Être contraint (POV différent)

336Report
Être contraint (POV différent)

Salut! Mon nom est Lucy. J'ai de longs cheveux blonds qui encadrent mon visage et des yeux verts. Je viens d’une famille très religieuse – mormone en fait – donc je suis très (ou j’étais) très naïf et innocent.

Dimanche après-midi, j'étais assis sur mon lit en train de lire le Livre de Mormon pendant que le reste de ma famille rendait visite à un ami de la famille. Je n’ai entendu personne entrer dans la maison, mais soudain, un homme est venu frapper à la porte ouverte de ma chambre. Je l'ai reconnu à l'église. « Salut Lucie ! Ton père est à la maison ? Il m’a dit de passer lui déposer ça. Vous avez brandi une enveloppe que vous aviez entre les mains.

"Non, désolé, il n'est pas là." Dis-je en levant les yeux de ma lecture. Il semblait déçu mais a simplement continué à me parler.

Il est venu s'asseoir sur mon lit et m'a demandé ce que je lisais. Il a hoché la tête et m'a demandé ce que je connaissais des commandements. J'avais hâte de montrer mes connaissances, alors j'ai commencé à les nommer tous ce que je pouvais. Quand je suis arrivé à la loi de chasteté (qui stipule qu’il ne doit y avoir aucun contact sexuel en dehors du mariage), il m’a arrêté. Il m’a demandé comment je m’attendais à ce que nous respections ce commandement alors qu’on nous disait également de « multiplier et reconstituer la Terre » et d’avoir beaucoup d’enfants. J'ai dit que nous étions censés nous marier d'abord.

En me regardant, il a dit : « Mais comment es-tu censé savoir comment faire des bébés si ni toi ni ton mari ne l'avez fait auparavant ? Savez-vous comment Lucy ? Il faut être capable de le faire correctement pour pouvoir avoir un bébé. J'ai juste baissé les yeux et secoué la tête. Il a posé sa main sur mon genou et m'a demandé : « Veux-tu être une bonne épouse ? Voulez-vous suivre tous les commandements de Dieu ?

J'ai levé les yeux : « Oui. Je fais."

"Eh bien, alors tu dois apprendre à faire un bébé si tu veux vraiment être un bon disciple de Jésus-Christ." Je l'ai regardé. J’étais triste, pensant que je ne pourrais pas devenir une bonne épouse si je ne connaissais pas la bonne façon de faire un bébé. J'étais confus. J’ai compris ce qu’il m’avait dit mais je ne savais pas comment ni où apprendre et personne ne me l’avait jamais dit auparavant.

"Comment suis-je censé apprendre?" Ai-je demandé innocemment.

Il m'a rayonné. «Je serais prêt à t'apprendre, chérie. Je peux vous montrer à quel point Dieu aime que les femmes fassent des bébés. Maintenant que j’ai mes propres enfants, ma vocation est de m’assurer que les femmes de l’Église savent comment faire. J'ai hoché la tête.

"D'accord, alors dis-moi comment alors." Dis-je en me penchant et en attrapant mon cahier et mon stylo pour prendre des notes. Je ne voulais rien oublier le moment venu.

« Ce n’est pas quelque chose que je peux simplement vous dire ; Je dois vous le montrer. Il rit brièvement. Mes yeux s'écarquillèrent et soudain j'étais très nerveux. Il pouvait dire que j'avais peur alors il a posé une main sur ma joue. "Lucy, tu peux me faire confiance. Tu sais que je ne ferais jamais rien qui puisse te faire du mal, n'est-ce pas ? J'ai lentement hoché la tête. "Tu es une très belle fille de Dieu et un jour tu trouveras un homme à épouser et je veux juste m'assurer que tu es prête pour cela." J'ai continué à hocher la tête, devenant plus à l'aise avec la situation même si j'étais toujours hésitant et nerveux. "Lucy, as-tu déjà embrassé un garçon?"

Je rougis instantanément et bégayai un non tout en évitant le contact visuel. "Ne t'inquiète pas. Je peux vous le montrer aussi. Il tendit la main et attrapa doucement mon menton et approcha son visage du mien jusqu'à ce que nos lèvres se rencontrent. Je me suis figé, ne sachant pas quoi faire. Il recula légèrement, "Détends-toi Lucy, ça va." Il m'a rassuré en m'embrassant à nouveau.

J'ai lentement commencé à me détendre et j'ai pressé mes lèvres contre les siennes. J'ai senti ses lèvres s'ouvrir et le bout de sa langue pénétrer dans ma bouche. Je l'ai imité et j'ai écarté mes lèvres, laissant sa langue effleurer la mienne. Nous avons continué à nous embrasser pendant quelques minutes, lentement, pour que je puisse comprendre.

Il rompit le baiser et dit : "Tu vois, tu as déjà dépassé la première étape. Tu dois faire savoir à ton mari que tu es prête à faire un bébé avec lui en l'embrassant comme je te l'ai montré."

"Je peux le faire!" Je lui souris en retour, fière d'avoir déjà appris la première étape.

"Deuxième étape. Tu dois préparer ton mari à faire un bébé avec toi. Lève-toi Lucy." Vous avez pris ma main et je me suis levé à côté de vous. "Donc, lorsque vous essayez de faire un bébé, vous et votre mari devrez être nus." Il a posé sa main sur mon épaule et j'ai eu soudain très peur. "Pas besoin d'être nerveuse, Lucy. Dieu a créé nos corps parfaits et il n'y a pas de quoi avoir honte. Dieu a créé ces corps pour que tu n'aies pas besoin d'être gêné d'être nu ou de voir quelqu'un d'autre nu. Tu devrais admirer le créations de Dieu. »

J'ai avalé difficilement et me suis raclé la gorge. "Oh d'accord." Dis-je nerveusement. Il attrapa mes mains et les guida jusqu'à sa taille.

"Prends ma chemise Lucy et mets-la par-dessus ma tête." J'ai fait ce qu'il a dit et j'ai posé la chemise sur le lit.

J'admirais sa poitrine nue alors qu'il se tenait devant moi. Il fit un pas vers moi. "D'accord, maintenant c'est ton tour." Je portais toujours mes vêtements d'église. Je portais une chemise blanche boutonnée et une jupe à fleurs qui descendait sous mes genoux. J'ai juste hoché la tête alors que ses doigts commençaient à défaire les boutons de ma chemise. Bientôt, il fit glisser le haut de mes épaules. Puis ses mains attrapèrent mon débardeur et il le souleva au-dessus de ma tête. Je l'ai regardé alors qu'il tendait la main derrière moi et dégrafait mon soutien-gorge. J'avais peur que mes seins en bonnet C ne te suffisent pas.

Quand tu l'as enlevé, j'ai tenté de me couvrir, gênée par ma nudité, mais il a attrapé mes mains et les a ramenées à mes côtés. "S'il vous plaît, ne soyez pas gêné." Il a dit. "Ton corps est magnifique. Maintenant, nous avons presque terminé cette étape. J'ai juste besoin que tu enlèves mon pantalon maintenant, chérie." J'ai attrapé le bouton de ton pantalon. J'ai tâtonné un peu parce que mes mains tremblaient tellement. J'ai retiré son pantalon de son corps et il en est sorti.

Il a tendu la main autour de moi et a ouvert le dos de ma jupe et elle est tombée autour de mes pieds. Il m'a regardé dans les yeux alors que ses pouces s'enroulaient autour de la ceinture de ma culotte en coton et je n'ai pas résisté à ce qu'il la retire de moi. Et cette fois, je n'ai pas essayé de me couvrir. Lentement, j'ai attrapé son boxer et je l'ai baissé. J'ai regardé sa bite semi-dure. Je n'en avais jamais vu auparavant. "Tu vois, ce n'était pas si difficile, n'est-ce pas ?" Dit-il alors que tu me souriais.

J'ai ri nerveusement, "Je suppose que non."

"D'accord, vous avez donc fait savoir à votre mari que vous vouliez faire un bébé et vous avez commencé à le préparer à le faire. Maintenant, étape 3, votre mari doit préparer votre corps à faire un bébé avec lui. "

"Que veux-tu dire?" J'ai demandé.

"Eh bien, vous devez vous assurer que votre corps est prêt pour le processus de fabrication du bébé. Sinon, cela pourrait ne pas fonctionner ou cela pourrait être douloureux pour vous." Expliqua-t-il en faisant un pas vers moi. "D'abord, tu dois lui faire toucher tes seins." J'ai levé les deux mains, j'ai pris mes seins en coupe et j'ai commencé à les masser. "Cela devrait commencer à faire du bien à votre corps." Il utilise le bout de ses doigts et commence à faire rouler mes tétons entre eux.

Je halete un peu. "Ouais, ça fait du bien, un peu."

"Tu devrais aussi lui demander d'utiliser sa bouche et de sucer tes tétons." Dit-il en se penchant et en s'accrochant à ma mésange droite tandis que ses doigts continuent de jouer avec ma gauche.

"Oohhh... Ça fait du bien." Dis-je alors qu'il continue de passer sa langue sur mon mamelon.

Il déplace sa bouche vers mon mamelon gauche et le suce jusqu'à ce que je respire fort. Je n’ai jamais ressenti cela auparavant. On m'a toujours appris que le sexe était quelque chose qu'on ne faisait que lorsqu'on voulait un enfant et je n'ai jamais pensé que cela ferait du bien aussi. Les rares fois où j’ai entendu des femmes à l’église ou ma mère en parler, cela ressemblait à une corvée.

Il se relève. "Peux-tu sentir ton corps se préparer ?" Il me sourit.

"Ouais je pense que oui." Je dis. "Je commence à ressentir des picotements partout, surtout mon, euh, tu sais." Je rougis et je suis vraiment gênée. Il rit un peu.

"Vous pouvez l'appeler votre vagin ou votre chatte, chérie. N'ayez pas honte de le dire. Vous voyez à quel point vos tétons sont devenus durs et pointus ? C'est un signe que votre corps est prêt ? Il ne nous reste plus qu'à nous assurer que votre " La chatte est mouillée pour qu'il soit plus facile pour votre mari de glisser en vous. Et si vous vous allongeiez sur le lit ?" Je suis les instructions et je me rallonge et il s'assoit à côté de moi.

"Comment fais-tu pour le mouiller ?" Je demande.

"Vous ou votre mari devez la toucher aux bons endroits pour que votre chatte soit mouillée et prête à faire un bébé. Ici, laissez-moi vous montrer. Écartez un peu les jambes." J'écarte mes jambes et il atteint ma chatte.

Ses doigts effleurent l’intérieur de ma jambe et soudain j’ai la chair de poule partout. Je n'ai même jamais touché ma chatte, donc la sensation de le voir si près d'elle est électrisante. Nous sommes tous les deux silencieux alors qu'il passe son majeur le long de ma fente et j'ai le souffle coupé lorsqu'il commence à ajouter un peu de pression sur mon clitoris, en faisant des cercles contre lui.

"Lucy, cet endroit que je frotte en ce moment est ton clitoris. C'est l'un des meilleurs endroits à toucher pour mouiller ta chatte." Il attrape ma main et la baisse. "Tiens, tu essaies de le toucher." Il pose mes doigts directement sur mon clitoris puis place les siens dessus. Il utilise ses doigts pour guider les miens. "Est-ce que ça te fait du bien ?"

"Euh, ouais, ça fait du bien, je suppose." Je ferme les yeux pendant que nous continuons à toucher mon clitoris ensemble. Cela commence à se sentir bien mieux que je ne le pensais et j'ai peur de l'admettre.

"D'accord, continue de frotter ton clitoris comme ça. Je vais te montrer une autre façon de préparer ta chatte." Dit-il, sa main guidant la mienne puis je sens son doigt pressé contre ma chatte. Lentement, il en glisse doucement un en moi.

J'ai le souffle coupé alors que ma chatte est pénétrée pour la première fois. Il continue de glisser son doigt en moi, en prenant soin d'y aller lentement pour ne pas me faire mal. Une fois son doigt complètement enfoncé, il le retire avant de le réinsérer. Bientôt, il baise lentement ma chatte vierge au doigt. Il continue et je commence à déplacer mon doigt contre mon clitoris au rythme du sien.

Après quelques minutes, j'ai commencé à gémir, les yeux fermés et la tête en arrière, et je commence à apprécier la sensation que tu me touches. "Lucy, peux-tu sentir à quel point ta chatte est devenue mouillée ?" Demande-t-il alors qu'il continue de me baiser avec les doigts.

"Oui, je peux. Il fait vraiment humide." Dis-je en continuant à me frotter le clitoris.

"Tu as raison. Ton corps est prêt à commencer à avoir un bébé maintenant. Mais je veux te montrer une autre façon de mouiller ta chatte. Tu peux demander à ton mari de te lécher la chatte pour toi."

"Lèche-le ?? C'est dégoûtant !" Je le regarde comme s'il était fou.

"Laisse-moi juste te montrer avant que tu décides que tu n'aimes pas ça." Dit-il en souriant et en rapprochant sa tête de ma chatte mouillée.

Je le regarde tirer la langue et courir m'asseoir la chatte. "Ohhhh." Je ne peux m'empêcher de gémir alors que sa langue trouve mon clitoris. Il me regarde dans les yeux et sourit alors qu'il commence à passer sa langue dessus, en le faisant courir en petits cercles. Instinctivement, mes hanches commencent à bouger, se cognant contre son visage alors que j'essaie d'ajouter plus de friction.

Il tend la main et attrape ma main, la guidant vers l'arrière de sa tête. J'y pose ma main et commence à passer mes doigts dans ses cheveux. Il commence à me lécher plus vite et je m'agrippe à l'arrière de sa tête. Mon corps n’a jamais ressenti cela auparavant. J'ai l'impression de perdre soudainement le contrôle de moi-même. Mes hanches bougent contre sa bouche alors qu'il commence à sucer mon clitoris. À présent, je gémis, la bouche ouverte et les yeux à l’arrière de la tête.

Soudain, ma chatte commence à devenir vraiment brûlante et chaude. J'ai presque l'impression que j'ai besoin d'aller aux toilettes, mais c'est beaucoup mieux. Il lèche de plus en plus vite à mesure que mes gémissements deviennent de plus en plus forts. Ensuite, mon corps perd le contrôle. Mes jambes agrippent sa tête alors qu'elles tremblent de manière incontrôlable et je rejette mes épaules en arrière alors que mon dos se cambre. Je tremble de partout, mon corps est couvert de chair de poule et ma chatte convulse. C'est plus que bien, mieux que je ne l'ai jamais ressenti auparavant.

Je commence à me calmer et il se redresse. "Lucy, je pense que tu viens d'avoir ton premier orgasme. C'est la manière de Dieu de te dire que tu fais du très bon travail. C'est ta récompense pour avoir fait un bébé comme tu es censé le faire."

"C'était vraiment bien." Parviens-je à dire alors que je commence à reprendre mon souffle et à lui sourire en retour. "Et après?" Je demande en m'asseyant à côté de lui.

"Maintenant que votre corps est prêt à avoir un bébé, vous devez vous assurer que celui de votre mari l'est aussi. C'est l'étape 4." Il explique.

"D'accord, que dois-je faire pour ça ?"

"Eh bien, Lucy, tu dois t'assurer que le pénis ou la bite de ton mari est vraiment dur pour qu'il puisse faire un bébé avec toi." Il se lève devant moi. Avec ton entrejambe maintenant à la hauteur de mes yeux, je vois sa bite dure (ou n'importe quelle bite dure d'ailleurs) pour la première fois. Mes yeux deviennent vraiment grands.

"Quoi... ton... euh... ton pénis... il est devenu vraiment gros." Je bégaie en regardant sa bite sans vergogne.

"Tu as raison, Lucy. Quand un homme est prêt à avoir un bébé, son pénis/bite/coq, peu importe comment tu veux l'appeler, deviendra dur comme ça. Laisse-moi te montrer comment tu peux le préparer." Il attrape ma main et utilise sa main pour la guider afin que je saisisse la tige de sa queue.

Il utilise sa main pour commencer à déplacer la mienne de haut en bas sur sa queue durcie. Je regarde la bouche ouverte, fasciné. C’est très différent de ce que je pensais. La peau de son pénis est si douce, ce qui contraste fortement avec la dureté de la tige. Il commence à respirer un peu plus fort et je peux dire qu'il aime la façon dont je le touche. Il attrape mon autre main et me montre comment prendre et masser ses couilles pendant que je continue à le caresser.

Il commence à gémir un peu en me regardant toucher un homme pour la première fois. Il retire ses mains des miennes alors que je continue et commence à passer ses doigts dans mes cheveux. "Tu vas si bien, Lucy. Je suis presque prête. Je veux que tu essaies de me lécher comme je t'ai léché." J'arrête de le caresser et je le regarde avec un regard nerveux dans les yeux. "C'est bon, je vais te dire comment faire. Ne t'inquiète pas." Je hoche simplement la tête.

"Maintenant, tire ta langue et lèche-la d'abord comme une glace." Je fais ce qu'il dit et passe ma langue sous sa bite. "Tu vas très bien, ma chérie." Je commence à lécher partout. C'est meilleur que ce à quoi je m'attendais, un peu salé mais pas mauvais. "D'accord, maintenant ouvre un peu la bouche et mets-la dans ta bouche." Je prends une profonde inspiration puis enroule mes lèvres autour de la tête de sa queue. Je le mets à environ un pouce à l'intérieur de ma bouche, puis je m'arrête là.

"Oh, Lucy, s'il te plaît, continue, chérie." Dit-il avec un petit gémissement et je le sens tirer un peu contre ma tête, poussant ma bouche plus loin sur sa queue. Je ne parviens qu'à un peu plus de la moitié du parcours. "D'accord, maintenant suce-le comme tu le ferais avec une paille et bouge ta tête de haut en bas." Je commence à sucer sa bite et je fais de mon mieux pour bouger la tête comme tu l'as dit. Lorsque je n'arrive pas à trouver un bon rythme, il m'aide en me poussant et en tirant doucement sur la tête.

Bientôt, je comprends et je suis capable de mettre de plus en plus de sa bite dure dans ma bouche. Il gémit régulièrement maintenant, marmonnant à quel point ça fait du bien. J'aime lui faire se sentir bien comme il m'a fait ressentir, alors je fais de mon mieux pour lui plaire. "D'accord Lucy, je vais avoir besoin que tu détendes vraiment ta gorge maintenant. N'oublie pas de respirer par le nez." Il attrape l'arrière de ma tête avec ses deux mains et la maintient fermement alors qu'il commence lentement à faire glisser sa queue dans ma gorge.

Je commence à avoir des haut-le-cœur mais je reprends le contrôle et bientôt j'ai mis toute sa queue dans ma bouche. Je lève les yeux et ses yeux sont à peine ouverts. "Lucy, tu me fais du bien." Cela me fait plaisir d'entendre qu'il aime ce que je fais. "Je pense que mon corps est prêt à faire un bébé avec toi maintenant." Il gémit en faisant glisser sa queue hors de ma gorge.

"D'accord Lucy, ma chérie, allonge-toi sur le lit et écarte les jambes pour moi." Je repose ma tête sur mon oreiller et écarte mes genoux. "Etes-vous prêt à apprendre la dernière étape pour faire un bébé ?" Dit-il en grimpant entre mes jambes, les écartant un peu plus.

Je me racle la gorge. "Oui... oui, je le suis." Je suis nerveux mais je le regarde et il me calme.

"Cela pourrait faire un peu mal. Je suis désolé bébé mais tu dois t'en sortir et tu commenceras à te sentir bien juste après ça." Dit-il en se penchant sur moi, mettant une main près de ma tête pour se tenir debout pendant que l'autre pointe sa bite dure vers ma chatte vierge. Lentement, il avance et sa bite commence à glisser en moi.

"OH ! Owww..." Je grimace alors qu'il s'enfonce plus profondément en moi mais il utilise une main pour me caresser le visage et me dit que la douleur sera bientôt terminée. Une fois qu'il est complètement en moi, il fait une pause, laissant ma chatte serrée et serrée s'habituer à la sensation d'être tendue autour de sa bite. Puis, lentement, il recommence à se retirer de moi.

Après quelques poussées lentes en moi, j'ai commencé à pouvoir me détendre à mesure que la douleur causée par la première pénétration s'atténue. Il commence à prendre un peu de vitesse car il peut voir que je ne me tords plus le visage de douleur. "Qu'est-ce que ça te fait, Lucy ? Est-ce que ça va ?"

"Ouais, ça commence à se sentir bien maintenant." Je marmonne alors que des vagues de plaisir commencent à parcourir mon corps.

"Bien bébé. Je veux que tu profites de ça." Murmure-t-il en baissant la tête et en passant sa langue sur l'un de mes mamelons. "Ta chatte est si serrée. Ça fait vraiment du bien, Lucy." Je passe mes doigts sur sa poitrine alors qu'il continue de pomper en moi, de plus en plus vite. Nous gémissons tous les deux et il se laisse tomber sur ses coudes de chaque côté de ma tête et nos visages sont côte à côte. "Lucy, tu te souviens de l'orgasme que tu as eu plus tôt ?" Je réponds par un "Mmhmm" haletant. "Eh bien, quand un homme en a un alors qu'il est dans la chatte d'une femme, c'est comme ça qu'on fait un bébé." Je lâche un autre grognement de compréhension alors que je me concentre principalement sur le bien-être d'avoir une bite en moi. "Lucy, je vais bientôt avoir un orgasme et nous allons faire un bébé, d'accord ?"

Oui.

Il me faut une seconde pour comprendre ce que vous avez dit. "Non, nous ne pouvons pas réellement faire de bébé. Tu as dit que tu me montrerais comment. Je ne peux pas avoir de bébé avec toi. Tu n'es pas mon mari !" Je le regarde dans les yeux, inquiet.

"Ne t'inquiète pas... chérie. Dieu te donnera... seulement un bébé si c'est... ce qu'il veut... Ohhh" dit-il entre ses respirations et ses gémissements alors qu'il continue de s'enfoncer en moi fort et vite.

"Ça fait du bien… mmm. Mais… mais je ne peux pas tomber enceinte de toi. Oh, oh mais s'il te plaît, n'arrête pas." Je gémis et me tords sous lui, attrapant la nuque à deux mains et je le regarde dans les yeux. "S'il te plaît, ne fais pas d'orgasme en moi." Puis je rejette la tête en arrière et je gémis. La sensation de sa bite en train de me baiser est écrasante.

"Bébé… Oh tu te sens si bien. Mmm, tellement, si serré. Oh oui, oh putain oui !!" Il me baise avec abandon et soudain, il presse sa bouche contre la mienne. Nos lèvres vibrent ensemble alors que nous gémissons à chaque poussée. Il se relève sur ses mains et regarde mes seins rebondir pendant qu'il m'enfonce sa bite. Pas même une minute plus tard, ses yeux se révulsent et il gémit bruyamment. "Lucy, je jouis. Oh mon Dieu... Oh mon Dieu !" Il crie alors qu'il s'enfonce fort en moi et son corps se convulse un peu et il s'effondre sur moi.

"Non ! Non, non. Tu ne peux pas !" J'essaie de le repousser mais il est trop pour moi.

Il gémit à mon oreille. "Il est trop tard maintenant, chérie. Je devais te montrer comment." Je m'allonge sous lui et la sensation de sa bite qui bouge dans ma chatte, me remplissant, est incroyable. Il m'embrasse doucement. "Il y a tellement de choses à apprendre bébé. J'ai hâte de t'apprendre."

Puis nous entendons la porte du garage s'ouvrir et il saute de moi, enfile ses vêtements et me lance les miens. Nous nous habillons juste à temps pour que la famille arrive et nous faisons comme s'il venait à peine de passer, mais je ne peux pas oublier ce qui s'est passé quand je commence à sentir du sperme couler sur mes cuisses alors que je me souviens que je n'ai jamais remis ma culotte.

Articles similaires

DOUX SOPHIE !!

Sophie est l'enfant unique de mes voisins, c'est une douce jeune fille de 13 ans, mais il y a toujours eu quelque chose en elle qui m'a fait la regarder différemment des autres petites filles. Peut-être ses cheveux blonds bouclés, son joli petit visage, ses jambes lisses ou le fait qu'elle a une jolie petite paire de seins en herbe. Eh bien, tout a commencé un samedi, je me suis assis dans mon jardin à profiter du soleil et mes voisins étaient aussi dehors. Je n'ai pas l'habitude d'écouter les conversations des autres mais je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre que...

1.8K Des vues

Likes 0

Des moments amusants avec Romy

Je m'appelle Matt, j'ai 18 ans. Je suis juste un garçon ordinaire avec des cheveux blonds et des lunettes. Certains peuvent me traiter de nerd, mais je ne suis pas d'accord. Je viens de terminer mon entraînement au gymnase et je me suis rapidement rendu aux vestiaires pour me rafraîchir. Dès que la douche s'est ouverte, j'ai entendu un grand trébuchement suivi d'un cri. J'ai enfilé un pantalon et je suis allé à la source du son. Il semblait provenir du vestiaire féminin. Y a-t-il quelqu'un là-dedans? Oui, aidez-moi s'il vous plaît Quand je suis entré, j'ai été choqué de voir...

351 Des vues

Likes 0

Essayer quelque chose de nouveau_(1)

Essayer quelque chose de nouveau (3e personne) Toni et Justin viennent de rentrer dans leur nouvel appartement, celui de sa sœur Davina, après avoir passé toute la journée au centre commercial. Justin vient de proposer à Toni de nouvelles tenues mais ne les avait pas encore vues sur elle. La journée a été longue et ils sont tous les deux fatigués. Eh bien, on dirait que Davina n'est plus à la maison, dit Justin alors qu'ils entrent dans l'appartement. Justin aime quand ils sont seuls parce que Davina est toujours partout et ne les laisse pas devenir intimes. Je vois, exprime...

355 Des vues

Likes 0

L'innocence de la grâce

L'INNOCENCE DE LA GRÂCE Max Dexler était assis sur le bord de son bureau, feuilletant paresseusement une collection de CV. Est-ce le lot Sue Oui papa, dit Sue en revenant avec deux cafés. C'est un groupe plutôt désolé, mais il y en a un qui pourrait vous plaire Et son nom est... « Grace Halifax papa. Le moins qualifié mais bizarrement le plus approprié » Grace… Grace… Grace… ha, la voilà, dit Max en feuilletant les CV. « 22 ans et elle est étudiante à l'université en pharmacie. Cela pourrait être intéressant. Cela a toujours été une éducation pour notre Gracie. Aucune réelle...

267 Des vues

Likes 0

Fête du regard

Londres est une ville agréable à vivre, surtout si vous êtes un étudiant qui va à l'université et qui aime faire la fête. Ce n’est pas nouveau et tout le monde le sait. Ainsi que tous les propriétaires. Avec leurs prix fous, on demande une chambre, il est parfois difficile pour les étudiants de garder la tête hors de l'eau surtout si leurs parents ne sont pas de Knightsbridge par exemple. Mais comme toujours, il y a quelques exceptions. En dehors du centre-ville, à quelques kilomètres au nord de Westminster, se trouvent en fait plusieurs maisons qui, disons, « sortent de...

287 Des vues

Likes 0

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

1.9K Des vues

Likes 0

La meilleure balade en quad de tous les temps

J'avais 14 ans quand j'ai eu ma première expérience. Je ne m'étais pas intéressé aux filles jusqu'à ce que j'entre en 8e année. J'avais quelques amies qui étaient ici des filles mais aucune sérieuse. Ma meilleure amie était une fille nommée Emily avec qui j'étais amie depuis longtemps. Plus je vieillissais, plus je m'intéressais aux filles et plus je pensais qu'Emily était la plus belle fille que j'aie jamais rencontrée. Avec ses longs cheveux blonds doux et ses beaux yeux bleus brillants. Chaque fois qu'elle me parlait, j'oubliais tout et ma bouche devenait sèche et je ne pouvais pas parler. Puis...

1.7K Des vues

Likes 0

Découverte de Sammy Pt. 1

NOTE DE L'AUTEUR : Ce travail est purement fictif. Toute similitude avec des événements ou des personnes réels peut être une coïncidence. Anneau, anneau, anneau. Bonjour? Jen, c'est moi ! « Oh, hé, Sam ! elle répondit. « Wazzup ? » Eh bien, puisque c'est officiellement le premier jour de l'été, j'ai pensé que je devrais t'inviter ! J'ai dit. Et c'était l'été. Le temps devenait de plus en plus chaud chaque jour qui passait, et mes camarades de classe étaient devenus de plus en plus impatients de sortir de l'école. Cependant, depuis que nous étions en neuvième année, nous avions eu des examens...

784 Des vues

Likes 0

RD et Mon's Rape 2

Nous serons de retour demain, avec les tenues que vous allez être autorisées à porter ici dans la maison, vous porterez ce qu'on vous dira, quand on vous le dira, et vous ne râlerez pas, n'est-ce pas ? Encore une fois, maman a juste hoché la tête pour être d'accord. Maintenant, puisque ça va arriver, autant le rendre aussi bon que possible. Il tendit à maman un joint que Chris avait allumé. Maman l'a pris sans changer d'expression et a commencé à inhaler. Matt s'assit à côté d'elle ; Chris de l'autre, et chacun a pris un sein et a commencé...

575 Des vues

Likes 0

Je pourrais t'aider... Partie I

Moi et ma copine allongé dans son lit. Elle avait 23 ans à cette époque, son nom est Tanya. J'étais nu, elle portait un haut moulant blanc et une combinaison en soie, également de couleur blanche. J'aimais la façon dont ses gros seins remplissaient sa chemise, ses mamelons étaient durs et poussaient encore plus mon excitation. Comme plusieurs fois avant de regarder un film porno. Mais quelque chose de très spécial était différent ce jour-là. Nous n'étions pas seuls... Je m'appelle Tomas, je suis un garçon de 27 ans aux cheveux blonds et aux yeux bleu verdâtre. Je mesure 6'2'' et...

571 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.