Première fois_(3)

1.3KReport
Première fois_(3)

C'était au printemps 1999 et j'étais en terminale au lycée, je venais d'avoir dix-huit ans. J'étais dans l'équipe de volley-ball, en bonne forme physique et prêt à affronter le monde.

Nous venions de gagner notre premier match et après un discours d'encouragement de l'entraîneur Azzerelli, il nous a envoyé aux douches. Je m'étais souvent retrouvé excité dans les douches après l'entraînement pendant que je regardais les autres se doucher. Je les regardais comme j'avais la tête sous le jet d'eau, donc ce n'était pas évident. OU alors j'ai pensé. L'une des filles de mon équipe était plutôt sexy, mais ne semblait jamais avoir de petit ami. Il y avait une rumeur qui circulait selon laquelle elle aimait les filles et ne voulait rien avoir à faire avec les mecs. J'étais à ce stade délicat où je ne savais pas ce que j'aimais.

J'admet. J'ai couché avec un mec. Est-ce que j'ai aimé ? Pas vraiment. J'adorais quand il me caressait, mais quand il s'agissait de jouir, cela ne s'était jamais produit. Je l'ai juste mis sur le compte du fait qu'aucun de mes amis qui avaient couché avec leur petit ami n'était venu non plus. Le lycée est déjà assez frustrant, maintenant ça ? Alors, me voilà, regardant les chics de mon équipe et me demandant si je suis tordu de m'être mouillé sur leur corps.

C'est alors que Claire s'est approchée de moi. Nous étions presque seuls dans le vestiaire. J'avais encore pris mon temps doux et elle l'avait remarqué. Elle a attendu que la dernière des filles quitte les douches et m'a regardé droit dans les yeux. "J'ai remarqué que tu me regardais, Sammy." Oh mon dieu, quelqu'un savait. J'ai presque trébuché sur moi-même en essayant de trouver une excuse ou quelque chose comme ça. Elle rit et leva la main sur mon épaule. Elle a vu le désespoir sur mon visage. « Calme-toi chérie. Je ne dirai rien. Je sais que vous avez entendu les rumeurs à mon sujet. J'ai simplement hoché la tête. « Ils sont vrais, Sammy. Je suis lesbienne. La lesbienne a roulé sa langue en douceur et m'a fait me sentir un peu mieux. Elle prit ma main dans la sienne et rapprocha son corps mouillé et nu du mien.

Je ne savais pas ce qui allait se passer, mais je n'allais pas le combattre. Elle pressa doucement ses lèvres contre les miennes. Nous étions tous les deux nerveux et tremblions légèrement. Le premier baiser était pour le moins gênant. Elle s'est penchée en arrière et m'a dit de me détendre alors que ses yeux souriaient dans les miens. J'ai baissé les yeux sur ses seins. Ses mamelons étaient aussi durs que les miens. J'ai senti un pincement d'excitation me parcourir à nouveau alors qu'elle m'embrassait. Ses lèvres étaient douces. Je fermai les yeux et elle laissa sa langue glisser entre ses lèvres et dans ma bouche. Elle a sondé doucement autour de ma bouche et cajolé ma nervosité hors de moi. Avant que je m'en rende compte, nos langues dansaient et nos corps étaient complètement pressés l'un contre l'autre.

Elle m'a conduit du côté des douches où il y avait des bancs derrière des rideaux de douche bleu foncé bon marché, pour les filles qui étaient timides. Elle m'a poussé à m'asseoir sur le banc. Alors que je descendais, elle bougeait avec moi. Elle s'agenouilla devant moi alors que je m'asseyais sur le banc. Elle tendit la main et ouvrit la douche, l'eau chaude tombant en cascade sur mon corps et éclaboussant sa poitrine.

J'ai simplement regardé alors qu'elle écartait mes jambes et qu'elle se rapprochait de moi. Je pouvais sentir ses mamelons frotter contre l'intérieur de mes cuisses. Dieu j'étais excitée! Elle embrassa mon cou et s'arrêta pour sucer mes seins. Sa bouche se sentait si bien autour de mes mamelons. J'ai gémi. « Chut ! » Elle gloussa et reporta son attention sur mon corps. Mon cœur battait la chamade alors qu'elle se rapprochait lentement de plus en plus de ma chatte. Je pouvais sentir mon clitoris palpitant d'anticipation.

Enfin, elle a glissé sa langue entre mes lèvres, effleurant légèrement mon clitoris. J'ai haleté. Les vagues de plaisir qu'elle a envoyées à travers mon corps avec ce seul mouvement m'ont presque fait jouir à ce moment-là. J'attendais ça depuis toute mon adolescence ! De sa main droite, elle écarta mes lèvres et mes cheveux. Elle a levé les yeux vers moi et a souri en abaissant son visage vers ma chatte. Alors que sa langue rencontrait mon clitoris à fond, je me penchai en arrière et fermai les yeux. Je ne pouvais pas croire à quel point c'était bon. Elle passa sa langue autour de mon clitoris comme un serpent, et dans et hors de mon trou serré.

Je n'ai pas pu tenir plus longtemps. J'ai attrapé une poignée de ses cheveux et poussé son visage plus profondément dans ma chatte douloureuse. J'étais si près. Et puis elle gémit. L'explosion a secoué mon corps. Tout mon corps s'est tendu, mes cuisses se sont serrées fermement autour de sa tête alors que sa langue continuait à me baiser. Le gémissement qui s'est échappé de mon corps a rempli tout le vestiaire et a probablement été entendu dans le gymnase. Je sentis mes yeux rouler dans ma tête alors que mon dos s'arquait. Ma respiration était haletante. Sa langue était implacable et ne s'arrêtait pas. Elle m'a fait jouir, mon corps se tordant de plaisir, ses mains sur mes hanches me tenant fermement en place.

Une fois que mon corps est devenu mou, elle a laissé mon apogée se calmer. Elle me sourit en embrassant mon corps, s'assurant de mordiller et de sucer à nouveau mes seins. Mon corps trembla lorsque je sentis sa langue faire rouler chaque mamelon dans sa bouche. C'était une chose de vous amener à l'apogée; c'est une chose complètement différente que quelqu'un d'autre le fasse. J'étais totalement essoufflé quand elle a amené sa bouche à la mienne. Je pouvais me sentir sur elle, alors qu'elle se rapprochait. Quand elle a glissé sa langue dans ma bouche, je me suis goûté pour la première fois. J'étais douce et légère. Je l'ai aimé. Elle approfondit le baiser et je bougeai pour embrasser son cou.

"Qu'est-ce qui se passe ici ? !" hurla notre coach. "Finissons ça une autre fois Sammy, avant que l'entraîneur ne fasse exploser son top." Nous nous sommes dépêchés de nous habiller et avons trouvé une excuse pour des problèmes féminins. Il nous a quasiment laissé tranquille.

Articles similaires

journal d'une femme au foyer. partie un.

Se marier a causé beaucoup de stress dans nos vies. Rick refuse de me laisser travailler, et même avec une nouvelle maison en ville (dans un quartier à faible revenu) et des factures qui s'accumulent, il refuse de bouger. Cela nuit à notre relation et nous met à rude épreuve émotionnellement et sexuellement. Il travaille constamment. Le stress rend difficile pour lui d'être affectueux. Vous voyez où cela va. Je suis une bonne fille. Et une bonne épouse. J'ai essayé pendant des semaines de le satisfaire. Chaque matin, je l'ai sucé à sec. Quand il est rentré tard, j'ai mis mes...

1.8K Des vues

Likes 1

Plaisir en famille_(4)

Linc Walker a garé son cochon devant la maison mobile délabrée, a jeté sa cigarette à moitié brûlée et est entré dans le coin cuisine-salon encombré de la roulotte de vingt-cinq ans !!! Quelqu'un ici, cria-t-il dans le silence, hé, Linda, tu es déjà rentrée !?! Connard, se marmonna-t-il en ouvrant le réfrigérateur pour prendre de la bière, si jamais elle était à l'heure, ce serait un putain de miracle, avant de tirer une longue bouffée de la bouteille au long goulot !!! Il était sur le point de se laisser tomber devant la télé quand il a entendu un chant...

1.4K Des vues

Likes 0

Je rencontre mon nouveau voisin et WOW

Ma famille venait d'emménager dans ce quartier dans une nouvelle maison, et c'est très agréable. Notre nouvelle maison a une piscine et s'élève sur deux étages avec les chambres au-dessus. La raison principale était pour moi d'aller à l'université locale qui est très appréciée dans la matière que j'étudie. Il ne nous a pas fallu longtemps pour rencontrer nos voisins car ils étaient très sympathiques. Nos voisins ont environ 30 ans. J'ai 18 ans. Il a l'air d'un vrai beau gosse et sa femme est hôtesse de l'air, très séduisante et souvent absente de chez elle sur des vols outre-mer. Il...

451 Des vues

Likes 0

RD et Mon's Rape 2

Nous serons de retour demain, avec les tenues que vous allez être autorisées à porter ici dans la maison, vous porterez ce qu'on vous dira, quand on vous le dira, et vous ne râlerez pas, n'est-ce pas ? Encore une fois, maman a juste hoché la tête pour être d'accord. Maintenant, puisque ça va arriver, autant le rendre aussi bon que possible. Il tendit à maman un joint que Chris avait allumé. Maman l'a pris sans changer d'expression et a commencé à inhaler. Matt s'assit à côté d'elle ; Chris de l'autre, et chacun a pris un sein et a commencé...

483 Des vues

Likes 0

Réunion excitée (partie 5)

(Voici la dernière partie écrite jusqu'à présent, je posterai le reste quand j'y arriverai.) Mes bras enroulés autour d'elle, je tenais son corps près du mien alors que nos deux orgasmes diminuaient. Je pouvais sentir son cœur battre plus lentement contre ma poitrine et sa respiration contre mon cou prendre progressivement un rythme normal. Elle se blottit contre le creux de mon cou et embrassa mon épaule. Un bras tenant toujours son corps, j'ai passé mes doigts dans ses longs cheveux et j'ai embrassé le haut de sa tête. Elle a ensuite levé la tête, embrassant mon cou et j'ai embrassé...

1.4K Des vues

Likes 0

3- La petite soeur de mon chéri du lycée - pt. 3 (Action ou Vérité)

---------------------Partie 3  - ACTION OU VÉRITÉ - --------------------- Beaucoup de choses ont changé dans le temps qui a suivi. Ma petite amie, Chloé, est allée dans un autre État pour aller à l'université. J'ai choisi un collège dans notre ville natale. J'étais un peu perdu. Chloé et moi étions toujours amoureux, du moins j'étais avec elle... mais je supposais qu'elle voyait d'autres garçons dans sa nouvelle école. Sans Chloé, je n'avais plus de raison légitime de traîner chez elle. Je passais lui dire bonjour de temps en temps, mais c'était plutôt pathétique de traîner avec sa famille quand nous étions séparés. Chloé...

690 Des vues

Likes 0

Empire perdu 39

0001 - Tempro                              0403 - Johnathon              croissance 0003 - Conner                              0667 - Marco                     -------- 0097 - As                                    0778 - Jan                       0098(Lucy) 0101 - Shelby (vaisseau-mère)        0798 - Céleste 0125 - Lars                                     0908 - Tara 0200 - Ellen                                    0999 - Zan 0301 - Rodrick                                1000 - Xérès Derrick leva les yeux du sol vers Shelby frottant le côté de son visage qui semblait réel ! Pas comme un hologramme solide mais de la vraie chair et du sang ! Reprenant ses pieds, il s'éloigna lentement de Shelby qui n'avait pas encore bougé. Je ne sais pas qui ou ce que tu es...

651 Des vues

Likes 0

Enfoncer ma mère_ (0)

Je m'appelle Max, j'ai 18 ans et je n'ai jamais vraiment pensé à ma mère comme un être sexuel. Je veux dire, c'est ma mère ! Mais elle a toujours été plus que ça. Mon père nous a quittés quand j'avais 10 ans, donc pendant 8 ans, c'est juste moi et elle qui ont renforcé notre relation. Elle est plus que ma mère; c'est une de mes meilleures amies. Ne vous méprenez pas non plus sur mon père. Il s'avère qu'il aimait juste les mecs - je ne peux pas m'attendre à ce qu'il vive un mensonge le reste de ma...

672 Des vues

Likes 1

Les aventures de Grace et Anna Erotic Classic Ch-1 partie 8

Rare classique anglais lascif. c'est un livre écrit par un gentilhomme anglais d'un esprit considérable, d'une maîtrise de la langue et d'une imagination d'ordre rabelaisien. Aussi érotiques que soient les contes, ils sont loin d'être sales, tandis qu'une intrigue d'un intérêt passionnant parcourt tout le travail, liant toutes les histoires ensemble. filles à la recherche d'amour et de luxure. Deux filles amusantes des années 1910 découvrent l'amour et la luxure parmi les riches oisifs et les pauvres bien proportionnés dans cette excursion perspicace dans les mœurs et la morale érotiques d'une époque antérieure. Apprécier.. Dans les parties 1 à 7 du...

641 Des vues

Likes 0

SUR BORD

Quoi, a dit Valérie à son mari, Jack, alors qu'elle mettait la touche finale à son maquillage !?! Qu'est-ce que ça veut dire, quoi, demande-t-il en séchant ses cheveux juste lavés !?! Tu vois ce que je veux dire, dit-elle en le regardant dans le miroir !!! Non, je ne sais pas, protesta-t-il, je n'ai aucune idée de ce dont tu parles !!! Après avoir roulé des yeux, elle s'est retournée à mi-chemin pour lui faire face et a demandé : « Depuis combien d'années sommes-nous mariés !?! Euh, six, répondit-il, pourquoi !?! On pourrait croire qu'après six ans, on s'habituerait...

371 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.