Mia Matsumiya: Hot Jap Snatch-Up

861Report
Mia Matsumiya: Hot Jap Snatch-Up

REMARQUE : Pour profiter pleinement de cette histoire, veuillez d'abord consulter les photos de Mia sur le fil de discussion "Mia dans le magasin de conteneurs", sous Histoires de sexe dans le forum. Croyez-moi, ça en vaudra la peine !

"Oh mon Dieu, Mia, tu es folle !" dit Christopher en riant alors que son amie Mia Matsumiya fait miroiter son corps élancé à l'intérieur d'une corbeille à papier circulaire en métal presque aussi grande qu'elle.

Les deux amis visitent The Container Store à New York, une boutique spécialisée dans la vente de conteneurs de différentes tailles pour presque tous les besoins. Ils viennent de déjeuner dans un restaurant vietnamien et sont entrés dans la boutique, intrigués par le titre du magasin. Debout à une adorable miniature de 4'9 "avec ses longs cheveux noirs attachés en queue de cheval, la beauté japonaise - vêtue d'une chemise bleue moulante avec des chatons roses dessus, une veste noire, des mitaines noires, une jupe plissée noire avec des bas sombres et des bottes noires jusqu'aux genoux - s'est amusée, ainsi que son amie, à démontrer à quel point elle est flexible en se serrant à l'intérieur de divers petits conteneurs. C'est à New York, donc personne ne fait vraiment attention, car ce n'est qu'une bizarrerie de plus dans une ville remplie d'eux.

Christopher prend des photos de Mia se contorsionnant alors qu'elle se replie dans un récipient de stockage en plastique, prétendant qu'elle est Boucle d'or comme elle le dit avec son fort accent japonais, "Non, celle-ci est trop grande... non, celle-ci est trop petite", en riant comme elle cherche le récipient parfait qu'elle peut ranger à l'intérieur et fermer confortablement le couvercle sur elle-même. Alors que les deux amis font le clown, ils ne savent pas que deux gars - Andrew et Pete - les regardent depuis le bout de l'une des longues allées. Le magasin est assez bondé, donc les deux hommes se fondent facilement. Les deux sont blancs et dans la fin de la trentaine, Andrew ayant les cheveux blonds sable et Pete étant d'un teint légèrement plus foncé avec des cheveux noir de jais. Les deux hommes, qui sont assez bien bâtis, ont fait des allers et retours en prison au cours des cinq dernières années pour divers crimes.

Andrew regarde Mia avec émerveillement alors qu'il se penche vers Pete pour que personne d'autre ne puisse l'entendre. "Elle est putain de belle", dit-il à Pete. "Je pensais que nous allions venir ici et prendre des fournitures pour le nouvel endroit. Je n'avais aucune idée que nous entrerions dans le monde imaginaire avec le petit cadeau parfait qui nous attendait."

« J'ai bien compris », répond calmement Pete, tout aussi surpris par la beauté de Mia. "Je sais que tu as un faible pour les femmes asiatiques, et en la regardant, je ne peux pas t'en vouloir." La respiration d'Andrew devient plus lourde, et il se lèche les lèvres alors qu'il prend un moment pour essayer de la contrôler, afin de ne pas attirer l'attention alors qu'ils regardent Mia se froisser dans un autre petit récipient en plastique. "Regarde-la, mec," chuchote Andrew. "C'est comme si elle s'emballait pour nous comme un cadeau. Je veux dire, est-ce que ça peut aller mieux que ça ?"

"Tu penses à ce que je pense, mon pote... Je vais en prendre un pour y aller," répond Pete avec un petit rire. Lui et Andrew partagent un regard complice. "Ce serait un crime de ne pas profiter d'une telle opportunité", déclare Pete. Andrew hoche la tête en retour ; "Nous devons juste attendre le bon moment."

À ce moment-là, Christopher jette un juron, attirant l'attention des gars sur lui. "Mia, je suis désolé. La batterie de mon appareil photo est faible." Mia s'assied dans le récipient en plastique qu'elle vient de trouver. "Il y a une friperie à côté. Ils devraient avoir des piles. C'est amusant, je veux continuer à prendre des photos ! Va chercher des piles, je vais m'allonger ici et voir si les gens remarquent !"

Christophe rit. "D'accord, je reviens tout de suite !"

Mia s'allonge sur le côté dans le récipient en plastique, se repliant, genoux contre sa poitrine. Elle fait un clin d'œil à Christopher, qui place le couvercle sur le dessus, en l'ajustant assez lâchement pour que l'air puisse encore entrer. En riant, il se dirige vers d'autres piles pour son appareil photo tandis que Mia doit étouffer son propre rire dans une tentative. pour rester discret dans le conteneur, qui repose sur le sol en biais, dépassant légèrement des racks. Pendant que Mia attend, diverses personnes passent, dont la plupart ne la remarquent même pas à l'intérieur du conteneur. Une femme passe avec son fils de quatre ans, qui voit Mia et essaie de la désigner, mais sa mère murmure juste un "mm-hmm" et ne fait pas attention alors qu'elle conduit son enfant dans l'allée, qui est maintenant assez vide de clients. Mia roule des yeux, étonnée de voir à quel point les gens peuvent être complètement inconscients. Elle lève les yeux en voyant deux hommes costauds s'approcher, et attend tranquillement pour voir s'ils la remarqueront. À sa grande surprise, l'un d'eux baisse les yeux et lui sourit. Mia commence à sourire en retour, riant, mais est ensuite choquée alors qu'ils se penchent de chaque côté du récipient en plastique et referment rapidement le couvercle hermétique, chacun d'eux attrapant une extrémité et soulevant le récipient avec elle à l'intérieur - se dirigeant immédiatement pour la sortie devant le magasin !

« Hé ! Hé, qu'est-ce que tu fais ? ! Mia leur crie dessus. Elle essaie de frapper sur le côté du conteneur, mais constate qu'elle n'a pas du tout la place pour battre ses poings, et donc elle fait à peine un bruit en frappant ses mains contre le plastique alors que les deux gars traversent rapidement la foule à l'entrée, qui n'a pas de garde de sécurité ni de grille d'alarme, et sortez du magasin avec leur prix miniature !

"Que diable?!" Mia hurle à l'intérieur du conteneur, ses cris étouffés par le plastique et les bruits d'une ville animée et bruyante à l'extérieur. Elle essaie de tourner la tête pour voir où ils l'emmènent, mais bien sûr, il n'y a pas de place pour le faire. Elle voit des piétons dehors, passer devant les hommes qui se précipitent, inconscients de ce qu'ils font, car ils sont tous pris dans leur propre petit monde. À travers le plastique, Mia peut en quelque sorte entendre le bruit de quelque chose de métal qui glisse sur le côté, puis l'obscurité tombe sur elle et elle se rend compte qu'elle est chargée dans une camionnette, les deux gars ne retirant pas leurs mains des côtés du conteneur même un instant, s'assurer qu'elle ne peut pas éclater.

"Vite, asseyez-vous dessus", dit Andrew à Pete en posant son côté sur le sol en métal de la camionnette blanche. Pete rampe dans la camionnette après lui, gardant toujours son côté du conteneur bien fermé et ignorant les cris et les cris de Mia alors qu'il se déplace rapidement, posant son cadre de 190 livres sur le couvercle en plastique et frappant les deux mains sur les côtés du conteneur. Mia hurle alors que le centre de la couverture se froisse légèrement et que son poids pèse sur elle. Andrew sort de la camionnette, regardant anxieusement la rue animée. Personne n'a entendu le cri ni fait attention à eux. Il se penche, jetant un coup d'œil sur le côté du conteneur, s'excitant encore plus alors qu'il regarde directement dans les yeux horrifiés et remplis de larmes de Mia. "C'est une bonne chose qu'ils rendent ces choses solides, hein bébé? Sinon, tu pourrais être écrasé à mort avant que nous en ayons fini avec toi." Avec un rire, Andrew recule et claque la porte latérale de la camionnette.

À l'intérieur du conteneur, Mia est en panique. Elle se rend compte qu'elle a laissé son sac à main avec son téléphone portable sur le sol du magasin, près de l'endroit où elle s'amusait à s'insérer dans les conteneurs. Même si elle l'avait, elle ne pourrait pas l'atteindre pour appeler à l'aide, car il n'y a pas d'espace pour bouger ses bras. Tout ce qu'elle peut faire, c'est pleurer et taper ses mains contre le côté du conteneur, essayant d'attirer l'attention de ses ravisseurs, en espérant qu'ils reconsidéreront leur décision et la laisseront partir. Ses espoirs sont cependant déçus, car sa petite prison vibre au démarrage du moteur de la camionnette, et elle peut le sentir lorsque la camionnette décolle, se dirigeant vers on ne sait où.

Mia n'a aucune idée du nombre de minutes qui s'écoulent avant qu'elle ne se rende compte qu'elle transpire et qu'elle a la tête qui tourne. C'est alors qu'elle se rend compte qu'avec le couvercle si bien fermé et alourdi par le corps du mec assis dessus, que son oxygène à l'intérieur commence à manquer ! Elle claque furieusement ses mains contre le côté du conteneur, tout autant irritée par les hommes qui l'ignorent qu'elle l'est par le fait qu'elle ne peut pas sortir. Ses luttes diminuent et, alors qu'elle pleure, elle peut sentir sa respiration ralentir et devenir de courtes râles alors qu'elle commence à paniquer davantage. Elle dit une prière silencieuse pour qu'à son réveil, ce soit à côté de ses parents au paradis, juste avant que son monde de plastique ne s'assombrisse autour d'elle...

La première chose que sent Mia, c'est qu'elle bouge, de haut en bas, comme si elle était assise sur l'un de ces chevaux en plastique sur un manège. Ce n'est vraiment pas une sensation désagréable, et elle se sent rassasiée, contente. Alors qu'elle gémit, elle se rend compte qu'elle peut s'entendre, mais sa bouche ne s'ouvre pas. Elle essaie de se retourner, pensant qu'elle est au lit pendant qu'elle rêve, mais ses mains sont bizarres, un peu engourdies. Elle lève la tête de l'oreiller étrangement dur et chaud et ouvre les yeux, regardant droit dans le visage d'Andrew, l'un de ses ravisseurs.

Mia commence à crier, mais se rend compte qu'elle a un bâillon dans la bouche ! Elle regarde autour d'elle et voit qu'elle est toujours à l'intérieur de la camionnette, bien qu'elle ne soit plus à l'intérieur du conteneur en plastique. Elle tourne la tête et voit Pete assis de l'autre côté du long siège arrière de la camionnette ; il est totalement nu, caressant sa longue bite dure alors qu'il regarde Mia avec luxure. Mia essaie de se retourner et sait soudain que le sentiment de satisfaction qu'elle a eu est dû au fait que la bite d'Andrew remplit sa chatte humide ! Elle regarde enfin Andrew et se rend compte qu'il est nu aussi. Elle baisse les yeux et crie sous le bâillon lorsqu'elle réalise que ses jambes ont été enroulées autour de sa taille et que ses bras sont autour de son cou, ses poignets solidement attachés avec une jambe de ses bas noirs, l'autre jambe s'étirant vers le bas pour envelopper autour de ses cuisses et maintient tous ses membres en place, bien que ses ravisseurs aient pris le temps de lui remettre ses bottes noires de baise-moi. La veste et les gants de Mia ont été retirés, sa chemise a été déchirée, son soutien-gorge en dentelle noire baissé pour révéler ses seins en bonnet B. Sa jupe plissée a été relevée et tirée en arrière pour qu'elle puisse voir que la bite d'Andrew est fermement à l'intérieur de sa chatte serrée, et le mouvement de haut en bas qu'elle a ressenti est qu'Andrew tient son petit cul parfaitement arrondi, soulevant Mia de haut en bas sur son gonflé coq!

"MMMMMMMMMMMMMMMMMMMPPPPPPHHH !!!!" Mia hurle de terreur sous le bâillon, sentant la bite d'Andrew pomper sa semence chaude en elle, ignorant depuis combien de temps il le fait et s'il l'a déjà engrossée. Il tend la main, tenant l'arrière de ses cheveux, guidant sa tête en place pour se reposer sur son épaule (ce qu'elle pensait être un oreiller dur et chaud) alors qu'il commence à la soulever de haut en bas sur sa bite engorgée à nouveau, sa chatte maintenant légèrement desserré et lubrifié automatiquement, répondant à son épaisseur en le remplissant. Mia tourne la tête pour regarder Pete alors qu'il demande à son copain comment se sent sa chatte.

"C'est incroyable, mec," gémit Andrew, appréciant pleinement la sensation de baiser Mia Matsumiya. "Sa chatte est tellement chaude et serrée ! Elle s'est mouillée plus vite que n'importe quelle nana que j'ai eue. C'est peut-être la meilleure chatte de tous les temps, mec !" Il attrape la queue de cheval de Mia, laissée drapée sur les attaches arrière du bâillon, tirant sa tête en arrière juste assez pour qu'il puisse regarder dans ses yeux remplis de peur. Il l'embrasse tendrement sur son petit nez et lui caresse le côté du visage. "Merci, bébé. Tu es une putain de super petite balade." Mia le jure, les sons inintelligibles sous le bâillon, et Andrew ne lui fait pas attention alors qu'il attrape à nouveau ses petites fesses serrées, la soulevant de haut en bas sur sa bite, sans se soucier de ses luttes pour libérer ses bras autour de lui alors que sa bite élargit doucement sa chatte, qui se serre automatiquement autour d'elle comme si elle avait l'esprit propre, ne voulant pas lâcher prise.

Mia rejette la tête en arrière et gémit sous son bâillon, essayant de se réveiller de ce cauchemar car elle peut sentir sa chatte humide devenir de plus en plus accepter cette bite blanche dure en elle. Elle n'a aucune idée du temps qui s'est écoulé depuis son enlèvement, mais Christopher doit avoir trouvé son sac à main maintenant et réalisé que quelque chose lui est arrivé. A-t-il appelé la police ? Sont-ils à sa recherche et la retrouveront-ils bientôt ? Peuvent-ils même la retrouver, selon l'endroit où ces deux-là l'ont emmenée ?

Pete est toujours en train de caresser sa propre tige dure, regardant Mia avec fascination alors que sa tête s'incline en arrière pour tenter de ne pas se reposer sur l'épaule d'Andrew. "Regarde-la, mec... elle s'y met", dit Pete, se trompant sur l'action. Mia lui lance un regard dur et secoue la tête, jurant de manière inintelligible à travers le bâillon. Son attention est cependant ramenée sur Andrew alors qu'il tient plus fermement son cul et la fait rebondir plus rapidement sur sa queue, produisant des gémissements réactionnaires de sa part. "Oui tu l'es, bébé," dit Andrew avec un sourire. "Je sais que tu l'es, ta chatte me dit que tu t'engages dedans."

Mia secoue à nouveau la tête, mais cette fois sans enthousiasme. C'était agréable de se réveiller avec une bite dure en elle, et elle ne veut pas se l'admettre, mais la bite de cet étranger se sent tellement bien... si dure et rassasiante alors qu'il la soulève comme une petite fille dans ses mains fortes, qui agissent elles-mêmes en allumant Mia, permettant à sa chatte de se lubrifier davantage, permettant à son violeur d'entrer plus facilement. Elle regarde du côté de son œil et voit l'autre se rapprocher maintenant, puis hors de sa vue alors qu'il se tient derrière elle. "Laisse-moi voir si je peux l'aider à s'y mettre davantage", dit Pete, et Mia peut maintenant entendre sa respiration dans un pantalon court alors qu'il remonte le dos de sa chemise et déchire le fermoir de son soutien-gorge en dentelle noire, la laissant les seins rebondissent librement, se frottant contre la poitrine velue d'Andrew, les mamelons durcissant sous le frottement alors qu'il continue de la soulever de haut en bas sur sa viande épaisse. Puis la sensation chaude, humide et collante alors que Pete grogne fortement et qu'elle sent son sperme jaillir sur tout son dos, coulant lentement, faisant picoter sa colonne vertébrale sous le choc de l'acte. Mia gémit pitoyablement sous son bâillon alors qu'elle cède enfin aux exigences de son corps, sentant sa chatte exploser dans un orgasme humide alors même que la bite d'Andrew tire un peu plus de sperme profondément dans les recoins de sa chatte asiatique.

"Hmmmmmmmm...!" Mia gémit et pose maussadement sa tête contre la poitrine d'Andrew alors qu'il lui tapote et lui frotte l'épaule. "Bonne fille," dit-il entre deux respirations lourdes, chaud sur son front. "J'avais besoin de cette libération."

Cependant, avant que Mia ne puisse récupérer complètement, elle sent une traction brutale sur sa queue de cheval alors que Pete tend son cou en arrière pour le regarder. Il déverrouille les fermoirs du bâillon et tire la balle de sa bouche, lui permettant de respirer. "Attendez, s'il vous plaît, attendez, qu'est-ce que vous--" commence-t-elle, mais trouve ensuite ses mots coupés alors que Pete claque sa bite dans sa bouche, la faisant tourbillonner, riant alors que les joues de Mia se gonflent avec l'empreinte de sa bite contre elles . Il écoute légèrement son bâillon alors qu'il enfonce sa queue dans sa gorge, puis sourit en la retirant de sa bouche, laissant une traînée de son sperme couler sur le côté de sa bouche alors que ses yeux s'écarquillent et qu'elle halète à nouveau. .

"Attendez s'il vous plaît--!" dit-elle avec son fort accent japonais. "S'il te plaît, ne fais pas ça ! Je ne sais pas pourquoi tu fais ça-- !"

Andrew soulève Mia en position assise pour lui faire face, sa queue de cheval se dégageant brutalement de l'étreinte de Pete. "Vous ne savez pas pourquoi", dit Andrew en riant. "Meuf, t'es-tu déjà tenue devant un miroir et t'es-tu regardée ? Merde, je ne peux même pas croire que tu puisses marcher dans une rue sans qu'un autre mec te jette sur le toit d'une voiture et foute le bordel de vous tous les quelques mètres !" Lui et Pete partagent un rire à cela, et il regarde Pete, abasourdi. "Pourquoi fait-on ça...!"

Il plie à nouveau Mia et se penche en avant, permettant à ses poignets attachés en bas de glisser sur sa tête alors même que ses jambes remontent maintenant pour se reposer sur ses épaules, sa queue se tirant lentement. Andrew lève une main puis l'autre pour saisir ses seins, les serrant fermement pour la maintenir en place. La sensation de tiraillement fait très mal et Mia crie - permettant à Pete, qui s'appuie contre le dossier du siège passager, de mettre sa bite dans sa bouche par le côté, tournant la tête pour la forcer à engloutir sa bite plus complètement. Mia gémit de dégoût d'avoir à nouveau la bite de cet inconnu dans sa bouche, mais c'est la douleur dans ses seins, étant étirée de sa poitrine alors qu'Andrew les utilise pour l'amarrer en place, qui l'affecte vraiment. Pete abaisse le siège du passager avant et s'assoit dessus, posant le dos de Mia sur ses genoux. "Je l'ai eue", dit-il à Andrew, qui lâche les seins de Mia, lui permettant de s'allonger davantage contre les genoux de Pete. Pete attrape une touffe de l'arrière de ses cheveux, l'aidant à prendre plus de sa bite pour la pipe, tandis qu'Andrew soulève les jambes de Mia d'autour de ses épaules et installe ses fesses sur ses genoux avec ses jambes en l'air. Il place ensuite son arbre lissé à l'entrée de son trou du cul.

Il l'enfonce lentement, écoutant avec plaisir les gémissements de protestation de Mia autour de la bite de Pete alors que son ami continue de lui baiser le visage. Avec la bite de Pete dans sa bouche et la propre bite d'Andrew au fond de son cul, Andrew est maintenant libre de caresser les seins de Mia et de doigter sa chatte asiatique super humide. "Oh, mec, c'est une délicieuse chatte japonaise", dit Andrew, léchant les doigts qu'il a enfoncés dans la boîte collante de Mia, avant de recommencer à la doigter. Mia gémit, essayant de se déplacer pour que la bite d'Andrew sorte de son cul, mais il gifle sa cuisse deux fois, lui ordonnant silencieusement de rester immobile. Mia accepte la commande, les laissant maintenant faire ce qu'ils veulent, dans l'espoir que ce sera bientôt fini. Elle commence à sucer la bite de Pete plus sérieusement, essayant de lui faire exploser sa charge pour qu'il soit épuisé, tandis que son anus commence à s'habituer lentement à la taille et au pouvoir de remplissage de la bite d'Andrew. Bien qu'elle essaie de le nier, Mia doit admettre qu'Andrew est vraiment doué pour la doigter, toucher tous les bons endroits, passer de temps en temps sa langue sur son clitoris, la réchauffer pendant que sa chatte se lubrifie docilement pour lui. Alternant entre sa chatte et ses seins, les lèvres et la langue couvertes de jus d'Andrew se sentent bien alors qu'elles massent ses seins, soulageant la douleur d'être tirée si violemment.

Avant que Mia ne le sache, elle a du sperme qui coule de son cul alors qu'Andrew tire sa bourre en elle, et elle avale le sperme de Pete avec impatience, sa salinité picotant l'intérieur de sa bouche. Mia jouit contre sa volonté, alors qu'Andrew la doigte jusqu'à l'orgasme, son petit corps tremblant d'un plaisir inattendu. Andrew se retire du cul de Mia et aide Pete à l'abaisser lentement sur le sol en métal, la mettant en position assise. Andrew se penche, déliant ses bas noirs autour de ses poignets et de ses jambes. Mia les regarde avec peur, mais se précipite vers la porte ! Elle saisit la poignée, parvenant à la tourner et à l'ouvrir en partie, avant que deux paires de mains puissantes ne l'attrapent et ne la ramènent à l'intérieur. Elle crie, espérant que quelqu'un l'entendra, n'ayant qu'un aperçu de quelques arbres avant qu'Andrew ne ferme la porte et la verrouille pendant que Pete tient son corps se tortillant sur ses genoux sur le sol.

« Espèce de salope stupide ! Pete crie au visage de Mia alors qu'il la jette au sol et lui donne un revers. Il continue ensuite à la gifler, trois ou quatre fois, jusqu'à ce qu'Andrew le retire. Mia est recroquevillée en position fœtale, pleurant comme un enfant puni par son père, et Andrew attrape ses épaules, la soulevant en position assise. "Tu le méritais", lui dit-il en essuyant ses larmes avec une douceur surprenante. "La seule raison pour laquelle je l'ai retiré, c'est parce que je ne veux pas que ton beau visage soit gâché." Il l'embrasse ensuite sur le nez une fois de plus. « Nous sommes de l'autre côté du pont vers le New Jersey, dans les bois, bébé. Personne ne t'entendra, mais je veux que tu te comportes bien.

Vaincue, Mia hoche la tête et sanglote, comme une petite fille perdue. Andrew prend place sur le siège et prend le menton de Mia dans sa main, lui faisant lever les yeux vers lui. "Je veux que tu utilises ta queue de cheval sexy. Nettoie ma bite avec, puis suce ma bite, avalant chaque goutte que je vais tirer dans ta gorge. Compris?"

Mia hoche légèrement la tête. Pete se penche en lui chuchotant quelque chose à l'oreille. Elle le regarde, dégoûtée, mais quand il lève la main comme s'il allait la frapper à nouveau, elle efface immédiatement le regard de son visage, l'apparence de soumission craintive prenant sa place. Pete se lève sur le siège passager arrière , à côté d'André. "Redemande-lui, Andy." Andrew le regarde curieusement, puis baisse les yeux vers Mia une fois de plus. "Vous me comprenez?"

Mia soupire et regarde Andrew. Avec son fort accent japonais, elle dit à contrecœur : "Oui, maître blanc."

Andrew rit et tape des mains avec Pete. Mia se lève sur ses genoux, prenant sa queue de cheval entre ses petits doigts. Elle l'enroule autour de la bite d'Andrew, l'essuyant lentement du sperme et du jus de chatte, faisant courir ses cheveux de haut en bas sur sa bite, la nettoyant soigneusement, rendant sa queue de cheval toute collante. La laissant tomber sur son dos, elle enroule ensuite ses deux mains de violoniste élancée autour de sa grosse bite et commence à la sucer, secouant lentement la tête de haut en bas pendant que ses lèvres - sensuellement épaisses pour une femme asiatique - massent sa pipe, le son de sa douce gorgée l'excitant lui et Pete. Pete se lève du siège passager et écarte la queue de cheval de Mia, frottant la tête de son pénis à la base de son cou, puis sur la chair douce de son dos, respirant fortement alors que son sperme jaillit, humidifiant sa peau japonaise et les jets de sperme couler lentement dans son dos. Il prend un moment pour frotter son sperme sur tout son dos, comme s'il frottait de la crème solaire sur elle. Pete s'agenouille alors derrière Mia, écartant légèrement ses genoux et insérant doucement sa queue dans sa chatte. Il tend la main, caressant les seins de bébé de Mia alors qu'il bouge sa bite de haut en bas, poussant en elle et hors d'elle, faisant gémir doucement Mia alors qu'elle continue à sucer la grosse bite d'Andrew. Les deux hommes sont cependant pris par surprise lorsque Pete serre son mamelon gauche et que du lait jaillit, éclaboussant la jambe d'Andrew.

"Que diable--?!" dit Andrew, surpris par le plaisir des lèvres sensuelles de Mia enroulées autour de sa pipe. Lui et Pete regardent tous les deux le lait crémeux qui coule sur sa jambe, puis Andrew regarde Mia en état de choc. « Du lait… ? Tu as un bébé ?

Mia libère doucement la bite d'Andrew d'entre ses lèvres, léchant son sperme avant de répondre. "J'ai une fille. Elle a un an, mais je l'allaite encore, alors qu'elle en a vraiment envie."*

Andrew et Pete partagent un regard mal à l'aise. Pete attrape la main de Mia, la tenant pour que les deux hommes puissent enfin voir l'alliance à son doigt. "Merde, quelqu'un va certainement venir chercher celui-ci," dit Pete à son ami avec colère. Andrew hoche la tête en signe d'accord. "Alors nous ferions mieux d'enlever nos jollies plus vite alors." Il tapote ses genoux avec ses mains. "Lève-toi ici, petite fille."

"Hey," dit Pete, agacé. "Elle n'a pas fini de se faire remplir la chatte à la station-service de Pete, mec !"

"Tu peux remplir son réservoir après moi," dit Andrew d'un ton d'avertissement. "Je la veux ici, maintenant."

Mia regarde Pete avec prudence. Il sort sa bite d'elle et fait un geste vers les genoux d'Andrew, son ego dégonflé. "Montez."

Mia se lève puis grimpe sur les genoux d'Andrew comme on lui a ordonné. Il l'aide à la positionner sur sa bite, en serrant sa chatte autour d'elle alors qu'elle s'abaisse sur sa queue épaisse. Il l'attire contre lui, chuchotant quelque chose à l'oreille de Mia. Elle le regarde consterné, et Andrew la gifle fort sur son cul. « Fais-le, salope ! »

Essuyant de nouvelles larmes de ses yeux provoquées par la piqûre de la main d'Andrew sur ses petits pains, Mia prend doucement le visage d'Andrew dans ses mains et dirige sa bouche vers son sein gauche. Il tient fermement sa taille avec ses mains alors qu'il commence à téter son sein. Il faut un moment à Mia pour stabiliser sa voix, mais finalement, alors qu'elle passe ses doigts dans ses cheveux, elle commence à lui roucouler doucement : "C'est ça... c'est mon bon garçon. C'est ça, maman est si fière de toi... bon garçon, nourris-toi..." En disant cela, Andrew commence à soulever doucement Mia de haut en bas sur sa bite, l'action l'excitant lentement aussi, alors qu'elle continue d'allaiter cet homme adulte, sentant sa bouche accrochée à sa poitrine et sentir son lait en sortir alors qu'il boit profondément.

Pete s'agenouille derrière le cul de Mia, léchant ses propres doigts et en enfonçant deux dans son anus, doigtant son anus pendant qu'elle chevauche la bite d'Andrew et l'allaite. Pete s'accroupit à moitié derrière Mia, utilisant les genoux de son ami comme support alors qu'il glisse sa bite durcie dans le trou du cul lubrifié de Mia, ses deux trous maintenant remplis alors qu'elle continue de dire à Andrew à quel point il est un bon garçon et à quel point elle aime le nourrir. ..une émotion devenant involontairement de plus en plus réelle pour Mia à ce moment-là, alors que sa chevauchée rythmique de la bite d'Andrew permet à Pete de synchroniser son rythme avec eux, améliorant l'expérience pour les trois.

La lumière du soleil projetée à travers la fenêtre avant de la camionnette commence à s'allonger dans l'ombre de l'après-midi, alors que Mia et Andrew jouissent simultanément au moins trois fois, Pete toujours un instant derrière eux, mais sa bite tire du sperme chaud et collant dans le cul de Mia juste au moment où la semence d'Andrew cherche à s'enfouir dans son ventre. Après environ une heure de cela, Andrew ayant alterné entre les seins pour obtenir le maximum de lait qu'il pouvait, Mia ne résiste plus alors qu'ils se retirent et l'allongent sur le long siège arrière. Pete et Andrew échangent leurs places, avec Mia posant sa tête sur les genoux d'Andrew, le regardant alors qu'il glisse sa bite dans sa bouche, recevant une pipe à l'envers de la petite japonaise tandis que Pete pose ses jambes sur ses genoux et pousse son bite engorgée dans sa chatte, faisant de son mieux pour la remplir de sa semence alors que ses gémissements de plaisir se mélangent à leurs grognements, de plus en plus forts dans la camionnette.

Ils explosent enfin au sein de Mia, remplissant sa bouche et sa chatte de leur sperme. Ils s'assoient ensuite côte à côte avec Mia sur le sol devant eux, alternant alors qu'elle suce rapidement la bite d'Andrew, puis va chez Pete, puis revient. Enfin, alors que les deux sont proches de l'orgasme, Mia ouvre la bouche aussi large que possible, enfonçant le bout des deux têtes autant qu'elle le peut, et les deux hommes soufflent leurs charges dans sa bouche. Mia avale autant qu'elle peut, mais une partie de leur sperme coule encore de sa bouche et sur ses seins et son soutien-gorge en dentelle noire abaissé. Elle essuie leurs graines mélangées sur sa peau pour leur amusement, puis s'allonge sur le canapé pendant qu'ils la baisent, l'un après l'autre, déversant continuellement du sperme dans sa chatte humide et maintenant très consentante.

Une fois terminé, Pete s'habille et prend le siège du conducteur, faisant tourner la camionnette vers le Lincoln Tunnel sur le chemin du retour vers New York. Andrew presse Mia contre le dossier du siège arrière, ses jambes jetées sur ses épaules alors qu'il passe tout le trajet à la baiser, sa bite dure la poussant jusqu'à l'orgasme après l'orgasme, enduisant son membre de son jus asiatique. Enfin, ne la laissant garder que sa jupe plissée et ses come-baise-moi, les deux déposent Mia devant son immeuble, où son mari Stan joue avec leur fille d'un an, Jenny. Stan regarde sous le choc alors que la camionnette blanche s'arrête brusquement, la porte s'ouvre et Mia est poussée sur le trottoir, couvrant ses seins avec ses mains et avec du sperme sur tout le visage et dégoulinant de sa chatte chaude et satisfaite.

La camionnette se décolle et Stan ne peut que regarder sa femme avec une fascination horrifiée alors qu'elle regarde la camionnette disparaître au loin, une expression de nostalgie sur son visage. "Mia... qu'est-ce qui s'est passé bordel ?"

Mia se tourne vers lui et est quelque peu gênée de constater qu'elle ne peut pas garder un sourire sur son visage alors qu'elle hausse les épaules.

(*Voir Enfoncer Mia Matsumiya et Mia Matsumiya: le bébé de son violeur Pt. 1)

Articles similaires

Le compagnon du champion 12

La fin de l'été dans le Menthino était une période chargée. Kaarthen se retrouva dans la gigantesque salle des cartes du palais. L'étage entier était une image en mouvement en temps réel de Menthino, des échelles sur rouleaux et des tables à cartes sur roues étaient le long des murs. Marcos était vêtu de façon presque décontractée d'une chemise en soie vert foncé et d'un pantalon Safi noir. La reine et deux princesses, Saliss l'aînée et Ruegin, écoutaient avec elle les plans annuels de migration des vastes plaines inondables vers Cardin. Trois Hjordis en Safi noir avec leurs cheveux relevés en...

2K Des vues

Likes 0

journal d'une femme au foyer. partie un.

Se marier a causé beaucoup de stress dans nos vies. Rick refuse de me laisser travailler, et même avec une nouvelle maison en ville (dans un quartier à faible revenu) et des factures qui s'accumulent, il refuse de bouger. Cela nuit à notre relation et nous met à rude épreuve émotionnellement et sexuellement. Il travaille constamment. Le stress rend difficile pour lui d'être affectueux. Vous voyez où cela va. Je suis une bonne fille. Et une bonne épouse. J'ai essayé pendant des semaines de le satisfaire. Chaque matin, je l'ai sucé à sec. Quand il est rentré tard, j'ai mis mes...

1.9K Des vues

Likes 1

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

1.9K Des vues

Likes 0

Les rêves d'Ashley

Tous les noms et l'emplacement ont été modifiés Faites-moi savoir comment vous aimez l'histoire. C'est ma première histoire ici. ================================== Quand j'ai posé les yeux sur Ashley pour la première fois, j'étais en 7e année. Nous étions jeunes. Mes premiers vrais sentiments ont commencé en 9e année. Son anniversaire était 2 semaines avant le mien. Quand j'ai eu 16 ans, j'ai organisé une grande fête. Et bien sûr, Ashley était là. Entre les années où j'étais l'une de ses meilleures amies, elle n'était pas de notre ville, elle a déménagé de Floride en 7e année. Elle était du genre timide. Mais...

2K Des vues

Likes 1

Ma première fois avec Cindy

L'histoire: Sur le chemin du retour de l'hôpital, après avoir déposé ma femme pour une opération du dos très sérieuse, Cindy, me disait comment elle allait faire toutes les choses que maman faisait dans la maison, comme faire la vaisselle et faire la lessive et ça elle s'occupera de son papa comme maman le fait. C'était dit dans une sorte de murmure doux et elle avait sa main sur mon bras, me touchant doucement et me regardant dans les yeux. J'ai senti un frémissement dans mon pantalon et j'ai regardé les jambes galbées de Cindy et la petite minijupe qu'elle portait...

1.9K Des vues

Likes 0

DOUX SOPHIE !!

Sophie est l'enfant unique de mes voisins, c'est une douce jeune fille de 13 ans, mais il y a toujours eu quelque chose en elle qui m'a fait la regarder différemment des autres petites filles. Peut-être ses cheveux blonds bouclés, son joli petit visage, ses jambes lisses ou le fait qu'elle a une jolie petite paire de seins en herbe. Eh bien, tout a commencé un samedi, je me suis assis dans mon jardin à profiter du soleil et mes voisins étaient aussi dehors. Je n'ai pas l'habitude d'écouter les conversations des autres mais je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre que...

1.8K Des vues

Likes 0

Stéphanie - Juste quand les choses ont changé Pt. 2

Alors que je marchais jusqu'au manoir, la nuit dernière n'arrêtait pas de jouer dans ma tête. Je voulais juste rencontrer le chien, alors je me suis laissé entrer dans le chenil. Puis avant que je m'en rende compte, il m'avait assommé et me reniflait. Puis il a déchiré ma culotte et a commencé à me lécher la chatte, me poussant à l'orgasme contre mon gré. Quand j'ai pensé qu'il avait fini, il a sauté sur mon dos et m'a violée. Mais le pire, c'est quand je me suis laissé aller et que j'ai commencé à en profiter. Je me suis réveillé...

1.8K Des vues

Likes 0

Skyrim : Les Aventures de Carthalo Partie 1

Carthalo lui caressa la joue, sentant sa peau lisse et froide et repoussant les cheveux noirs de jais de ses yeux. Lydia, dit-il, sa voix graveleuse portée à un murmure à son oreille détends-toi. Ce n'est pas un autre fardeau pour toi. il dégrafa sa chemise et elle frissonna légèrement au toucher. Ce n'est pas un ordre de votre Thane. ses mains fortes la soulevèrent par la taille et il la porta jusqu'au lit. Les planches craquèrent alors qu'il la portait dans les escaliers de Breezehome. Il l'allongea doucement sur le lit et commença à l'embrasser dans le cou, en disant...

1.8K Des vues

Likes 0

Découvrir que je suis gay partie 3

Alors quelques jours plus tard, après avoir rompu avec Lizzy, je m'habituais à l'idée d'être à nouveau célibataire. Quand j'étais à l'université en cours avec McKenzie, il a commencé à s'asseoir à côté de moi et a dit Est-ce que Lizzy et toi avez rompu parce que je vous ai embrassé? J'ai regardé McKenzie et j'ai dit Non, la raison pour laquelle Lizzy et moi avons rompu, c'est parce que j'aimais t'embrasser. Après avoir dit que je me suis levé de mon siège, j'ai ramassé mon sac et je suis allé sortir de la leçon pendant que je marchais, mon professeur...

1.8K Des vues

Likes 0

La meilleure balade en quad de tous les temps

J'avais 14 ans quand j'ai eu ma première expérience. Je ne m'étais pas intéressé aux filles jusqu'à ce que j'entre en 8e année. J'avais quelques amies qui étaient ici des filles mais aucune sérieuse. Ma meilleure amie était une fille nommée Emily avec qui j'étais amie depuis longtemps. Plus je vieillissais, plus je m'intéressais aux filles et plus je pensais qu'Emily était la plus belle fille que j'aie jamais rencontrée. Avec ses longs cheveux blonds doux et ses beaux yeux bleus brillants. Chaque fois qu'elle me parlait, j'oubliais tout et ma bouche devenait sèche et je ne pouvais pas parler. Puis...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.