Ma mère et ma fille de rêve

87Report
Ma mère et ma fille de rêve

Introduction

Je m'appelle Will Chapman. Je suis un étudiant de 19 ans, 5'8" et 160 livres avec des cheveux bruns courts et des yeux marron foncé. J'ai toujours eu des problèmes avec les filles de mon âge. Ce n'était pas que je n'étais pas beau ; c'est parce que, malgré mes 19 ans, j'avais l'air d'avoir 14 ans. Chaque fois que je sortais avec mes amis, les gens que nous rencontrions me demandaient souvent si j'étais le petit frère de quelqu'un. Les filles disaient toujours que j'étais «mignonne», ce qui me rendait complètement folle. Inutile de dire que j'ai eu du mal à satisfaire mes besoins sexuels.

J'allais dans un collège communautaire local et je vivais à la maison avec ma mère. Nous vivions seuls ensemble depuis que j'avais 4 ans. Elle m'avait essentiellement élevé toute seule et elle était mon modèle. Mes parents ont divorcé lorsque mon père a annoncé qu'il avait eu un enfant avec une autre femme. Il est resté en ville avec sa nouvelle femme jusqu'à mes 8 ans, puis est parti déménager à Nashville. Il est là depuis et a rarement pris contact avec ma mère ou moi.

Ma mère était vraiment ma meilleure amie et nous parlions d'absolument n'importe quoi ensemble. Nous étions extrêmement à l'aise l'un avec l'autre. La maison était le seul endroit où chacun de nous pouvait dire ou faire n'importe quoi sans craindre d'être embarrassé ou honteux. Nous avons eu des conversations sur mes problèmes de femme et maman disait toujours que je devais continuer d'essayer et que je serais capable de trouver la fille de mes rêves.

Chapitre 1- Sara

Un soir, j'étais sorti avec mes amis pour faire du shopping au centre commercial local. Nous nous promenions sans but dans l'aire de restauration, puis je l'ai vue. De l'autre côté des rangées de chaises et de tables se trouvait ma fille parfaite. Elle mesurait un peu moins de 5 pieds et environ 100 livres, avec de beaux cheveux brun foncé avec de petites mèches rouges. Elle portait juste un t-shirt noir uni et un jean ample mais elle était toujours aussi magnifique. Ses seins étaient incroyables, pas si gros, un bonnet B solide, mais étaient guilleret et parfaitement installés sur sa poitrine. Son cul était absolument parfait, gros rond et serré à la fois. Ses hanches accentuaient tout son corps et suppliaient simplement que quelqu'un mette la main dessus. Elle avait l'air jeune, mais je pensais certainement qu'elle avait au moins 17 ans.

"Volonté! Hé, Will ! mon ami Nick a crié.

J'ai été surpris. Je n'avais pas réalisé que j'avais été littéralement arrêté dans mon élan par la beauté de cette fille. Je devais la regarder depuis bien plus longtemps que je ne l'avais réalisé parce que mon groupe d'amis était à 200 pieds devant moi. Je fis signe à Nick et me retournai pour voir ce que faisait cette déesse d'en face. Elle avait dû entendre l'appel de Nick et s'était retournée et me regardait maintenant droit dans les yeux. J'ai souri et elle a rougi et m'a rendu le sourire le plus mignon. Je savais que je devais m'approcher et parler à cette fille.

"Bonjour, je m'appelle Will" dis-je en lui tendant la main.

"Hé, je suis Sara", a-t-elle répondu en me serrant nerveusement la main.

"Je me demandais juste si tu voulais peut-être aller quelque part pour manger quelque chose avec moi" ai-je bêtement demandé, ne réalisant pas que nous faisions actuellement la queue devant un stand de nourriture.

Maintenant, quand j'ai dit que cette fille était ma fille parfaite, je ne faisais pas seulement référence à son apparence. La façon dont elle a répondu à ma question stupide restera toujours la principale raison pour laquelle je suis tombé amoureux de cette fille.

"J'aimerais bien, mais savez-vous où nous pourrions aller", a-t-elle dit en se dirigeant vers la fenêtre et en commandant son dîner.

J'ai ri, vraiment gêné, pensant que je venais de rater ma chance avec la plus belle fille à qui j'aie jamais eu le courage d'aller parler. J'étais tellement sûr qu'elle pensait que j'étais un crétin. J'étais prêt à faire demi-tour pour retrouver mes amis. J'ai été complètement pris au dépourvu lorsque Sara s'est tournée vers moi, enroulant ses cheveux autour de son doigt, "Alors tu vas payer, ou est-ce que ça va être un de ces rendez-vous?"

J'étais à la fois confus, embarrassé et excité. J'ai marmonné des mots incohérents en attrapant mon portefeuille. Elle a souri et a attrapé sa nourriture et s'est dirigée vers une table vide pour s'asseoir. J'ai rapidement commandé et je l'ai rejointe. Nous avons commencé à parler et c'était comme si nous venions de cliquer instantanément. Son sens de l'humour et son sarcasme étaient presque identiques au mien et sa personnalité me rappelait vraiment beaucoup celle de ma mère. Nous avons parlé pendant près de deux heures de diverses choses jusqu'à ce que je réalise que j'avais un problème. Mes amis avec qui j'étais venu étaient introuvables et je n'avais aucun moyen de rentrer chez moi. Sara s'est rendu compte que j'étais un peu troublé par quelque chose, "Qu'est-ce qui se passe?"

« Oh, ce n'est pas grave. Je viens de réaliser que mes amis qui m'ont conduit ici sont partis et que je n'ai aucun moyen de rentrer chez moi.

« Ce n'est pas grave, je dois rentrer à la maison tout de suite de toute façon, tu peux juste venir avec moi. »

Cette fille n'arrêtait pas de s'améliorer. Elle était chaude comme l'enfer, avait une grande personnalité et elle était prête à me ramener à la maison. J'ai pensé qu'il n'y avait rien chez cette fille qui n'était pas absolument parfait, puis un mini van s'est arrêté juste devant nous. La femme qui conduisait était vraiment chaude. Elle avait l'air d'avoir la mi-vingtaine. Elle avait les cheveux bruns et avait l'air d'être une femme plus petite, d'après ce que je pouvais dire d'elle s'asseyant, et sa poitrine semblait être irrégulièrement grande pour sa taille et son type de corps. Comme je la regardais de près, elle ressemblait vraiment beaucoup à Sara. Pour une raison quelconque, alors que je la regardais, j'ai eu cette étrange impression de l'avoir rencontrée auparavant, mais je n'avais aucune idée d'où.

« Enfin, ma mère est là », entendis-je Sara, ce qui a brisé ma concentration totale sur cette femme en face de moi. Je l'ai entendue, mais ce qu'elle a dit ne m'a pas tout d'abord correspondu.

"Attends, c'est ta mère ?" ai-je demandé, légèrement confus.

"Ouais"

« Pourquoi est-elle ici ? A-t-elle besoin de vous pour quelque chose ? dis-je, ne réalisant pas du tout ce qui se passait.

« Elle est là pour venir nous chercher, DUH. Vous avez dit que vous aviez besoin d'un tour"

"Je pensais que tu allais rentrer chez toi en voiture"

"Comment pourrais-je faire ça, je n'ai même pas encore de permis"

"Quoi? Quel âge as-tu?" Je n'ai aucune idée de comment la conversation de deux heures que nous avions plus tôt n'avait jamais abordé ce sujet.

"Quatorze. Pourquoi? Quel âge as-tu?"

À ce jour, je ne sais toujours pas pourquoi j'ai répondu à cette question comme ceci :

« Wow, je pensais que tu étais plus âgé. J'ai seize ans"

"Alors, allons-y, ma mère attend"

Elle m'a pris la main et m'a conduit jusqu'à la voiture de sa mère. J'étais encore un peu déconcerté par la façon dont j'avais parlé à cette fille pendant des heures et je n'avais jamais pensé une seule fois qu'elle n'avait que quatorze ans. « Bonjour ma belle », a dit sa mère alors que je montais dans la voiture après Sara, « et qui est ce beau jeune homme, Sara ? »

« Maman, c'est Will. Je l'ai rencontré ici et il m'a dit qu'il avait besoin d'un retour à la maison »

"Je ne savais pas que ma petite fille pouvait attirer un si beau jeune homme", a plaisanté sa mère alors que Sara la frappait sur le bras en riant.

Nous avons conduit pendant 10 minutes de plus en bavardant et en riant tout le temps. J'ai réalisé que Sara n'avait pas seulement obtenu son look incroyable de sa mère, mais qu'elle avait également hérité de sa personnalité. Nous nous sommes arrêtés chez moi et j'ai remercié la mère de Sara et je me suis déplacé pour sortir de la voiture. « Eh bien, jeune fille, vous feriez mieux d'accompagner ce jeune homme jusqu'à sa porte. Tu ferais mieux de ne pas laisser celui-ci s'échapper. » Sara frappa à nouveau sa mère sur le bras, clairement plus gênée par cette blague que la précédente, et se déplaça pour me suivre hors de la voiture. Elle glissa sa main dans la mienne alors que nous marchions jusqu'à ma porte d'entrée.

"Merci pour le retour à la maison et la bonne nuit" dis-je alors que je m'apprêtais à ouvrir ma porte.

"Volonté?"

« Ouais, qu'est-ce qui ne va pas ? » ai-je demandé en remarquant qu'elle était triste à propos de quelque chose.

« Est-ce que tu m'aimes toujours même si je suis plus jeune que tu ne le pensais ? »

"Sara, je t'aime encore plus maintenant" dis-je alors que son visage s'éclairait et que je me penchais pour lui dire au revoir. Je ne savais pas pourquoi j'avais dit ça, parce que j'étais un peu inquiet de ce que j'allais faire après lui avoir menti sur mon âge. Je n'étais pas sûr de pouvoir continuer à voir une fille beaucoup plus jeune que moi. Je pense que j'essayais juste de la faire se sentir mieux dans sa peau et ma réponse s'était tout simplement échappée. Elle m'a serré fort et alors que nous nous séparions, elle m'a donné un baiser rapide qui a pris au dépourvu. Elle a souri et s'est retournée pour s'éloigner, mais j'ai attrapé son bras et l'ai tirée en arrière dans un baiser plus long et plus passionné. Nous nous sommes embrassés pendant ce qui a semblé être des heures, mais en réalité ce n'était que quelques secondes quand sa mère a commencé à klaxonner pour que Sara revienne à la voiture.

"Appelle-moi plus tard", a-t-elle dit en se retournant et en sautant vers la voiture de maman.

Chapitre 2- Maman est CHAUDE

Je suis entré dans ma maison et j'ai été surpris que ma mère ne soit pas dans la pièce de devant en train de regarder la télévision comme d'habitude. Je me dirigeai vers ma chambre pour soulager le stress que Sara venait de créer, quand j'entendis un bruit étrange venant du fond du couloir. Cela ressemblait à un faible bruit de vibration, alors j'ai pensé que le téléphone de ma mère sonnait dans sa chambre. Je ne savais pas si elle était quelque part dans les environs, alors je me suis dirigé vers sa porte entrouverte et je me suis tourné pour entrer quand j'ai vu quelque chose qui a changé ma vie pour toujours.

Ma mère était affalée sur son lit dans sa robe qu'elle portait toujours à la maison. Elle pompait un gros vibromasseur violet hors de son vagin trempé. Je pouvais entendre les sons de sa chatte humide, alors qu'elle poussait et tirait violemment son jouet en plastique dans et hors d'elle. Je savais que j'aurais dû me retourner et partir parce que c'était ma mère, mais je ne pouvais pas détourner le regard. Ma bite était déjà au garde-à-vous après mon interaction avec Sara à peine deux minutes plus tôt, mais cette vue m'a donné la pire érection que j'aie jamais eue de ma vie. J'avais mal à l'intérieur de mon pantalon et j'avais l'impression que je ne pouvais bouger dans aucune direction ou que j'explosais sans même le toucher. Puis ma mère a poussé un énorme gémissement qui a fait sursauter ma bite. Son corps a commencé à convulser et je n'ai pas pu m'empêcher de commencer à frotter la bosse dans mon pantalon. Elle retomba dans son oreiller, haletante. Je n'avais jamais regardé ma mère comme un être sexuel, mais cette vue était la chose la plus chaude que j'aie jamais vue.

Maintenant, je n'avais jamais pensé à ma mère comme à une femme sexy, mais c'était juste parce qu'elle était ma mère. Elle était en effet très séduisante. À l'époque, elle avait 42 ans, mais elle avait l'air d'avoir peut-être 32 ans et pourrait passer pour encore plus jeune. Debout à environ 5 pieds 1, avec des cheveux blonds mi-longs. Elle était en pleine forme pour une femme de sa morphologie et de son âge. Elle pesait environ 130 livres et ses seins étaient absolument incroyables. Elle était un 38D et étant donné la taille du reste de sa silhouette, sa poitrine se démarquait vraiment et implorait d'être caressée. Alors que je commençais à vraiment remarquer son corps, ses hanches et ses fesses sont rapidement devenues mes choses préférées chez elle. Ils se sont tous deux parfaitement incurvés à partir de sa mince section médiane et ont accentué sa magnifique silhouette maternelle. Son cul était énorme, mais était magnifiquement lisse, contrairement à la plupart des femmes de son âge, et allait bien avec le reste de son corps. Ses hanches contrastaient fortement avec sa taille plus petite et pourraient certainement être décrites comme des hanches d'enfant nues. En bref, elle pourrait certainement être la MILF pour peupler le rêve humide de tout homme.

Je savais qu'elle pouvait se lever à tout moment et me trouver en train de la regarder, alors je me suis précipité dans ma propre chambre et j'ai rapidement sorti ma bite. Des images de ma mère et de Sara étaient tout ce dont j'avais besoin pour exploser en un rien de temps. J'ai fini, nettoyé et suis allé prendre une douche. J'ai ouvert ma porte et ma mère s'est approchée de moi et m'a serré mes seins serrés contre moi et ma bite encore semi-dure en elle, "Hey Will, comment s'est passée ta nuit au centre commercial?"

Normalement, je l'aurais serrée dans mes bras en retour et je lui aurais parlé pendant l'heure suivante de ma nuit et de ce qui s'était passé avec Sara. Cependant, ce que je viens de la voir faire, combiné au fait qu'elle pressait maintenant son corps en sueur, sentant l'après-sexe et incroyablement sexy contre moi, elle me donnait une autre érection. J'ai dû m'éloigner et dire: "Je te le dirai une fois que je serai sorti de la douche"

« Oooo, j'étais sur le point de prendre une douche aussi, mais j'ai entendu ta porte et j'ai dû venir te parler. Nous devrions juste prendre une douche ensemble et économiser de l'eau », une blague qui m'aurait fait rire avant, mais maintenant tout ce que je pouvais faire était de sourire et de rougir et de dire : « Ouais, c'est ça » alors que j'entrais dans ma salle de bain.

Je suis entré dans la douche avec ma deuxième érection dure comme de la pierre au cours des 10 dernières minutes. J'allais juste le laisser tomber, mais j'ai entendu la douche de ma mère s'allumer et des images du corps nu de ma mère ont commencé à peupler chaque pensée dans ma tête. J'ai inconsciemment commencé à caresser ma bite en imaginant ma mère, ses seins et son cul rebondissant sur ma bite. J'ai tiré ma charge partout dans la porte de la douche alors que je sortais de mon sexe rempli de stupeur, gêné par mes fantasmes incestueux.

J'ai quitté ma douche et je me suis habillé avec un t-shirt et un short et je suis allé m'asseoir et regarder la télévision dans la pièce principale en attendant que ma mère sorte bientôt. J'étais assis là à penser aux événements des dernières heures avec Sara et ma mère. Le fait que j'ai rencontré la fille de mes rêves pour découvrir qu'elle n'avait que quatorze ans. Puis, pour une raison quelconque, j'ai décidé de lui mentir et de lui dire que j'avais trois ans de moins que je ne l'étais vraiment, pour finir par lui donner le meilleur baiser que j'aie jamais eu. Le fait que ce soit la chose la plus normale qui soit arrivée cette nuit-là était ce qui me faisait tourner l'esprit. Non seulement je me suis embrassé et me suis masturbé devant un étudiant de première année du secondaire, mais je me suis également masturbé à la vue de ma propre mère ayant un orgasme sur son lit. Je n'étais pas sûr de ce que j'allais faire. Normalement, je parlais à ma mère de problèmes comme ceux-ci, mais pour des raisons évidentes, c'était hors de question. Après environ une heure, j'ai pensé que ma mère venait de se coucher, alors je suis allé dans ma chambre pour essayer de dormir.

Je suis resté au lit toute la nuit, sans dormir une minute, je rejouais constamment la nuit dans ma tête. J'étais en train de tourner et de tourner avec des visions constantes de Sara et de ma mère qui défilaient dans mon esprit. J'ai décidé que je ne pouvais pas passer une autre nuit sans pouvoir dormir. Je savais que j'allais devoir parler à ma mère, au moins de Sara, quand elle se réveillerait. Je devais juste retirer quelque chose de ma poitrine ou j'allais devenir fou.

Chapitre 3- Matin maladroit

Il était environ 7 heures lorsque j'ai entendu ma mère ouvrir la porte de sa chambre et se diriger vers la cuisine. Même si j'étais soulagé d'avoir survécu à l'une des nuits les plus longues de ma vie, j'étais épuisé. Je me suis levé et je suis allé retrouver ma mère dans la cuisine. J'ai tourné le coin de ma chambre et j'ai vu ma mère dans la même robe que je l'avais vue la nuit dernière alors qu'elle se faisait plaisir. Ma bite a commencé à se contracter et je ne pouvais pas croire que cela se reproduisait. Puis elle ouvrit la porte du réfrigérateur et se pencha pour prendre le jus d'orange. Pourquoi le jus devait-il être sur l'étagère du bas ? Alors qu'elle se penchait sur sa robe, elle commença à remonter jusqu'à mi-cuisse. Je suis resté là, espérant contre tout espoir qu'il s'élèverait davantage, mais en vain. Le tissu de la robe serrait contre son cul parfait et ses hanches, faisant ressortir ma bite dans mon short.

Je ne sais pas si ça avait été la longue nuit et le manque de sommeil mais je n'en pouvais plus. J'étais sur le point d'exploser : « Maman ! Je ne peux plus faire ça ! Tu dois mettre des vêtements normaux autour de moi, parce que tu me fais penser à des choses sales et inappropriées à ton sujet ", ai-je juste laissé échapper. Ma mère n'a même pas réalisé que j'étais dans la pièce et a sursauté quand je lui ai crié dessus.

« Jésus Will, tu m'as foutu la trouille. De quoi diable parlez-vous ?” puis elle a regardé la tente dans mon pantalon. Son visage est devenu rouge betterave et elle a ri : « Oh chérie, je suis vraiment désolée. Je ne savais pas que mon ancien corps pouvait encore faire ça à quelqu'un, encore moins à toi. Je m'excuse. Je vais mettre mes vêtements de travail et dorénavant je ferai attention à ce que je porte autour de toi ». J'étais assez surpris qu'elle ait géré cela avec tant de désinvolture comme si elle aimait l'attention et j'ai commencé à réfléchir si je devais lui dire tout ce que j'avais vu dans sa chambre la nuit dernière.

J'ai attendu qu'elle revienne de sa chambre après s'être changée pour pouvoir enfin lui parler de Sara. Cela a pris environ 20 minutes et ma mère est finalement sortie de sa chambre. Vêtue d'un chemisier violet moulant et d'une jupe noire moulante jusqu'aux genoux. Elle était enseignante au lycée local où j'étais allé et était bien connue comme l'enseignante la plus sexy de l'école. Tous mes amis me rappelaient constamment ce fait, mais je ne l'avais pas vraiment vu jusqu'à présent. Elle n'avait pas de cours pour la première fois ce jour-là et je n'avais pas de cours le vendredi, nous avions donc environ une heure pour parler avant qu'elle ne parte travailler.

"Maman je dois te parler de ma nuit d'hier soir"

"Bien sûr chérie, j'allais discuter avec toi la nuit dernière mais j'étais épuisée alors je me suis juste endormie. Qu'est-il arrivé?"

Je lui ai ensuite raconté que j'avais rencontré Sara, lui avoir parlé, découvert qu'elle n'avait que quatorze ans, lui mentir en lui disant que je n'avais que seize ans, puis je l'avais embrassée sur le porche avant de rentrer dans la maison. « Eh bien ma chérie, on dirait que vous vous entendez vraiment bien tous les deux. Si vous voulez être avec elle, vous devrez lui dire quel âge vous avez réellement. Personnellement, je ne vois pas vraiment de problème avec la différence d'âge si vous vous souciez vraiment l'un de l'autre, mais si vous envisagez sérieusement d'avoir une relation, vous devrez la clarifier avec ses parents avant, ou vous pourriez entrer dans des problèmes. Vous devriez l'appeler et lui demander de sortir ce soir et lui dire la vérité.

"Alors tu ne penses pas que ce soit bizarre qu'elle ait cinq ans de moins que moi ?"

"Je pense que l'amour n'a pas de limite d'âge"

« Whoa maman, je n'ai pas dit que j'étais amoureux d'elle, mais merci. Cela aide vraiment"

"Tu sais ce que je veux dire. Je dois y aller ou je vais être en retard pour travailler à nouveau. Rendez-vous après l'école.

"D'accord maman, mais j'ai autre chose à te dire quand tu rentreras à la maison"

"Oh mon bébé. Toujours criblé de drame », a-t-elle dit en embrassant mon front et en se dirigeant vers sa voiture.

"Au revoir maman" dis-je en regardant son beau cul se balancer d'avant en arrière alors qu'elle sortait de la porte.

J'étais excité mais j'étais absolument épuisé et je suis retourné à mon lit et je me suis endormi presque immédiatement. J'étais dehors pendant des heures.

Chapitre 4- Dîner en famille

Je me suis réveillé de ma sieste, qui n'était en fait qu'une nuit de sommeil, et j'ai regardé mon horloge. J'étais à 4 heures ; J'étais sorti depuis sept heures. Je me suis levé et j'ai réalisé que ma mère serait à la maison à tout moment. Je me suis dépêché et j'ai pris une douche pour ne pas avoir l'air de me réveiller. J'ai fini de me doucher et je suis sorti dans la pièce principale pour m'asseoir et regarder la télévision. J'ai regardé par la fenêtre de devant et ma mère venait de se garer dans l'allée, mais elle n'était pas seule. Je ne pouvais pas voir qui était sur le siège passager depuis le canapé. Alors que je me levais, j'ai vu Sara sortir de la voiture de ma mère. J'étais perplexe. Comment diable se sont-ils retrouvés ? Cette fille était-elle un harceleur fou et a-t-elle trouvé ma mère d'une manière ou d'une autre ? Ma mère est-elle allée trop loin, maintenant qu'elle savait que j'aimais vraiment vraiment une fille et que j'avais traqué cette fille ? Je me suis rassis pour faire comme si je n'étais pas complètement paniqué. Ma mère a ouvert la porte avec un petit sourire rusé sur le visage, "Regarde qui j'ai ramené de l'école à la maison" alors qu'elle faisait signe à Sara d'entrer dans la maison.

Je ne pouvais pas cacher à quel point j'étais confus et ma mère l'a rapidement compris: «Sara, ici, est dans mon cours d'anglais de première année de quatrième période. J'ai réalisé qu'elle ressemblait exactement à la fille que vous avez décrite hier soir, qu'elle s'appelait Sara et qu'elle avait quatorze ans. J'avais l'air impressionné et ma mère m'a souri. "Votre vieille mère a aussi ses moments Sherlock, Will", se référant à la façon dont elle avait toujours décrit ma capacité à comprendre rapidement les choses. Sara est venue s'asseoir sur le canapé juste à côté de moi. « J'ai parlé à Sara après les cours et j'ai découvert qu'elle était bien la même fille, puis je l'ai invitée à sortir manger avec nous ce soir. J'espère que cela ne vous dérange pas.

J'avais un peu honte que ma mère ait dû inviter une fille à un deuxième rendez-vous pour moi, mais j'étais ravie de revoir Sara. J'ai tendu la main et j'ai attrapé la main de Sara et j'ai embrassé sa joue, "Bien sûr que ça ne me dérange pas. Où allons-nous?"

Ma mère est allée prendre une douche et s'est préparée à sortir. J'ai pris ces 45 minutes pour essayer de parler à Sara de mon mensonge d'hier soir : "Sara, je dois avouer que j'ai menti à propos de quelque chose hier soir."

« Se pourrait-il que vous soyez plus âgé que vous ne l'aviez dit ?

« Est-ce que ma mère te l'a déjà dit ? ai-je demandé, maintenant vraiment embarrassée.

"Non en fait c'était ma mère"

"Quoi? Comment diable savait-elle ?

« Elle travaille au front office de votre école. Elle a dit qu'elle t'avait déjà aidé à choisir tes cours et qu'elle t'avait reconnu quand tu es monté dans le van.

« Wow, ça devient vraiment bizarre. Tu es dans la classe de ma mère et ta mère travaille dans mon école"

"Je sais que j'ai pensé que c'était vraiment bizarre quand Mme Connor a dit qu'elle était ta mère." C'était Mme Connor, parce que ma mère avait repris son nom de jeune fille, et j'avais toujours le nom de famille de mon père.

"Haha, je parie que c'était une conversation étrange à avoir avec votre professeur"

« En fait, ta mère est toujours très cool avec ses élèves, donc ce n’était pas si gênant »

Pendant qu'elle parlait, j'ai réalisé quelque chose de vraiment important à propos de ce qu'elle avait dit plus tôt : « Attendez, alors votre mère savait quel âge j'avais et elle vous encourageait toujours à m'accompagner jusqu'à ma porte ? »

« Ouais, elle s'en fichait. Elle a juste dit qu'elle était très impressionnée que je puisse trouver un gars aussi beau et mature que toi. Elle a dit qu'elle avait essayé de flirter avec toi et qu'elle n'avait abouti à rien.

« J'ai vu ta mère hier soir et je savais que je la connaissais de quelque part, mais je ne me souviens toujours pas qu'elle m'ait jamais aidé avec les cours. Est-ce qu'elle a changé ses cheveux ou quoi ?

"Elle a perdu environ 50 livres l'année dernière depuis que mon père l'a quittée"

« Oh, eh bien, je suppose que cela explique cela » dis-je ; sachant que je me serais souvenu de la femme que j'avais vue la nuit dernière en train de me draguer.

« Vous êtes prêts à partir ? » a demandé ma mère alors qu'elle sortait avec un jean moulant et un t-shirt décolleté qui montrait ses gros seins. Elle m'a alors fait un clin d'œil alors que je fixais sa poitrine. Cela a fait sursauter ma bite et j'ai eu peur qu'elle m'ait surpris en train de regarder, mais réalisant qu'elle faisait probablement juste un clin d'œil à Sara et moi en train de nous câliner sur le canapé.

"Oui, mais je dois appeler ma mère très rapidement pour lui dire que je ne serai pas à la maison pour le dîner" annonça Sarah en lui demandant si elle pouvait utiliser notre téléphone.

« Pourquoi ne l'invites-tu pas à venir avec nous ? » ai-je laissé échapper, pensant toujours au corps serré de sa mère de la veille.

« Oui, ce serait amusant », a ajouté ma mère.

" Cool, je vais demander ", répondit Sara en décrochant le téléphone.

La mère de Sara, Becky, a accepté et nous sommes allés la chercher chez elle. Nous avons tous mangé passé un bon moment. Ma mère et Becky ont tout de suite cliqué et ont agi comme si elles étaient de vieilles amies. Sara et moi tombions rapidement amoureux l'un de l'autre et la différence d'âge qui m'avait tant inquiété la nuit précédente semblait avoir disparu. Alors que la nuit avançait, Becky avait sa juste part à boire et avait l'air de ressentir le buzz. Ma mère ne buvait pas et Sara et moi étions trop jeunes pour boire, mais Becky semblait essayer de se rattraper. Nous sommes partis après quelques heures et avons décidé de retourner tous chez Becky et Sara afin que nous puissions passer du temps un peu plus.

Nous sommes tous entrés à l'intérieur et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à remarquer que la mère de Sara était vraiment martelée. Elle commença à prononcer des phrases incohérentes et se laissa tomber sur le canapé. Ma mère s'est penchée pour la relever et son décolleté était bien visible. Son soutien-gorge était bien exposé et je n'ai pas pu m'empêcher de jeter un coup d'œil, et c'est à ce moment-là que la mère de Sara a changé la trajectoire de la soirée. « Sara ! Tu ferais mieux de faire attention ou Will va juste baiser sa mère avant qu'il ne te baise ! Becky a crié alors qu'elle m'a surpris en train de regarder la poitrine de ma mère.

"Maman! C'est vulgaire! Je pense que tu es un peu en dehors. Laisse-moi te servir du café. » Sara était tellement gênée par l'explosion de sa mère.

Ma mère et moi rougissaient toutes les deux et Becky ne s'est pas arrêtée là : « Quoi ? J'ai vu la façon dont tu regardais ta mère toute la journée, Will. Dis-moi que tu ne la baiserais pas si elle te le demandait"

« Maman ça suffit ! Je vais te mettre au lit tout de suite ! cria Sara en sortant de la cuisine.

« C'est bien Sara », a répondu ma mère, « Je vais la mettre au lit et vous et Will pourrez parler avant de partir. »

« Merci beaucoup Mme Connor » a dit Sara à ma mère alors que nos mères trébuchaient dans le couloir. «Je suis tellement désolé pour ce Will. Ma mère devient comme ça quand elle se saoule"

"C'est bon. Ne t'en fais pas"

« Je sais que nous nous connaissons à peine, mais ma mère n'était pas la seule à avoir remarqué la façon dont vous regardiez votre mère. Je sais que c'est naturel pour toi de regarder parce que je pense que ta mère est canon et que je suis une femme hétéro, mais penses-tu que c'est dégoûtant que ça me rende un peu canon de penser à toi et ta mère en train d'avoir des relations sexuelles. J'ai toujours été intrigué par l'inceste.

"Uuuuuhh... euh je ne pense pas que ce soit dégoûtant", dis-je, choqué d'entendre cela sortir de la bouche de cette fille de quatorze ans que je venais de rencontrer. "Tant que tu es honnête, j'ai quelque chose à te dire..." Je lui ai ensuite raconté ce qui s'était passé la nuit précédente lorsque j'avais rencontré ma mère et ce que cela m'avait fait ressentir et j'ai pu voir que cela excitait cette petite fille perverse. Elle a commencé à trembler et à se tortiller sur son siège et son visage est devenu rouge.

"Volonté? Je pense que je suis en train de tomber amoureux de toi » J'aurais normalement couru vers les collines si une fille me l'avait dit après un premier rendez-vous, mais c'était différent. Je savais ce qu'elle ressentait, parce que la chimie que j'avais avec cette fille était différente de tout ce que j'avais ressenti auparavant. Je veux dire, nous étions là, nous venions de nous rencontrer la veille et je lui parlais de regarder ma mère se masturber puis de se masturber dessus. C'était comme si je pouvais dire absolument n'importe quoi à cette fille et elle à moi. Nous étions simplement faits l'un pour l'autre.

« Sara ? Je tombe amoureux de toi, ai-je répondu en me penchant pour l'embrasser. Elle m'a tiré contre elle et nous sommes tombés sur le canapé en embrassant chaque centimètre du corps de l'autre. J'ai lentement déplacé ma main vers son entrejambe et ai glissé mon doigt sur la couture de son jean. Son corps a commencé à trembler et j'ai tendu la main pour déboutonner son pantalon…

« D'accord, rompez-le tous les deux. Désolé, mais allons-nous devoir rentrer à la maison. Il est presque minuit et je dois me lever le matin. Ma mère est arrivée après avoir mis la mère de Sara au lit : « Sara, tu dois surveiller ta mère avant d'aller dormir pour t'assurer qu'elle n'a pas vomi ou fait quelque chose de fou. Maintenant embrasse au revoir et nous devons y aller"

Ma frustration sexuelle semblait durer éternellement alors qu'une Sara picorait sur les lèvres et se levait du canapé pour suivre ma mère. Je ne savais pas que ma nuit ne faisait vraiment que commencer.

Chapitre 5- Ma maman

"Alors que Becky est fougueuse quand elle boit un peu d'alcool en elle, n'est-ce pas?" dit ma mère alors que nous franchissions la porte d'entrée. "Je suppose que cette petite explosion à notre sujet n'a rien fait de mal entre toi et Sara".

« Non, ça ne l'a pas fait. Je pense que cette relation pourrait durer un certain temps », ai-je rétorqué.

«Je suis juste curieux de savoir comment elle a géré cette situation et a réussi à vous faire contourner la deuxième base en 20 minutes environ. C'était impressionnant. N'oublie pas de me dire ce qui s'est passé"

J'ai pris une grande et profonde inspiration. J'ai regardé ma mère et j'ai su que je ne pourrais pas cacher mes sentiments pour elle pour toujours. Elle a toujours été la personne avec qui je pouvais parler librement et je pensais maintenant que cette situation n'était pas différente. J'ai décidé que j'allais lui dire absolument tout ce qui s'était passé ces deux derniers jours. Je pensais qu'elle était ma mère et ma meilleure amie, et je lui devais de lui parler de ce qui s'était passé. "Eh bien maman, souviens-toi quand je t'ai dit ce matin que j'avais quelque chose d'autre à te parler…" Je lui ai ensuite raconté que je l'avais rencontrée la nuit précédente, ce que je ressentais, ma réaction face à elle dans le peignoir le matin, je ne pouvais pas détourner les yeux d'elle toute la journée, et finalement Sara disant qu'elle était dans l'inceste et que l'idée que je baise ma propre mère la rendait excitée.

« Wow, c'est toute l'histoire que vous teniez là-dedans. Cette fille Sara semble être une petite gardienne », a-t-elle dit en se mordant la lèvre inférieure. « Je suis désolé que vous ayez retenu tous ces sentiments, mais que se passerait-il si je vous disais que j'ai peut-être mis cela en place ? ce qui est arrivé la nuit dernière."

"Quoi?" ai-je demandé en regardant droit dans les yeux de ma mère en essayant de comprendre ce qu'elle voulait dire par là.

«Eh bien, tu parlais toujours de tes problèmes de filles et j'ai eu ma juste part de problèmes avec les hommes. Je pensais que si vous me voyiez comme ça, vous pourriez avoir des sentiments pour moi et nous pourrions aller plus loin. Je suppose que les sentiments que j'espérais se sont développés, mais maintenant nous ne pouvons pas aller plus loin parce que tu es avec Sara.

« Attends, tu dis que tu essayais de me séduire ? Tu voulais te voir hier soir dans l'espoir que j'essaie de coucher avec toi ?

« J'ai le béguin pour toi depuis quelques années Will. Je l'ai juste supprimé, nous étant mère et fils et tout. Au cours des dernières semaines, j'ai été tellement excitée avec toi et j'ai trouvé un plan pour te séduire. Puis tu as rencontré Sara juste au début de mon plan, alors j'ai arrêté.

"Vous avez arrêté? Vous appelez le port de cette tenue d'arrêter? dis-je en montrant ses seins que j'avais regardés toute la nuit.

"Oh, ce sont juste amusants à montrer pour tout le monde", a-t-elle déclaré. Joue maintenant avec ses propres seins, juste devant moi. Ma bite était maintenant dure comme de la pierre et j'ai décidé de continuer ce flirt pour voir où cela pouvait mener.

« Donc, ce plan que vous avez ; comment cette chose séduisante allait-elle fonctionner ? »

« Eh bien, tout a commencé il y a environ une semaine. J'ai commencé à me changer avec ma porte ouverte quand tu étais à la maison, espérant que tu viendrais me voir. Après environ 5 jours, j'ai réalisé que cela ne fonctionnait pas parce que vous n'êtes jamais entré. Je n'étais pas sûr de ce que je pouvais faire pour que vous me remarquiez de cette façon, alors j'ai commencé à porter des vêtements de salope autour de vous, mais vous êtes insensible à toutes mes tenues. Je savais que je devais aller plus loin alors j'ai attendu de t'entendre sur le porche hier soir. Je ne savais pas que tu étais là-bas avec Sara, donc tu y étais plus longtemps que d'habitude. J'étais tellement excité que j'y allais plus vite que d'habitude. Je t'ai entendu enfin ouvrir la porte et je savais que je devais ralentir pour que tu puisses me voir avant que je vienne. J'ai finalement vu ton ombre dans l'embrasure de la porte et je suis entré comme 30 secondes "

« Vous m'avez vu dans l'embrasure de la porte ?

« Oui, je vous ai dit que tout cela faisait partie de mon plan. Quoi qu'il en soit, j'espérais que vous en parleriez avec moi et que nous pourrions avoir une conversation, comme celle-ci. Alors je pourrais te dire que j'avais des sentiments pour toi, comme je l'ai fait. Ensuite, j'espérais que vous me disiez que vous me voir en train de me masturber vous a excité"

"Comme j'ai fait"

« Comme tu l'as fait. Alors je te dirais que ce que nous ressentions tous les deux était parfaitement naturel, comme je viens de le faire. J'enlèverais ma chemise, comme je le suis, et je te dirais que nous ne sommes qu'un homme et une femme" ma bite a commencé à gonfler dans mon pantalon alors que je regardais ma magnifique maman, maintenant juste dans son soutien-gorge noir à froufrous et son jean. “I would grab my tits, like this, and guide your hand, like this, to my tits, like this, to show you that these are simply the breasts of a woman, not your mom. You would realize that intercourse between us would be completely natural. I would take your pants off, like this, exposing your beautiful erection, like this, and this would validate that we both wanted the same thing. Then I would have given you a handjob, we would have had sex and had fun for as long as we wanted” she put her shirt back on and tossed my pants back onto my waist and sat back in her chair. “But now that you’re with Sara we can't do it anymore.”

“I already told you that Sara loved the idea. We can still do it.” I pleaded as my dreams were quickly slipping away.

“Will, there is a big difference between the idea of incest and actually acting on it. I think you and Sara might have a real relationship in the future and I couldn’t ruin that for the both of you”

“Mom, stop teasing me like this. We both want this more than anything right now. Let’s do it right now” I had enough and now I was going to take charge. I grabbed her shirt and ripped it over her head again. I buried my face in her chest, loving every second of it.

“Good to know my seduction techniques still work perfectly,” my mom giggled. I realized that all of this was still a part of her plan to seduce me. This woman was a genius. I was so sex driven I slid my hands under her ass and picked her up off of the chair and carried her to her bed.

“Oh, honey. How forceful you can be. You have me dripping wet down there”

“Well then I have to see my handy work” I said as I unbuttoned my mom’s jeans and yanked them off in one pull (which was no small feat given how tight they were). I tossed her pants on the ground and looked up. To my complete delight she was wearing no panties.

“Easy access. Just for my son” I realized that she really had this planned all along.

I ripped my underwear off and tossed them where her jeans lay. I was still pantsless from our interaction in the kitchen. We were almost both completely naked except for that pesky bra. I crawled on to her bed and attacked her pussy with my tongue.

“Oh god Will. That feels amazing. I haven’t had anyone touch me down there in years”

I licked up and down her pussy lips, hearing her moan after every tongue stroke. I knew I had to take this further. I pushed my tongue in and out of her cunt, making my mom moan loader as I licked faster. Then I found her clit. I sucked and nibbled until she couldn't take anymore. “Oh yes! Will! Anymore and I’m going to explode,” and as I flicked harder her cum burst into my mouth. The juices flooded my open mouth and I tried to take in as much as I could, but most trickled out onto the sheets. I had no idea my mom was a squirter, but it got me even harder. The taste was intoxicated, salty yet tangy, and the best drink I’ve ever had in my life.

“Will… That was the best orgasm I’ve ever had… Now climb on top me and fuck your mother”

I wasted no time. I took my cock in my hand and guided it towards her slit. I rubbed my cock head up and down her opening and then quickly slid it in. “Yes Will! That’s my good boy. I’ve missed having real flesh inside me. Now make me cum just like before”

I started pumping faster and faster, but I realized that my mom still had her bra on. I had to unhook it to see those massive melons bounce with my every movement. I reached around her back and released the hooks. I took both strap ends and pull up, releasing the two greatest boobs I have seen till this day. They were even bigger than I imagined. Her nipples were about the size of quarters and her tits had just the right amount of bounce to them as I pounded my mom’s vagina. The sight of my mom’s massive tits bouncing around in all directions because of my cock thrusting in and out of my mom’s vagina was too much for me to take.

“Oh god mom! I’m going to cum soon. Should I pull out?”

“NO! I want to feel you cum inside of mommy. I want my son’s seed deep inside of me. Give me another baby.”

That was all I needed to hear as shot my load deep into her womb. Stream after stream of cum pumped out of my cock as I felt my mom’s cunt tighten around me. “Oh Will! I’m cumming again! Oh son! Oui! Your juices feel so warm and gooey inside me. I love it.” My cock finally went limp and I slid it out of my mom’s pussy.

“Mom, I know I’ve said it before, but now you truely are the best mom ever. I love you so much.” I said out of breath.

“I love you too Will, and your not such a bad son either”

We fucked three more times that night. I came inside her every time. It was a good thing it was the weekend because we were both exhausted the next day. It was about 3 o’clock in the next afternoon when Sara called asking to come over. I wasn’t going to let her, because I wanted more alone time with my mom, but my mom convinced me otherwise. With that decision, I was in for another long day of wondrous sex.

Chapter 6- My Dream Girl

It was about 4:30 when Sara walked up to the door. I saw her through the front window. She was wearing a 3 sizes too small pink tank top that showed both the outline of her bra and her amazing abs. Her jean skirt barely came down over her ass and looked to be uncomfortably tight, but I certainly appreciated the look. I let her in with a hug and kiss and we sat down on the couch.

My mom walked out with a form fitting little black dress on that rivaled Sara outfit in sluttiness, “Since you two are going to be making out all damn night, I’m gonna go out with Becky. I will see you two later.” She strutted past us towards the door as both Sara and I stared directly at her ass the entire walk. She walked out of the door and pulled out of the driveway, leaving us alone.

“Wow, Will. Your mom is gorgeous”

“Yah you’re telling me” I thought that this would be the best time to tell Sara about what had happened between my mom and me the night before. “Sara I have to tell you about something…” I went on to tell her about the seduction and the sex as her face started to turn a deep red. “I hope you aren’t that mad at…” I was cut off as Sara lunged at me and stuck her tongue down my throat.

“Oh god Will, you have me so wet right now. I want to have sex in your mom’s bed. Anything to do with incest gets me so hot. Come on” she grabbed my belt and led to my mom’s room.

“Sara, you are the sexiest girl ever,” I said as she started to strip right in front of me. First crossing her arms and gently sliding her tiny tank top up over her head, exposing her cute yellow cotton bra. I tried to go up and touch her abs, but she slapped my hand away, “No touching.” She seemed like she had done this before. Then she turned around moving and rocking her hips in a hypnotic motion. She bent over and I could see her matching yellow panties covering her soaking teen pussy. She unbuttoned her skirt and shook her ass until it fell down around her ankles. This girl definitely had some stripper talent. She unhooked her bra and tossed it onto my shoulder. Her tits were small but still developing. Her nipples were rock hard and pointed straight out me just begging to be nibbled on. I tried to take a step forward but Sara stuck her index finger out and waved it at me telling me to stay back. She lay back on the bed and stuck her legs up in the air. She was pumping her legs and I could see her panties getting darker up against the moisture of her pussy. She slid her thumbs into the waistband of her panties and pulled them up over her feet, revealing her dripping, bald pussy. She hopped up and walked over to me and stuck her wet panties right into my mouth.

The taste of her juices set me off. I figured her little strip show was enough foreplay, so I picked her up and drove her down onto the bed. We kissed passionately as our tongues intertwined. We broke away from each other, “Wait Will, I have to tell you some thing first,” Sara said as she nervously looked up at me with her big, mesmerizing, brown eyes, “I’m still a virgin.”

“That’s fine. It actually makes this even better for me. We just have to go a little softer at first, and it is going to hurt for you at the beginning.”

“Yeah, I know the girls at school always talk about it. They say that when it breaks there is blood that leaks out.”

“Yes, but I’ve been told that it is much better if you start out on top so you can control how deep and how hard I go into you.” I rolled over and lifted her small frame up on top of me, “Now just grab my cock and gently glide it in.” She wrapped her small hand around my cock and started to stroke it up and down.

“This is so big I don’t know how it’s going to fit inside me. I can barely fit two fingers in there”

“It’s fine it will fit perfectly, just sit on it and gently lower yourself down”

She got up on her knees and scooted forward just above my cock. She put my tip right up against it, but looked right into my eyes. She looked scared, but incredibly horny. She bit her bottom lip and slid my cock inside her, “Oh God! It’s so tight.” She dropped down millimeter by millimeter, “It starting to really hurt.” I could feel my cock meet some resistance and knew I hit her hymen.

“Now this is the part that’s going to be the most painful,” I said as I looked up into those worried big brown eyes. “If you just drop down faster it will be like just ripping a band-aid off instead of dragging it out.”

“Holy shit! That hurts so bad” I felt my dick slide deeper inside and blood dripped down into my lap. “It’s starting to loosen up. I think I can go a little faster now” She started to bounce a little up and down. This felt incredible completely different from anything I experienced with my mom the night before. I looked right into her eyes as her pussy started to tighten around my cock. “Yes, Will! This feels incredible! Oh God, I’m cumming so hard!”

Now was the time to have some fun. I sat up and slid my ass down to the end of the bed. I stood up holding Sara’s ass in my arms; all without take my dick out of her. She wrapped her arms around the back of my neck, as I started to lift her up and drop her back down onto my dick. “Oh Yes! This feels even better than before. Fuck me harder. Harder!” I started to thrust my hips up in rhythm with my lifts, “Yes! I’m going to cum again Will! FUCK ME!!!!!” Her whole body convulsed as she let out a huge moan.

I was so close. As I spun around and set her down on my mom’s bed. I was pumping as hard as I could, “Sara, I about to cum. Should I pull out?”

“Will, you better not pull out,” we both looked at each confused as the voice came from the doorway behind me. “I’ve watched this entire show. I don’t want a bad ending to ruin it.”

“Mom! You’ve been there the entire time. Why didn’t you say anything?”

“Mrs. Connor! I’m so sorry”

“Sara, honey, it’s perfectly fine,” my mom started to walk towards us both. “Now finish inside her. I want to see this up close,” she said as she lay down on her stomach with her chin resting on Sara’s left thigh.

“Oh yes, Will. Cum deep inside me. I want to feel your sperm inside me.”

I could tell that my mom being there was really turning Sara on even more. I knew that it was making me hornier, and I got ready to explode. What must have been the most cum I had ever felt came pouring out of me and into Sara’s womb, “Oh that feels wonderful, Will. I want you to do this every time we fuck.”

I leaned down and kissed Sara right on the mouth, “You guys put on an amazing performance. I wish I upgraded to front row seats sooner”

“Mom, I thought you were going out with Becky?”

“No, I just made that up so I could spy on what you guys were doing if you thought you were home alone, and I’m glad I did”

“Mrs. Connor, why don’t you join us next time?”

“I would love to Sara, but I think that you two should just be alone together. You just seem perfect for each other. I’m still here anytime either of you need to spice things up. Just let me know and I will help out. I just don’t want to get in the way for now.”

“Mom, you know you are welcome anytime you want to join in.”

“Thank you guys” my mom smiled as she hugged both of us, which was kind of strange given that Sara and I were both naked and my mom still had her dress on. “Now you two go shower and we can go out and get some dinner”

Prologue- Emma

Sara hopped into the shower and I got on my computer to check my email. I saw a message from an Emma Chapman:

Will,

I know we haven’t seen each other in like 10 years, but I am your half sister Emma. I was only 3 the last time I saw you, so I don’t really remember, but I really want to meet you. My dad, or our dad, just told me that I’m going to an all girls’ boarding school in the fall. It is all the way across the country, but just happens to be only an hour away from your house. I just wanted to contact you to ask if we could meet up once I get out there in August. If you don't want to, just let me know, I understand.

Love,
Your Little Sister
Emma

I sat there on my bed confused, but kind of excited. I hadn't seen her since I was 9 and she barely even talked then. I had always wanted a sibling and I guess I had one the whole time that I had forgot about. August was still a few months away, so I figured that I still had time to think about what to say before I responded to the message.

“Will, I’m done showering, you can get in now” I turned off my computer and kissed Sara in her towel and wet hair as I walked to the bathroom.

(This is my first story so comments are much appreciated. You can message me suggestions on here, through the forums or you can email me [email protected])

Thanks for reading!

Articles similaires

Famille d'accueil Chapitre 9

Salut les gars, désolé pour le temps que ça fait. J'espère que vous apprécierez ^_^ Les mêmes notes s'appliquent. Il s'agit d'une œuvre de FICTION tout semblant d'événements réels est entièrement une coïncidence. Si vous avez moins de 18 ans (ou 21 selon l'endroit où vous vous trouvez) ou s'il est illégal pour vous de lire ceci pour quelque raison que ce soit, ou si les relations sexuelles entre garçons/hommes vous offensent de quelque manière que ce soit, veuillez ne pas lire. sinon profitez-en ! _______________________________________________________________________________ Chapitre 9 Positif. Ce seul mot est resté dans la tête des garçons le reste...

132 Des vues

Likes 0

Nourrir les jeunes

Norm avait le sentiment qu'elle savait qu'il la harcelait et cela le rendait prudent. Voulait-elle se faire violer ? Elle ne ressemblait pas au leurre typique de la police avec la façon dont elle était habillée. La salope s'habillait un peu bizarrement en fait ; un trench-coat ample, un large chapeau souple et des lunettes de soleil surdimensionnées. Non, pas un flic mais… eh bien, Norm espérait qu'elle n'était pas travesti. L'homme d'âge moyen devait rentrer au bureau pour une réunion importante et il ne voulait pas être en retard. Mais parfois, ces pulsions prenaient le dessus et il devait agir en...

97 Des vues

Likes 1

Qu'as-tu fait à Jessica

J'ai lentement ouvert les yeux et j'ai vu une belle fille dormir à côté de moi. Sa peau douce et pâle, ses beaux yeux, ses lèvres juteuses, ses tétons mous, ses tétons juteux me faisaient sentir à quel point j'ai de la chance de l'avoir. Je me souviens encore de notre relation avant elle. quitté la maison. Nous n'avons jamais eu de relation de type frère-sœur. On ne parlait jamais beaucoup. Elle était occupée dans son monde et moi dans mon monde. Elle avait 8 ans de plus que moi. Je n'ai donc pas aimé l'idée de rester chez mes sœurs...

125 Des vues

Likes 0

Le père de mon ami 8

Le lendemain, c'était normal comme d'habitude. J'allais à l'école avec Jeanette et nous étudiions dans sa chambre après les salles, mais bien sûr, nous avions tous les deux quelque chose en tête qui serait classé sous « Coquine » si vous voyez ce que je veux dire. « Est-ce que vous vous êtes vraiment masturbé pendant que vous nous regardiez ? » J'ai demandé. Oui, il faisait vraiment chaud. Je veux dire qu'il te labourait comme un fou. Je suis surpris que les voisins ne nous râlent pas en ce moment. Je veux dire en te regardant, je n'aurais aucune idée que tu gémissais...

123 Des vues

Likes 0

Le compagnon du champion 12

La fin de l'été dans le Menthino était une période chargée. Kaarthen se retrouva dans la gigantesque salle des cartes du palais. L'étage entier était une image en mouvement en temps réel de Menthino, des échelles sur rouleaux et des tables à cartes sur roues étaient le long des murs. Marcos était vêtu de façon presque décontractée d'une chemise en soie vert foncé et d'un pantalon Safi noir. La reine et deux princesses, Saliss l'aînée et Ruegin, écoutaient avec elle les plans annuels de migration des vastes plaines inondables vers Cardin. Trois Hjordis en Safi noir avec leurs cheveux relevés en...

135 Des vues

Likes 0

Court, Sexy et doux : 2- Une explosion de Passion

Laissez encore des commentaires !! Espérons que vous apprécierez :) Chapitre 2: « Putain... j'avais oublié que Gloria venait aujourd'hui. Ça craint d'avoir des amis parfois gémit Beth, posant ses mains sur les épaules de Jericho et voyant ses yeux se poser sur sa poitrine. Elle aimait l'attention et elle savait qu'elle avait l'air bien pour une petite personne. Débarrassez-vous d'elle, je veux jouer supplia Jericho, mettant sa main sous sa chemise de nuit et frottant sa chatte à travers sa culotte, qu'il sentait mouillée, le faisant sourire jusqu'aux oreilles. «Croyez-moi... moi aussi. Habille-toi, mais dans... quelque chose de lâche, je...

150 Des vues

Likes 0

L'amour est tout ce qui compte pt2 - Nouvel employé, vieilles habitudes

J'étais à la maison en train de déverrouiller la porte, d'entrer dans mon appartement quand mon portable a sonné, j'ai mis la main dans ma poche pour le prendre et vérifier qui c'était à cette heure, Jessy. Le message disait : Désolé :( je vous dois, la prochaine fois que vous pourrez choisir un film. Peut-être en choisir un avec plus d'action, pour que je ne m'endorme pas J'ai souri au message et je me suis déshabillé pour me coucher, je me suis brossé les dents et suis allé à la toillete en tirant ma bite et en visant avec mes yeux endormis...

122 Des vues

Likes 0

journal d'une femme au foyer. partie un.

Se marier a causé beaucoup de stress dans nos vies. Rick refuse de me laisser travailler, et même avec une nouvelle maison en ville (dans un quartier à faible revenu) et des factures qui s'accumulent, il refuse de bouger. Cela nuit à notre relation et nous met à rude épreuve émotionnellement et sexuellement. Il travaille constamment. Le stress rend difficile pour lui d'être affectueux. Vous voyez où cela va. Je suis une bonne fille. Et une bonne épouse. J'ai essayé pendant des semaines de le satisfaire. Chaque matin, je l'ai sucé à sec. Quand il est rentré tard, j'ai mis mes...

126 Des vues

Likes 1

La luxure 3

Encore une fois, je terminais la nuit en me masturbant après avoir été extrêmement excitée à cause des aventures de ma fille. Aujourd'hui avait été une journée folle, et je ne pouvais pas croire ce qui s'était passé après avoir calmé mes pensées excitées avec un orgasme. Je me suis endormi comme un ange après ça. Le matin, je me suis réveillé tôt et j'ai préparé le petit déjeuner. Quand les enfants sont descendus, je leur ai servi des céréales et j'ai attrapé la banane que ma fille avait mise dans son cul la veille et je l'ai donnée à mon...

126 Des vues

Likes 0

Oiseaux brisés, Partie 37, Un espace dans le temps / Épilogue

Partie 37 Un espace dans le temps Épilogue L'hélicoptère d'urgence a crié toute la nuit. Michael, Jennifer, Beth et Kat étaient à bord. Le docteur que Jennifer avait de garde n'avait pas pu venir. Il était ivre. La livraison a commencé normalement. Puis Kat a commencé à saigner abondamment. Barbara avait déjà vu ça. Elle a fait des suggestions que Jennifer a immédiatement mises en œuvre, apprenant à quel point l'expérience OB/GYN et néonatale de Barbara était devenue précieuse. Barbara est restée en arrière compte tenu de l'état et du stress de Jan. La terreur s'empara du harem. Ils s'assirent autour...

169 Des vues

Likes 1

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.