en direction du salon. Brenda était assise sur son canapé blanc au bord et me regardait. Elle sourit à nouveau. "Je pense que je l'ai réparé. Chaque fois que vous avez fini d'utiliser la machine, vous tournez l'interrupteur vers la droite. Lorsque vous voulez utiliser la machine à traire, vous tournez l'interrupteur vers la gauche. Comme ça !!" J'ai dit. "Ok, ça a l'air bien. Mais comment puis-je savoir si je travaille vraiment. Je détesterais que tu partes et que ça soit toujours cassé." dit-elle.

"Nous aurons une idée. Gardez à l'esprit que je suis un professionnel en ce qui concerne les affaires de bébé. La machine à traire, si elle est utilisée correctement, peut être d'une grande aide. Vous devrez d'abord remonter votre chemise." J'ai dit. Brenda a regardé autour de la pièce et a dit : "Es-tu sûr que tout va bien ? Je veux dire, devons-nous faire ça ici, maintenant ?" J'ai souri et j'ai dit "Si vous voulez que cela soit bien fait. Alors remontez votre chemise. J'ai vu beaucoup de femmes nues. Vous ne serez pas le premier. De plus, je suis un professionnel." Brenda eut l'air perplexe puis hocha la tête "oui !!"

Brenda descendit jusqu'au bas de sa chemise blanche et la passa par-dessus sa tête. Elle m'a tendu la chemise blanche que j'ai placée au bout du canapé. "Ok maintenant, je vois que tu ne portes pas de soutien-gorge. Frotte ce lubrifiant, je veux dire du gel sur tes mamelons. Cela les réchauffera et leur permettra de libérer plus facilement le lait." J'ai dit. L'énorme sein de Brenda pendait jusqu'à son nombril touchant le canapé entre ses jambes. Ses mamelons sont devenus complètement dressés après quelques secondes d'application du gel. Ses mamelons étaient violet foncé, longs d'environ 2 pouces et très durs. J'ai souri alors qu'elle continuait à frotter et à tirer sur ses mamelons. "Ensuite, placez cette ventouse sur votre sein gauche, celui le plus proche de ma jambe." J'ai dit. Elle a suivi mes instructions. "Ensuite, je vais allumer la machine. Attendez que je vous dise de placer l'autre ventouse sur votre autre mamelon !! Ok !!!!" J'ai dit. Elle hocha la tête "oui !!!"

J'ai regardé son gros mamelon gauche. Du lait blanc jaillissait de la tasse dans le long tube transparent dans une bouteille de lait. La tête de Brenda était penchée en arrière et ses yeux étaient fermés. Elle respirait lourdement et gémissait tandis que la machine à lait pompait sur son sein gauche. J'ai tendu la main gauche et j'ai frotté mon renflement toujours croissant dans mon pantalon. J'ai tendu la main gauche et j'ai pris la ventouse pour son mamelon droit. Je me suis léché les doigts dans la bouche. Quand je les ai bien mouillés. J'ai atteint le sein droit de Brenda. J'ai frotté son gros mamelon, ce qui a rendu le gel plus chaud. Le lait maternel a jailli de son sein droit dans ma paume. J'ai regardé son mamelon droit continuer à projeter du lait chaud sur sa poitrine et son ventre. J'ai finalement mis la ventouse sur son mamelon droit, la faisant crier de plaisir.

"Mon Dieu, s'il te plaît, aide-moi !! Oui !! Oui !! C'EST TELLEMENT BON. Tu me traites !!! Oui! Oui! Ma poitrine est si bonne !!!" dit Brenda. Je n’en pouvais plus. J'ai retiré ma chemise suivie de mon pantalon. J'ai sorti ma grosse bite dans ma main droite. J'ai baissé les yeux et les yeux de Brenda étaient toujours fermés. La traite faisait couler ses deux gros tétons dans les bouteilles de lait sur la table basse. Brenda avait écarté les jambes grandes ouvertes, faisant monter ses sueurs bleu ciel jusqu'au haut de sa chatte. Je pouvais voir ses grosses lèvres de chatte et son clitoris replié sous ses sueurs.

Je me suis approché avec ma bite à la main. J'étais maintenant complètement en érection. J'ai tendu la main et j'ai commencé à me branler la bite avec un peu de son lait sur la main. Il faisait chaud pendant qu'il parcourait mon axe. Je me suis rapproché de Brenda. J'ai rapproché ma bite de son visage sur le canapé. Je me suis penché et j'ai tiré sa tête vers ma bite. Ses lèvres ont touché la tête de ma bite et je l'ai enfoncée dans sa bouche. Elle eut un haut-le-cœur - "Mmpph !! Mmpph !!" C'était tout ce qu'elle pouvait dire. Ses yeux étaient grands ouverts. Elle a passé sa langue le long de ma tige de 9 3/4 pouces en suçant le bout de ma grosse tête violette. Elle a refermé son oui et j'ai continué à lui baiser le visage. Je pouvais entendre la machine à lait et son lait aspiré par ses gros juggs. Elle a posé sa main sur mes couilles et jouait avec elles pendant que je lui baisais le visage.

Elle a sorti ma bite de sa bouche. "Je pense que j'ai besoin de nouveaux biberons. Mon lait recule !!!!" dit-elle. J'ai rapidement démonté son visage. Je suis retourné à la cuisine. J'ai sorti 4 bouteilles de sa table de cuisine. Je suis retourné dans le salon et j'ai changé ses bouteilles de lait. J'ai bu une gorgée de son lait chaud et sucré avant de les mettre au réfrigérateur. Je suis revenu et elle avait déjà rempli les 2ème bouteilles. Je les ai remplacés par les bouteilles suivantes. J'ai laissé les deux bouteilles pleines sur la table basse. Je me suis mis à genoux et j'ai rampé entre les jambes de Brenda.

J'ai baissé son pantalon de survêtement jusqu'à ses chevilles devant le canapé. Elle s'appuya contre le canapé. J'ai tiré ses gros sous-vêtements jusqu'à ses chevilles. Sa chatte était bien taillée. Ses grosses lèvres de chatte étaient hors de sa chatte. Elle sentait très fort alors que j'enfonçais deux doigts dans son entaille humide. Elle a crié et est venue vers ma main. J'ai souris. Je me suis penché en avant avec ma langue. J'ai commencé à lui manger la chatte. Elle est venue deux fois avant que je vienne prendre l'air. "Oui !! Putain oui !! Bon sang, j'aime ta langue !!!" dit-elle. J'ai recommencé à manger sa chatte. J'ai levé les yeux sous ses gros seins et j'ai vu son lait être aspiré par la machine. Après 20 minutes, je me suis levé. J'ai commencé à caresser ma bite pour la rendre plus dure. Elle a souri à ma grosse bite.

Je m'assis à côté d'elle sur le canapé. Elle a commencé à caresser ma grosse bite. J'ai regardé ses énormes seins du coin de l'œil alors que la machine faisait un grand bruit. J'ai baissé les yeux et elle avait rempli les bouteilles à environ 1/3. Elle s'est levée du canapé et a enlevé sa culotte et son pantalon de survêtement. Elle s'est ensuite frottée les lèvres de sa chatte. Elle a regardé par-dessus son épaule et a guidé ma bite dans sa chatte chaude. Elle a grogné alors que la moitié de ma bite glissait en elle. J'ai grimacé de douleur alors qu'elle commençait à chevaucher ma bite raide. J'ai atteint sa taille et j'ai joué avec sa chatte pendant que son dos frottait contre mon visage. Elle avait hâte et sa grosse poitrine rebondissait sur sa poitrine. J'ai giflé son gros cul et j'ai écarté ses fesses alors qu'elle pleurait de douleur. J'ai enfoncé mon majeur dans la fente de son cul et elle est venue sur ma bite. J'ai senti son jus couler à l'intérieur de ma cuisse. Je n'en pouvais plus de la regarder me baiser. Ses énormes juggs étaient traites pendant qu'elle chevauchait ma bite, me faisant perdre la tête. J'ai crié : "Putain de salope aux gros seins, ça arrive. Je vais tirer ma grosse charge dans ta chatte serrée." J'ai dit

Elle a crié, j'ai attrapé ses hanches pour verrouiller sa chatte sur ma bite. J'ai éclaté dans sa chatte. De gros jets de sperme blanc la remplirent. La plupart ont coulé de sa chatte sur le canapé. Elle descendit à l'intérieur de ses jambes et chercha la substance chaude qui sortait de sa chatte. Je mordis son épaule en gémissant de plaisir. Brenda était toujours en train de baiser ma bite à moitié dressée. J'ai regardé autour de son épaule la machine à traire sur la table basse. Il s'était éteint et elle avait rempli deux autres bouteilles.

Brenda s'est débarrassée de ma bite, provoquant un très gros "bruit éclatant" dans le salon. Elle s'est levée devant moi, toujours face à la table basse. Je me suis levé derrière elle en essuyant ma grosse bite sur son gros cul. Elle m'a souri. J'ai enlevé ses ventouses, provoquant un autre gros bruit de "Slurp". Il y avait maintenant 4 grandes bouteilles pleines de son lait chaud et sucré. Elle se pencha pour poser les ventouses sur la table basse. Lorsqu'elle se pencha, son gros cul retomba sur ma bite. Comme elle n'a pas protesté, je l'ai lentement réinséré dans sa chatte.

Brenda me baisait maintenant plus fort avec son gros cul s'écrasant sur ma bite raide. Je me suis accroché à ses hanches en la baisant de plus en plus fort. Elle s'est retournée et a regardé par-dessus son épaule. J'ai regardé à côté de son canapé au fond. Il y avait un grand pouf blanc assorti au canapé blanc. J'ai souri et je l'ai retournée. Nous avons commencé à échanger nos langues et nos French kiss pendant longtemps. Je sentais ses énormes seins. Je tirais sur ses gros tétons juteux. Du lait giclait sur ma poitrine et coulait sur mon ventre jusqu'au sol. J'étais en train de l'embrasser pendant que je l'accompagnais jusqu'à l'Ottoman. Elle s'est allongée sur le dos et m'a regardé dans les yeux.

Je me suis mis à genoux et j'ai inséré ma bite dans sa chatte serrée. "Mon Dieu, il est si gros. Je ne peux pas croire qu'il ne descendra pas. Mon mari jouit une fois et c'est tout. Vas-tu me baiser encore." Brenda a dit. "Chut, sois tranquille. Je vais te baiser encore et encore jusqu'à ce que tu ne puisses plus marcher !! Putain !! Ta chatte est si serrée. Tu es ma nouvelle pute enceinte. Tu feras tout ce que je te dis. Hoche la tête oui toi salope. C'est vrai !! Bonne pute heureuse !!!" J'ai remis ma bite dans sa chatte. J'ai commencé à lui enfoncer ma bite dans la chatte en me levant. J'étais penché sur son corps, enfonçant ma bite dans sa chatte. J'ai levé mes grandes mains pour serrer ses juggs. Ses mamelons projetaient du lait dans l'air.

Je me suis penché et j'ai guidé son sein gauche dans sa bouche. Elle buvait son lait pendant que je la baisais. Je me suis penché et je suçais son autre mamelon. Ma bouche était pleine de son lait. J'ai levé les yeux. Je pouvais à peine voir son visage derrière sa grosse poitrine. Ses mamelons bloquaient ses cheveux et le mur du fond. Je pouvais sentir que ma bite était sur le point d'exploser.

J'ai d'abord senti une brise suivie d'un cri. "Brenda, qu'est-ce que tu fais ???" dit une voix masculine. "Mmpph !! Mmpphhhhh !!" dit Brenda. Sa bouche était encore pleine de lait et son gros téton. J'ai continué à lui baiser la chatte. "Sur mon Dieu !! Jésus a regardé la bite à l'intérieur de ta femme !!!" dit une voix de femme. "Je connaissais ta femme, regarde cette bite", dit une autre voix de femme. "Brenda, arrête de baiser ce jeune homme. Sors sa bite de ta chatte. Arrête !! Arrête ça !!!" » dit son mari. J'ai grogné. J'ai enfoncé ma bite jusqu'à l'intérieur de Brenda et j'ai jeté une grosse charge dans sa chatte. Poussée après poussée, elle sortit de sa chatte sur l'Ottoman. Certains coulaient sur le tapis et le long de ses jambes. Je suis tombé sur son corps en poussant son mamelon hors de sa bouche.

La bouche de Brenda était toujours ouverte, laissant échapper du lait chaud sur sa poitrine. Je l'ai embrassée la bouche ouverte en lui enfonçant ma langue dans la gorge. "Que diable se passe-t-il. Je vous envoie installer un berceau. Je suis vraiment désolé pour ses actions. Est-ce que tout le monde va bien." dit mon patron. Mme Stickler était là pour la baby shower avec son mari Brenda, sa sœur, sa sœur, toutes deux là chez maman. Ils étaient tous debout dans le couloir et regardaient ma bite couverte de jus de Brenda. Brenda était couverte de lait, de sperme, de sueur et de ma salive.

Je pouvais entendre d'autres invités venir à la porte. Mon patron m'a emmené à la crèche. J'ai d'abord pensé qu'elle voulait voir le berceau ou me crier dessus. Au lieu de cela, elle s'est mise à genoux et a commencé à sucer le jus de ma bite. Elle m'a traversé sur le pouf et a grimpé sur ma bite. Elle m'a baisé pendant environ 30 minutes avant que la sœur de Brenda n'entre et nous regarde. Elle s'est doigté la chatte jusqu'à 3 orgasmes avant de partir. Finalement, Brenda Mom est arrivée après que Mme Stickler soit allée à la baby shower. Elle s'est mise à genoux et a gorge profonde ma bite comme une pro. J'ai passé le reste de la journée à me faire baiser par quelqu'un de la baby shower.

Il était presque 21 heures lorsque j'entendis le dernier invité partir. Je suis descendu du fauteuil poire. J'ai vérifié la porte de la chambre de bébé à la chambre principale mais elle était verrouillée. Je pouvais entendre Brenda à l'intérieur et son mari partir pour aller aux toilettes au bout du couloir. J'ai ouvert la porte de la crèche. J'ai regardé dans le couloir en direction de la salle de bain. J'ai regardé par-dessus la balustrade et j'ai vu que toutes les lumières étaient éteintes. J'ai de nouveau regardé vers la salle de bain et une lumière était visible sous la porte. J'ai marché dans le couloir et me suis tenu devant la salle de bain. Je pouvais entendre le mari de Brenda utiliser la salle de bain. Je suis retourné à la chambre principale et j'ai regardé à l'intérieur depuis le couloir. J'ai vu que Brenda était nue allongée sur le lit. Ses deux énormes seins étaient posés de chaque côté de son visage. Je suis entré, j'ai tourné et verrouillé la porte, laissant les lumières de la pièce allumées. J'ai rapidement monté Brenda en enfonçant ma bite dans sa chatte chaude. Ses yeux ouverts, elle tendit la main en pressant ses mains sur mes fesses. Elle m'a caressé le cul pendant que je baisais sa chatte plus fort. J'ai verrouillé ma bouche sur son mamelon, ce qui a fait couler du lait plus chaud. "Il est temps de procéder à une autre traite. Une traite une fois par jour ne suffira pas. Je devrais le faire maintenant, je suis un professionnel !!!!"

"Brenda, BONJOUR !!! Laisse-moi entrer !! Chérie, la porte est verrouillée. Que se passe-t-il ? Pourquoi cries-tu ? Non !! Non !!! Je pensais qu'il était rentré à la maison !!! Arrête de faire ça à ma femme. Je peux à plus jeune homme. Je peux te voir à travers le trou de la serrure. Arrête ça, ton énorme bite va faire du mal à ma femme !!!!"

mâle

xoox

Articles similaires

Agence d'adoption envoyée par le ciel

~~Présentation~~ Cette histoire commence avec quatre mecs très beaux. Ils étaient intelligents au-delà de leur temps. Le premier s'appelle Michael. Michael venait d'une famille très haut de gamme. Son père possède plus de la moitié des banques aux États-Unis. Son parcours était donc parfait. Il n'a jamais eu de problèmes de toute sa jeune vie, sa famille est toujours là (donc beaucoup d'amour), et c'est un fils très bien élevé. Il avait 25 ans et était en deuxième année à l'université (je ne nommerai pas l'université, pour d'autres raisons, mais c'était quelque chose comme le haut de gamme, comme Yale), il...

1.5K Des vues

Likes 0

Devenir Omega, partie 1

Devenir Omega, partie 1 Elle se tenait devant un miroir dans le hall d'un hôtel, le cœur battant, le souffle court. Bientôt, tout serait différent. Elle serait différente. Elle n'en avait aucune idée. Mais même alors, là, elle savait qu'elle changeait. Bien sûr, elle avait toujours été une salope. Elle avait même toujours été un peu soumise. Elle adorait baiser, bien sûr. Mais c'était juste ça : elle adorait baiser, alors elle s'est fait baiser. Elle n'aimait pas encore que les gens aiment la baiser. Le fait qu'elle rendait les autres heureux n'était pas tout à fait enregistré. Pas avant ce...

1.1K Des vues

Likes 0

L'INTRUS_(2)

L'intrus De : Patrick Augello C'est mercredi. Le pire jour de la semaine. Aussi connu comme le jour où je fais le trajet de vingt minutes avec ma belle-mère, Lisa, jusqu'au bureau du Dr Levinowitz pour discuter de mes problèmes. Après l'incident, mes blessures, ainsi que les frais médicaux et le stress, ont déchiré ma famille. Ma mère biologique s'est suicidée après avoir vu le visage mutilé de sa précieuse fille. Eh bien, corps mutilé vraiment. Elle ne pouvait pas supporter la douleur émotionnelle, alors elle a pris sur elle de boire une demi-bouteille d'eau de Javel suivie d'une poignée de...

982 Des vues

Likes 0

Les chroniques de la femme au foyer

Les chroniques de la femme au foyer Le gars de la fantaisie Il s'appelait Xavier, nous avons fait connaissance sur une ligne de chat et nous avons parlé comme ça pendant un moment. Nous avons discuté de beaucoup de choses… ce que nous voulions faire, nos plans futurs que nous avions des trucs comme ça. Les choses semblent juste s'enclencher entre lui et moi. Il était plus jeune que moi d'environ sept ans, mais c'est un peu ce qui m'a plu en premier lieu. Je ne pense pas que mon âge importait pour lui non plus; quelque chose en moi avait...

786 Des vues

Likes 0

Les Chroniques de Craigslist : Chapitre 1 :

Clause de non-responsabilité: Dans cette série, vous ne trouverez aucun inceste, viol, drogue, coercition, violence grave, science-fiction, fantasy, bestialité, scat, nécrophilie ou quoi que ce soit de nature très offensante, y compris les relations sexuelles avec des mineurs. Cette série se concentre sur les personnages, les intrigues, l'humour et se déroule dans un environnement sexuel. Veuillez en profiter dans ce contexte. Si vous connaissez mon travail précédent, vous êtes dans la même situation. Note sur le format : Ces chapitres seront interconnectés, mais il y aura beaucoup de personnages différents, certains pourront réapparaître. Au début de chaque chapitre, il y aura...

762 Des vues

Likes 0

Piège de grotte, partie 1

Piège de grotte, partie 1 Le voyage d’affaires de Jack Simon à Manille s’était bien passé. Le nouveau bureau de son entreprise disposait d’un personnel suffisant pour administrer les aspects de souscription et de recouvrement de sa grande compagnie d’assurance. Il s'est récompensé en prenant un hydravion pour Okinawa pour rencontrer un vieux copain de la Marine. Craig était un condamné à perpétuité qui avait réussi à rester à Okinawa pendant trois ans et il connaissait bien la région. Il a emmené Jack faire de la plongée sous-marine dans des endroits que les touristes n'avaient jamais vus ; des systèmes de...

446 Des vues

Likes 0

Clarissa Morgen - Partie 1

Clarissa Morgen était à la chasse. Sa carrière de journaliste est en déclin depuis près de 3 mois et ses rédacteurs la harcèlent sans arrêt pour qu'elle écrive une histoire révolutionnaire. Après de nombreuses nuits blanches épuisantes, elle a découvert une histoire qui a retenu son attention. Ces dernières semaines, plusieurs maisons ont été cambriolées dans la ville. Selon ses sources, à l'intérieur de chaque maison brisée, une peinture représentant un galion était déchirée. Intriguée par ces schémas, elle a mené quelques recherches dans l’espoir de découvrir quelque chose. Elle pourrait presque comprendre le motif, mais il manque toujours quelque chose...

440 Des vues

Likes 0

Maison hantée : Partie III

Kelly était allée rendre visite à sa mère pour la semaine, me laissant préparer la maison pour nos premiers invités payants. Comme par hasard, l'auberge serait pleine ce week-end. Une réservation de dernière minute des cinq chambres du deuxième étage garantie par une réunion de famille. J'avais réussi à nettoyer la maison en profondeur mercredi soir, me souvenant de quelque chose que Kelly et moi avions laissé dans le grenier. En entrant dans la pièce au coucher du soleil, j'ai ressenti ce picotement trop familier dans mes reins. En baissant les yeux, j'ai vu mon pénis se soulever et se raidir...

290 Des vues

Likes 0

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

2K Des vues

Likes 0

Dans la famille (partie 5)_(1)

« Voulez-vous de la compagnie ? » Cam passa la tête sous la douche. Je la regardai à travers des yeux plissés alors que je retirais mes cheveux mouillés de mes yeux. La Belle au bois dormant est enfin debout. ai-je taquiné. Elle laissa échapper un petit rire et ouvrit la porte vitrée. Tu dois perdre la serviette tu sais. dis-je en regardant la serviette qu'elle serrait si fort contre son corps. Elle entra et jeta sa serviette par terre à l'extérieur. Il y avait de la vapeur dans la douche donc je ne pouvais pas vraiment la voir clairement, mais je pouvais la...

1.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.