Réunion excitée (partie 5)

1.5KReport
Réunion excitée (partie 5)

(Voici la dernière partie écrite jusqu'à présent, je posterai le reste quand j'y arriverai.)

Mes bras enroulés autour d'elle, je tenais son corps près du mien alors que nos deux orgasmes diminuaient. Je pouvais sentir son cœur battre plus lentement contre ma poitrine et sa respiration contre mon cou prendre progressivement un rythme normal. Elle se blottit contre le creux de mon cou et embrassa mon épaule. Un bras tenant toujours son corps, j'ai passé mes doigts dans ses longs cheveux et j'ai embrassé le haut de sa tête. Elle a ensuite levé la tête, embrassant mon cou et j'ai embrassé son front. Nos deux mouvements ont continué jusqu'à ce que nos lèvres se rencontrent enfin. Le baiser était profond et passionné mais si paisible. Nos lèvres ne se sont jamais séparées alors que je sentais mon sexe se ramollir, glissant progressivement hors d'elle. Notre baiser n'a été interrompu que lorsque la tête de ma bite est finalement sortie, la faisant haleter à cause de sa sensibilité.

Elle inspira, essayant de retrouver son sang-froid et je la regardai en souriant. Elle répondit par un sourire radieux, rempli à ras bord de satisfaction. Nous restâmes ainsi un petit moment, profitant de la chaleur de l'autre alors que la sueur séchait de nos corps. Je pouvais sentir le mélange de nos deux jus être lentement poussé hors de sa fente alors qu'il coulait sur ma jambe. Nous aurions certainement besoin d'une douche après ça. Redevenant nerveuse comme d'habitude, son visage rougit alors qu'elle déplaçait sa jambe sur la mienne, sentant tous les fluides qui la recouvraient. Elle essaya faiblement de se lever de moi et se dirigea vers son bureau pour obtenir des mouchoirs, ses jambes vacillant sur le chemin et un joli cri s'échappant de ses lèvres alors qu'elle sentait qu'il commençait à couler le long de sa jambe. Elle revint au lit avec la boîte de mouchoirs, luttant toujours pour garder son équilibre, sa chatte toujours sensible la faisant frissonner à presque chaque pas.

Agenouillée au-dessus de moi, elle a commencé à essuyer le jus de ma jambe, puis de mon sexe ramolli, en lui donnant des coups doux qui étaient un peu plus stimulants que nécessaires, me faisant frissonner. Je me suis simplement allongé là alors qu'elle procédait à son nettoyage, enlevant d'abord sa jambe puis sa chatte, ses muscles essayant de pousser ce qu'elle pouvait comme elle le faisait et le toucher la faisant gémir doucement. La regardant finir, je m'assis sur son lit et l'embrassai doucement, ce qui la fit sourire à nouveau. Elle se leva alors, se promenant nue dans sa chambre sans vergogne à la recherche de son pantalon de pyjama et de son débardeur qu'elle enfila ensuite. Elle s'est penchée plusieurs fois au cours du processus, me donnant un très bon aperçu de son arrière incroyable, ce qui n'aurait pu être que délibéré. Elle savait très bien que j'aurais pu le regarder pendant des heures.

" Je vais prendre une douche. "

" Attendez-moi alors. "

Je remarquai qu'elle souriait alors que je répondais, la rougeur de l'excitation repoussant sur ses joues. Sans même la regarder dans les yeux, je pouvais facilement dire que les mots "sexe sous la douche" clignotaient dans les néons à l'intérieur de son cerveau. Avait-elle prévu de m'attirer ? Je me levai tranquillement et allai chercher la pile de mes vêtements que nous avions jetés dans un coin la nuit dernière, puis j'enfilai mes sous-vêtements et mon jean, car je n'avais pas vraiment pensé à apporter des pièces de rechange propres. Elle m'a ensuite conduit à la salle de bain, son cul agitant côte à côte à chaque pas, un facteur clair qu'elle était très impatiente de ce que nous savions tous les deux allait suivre. Je pouvais facilement croire qu'elle n'avait pas été avec un homme depuis longtemps, le vouloir à ce point ne lui ressemblait pas du tout. Nous ne nous étions pas vus depuis si longtemps, il y avait beaucoup de désir refoulé à rattraper.

Fermant la porte derrière moi, je me dirigeai vers elle alors qu'elle se penchait pour ouvrir la douche. Elle a pris le temps de vérifier si c'était la bonne température et je l'ai pris comme repère. J'ai enlevé mes vêtements avant de marcher juste derrière elle. Mes doigts ont glissé sur ses hanches et à l'intérieur de son pantalon de pyjama, je les ai ensuite baissés, frottant fermement mes doigts contre sa chair comme je l'ai fait. La vue de son cul nu de si près m'a fait bander à nouveau tout de suite et alors qu'elle levait les pieds pour me laisser les enlever, j'ai remarqué qu'un nouveau jet de son jus commençait à couvrir à nouveau sa fente. J'ai ensuite déplacé mes doigts vers le haut de son corps, faisant monter un frisson dans sa colonne vertébrale alors qu'elle se redressait une fois de plus. En remontant, j'ai commencé à enlever son débardeur, mes doigts se déplaçant vers sa poitrine puis fermement contre sa poitrine, chaque doigt effleurant ses mamelons raidis dans le processus. Elle gémit doucement, broyant son cul contre ma bite dure alors qu'elle levait les bras pour me laisser enlever le dernier vêtement.

Elle s'est retournée pour me regarder, pur désir dans ses yeux, ses lèvres boudaient en un gémissement et sa respiration s'accélérait progressivement. Je me suis penché et l'ai embrassée, sa langue s'est empressée de pénétrer, tournoyant autour de la mienne avant qu'elle ne tire sa tête en arrière, suçant mes lèvres inférieures comme elle le faisait. Je la regardai et me mordis la lèvre, le désir emplissant certainement mon propre regard. Répondant avec un sourire excité, elle a attrapé mon poignet et m'a rapidement conduit dans la douche. Ne me laissant pas le temps de faire quoi que ce soit, elle a tout de suite attrapé une lotion nettoyante et une brosse à récurer, se préparant à laver mon corps.

Apparemment, elle était plutôt d'humeur taquine. Sa main libre effleura doucement ma poitrine avec à peine le bout de ses doigts, essayant apparemment de résister à l'envie de saisir ma bite. Son autre main a d'abord commencé par frotter mes bras et mes épaules, prenant apparemment son temps sur chacune de mes épaules, puis elle a commencé à frotter ma poitrine en lents mouvements circulaires. Restant simplement là et la laissant s'amuser, je pouvais voir ses yeux sursauter mon corps s'arrêtant à chaque fois sur mes épaules et ma bite, qui était juste assez longue pour piquer son nombril de temps en temps. Elle s'est déplacée de plus en plus bas, jusqu'à ce qu'elle commence à frotter ma bite, prenant son temps pour la nettoyer soigneusement, se déplaçant de haut en bas à chaque mouvement, puis entre mes jambes, frottant doucement mes couilles, ce qui, je suis sûr, m'a fait haleter.

La rougeur de son visage s'approfondissant, elle se rapprocha de moi, ses seins se pressant contre ma poitrine et sa main poussant mon sexe entre ses jambes pour se rapprocher. Même si comme elle était un peu petite et qu'elle devait se tenir sur la pointe des pieds, elle pressa encore plus ses seins contre moi, sa main libre tenant mon épaule pour l'aider à garder son équilibre. Elle a vraiment pris son temps pour frotter mon dos. Sa chatte broyait maintenant ma bite à chaque mouvement, elle devait arrêter de me laver à chaque fois qu'un gémissement s'échappait de ses lèvres. Le savon lui permettait de glisser trop facilement entre ses jambes et je pouvais sentir ses hanches bouger d'elles-mêmes, essayant de capter le plus de sensations possible.

Finissant le bas de mon dos, elle descendit à contrecœur de ma bite dure, haletant bruyamment alors que la tête frottait contre son clitoris raide. Elle saisit la pomme de douche et commença à rincer le haut de mon corps, sa main libre effleurant ma poitrine comme elle le faisait, puis sur mon épaule alors qu'elle me rinçait le dos. Mon haut du corps maintenant propre à son goût, elle a attrapé ma bite pour qu'elle ne la touche pas et a commencé à embrasser mon cou. Elle s'est ensuite déplacée vers mes épaules, y restant un petit moment et je pouvais sentir ses doigts fins caresser doucement ma bite. Elle descendit sur ma poitrine, embrassant un endroit ici et là alors qu'elle s'agenouillait lentement devant moi.

En fixant ma bite, je pouvais sentir son souffle contre la tête, la faisant frémir d'excitation. Donnant à ma bite un baiser humide, elle a doucement décollé le prépuce et a commencé à l'embrasser de plus en plus profondément jusqu'à ce qu'elle commence à le prendre entre ses lèvres. Au début, c'était juste un peu, sa langue effleurant et se tordant à l'intérieur du trou au bout, puis elle a poussé un peu plus à l'intérieur de sa bouche, sa langue taquinant maintenant mon point le plus sensible, juste à la base de ma tête de bite . Finalement, elle a commencé à prendre toute la tête dans sa bouche, apparemment incapable d'en prendre plus car j'étais assez gros là-bas, sa main caressant fermement la base de mon sexe, l'autre effleurant ma jambe et mon cul pour me taquiner.

Ses lèvres montaient et descendaient ma tête de bite, la suçant à chaque fois qu'elle tirait sa tête en arrière. Chaque fois qu'elle l'enfonçait, sa langue semblait bouger encore plus avidement. Ce qui n'était qu'un premier film taquin, se transformait progressivement en une danse erratique de coups de langue sur toute ma tête, insistant souvent sur mon point faible. Sa tête bougea de plus en plus vite, le plaisir me faisant haleter bruyamment, engourdissant mon cerveau jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Prenant sa tête entre mes mains, je l'ai doucement retirée de ma bite, ne voulant pas jouir si vite. À contrecœur, elle attrapa à nouveau la brosse et finit de nettoyer mes jambes, ses yeux ne quittant jamais ma bite. J'avais presque oublié son fétichisme du sperme. Elle s'est lentement levée alors qu'elle finissait avec mes jambes, ses propres jambes tremblant à cause de la sensibilité de sa chatte à présent.

" Ton tour maintenant. "

Je la regardai dans les yeux, un sourire narquois aux lèvres et attrapai son bras, la faisant se retourner pour que son dos me fasse face. Remettant la pomme de douche à sa place, le jet d'eau tomba directement sur ses seins, faisant trembler son corps alors que des gémissements silencieux s'échappaient de ses lèvres. Ne voulant pas précipiter les choses, j'ai commencé par son dos. J'ai pris soin de prendre mon temps, le long de son dos, puis autour de ses épaules et le long de ses bras, laissant l'anticipation monter encore plus en elle alors que l'eau taquinait ses mamelons durs pour moi. Évitant ses zones les plus sensibles, j'ai sauté jusqu'à ses jambes. D'abord ses pieds, puis lentement le long de ses mollets, frottant davantage le savon pendant que je massais ses jambes avec ma main libre.

Savoir que mon visage était si près de son cul ne semblait que la rendre encore plus excitée. Elle a commencé à agiter ses hanches juste devant moi juste au moment où j'atteignais ses cuisses, certainement pressée que je la touche là-bas. Bien que j'étais plus qu'excité à la fois par la vue et que j'étais si près de tirer ma charge dans sa bouche il y a seulement un instant, j'ai quand même choisi de suivre mes manières taquines. Alors qu'elle se penchait presque instinctivement, j'ai embrassé doucement son cul, juste à côté de sa chatte, la faisant gémir un peu plus fort. En frottant ses fesses et ses hanches, sa danse excitée est devenue un peu plus sauvage, mais encore une fois, j'ai évité toutes les zones sensibles. Au lieu de cela, j'ai commencé à lui frotter lentement le ventre, faisant des cercles qui s'agrandissaient progressivement, me rapprochant de plus en plus de ses seins.

La rapprochant encore plus de moi et l'éloignant du jet d'eau, ma bite se pressa maintenant de toute sa dureté contre son dos, l'ondulation erratique de ses hanches faisant frotter la tête contre elle. J'enroulai mon bras autour de sa taille, la tenant fermement contre moi pour qu'elle ne puisse pas trop me taquiner et me faire perdre ma concentration. J'ai déplacé fermement la brosse remplie de savon sur chaque sein, faisant frotter les fibres contre ses mamelons. À chaque coup, elle gémissait, le plaisir de simplement jouer avec ses seins faisant trembler son corps et ses jambes menaçant de céder. J'ai joué avec ses seins pendant un moment, appréciant la musique de ses gémissements, mais je pouvais dire à la fois que notre désir avait suffisamment construit. Ses seins beaux et propres, je descendis lentement sur son ventre, où je savais qu'elle attendait mes mains avec impatience, entre autres choses.

De ma main libre, j'attrapai sa jambe, comprenant mon intention, elle appuya davantage son poids sur ma poitrine et enroula ses bras autour de mon cou avant de m'aider à lever sa jambe. Elle haleta bruyamment alors que je bougeais entre ses jambes, frottant fermement la brosse contre sa chatte tremblante. J'ai frotté de plus en plus profondément, laissant la fibre la rendre folle alors que je levais progressivement sa jambe jusqu'à ce que je puisse aussi frotter son trou du cul. Elle était beaucoup plus flexible que je ne le pensais. Ses cuisses nettoyées, j'ai jeté l'épurateur. Ses hanches étaient hors de contrôle, certainement parce qu'elle voulait tellement jouir maintenant, mais je n'en avais pas encore fini avec elle.

" Il faut nettoyer l'intérieur aussi. "

Mes doigts glissèrent lentement dans sa fente, la faisant gémir mon nom. Avec des mouvements prudents, je les ai enfoncés et j'ai fait de mon mieux pour écarter mes doigts en elle, aidant le sperme qui était encore à l'intérieur de la nuit précédente et de la nuit dernière. Des gouttes de glu blanche épaisse ont commencé à couler sur mes doigts avec son jus, même avec de l'eau qui l'a emporté, c'était une vraie rivière là-bas. J'ai déplacé mes doigts plusieurs fois, utilisant le pouls de ses muscles pour pousser ce qui restait jusqu'à ce que sa jambe levée glisse de ma main. Elle pouvait à peine se tenir debout sur deux jambes maintenant, même avec mon aide. Apparemment, c'était le moment.

" Tu veux que je le mette dedans ? "

" Oui! "

Elle répondit faiblement entre ses respirations sauvages. Je l'ai déplacée contre le mur, ses seins appuyant maintenant fermement contre ses carreaux froids, sa chatte m'invitant à chaque mouvement de ses hanches. Ne voulant pas la faire attendre plus longtemps, j'ai attrapé la bouteille de savon et en ai versé sur ma bite et l'ai frottée. Je voulais que ses entrailles soient belles et propres pour aujourd'hui, ce ne serait certainement pas le dernier tour. Ma bite maintenant lubrifiée avec du savon, j'ai de nouveau enroulé mon bras autour de sa taille et guidé ma bite vers sa chatte trempée avec ma main libre. Lentement, je l'ai enfoncé, ses entrailles n'étant manifestement toujours pas habituées à ma taille, jusqu'à ce que je sois à 8 pouces de profondeur, certes toujours étonné que sa chatte serrée puisse tout supporter après si longtemps.

J'aurais voulu prendre mon temps, mais ses hanches bougeaient sauvagement d'elles-mêmes, poussant ma bite dans et hors profondément alors qu'un flux de gémissements s'échappait de ses lèvres, plus que suffisamment fort pour être entendu par-dessus le bruit de la douche. J'ai commencé à suivre son mouvement, faisant de mon mieux pour me contrôler et continuer à lui donner des poussées fluides. J'avais eu tout le temps de me calmer de sa fellation il y a un instant, mais j'avais très envie de la faire jouir, je ne pouvais pas encore me laisser aller au plaisir. Faisant attention à augmenter progressivement ma vitesse en elle, je me suis penché sur elle. Posant une main sur le mur, juste à côté de son visage pour m'aider à garder mon équilibre, lui permettant d'entendre clairement chacun de mes halètements et respirations.

Les sons de ma propre extase semblaient la pousser rapidement à bout, alors que ses gémissements devenaient encore plus forts entre les jappements de pur plaisir. Ses hanches se déplaçaient sauvagement sur ma bite, complètement hors de contrôle alors qu'elle se rapprochait de l'orgasme. Gémissant droit dans son oreille, j'ai commencé à marteler ma bite au fond d'elle. Tout son corps se tendit et elle couvrit sa bouche d'une main, ayant besoin de l'autre pour garder son équilibre. Un plaisir intense secoua tout son corps alors qu'elle atteignait enfin son orgasme, se tenant sur la pointe des pieds et laissant échapper un cri étouffé dans sa main.

Ses jambes ont finalement cédé et elle est tombée sur le sol de la douche, le jet d'eau lavant lentement le savon et le jus de ma bite encore dure. Me penchant un peu, je caressais sa joue, lui souriant alors que son puissant orgasme diminuait, sa respiration ralentissant progressivement. Prenant ma main, elle se blottit un peu contre elle et m'adressa un faible sourire, plein de plaisir et de satisfaction. Bien qu'elle ne puisse pas se tenir debout, elle s'est rapprochée un peu plus de moi, toujours souriante. Elle mordit sa lèvre inférieure et regarda ma bite dure.

Le prenant dans sa bouche, je pouvais dire qu'elle avait envie de le savourer à nouveau alors qu'elle commençait avidement à secouer la tête dessus. Elle caressa fermement mon sexe en se concentrant sur mon point faible, sa langue effleurant et tournant avec impatience dessus, avant d'utiliser le mouvement de balancement pour lui donner de forts coups de langue. Elle voulait que je jouisse dans sa bouche bientôt. À peine une minute s'est écoulée et j'étais déjà à ma limite. J'ai senti mes couilles se resserrer et ma bite devenir encore plus dure dans sa bouche. Alors que je tirais du sperme épais dans sa bouche, elle a gardé autant qu'elle le pouvait, taquinant toujours mon point faible avec sa langue pendant qu'elle le suçait, avalant chaque goutte.

Articles similaires

Mais chérie, ce n'était qu'une danse, l'histoire de Linda

Suite à; Mais chérie, ce n'était qu'une danse. Linda raconte son histoire à un ami. Remarque : Il n'y a pas de sexe dans cette histoire À tous les lecteurs qui ont demandé qu'on réponde aux questions, merci. Mais chérie, ce n'était qu'une danse La suite Un autre hiver de Chicago était l'histoire. Aujourd'hui était le premier vrai jour de printemps. Alors que Linda sortait, elle pouvait sentir l'air frais et propre du matin. Elle se souvient du bruit de la pluie printanière sur le toit alors qu'elle et son mari faisaient l'amour la nuit précédente et comment cela ajoutait à...

763 Des vues

Likes 0

Découvrir que je suis gay partie 3

Alors quelques jours plus tard, après avoir rompu avec Lizzy, je m'habituais à l'idée d'être à nouveau célibataire. Quand j'étais à l'université en cours avec McKenzie, il a commencé à s'asseoir à côté de moi et a dit Est-ce que Lizzy et toi avez rompu parce que je vous ai embrassé? J'ai regardé McKenzie et j'ai dit Non, la raison pour laquelle Lizzy et moi avons rompu, c'est parce que j'aimais t'embrasser. Après avoir dit que je me suis levé de mon siège, j'ai ramassé mon sac et je suis allé sortir de la leçon pendant que je marchais, mon professeur...

1.9K Des vues

Likes 0

Ma journée avec James

James et moi nous étions rencontrés via une annonce sur Craigslist que j'avais publiée quelques semaines auparavant, mais nous ne nous sommes jamais vraiment mis en contact. J'ai tapé le message qui changerait tout. Hé, je pense que je suis prêt à le faire. James a répondu en quelques minutes, Parfait, j'ai congé demain. Je vais chercher une chambre d'hôtel et viendra te chercher dans la matinée, de cette façon, nous pouvons passer toute la journée ensemble. « Mon cœur a raté un battement, j'étais tellement excité que je ne pouvais pas croire que cela se produisait réellement » Cela semble...

1.8K Des vues

Likes 0

Chalet 13 – Partie 1

Cette histoire parle d'une femme qui choisit de vivre son fantasme sexuel pour un rapport sexuel forcé anonyme, à l'insu de son mari. Si vous n'aimez pas ce type d'histoire, ou quelqu'un qui aime faire des commentaires désobligeants anonymes, sautez cette histoire. J'apprécie les messages privés qui fournissent des commentaires et/ou des idées constructifs... REMARQUES : Aux fins de cette histoire, le géosexing est défini comme une variante du géocaching, dans laquelle les hommes et les femmes utilisent le système de positionnement global (GPS) pour désigner ou rechercher des lieux dans lesquels avoir des relations sexuelles avec une personne consentante. Il ne...

1.7K Des vues

Likes 1

Première fois_(3)

C'était au printemps 1999 et j'étais en terminale au lycée, je venais d'avoir dix-huit ans. J'étais dans l'équipe de volley-ball, en bonne forme physique et prêt à affronter le monde. Nous venions de gagner notre premier match et après un discours d'encouragement de l'entraîneur Azzerelli, il nous a envoyé aux douches. Je m'étais souvent retrouvé excité dans les douches après l'entraînement pendant que je regardais les autres se doucher. Je les regardais comme j'avais la tête sous le jet d'eau, donc ce n'était pas évident. OU alors j'ai pensé. L'une des filles de mon équipe était plutôt sexy, mais ne semblait...

1.5K Des vues

Likes 0

Joan va à Las Vegas #6

Ma femme Joan a voyagé avec moi lors de voyages d'affaires. Pendant que je travaille, Joan est à la recherche d'éventuelles aventures sexuelles. Le prochain voyage d'affaires était à Las Vegas. Las Vegas est un pays des merveilles pour les adultes : Casinos, Showgirls, artistes célèbres et merveilleux hôtels et centres de villégiature. L'hôtel où nous logions était le Cosmopolitan. Nous avions une suite Lanai. C'était une suite à deux niveaux avec un bassin profond privé et un accès direct à la piscine en bambou de l'hôtel. Joan avait acheté de nouveaux vêtements pour le voyage. Elle a acheté des robes...

952 Des vues

Likes 0

Empire perdu 39

0001 - Tempro                              0403 - Johnathon              croissance 0003 - Conner                              0667 - Marco                     -------- 0097 - As                                    0778 - Jan                       0098(Lucy) 0101 - Shelby (vaisseau-mère)        0798 - Céleste 0125 - Lars                                     0908 - Tara 0200 - Ellen                                    0999 - Zan 0301 - Rodrick                                1000 - Xérès Derrick leva les yeux du sol vers Shelby frottant le côté de son visage qui semblait réel ! Pas comme un hologramme solide mais de la vraie chair et du sang ! Reprenant ses pieds, il s'éloigna lentement de Shelby qui n'avait pas encore bougé. Je ne sais pas qui ou ce que tu es...

792 Des vues

Likes 0

Partager Kate

« Voulez-vous un autre verre ? Non merci mec, répondis-je avec un geste dédaigneux de la main. Je pense que j'ai fini pour la nuit. Oh allez ! Ryan a poussé. Ne sois pas une chatte ! J'ai juste ri et secoué la tête face à la persistance de mon ami. Bien, répondis-je résolument. Mais seulement si Kate en a un aussi. Ryan pencha la tête en direction de sa petite amie qui était assise sur le canapé à côté de moi, ses jambes repliées sous son corps. Son expression révélait son désir que nous poursuivions tous les trois notre soirée...

628 Des vues

Likes 0

Le vase chinois

Le vase chinois par Mlle Irène Clearmont 1 Préparation. ---------------------------------- C'est la chose à propos du cambriolage, vous pouvez entrer par effraction dans un berceau, par exemple une maison de banlieue et net une télévision et un lecteur DVD et pour tous vos ennuis, vous gagnerez peut-être cent livres ou même moins. Chaque jour, vous courez le même risque qu'un professionnel mais les mathématiques du hasard vous verront répondre de vos crimes devant les magistrats en peu de temps. L'alternative est de passer du temps à rechercher et à rechercher la cible parfaite et à gagner quelques centaines de milliers. Deux...

509 Des vues

Likes 0

Plaisir de la soirée pyjama_(0)

Si vous ne croyez pas au matériel des jeunes garçons, ce n'est pas une histoire pour vous. S'il vous plaît, faites-moi part de vos commentaires car c'est ma première histoire. Salut, je m'appelle Charlie. Je suis un garçon de 14 ans aux cheveux bruns. Je mesure 54 et je suis raisonnablement maigre. J'ai les yeux bleu-vert et je me suis toujours considéré comme hétéro, mais je fantasme de temps en temps sur les gars. Alors je vais vous raconter une petite histoire de ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps..... C'était les vacances et je me détendais jusqu'à...

338 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.