Nourrir les jeunes

2.1KReport
Nourrir les jeunes

Norm avait le sentiment qu'elle savait qu'il la harcelait et cela le rendait prudent. Voulait-elle se faire violer ? Elle ne ressemblait pas au leurre typique de la police avec la façon dont elle était habillée. La salope s'habillait un peu bizarrement en fait ; un trench-coat ample, un large chapeau souple et des lunettes de soleil surdimensionnées. Non, pas un flic mais… eh bien, Norm espérait qu'elle n'était pas travesti. L'homme d'âge moyen devait rentrer au bureau pour une réunion importante et il ne voulait pas être en retard. Mais parfois, ces pulsions prenaient le dessus et il devait agir en conséquence. La chienne est entrée dans une zone abritée entourée d'arbres et Norm a décidé d'agir. Il faudrait que ce soit rapide.

"Prudent!" la femme a pleuré quand Norm l'a plaquée au sol par derrière.

"Tais-toi!" Norm grogna. "Ne me combats pas ou je te ferais du mal."

"Je ne te combattrai pas mais tu m'as déjà fait du mal. Je suis sûr que j'aurai des bleus partout d'ici demain.

« Coopérez simplement et vous vivrez peut-être pour voir demain. »

"Je suis à votre merci", a répondu la femme. Norm grogna. Il la retourna et passa une main entre les jambes de sa victime. Il ne sentait ni piqûre ni couilles et en était content. Il y a quelques années, il y avait un travesti et toute l'expérience l'a dissuadé de violer des femmes pendant presque une année entière. Il sortit son cran d'arrêt et coupa l'entrejambe de sa culotte. Bon. Elle était mouillée. La garce voulait être violée. Eh bien, il l'obligerait. Il sortit sa queue et la pénétra facilement.

« Voyons à quoi tu ressembles », a déclaré Norm et a attrapé les lunettes de soleil de la femme.

« S'il vous plaît, ne le faites pas. N-pas ça », supplia-t-elle. "Je me suis blessé aux yeux et j'ai peur que ce ne soit pas du tout attirant." Norm hésita. Si les yeux de la chienne avaient vraiment l'air dégoûtants, il perdrait probablement son érection. L'homme a décidé que cela ne valait pas la peine de tenter sa chance. Il la baiserait sans autre cérémonie. Il devait bientôt retourner au bureau. L'homme avait de la chance que son bureau soit juste de l'autre côté du parc.

Norm savait qu'il n'allait pas tenir longtemps. Il ne l'a jamais fait et il s'en fout d'un côté ou de l'autre. Il voulait seulement se défouler sans payer une pute ou avoir une garce arrogante critiquant sa performance. Il a tout blâmé sur son ex-femme salope et ses enfants ingrats. Norm a pulvérisé sa semence dans la chatte de sa victime en moins de deux minutes.

"C'était merveilleux", a déclaré la femme alors que Norm reposait tout son poids sur son corps pendant qu'il reprenait son souffle. Il la regarda intensément. Il ne pouvait détecter aucune ironie dans sa voix.

"C'était le meilleur de tous les temps", a finalement décidé de dire Norm.

"Je suis content", a répondu sa victime, "et savoir que je vous ai donné un peu de plaisir rend les choses un peu plus faciles mais pas beaucoup."

"Qu'est-ce que tu fous..." Norm ressentit une sensation de picotement dans son gros intestin. Il recula et retira son poing pour frapper la salope au visage comme il l'avait fait avec le travesti mais une faiblesse soudaine le rattrapa et il se laissa tomber sur la femme.

"Je crains qu'il ne soit trop tard pour lutter", a déclaré la femme d'une voix censée être apaisante. « Ce sera fini dans quelques instants. Non, vous n'êtes pas en train de mourir… du moins pas encore. Je vous dois une explication et j'ai l'intention de le faire dès que le venin aura fait pleinement effet.

Venin? Norm essaya de crier mais aucun son ne sortirait de sa bouche. Un froid envahit son corps, ajoutant à la faiblesse qu'il ressentait déjà… puis à l'engourdissement. Une minute plus tard, il ne ressentait rien bien qu'il soit resté éveillé et alerte. Son esprit travaillait frénétiquement pour trouver un moyen de s'échapper mais son corps ne voulait pas coopérer. C'était comme si son esprit et son corps s'étaient totalement séparés. Qu'est-ce que cette salope folle allait lui faire ? L'homme a commencé à prier, ce qu'il n'avait pas fait depuis de nombreuses années.

"Je pense que c'est à peu près le cas", a déclaré la femme. "Le venin induit la paralysie et a pratiquement arrêté tous vos mouvements volontaires." Elle repoussa son corps du sien et se leva. « Votre système cardio-respiratoire est toujours fonctionnel. Vos capacités de raisonnement ne sont également pas affectées ainsi que votre vue et votre ouïe. À peu près tout le reste a été fermé, j'en ai peur. Elle était étonnamment forte pour une femme de sa taille et a tiré la masse considérable de Norm plus loin dans la partie la plus épaisse des arbres et des buissons.

« Mon Dieu, je déteste porter ce truc. C'est tellement démodé. Elle enleva rapidement son manteau, son chapeau et ses lunettes de soleil. « Tu peux regarder mes yeux maintenant si tu veux. » Elle s'assit à côté de Norm. Le malheureux aurait reculé s'il avait pu. La femme avait des yeux qui appartenaient à une mouche ou à un autre insecte. Norm ressentit un léger soulagement de pouvoir au moins fermer les yeux. "J'ai aussi des ailes et des antennes, mais elles ne fonctionnent pas", a ajouté la femme. "Souhaitez-vous voir?" Norm essaya de secouer la tête puis se contenta de garder les yeux fermés.

« Au fait, je m'appelle Lydia. Je suppose que vous vous demandez comment j'en suis arrivé là. Eh bien, je vais vous dire. J'étais un modeste assistant de laboratoire d'un entomologiste à l'université. L'entomologie est l'étude des insectes. Il a étudié des espèces de l'ordre des hyménoptères qui comprend les guêpes parasites, sa spécialité. Le téléphone portable de Norm se mit à sonner, interrompant le monologue de Lydia. "Tu n'en auras plus besoin." Elle sortit l'appareil de son étui et l'éteignit. Norm a commencé à espérer que quelqu'un viendrait le chercher alors qu'il ne répondait pas à son téléphone et ne se présentait pas à son rendez-vous.

« Connaissez-vous l'histoire de la façon dont Peter Parker est devenu Spider-Man ? demanda Lydia comme si elle changeait de sujet. « Il a été mordu par une araignée radioactive. D'une manière ou d'une autre, l'araignée a transféré son ADN à Peter et avec elle les pouvoirs de l'araignée. L'histoire de Peter Parker est aussi mon histoire, sauf que j'ai été piqué par une guêpe parasite radioactive. Ma force a quelque peu augmenté, mais j'ai aussi commencé à faire pousser des parties d'insectes. C'est pas juste. Cela n'est jamais arrivé à Peter. Quoi qu'il en soit, tu peux m'appeler Guêpe-Femme si tu veux mais ne t'attends pas à ce que je vienne te sauver. Je ne suis pas un super héros.

« Les ailes sont trop petites pour ma masse corporelle et les yeux sont vraiment plus un obstacle qu'une aide. La seule chose qui fonctionne vraiment est ce dard avec l'instinct et le désir de l'utiliser. Savez-vous ce que fait mon dard en plus de piquer ? Quoi? Pas de suppositions même? Je peux dire tout de suite que vous n'êtes pas venu préparé pour ce petit quiz. Les guêpes parasites femelles utilisent leurs dards pour immobiliser leurs proies et déposer leurs œufs à l'intérieur de la victime. Les œufs éclosent et les larves se nourrissent de leur hôte. Une fois qu'ils vous auront consommé, ils se tisseront un cocon et l'été prochain, ils deviendront des guêpes matures. Ils auront l'apparence de guêpes mais beaucoup plus gros avec tous les instincts et la capacité d'apprendre comme un humain. C'est exactement ce qui va se passer. Je le sais par expérience précédente. Votre mort sera lente mais au moins elle sera indolore. La garce est folle, pensa Norm. Comment me suis-je retrouvé dans ce pétrin ?

« J'ai presque oublié de te dire la meilleure partie. C'est vous qui avez fécondé les œufs en incubation à l'intérieur de votre corps à ce moment précis. Tu vas être père. N'est-ce pas excitant? Je sais que vous ne l'appréciez pas. Je veux dire, c'était censé être une aventure d'un soir pour toi pour ainsi dire et maintenant tu as des bouches à nourrir, non ? Maintenant, ne me regarde pas de cette façon. C'est toi qui m'as attaqué, tu te souviens ? Je ne t'ai pas attaqué.

Lydia a mis son manteau, son chapeau et ses lunettes de soleil. Après avoir camouflé le lieu de nidification de Norm, elle a déclaré: "J'ai vraiment apprécié notre temps ensemble, mais je dois courir." Elle se pencha et l'embrassa sur les lèvres. Norm n'avait pas la voix pour implorer miséricorde. Il ne pouvait prier pour le salut que le dieu de son enfance ; le dieu qu'il avait oublié depuis longtemps.

Trois jours plus tard, Norm vit un mouvement de contorsion sous son ventre nu mais crasseux. Les œufs avaient éclos. Les larves avaient commencé à se nourrir. Il était mangé vivant. Il n'y avait rien qu'il puisse faire.

La fin

Articles similaires

Plaisir de la soirée pyjama_(0)

Si vous ne croyez pas au matériel des jeunes garçons, ce n'est pas une histoire pour vous. S'il vous plaît, faites-moi part de vos commentaires car c'est ma première histoire. Salut, je m'appelle Charlie. Je suis un garçon de 14 ans aux cheveux bruns. Je mesure 54 et je suis raisonnablement maigre. J'ai les yeux bleu-vert et je me suis toujours considéré comme hétéro, mais je fantasme de temps en temps sur les gars. Alors je vais vous raconter une petite histoire de ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps..... C'était les vacances et je me détendais jusqu'à...

436 Des vues

Likes 0

Lit la baby-sitter Ch 01

LA LITERIE DE LA BABYSITTER Résumé : Une voisine lesbienne utilise Internet pour séduire sa baby-sitter innocente. Remarque : bien que publiée en septembre 2010, cette histoire a été entièrement réécrite en octobre 2012. Note 2 : Merci à MAB7991 et LaRacasse pour l'édition. LA LITERIE DE LA BABYSITTER Je m `appelle Megan. Je suis une femme célibataire de 35 ans avec un enfant de deux ans. Jenny était la baby-sitter parfaite. Elle va dans une école privée et porte toujours la jupe à carreaux et les nylons jusqu'aux genoux (j'ai trouvé intéressant qu'elle porte des nylons jusqu'aux genoux et non des...

1.2K Des vues

Likes 0

Mais chérie, ce n'était qu'une danse, l'histoire de Linda

Suite à; Mais chérie, ce n'était qu'une danse. Linda raconte son histoire à un ami. Remarque : Il n'y a pas de sexe dans cette histoire À tous les lecteurs qui ont demandé qu'on réponde aux questions, merci. Mais chérie, ce n'était qu'une danse La suite Un autre hiver de Chicago était l'histoire. Aujourd'hui était le premier vrai jour de printemps. Alors que Linda sortait, elle pouvait sentir l'air frais et propre du matin. Elle se souvient du bruit de la pluie printanière sur le toit alors qu'elle et son mari faisaient l'amour la nuit précédente et comment cela ajoutait à...

865 Des vues

Likes 0

Première fois que je partage ma femme

Eh bien, je ne sais vraiment pas comment commencer cette histoire, alors sautons directement dedans. C'est une vraie histoire vraie qui s'est produite et maintenant je la partage avec vous tous. Une fois que vous avez fini de lire cette histoire et que vous êtes intéressé par des photos ou des vidéos, veuillez m'envoyer un e-mail à [email protected]. Ainsi, mon histoire a commencé environ 2 ans après mon mariage. Mais avant d'entrer dans les gros détails, laissez-moi vous parler de nous. Je m'appelle Ethan et je suis un homme hispanique de 25 ans et ma femme Angelina est une femme hispanique...

807 Des vues

Likes 0

Ma journée avec James

James et moi nous étions rencontrés via une annonce sur Craigslist que j'avais publiée quelques semaines auparavant, mais nous ne nous sommes jamais vraiment mis en contact. J'ai tapé le message qui changerait tout. Hé, je pense que je suis prêt à le faire. James a répondu en quelques minutes, Parfait, j'ai congé demain. Je vais chercher une chambre d'hôtel et viendra te chercher dans la matinée, de cette façon, nous pouvons passer toute la journée ensemble. « Mon cœur a raté un battement, j'étais tellement excité que je ne pouvais pas croire que cela se produisait réellement » Cela semble...

1.9K Des vues

Likes 0

Nos vacances libératrices - partie 1

Alice et moi étions en vacances ensemble depuis plusieurs années. Deux fois par an, nous allions en Europe pendant une semaine pour profiter du soleil, car aucun de nos partenaires n'appréciait la chaleur. Nous avions tous les deux un travail trépidant et appréciions la détente que pouvaient offrir des vacances entre filles. J'étais une grande brune, avec de bons os, une grosse poitrine, je suppose qu'on m'appellerait amazonienne en termes de structure corporelle. Alice était petite, très blonde, avec une jolie paire de seins mais très fine et délicate. Nous avons toujours ri ensemble, détendus dans notre peau et à l'aise...

441 Des vues

Likes 0

Adorateur de bite - Partie 8

Adorateur de coq - Partie 8 Ainsi, à l'été 1994, j'ai décidé de déménager dans une petite ville appelée Alcolu, en Caroline du Sud, où vivait un homme qui avait une quarantaine d'années et il semblait être tout ce que je pouvais désirer. Il m'a dit qu'il avait du travail pour moi, ce qui était super. Il était très romantique dans ses lettres et ses conversations téléphoniques et mon cœur palpitait. Mes parents se demandaient si c'était la bonne décision, mais malgré cela, ils m'ont organisé une fête de départ avec toute ma famille et mes amis là-bas pour célébrer ma...

2K Des vues

Likes 0

LA DIGUE

Oh mon Dieu, ça fait du bien, gémit Lauren, tandis qu'Alexandra enfouit sa bouche dans sa chatte chaude et blanche, tu fais ça si bien, je t'aime tellement !!! Mmmmmmm, répondit Alex, ne voulant pas retirer sa bouche de la chatte mouillée de son amant !!! Lauren et Alexandra, amantes depuis un an et colocataires depuis six mois six mois, toutes deux à vingt-deux ans, amoureuses pour la première fois de leur vie et avides l'une de l'autre comme seuls de jeunes amants peuvent l'être ! Lauren s'est cambrée tout en enfonçant son entrejambe dans la bouche de son amant, se...

1.1K Des vues

Likes 0

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

2.1K Des vues

Likes 0

Ma vie amoureuse Chapitre 3 Janice

Ma vie amoureuse Chapitre 3 Janice Chapitre 3 Janice : Quelques semaines après que Carrie et moi nous soyons séparés, Carrie et ses copines Tim et moi-même traînions autour de l'école et Carrie m'a présenté Janice. Janice était petite, les cheveux châtain clair mi-longs, presque blond sable. Elle avait une silhouette qui faisait tourner les têtes lorsqu'elle entrait dans une pièce. Elle pesait moins de 100 livres, avec beaucoup de courbes. Un ensemble de seins 34C. Cette fille était incroyable. Elle avait aussi un grand sens de l'humour. Janice commençait à traîner dans l'appartement de Carrie. Carrie m'a invité à CUM...

1.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.