Qu'il pleuve - 4

525Report
Qu'il pleuve - 4

Pour la première fois en une semaine, quand je me suis réveillé, j'avais l'impression d'avoir eu la même chose avec les femmes au lit de la nuit précédente. Quand je les ai secoués un peu, ils se sont juste blottis un peu plus près et ne se sont pas réveillés. J'ai pensé que tant qu'ils voulaient presser leur chair chaude de fille contre moi, autant en profiter et j'ai fermé les yeux. Quand je me suis réveillé, c'était avec une paire de lèvres sur ma bite et une autre paire sur mes testicules. Ils faisaient un travail formidable et en quelques minutes, j'ai commencé à jouir et j'ai senti les deux lèvres sur la tête de ma bite. "Mon Dieu, mesdames, c'est une merveilleuse façon de se réveiller."

J'ai ouvert les yeux lorsque j'ai entendu des voix que je ne reconnaissais pas dire : « Merci M. Bill » à l'unisson. J'ai vu deux blondes mais ce n'était pas Janis et Becka. En fait, je ne pouvais pas les distinguer.


Qu'il pleuve - 4

« WWhhooo, Wwquoi, que se passe-t-il ? Qui es-tu?"

"Je m'appelle Tonya." "Je m'appelle Tanya." Puis en même temps : « Nous sommes votre surprise pour aujourd’hui. » "Maman nous a dit que tu aimais nos spectacles et a dit que tante Mona avait dit que nous pourrions déménager ici" "et travailler à la ferme et continuer à faire nos spectacles" "si ça te convenait, alors nous avons demandé si nous pouvions te surprendre." J'essayais encore de m'habituer à recevoir une fabuleuse pipe de la part de jumeaux qui semblaient avoir 16 ans et la façon dont ils complétaient les phrases de l'autre ne m'aidait pas à me concentrer.

"Alors vous êtes les jumeaux de l'émission de webcams ? Qui est maman dont tu as parlé ?

« Oh, maman est Naomi. Elle nous a eu juste après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires. Elle dit que c’est pour cela qu’elle et tante Mona sont de si bonnes amies. C’est la seule qui ne lui a pas fait passer un mauvais moment et qui est restée son amie. Pendant qu'ils parlaient à tour de rôle, ils se frottaient à tour de rôle sur ma bite. "Maman nous a dit que tu avais une belle bite mais nous avons pensé qu'elle exagérait. Elle a aussi dit que tu étais bon pour 3 ou 4 putains s'ils te laissaient te reposer comme hier soir. Nous vous avons bien réveillé, maintenant nous voulons que vous nous baisiez avant le petit-déjeuner. Oh, et ne t'inquiète pas si quelqu'un entre. Ils sont tous allés faire des corvées et ont dit que tu étais à nous jusqu'à midi.

"Quel âge as-tu? Tu as l'air d'avoir 16 ans.

«Nous aurons 21 ans le mois prochain. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous réussissons si bien sur nos caméras. Il y en a d’autres mais nous ne vous en parlerons que lorsque vous accepterez de nous aider pour nos spectacles.

"Que veux-tu dire par 'Aide pour tes émissions ??"

« Nous avons besoin de quelqu'un d'assez intelligent pour nous aider avec notre connexion Internet, envoyer des vidéos et des photos et contrôler notre salon de discussion pendant que nous jouons. Vous aurez accès à tout et peut-être un peu plus. Et nous pouvons vous payer pour votre aide technique. Mais en ce moment, nous voulons du sexe, du sexe oral et anal chaud. Ce que vous nous avez entendu dire en cam est vrai. Nous sommes tous les deux vierges et cela ne va pas changer de sitôt.

"Avant d'aller plus loin, comment puis-je vous distinguer ?" Ils se sont mis à genoux à côté de moi.

"Je m'appelle Tanya et j'ai un cristal bleu sur mon anneau de nombril et mon piercing au clitoris." Elle s'est rapprochée pour que je puisse toucher sa barre verticale de clitoris et voir le cristal bleu. De l'autre côté, Tonya se rapprocha.

"Je m'appelle Tonya et mes cristaux sont rouges." Maintenant, je remets mes mains sur deux chattes vierges identiques qui ne pouvaient être distinguées que par leurs bijoux et elles voulaient se faire baiser. Pas étonnant que les autres l’aient appelé une nuit plus tôt et m’aient laissé dormir toute la nuit.

"Alors, qu'avez-vous prévu, les filles, ce matin ?"

"Maman a dit que nous pouvions tout faire à moins que tu ne dises non et elle dit qu'elle ne t'a jamais entendu dire non, alors nous voulons revenir à cette merveilleuse bite que tu as." Ils se sont penchés et ont attrapé ma bite avec leurs mains. Il y avait beaucoup de bites non couvertes. "Maman a dit que c'était gros mais bon sang, ça dure combien de temps ?"

« Je suppose que cela dépend de vous deux. Il fait généralement environ 9 ½", mais ta maman jure que c'est plus gros. " Ils ont recommencé à me lécher et à sucer ma bite et j'ai attrapé une de leurs jambes et je l'ai tirée jusqu'à ce que sa chatte soit sur mon visage. J'ai dû la soulever un peu pour pouvoir voir le cristal rouge avant de savoir que c'était la chatte de Tonya que j'étais sur le point de ravir. Pendant qu'ils travaillaient sur ma bite et mes couilles, j'ai écarté les joues de Tonya et j'ai passé ma langue de son clitoris à son petit trou du cul serré avant d'essayer de la glisser dans son trou de miel chaud. Seulement partiellement, j'ai heurté une barrière et elle a sauté. Elle était vraiment vierge et avait si bon goût. J'ai continué à lui languer le trou et à frapper la barrière alors qu'elle commençait à me grincer le visage. Elle s'est assise et a poussé plus fort, me coupant la respiration jusqu'à ce que soudainement elle s'assoie et que le sperme de sa fille jaillisse de sa chatte.

"Oh putain, c'est la première fois que je viens de quelque chose dans ma chatte, sans parler de la langue d'un homme et mon Dieu, ça faisait du bien. Ma sœur, tu dois le laisser te lécher la chatte. Vous ne savez pas ce qui nous a manqué. Elle s'est éloignée de moi et a attiré sa sœur vers moi, puis a pris la place de sa sœur sur ma bite. Alors que je glissais ma langue sur la deuxième chatte vierge en moins de quinze minutes, je la sentis frissonner puis gémir doucement. J'ai senti les lèvres de Tonya s'étendre sur la tête de ma bite et sa langue chatouiller en dessous. Moins de la moitié était dans sa bouche lorsqu'elle frappa sa gorge et s'arrêta. "Ma sœur, je ne pense pas que nous parviendrons un jour à aller jusqu'au bout."

Alors que je me régalais des lèvres et du trou vierge de Tanya, j'ai senti Tonya frotter ma bite avec quelque chose de chaud et de lisse. Alors que je tirais la langue de Tanya comme si j'avais Tonya, Tonya s'est déplacée à califourchon sur ma taille. Alors que Tanya commençait à gémir et à broyer sa chatte sur mon visage, Tonya frottait la tête de ma bite à travers sa fente. Je l'ai sentie essayer de l'enfoncer et j'ai pensé "Ils ont dit qu'ils n'étaient pas prêts à perdre leur virginité" et tout à coup, j'ai eu la manche la plus serrée que j'aie jamais sentie engloutir ma bite. Alors que Tanya poussait et restait, son corps tremblait comme si elle avait une convulsion et j'avais un mélange de paradis et de peur alors qu'elle aspergeait ma bouche avec tant de son jus, je pensais que je me noyais en même temps que j'avalais son délicieux nectar. Tonya chevauchait ma bite en faisant glisser son trou serré sur mon manche, la traitant alors qu'elle rebondissait plus vite. Mon sperme lui a explosé alors qu'elle s'asseyait sur moi en me frottant l'entrejambe. "Oh putain M. Bill, remplis mon cul de ton sperme"

Tanya a alors choisi de rouler sur mon visage et de me laisser respirer. Alors que j'inspirais profondément, j'ai vu Tonya assise sur ma bite, dos à moi, elle s'est penchée en avant et j'ai vu qu'elle avait effectivement tous les 9 ½" de ma bite enfouis dans son cul. Elle a commencé à bouger lentement sur ma bite dégonflée, en la serrant avec son cul. Elle regarda par-dessus son épaule sa sœur et moi. "Ooooooo ça devient encore dur. Est-ce que M. Bill veut un tour dans le cul de Tanya ? Nous avons dit que tu ne pouvais pas avoir notre chatte mais nous aimons les gros jouets dans le cul.

Tanya a dit: "Je pense qu'il aura besoin d'un copieux petit-déjeuner quand nous aurons fini." Tanya s'est mise à quatre pattes et a frotté du lubrifiant sur et dans son cul pendant que Tonya continuait à chevaucher lentement ma bite. L'idée de pouvoir mettre ma bite dans le jumeau du cul dans lequel elle se trouvait m'a rendu dur comme une tige d'acier en un rien de temps. Tonya s'est levée en sortant ma bite avec un bruit audible et m'a mis à genoux. Elle a mis un peu de lubrifiant dans sa main et en a enduit ma bite avant de la guider vers le cul de sa sœur. Elle a posé sa tête sur les fesses de Tanya et se frottait les fesses pendant que j'enfonçais la tête. "Oh merde, il est aussi gros que notre gode mais il se sent tellement mieux. D'autant plus qu'aucun de nous n'est obligé de faire en sorte que ça marche, j'ai hâte qu'il me baise le cul pendant que tu utilises l'ambiance sur mon clitoris solitaire. J'ai glissé le reste de ma bite dans son cul serré et tout ce que j'ai entendu c'est "Oooooooooohhhhhhhhhhhhh sssssshhhhhhiiiiiitttttt". Sœur, je veux ça dans ma chatte. Gggoooooodddd, combien de temps devons-nous attendre ?

"Tu sais que nous avons convenu d'attendre notre anniversaire." Tonya posait toujours sa tête sur les fesses de Tanya et avait bougé pour qu'elle passe sa langue sur mon manche à chaque fois que je me retirais. Une fois, je me suis reculé trop loin et ma bite est sortie et a glissé dans la fente de Tanya quand j'ai essayé de repousser. Tonya était si proche qu'elle a touché ses lèvres. Elle l'a saisi d'une main et l'a tenu pendant qu'elle posait ses lèvres dessus et l'aspirait dans sa bouche. Elle passa sa langue autour, puis en retira la bouche et la remit dans les fesses de Tanya. Pendant que je baisais Tanya, Tonya s'est mise sous elle et jouait avec son clitoris.

Tous les quelques coups, Tonya attrapait ma bite et la suçait plusieurs fois avant de la remettre dans le cul chaud de Tanya. J'ai duré plus longtemps cette fois et quand j'ai aspergé ses entrailles de sperme, son cul a traite mon corps de tout ce que j'avais en moi. Quand elle est arrivée, ses fesses étaient si serrées contre mon sexe que même si elles étaient douces, elles ne sont sorties que lorsque son corps s'est détendu. Quand il est sorti, mon sperme coulait de son cul encore ouvert. Tonya a écarté ses joues et lui a léché le cul. Quand elle a eu fini, ils ont tous les deux léché ma bite à tour de rôle.

Quand ils ont eu fini, ils m'ont fait asseoir contre la tête de lit pour qu'ils puissent ramper à côté de moi et se blottir. « Maintenant que vous avez un échantillon, pensez-vous vouloir nous aider ? Si vous dites non, nous devrons sortir et trouver quelqu'un qui le fera. Si vous dites oui, nous pourrons nous amuser beaucoup ensemble. Nous ne pouvons pas vous dévoiler tous nos projets tant que vous ne nous avez pas répondu.

« Quand as-tu besoin d’une réponse ? J’aimerais d’abord parler à ma famille. Ils ont dit qu'ils voulaient faire des annonces pour un tirage au sort sur leur site, mais qu'ils devaient d'abord connaître la réponse et qu'ils devaient donc la savoir dans les 3-4 prochains jours. J'ai dit que je leur donnerais une réponse demain. Ils se blottissaient contre moi, la tête sur mes épaules et me frottaient distraitement quand j'ai suggéré que nous allions nous doucher et préparer quelque chose à manger. Ils voulaient plutôt utiliser la grande baignoire, alors nous l'avons remplie d'eau aussi chaude que possible et avons allumé les jets. Cela a duré jusqu'à ce que l'un d'eux verse un bain moussant dans l'eau. J'ai tourné les jets au moment où les bulles de savon commençaient à s'écouler de la baignoire. Ils riaient et jouaient dans la montagne de bulles de savon comme deux petits enfants, sauf que ces enfants continuaient à tirer sur ma bite et à frotter leurs seins fermes sur ma poitrine.

Quand ils en ont eu marre des bikinis savonneux et des barbes bulles, nous sommes sortis et nous sommes séchés. Nous sommes allés à la cuisine et ils m'ont dit de m'asseoir et de profiter de la vue. Il s'avère que ces deux-là pouvaient cuisiner aussi bien qu'ils baisaient et étaient magnifiques en courant nus dans la cuisine. Ils étaient en train de préparer le petit-déjeuner lorsque Mona, Becky, Janis et Naomi entrèrent vêtues de leurs chemises de travail et de Levis. Mona a dit: "On dirait que nous devons aller nettoyer et nous déshabiller pour le petit-déjeuner." Je les ai regardés monter tous les quatre les escaliers en se débarrassant de leurs vêtements au fur et à mesure. Quand ils redescendirent peu de temps après, ils étaient comme d'habitude, nus et sentaient le savon et l'eau de Cologne. Chacun m'a fait un câlin et un baiser avant de se mettre à table.

C'est Naomi qui a dit : « As-tu aimé ta surprise ?

Tonya a répondu: "Tu aurais dû voir son expression quand il a réalisé que les deux blondes qui lui suçaient la bite n'étaient pas Becky et Janis." Tout le monde riait bien à mes dépens lorsque Tonya et Tanya ont commencé à remplir la table d'omelettes, de gaufres, de bacon et de saucisses. Pendant que tout le monde remplissait ses assiettes et mangeait, j'ai commencé à parler de ce matin.

"C'était une surprise ce matin, mais la plus grande surprise a été qu'ils veulent que je travaille avec eux sur leur site de webcams, mais ils ne me diront pas tout tant que je ne serai pas d'accord. Je leur ai dit que je devais parler avec vous quatre avant de prendre une décision.

Mona a déclaré : « Nous savons tout de leurs projets et nous leur avons dit que tout devait être fait une fois leurs corvées et leur travail terminés. Nous avons dit cela seulement si vous étiez d'accord, nous étions d'accord pour que vous les aidiez une fois qu'ils ont terminé et les week-ends. Nous leur avons également dit qu'ils ne pouvaient pas avoir tout votre temps et que vous deviez toujours penser au reste de la famille. Le choix t'appartient. Nous savons que vous cherchiez quelque chose dont vous êtes responsable, alors voici votre chance.

Je me tournai vers les jumeaux assis à côté de moi. "Eh bien, je suppose que je vais essayer ça et nous verrons ce qui se passe."

« Cool M. Bill. Nous vous montrerons tout ce que vous devez savoir dès que tout sera installé dans notre chambre. Vous ne pouvez pas être dans la salle avec nous, nous vous installerons donc dans la salle multimédia sur grand écran. De cette façon, le reste de la famille peut surveiller. Nous avons passé les heures suivantes à déballer les ordinateurs et les webcams, à aménager leur chambre comme ils le souhaitaient et, bien sûr, à déballer tous leurs jouets. Je ne savais pas que deux filles pouvaient collectionner autant de produits sexuels. Ils avaient un siège avec des godes et même un bâton qui ressemblait à un bâton sauteur avec un gode dessus. Une fois que tout était opérationnel, nous sommes allés dans la salle des médias et ils se sont connectés avec le nom d'utilisateur qu'ils avaient défini pour que j'accède à leur compte. Ils l'avaient défini comme #1TwinLover. Je ne découvrirai que plus tard ce que cela signifiait réellement. Une fois qu'ils m'ont montré comment effectuer les mises à jour du décompte qu'ils souhaitaient et comment envoyer les vidéos qu'ils avaient réalisées, ainsi que lire les règles de leur salle, nous avons fait une pause car ils ne continuaient généralement pas avant 19h-20h.

Nous avons tous les sept décidé que, comme il faisait encore chaud, un petit tour à l'étang s'imposait. Les dames ont jeté quelques boissons dans une glacière et ont attrapé des couvertures et des oreillers avant de nous entasser dans le camion et de partir. Quand nous sommes allés à l’étang, tout le monde a sauté et s’est dirigé vers l’eau. Bientôt, nous étions jusqu'à la taille et il y avait une bataille d'eau gratuite pour tous. D'une manière ou d'une autre, Janis et l'un des jumeaux se sont mis derrière moi. Avant que je m'en rende compte, ils étaient sur mon dos, me traînant sous l'eau. Je suis arrivé en crachant et deux autres m'ont plaqué de face et tous les quatre m'ont poussé vers le bas. Quand je suis arrivé cette fois, j'ai regardé autour de moi et ils étaient tous sortis de l'eau en courant vers les couvertures. Quand je suis arrivé, le seul endroit pour moi était entre Mona et Janis. Quand je me suis allongé, ils ont tous deux roulé vers moi et se sont couchés à moitié sur moi.

"Cher, maintenant que nous t'avons surpris, nous voulons que tu sois dans notre lit tous les soirs. Nous ne vous jouerons plus de tours et vous pouvez jouer tout ce que vous voulez avec les femmes qui vivent ici, mais nous avons l’intention de faire en sorte que vous n’ayez besoin de personne d’autre. Nous savons que les jumeaux vous ont travaillé dur ce matin, nous allons donc attendre plus tard pour être sûrs que vous puissiez nous donner ce que nous voulons. Ils se blottirent tous les deux contre eux. Poussant leurs seins vers moi et frottant leurs monticules sur mes hanches. Quand ma bite a commencé à monter, ils en ont chacun pris une poignée et m'ont juste serré fort sans me caresser. Ils avaient raison. J'étais fatigué, la journée avait été longue et je devais encore passer quelques heures à regarder les jumeaux sur leur caméra. Avec Mona et Janis immobiles, je me suis assoupi. Je me suis réveillé avec de l'eau froide qui coulait sur moi et j'ai levé les yeux pour voir l'un des jumeaux baisser les yeux avec de l'eau qui coulait sur elle.

"Réveillez-vous la tête endormie, nous devons rentrer et nous habiller pour notre spectacle." J'ai réveillé Janis et Mona pour leur dire que nous devions y aller. Naomi et Becka étaient déjà en train de mettre les choses dans le camion, donc il ne nous a pas fallu longtemps pour nous rendre à la maison. Quand nous sommes entrés, tout le monde a dit qu'ils allaient me rejoindre dans la salle de divertissement et regarder le spectacle des jumeaux avec moi. Au moment où tout le monde faisait ce qu'il devait faire, j'étais connecté et assis au milieu de l'un des canapés, attendant que les jumeaux ouvrent leur salon de discussion. Mona et Janis sont arrivées les premières et se sont assises de chaque côté de moi, se blottissant contre moi et frottant leurs mains sur mes cuisses.

« Mesdames, vous devez être sages pendant un moment. Je dois m'occuper des choses qu'ils m'ont demandé de faire et, à vrai dire, ce sera déjà assez difficile avec vous deux assis là. Ils rirent et se regardèrent.

«C'était juste un test. Les jumeaux nous ont dit de découvrir à quel point vous étiez sérieux. Maintenant, nous pouvons leur dire que vous nous avez dit non pour que vous puissiez vous occuper de leur émission. Tous deux ont bougé leurs mains mais sont restés près de moi. "Nous n'allons nulle part mais nous vous laisserons tranquille jusqu'à la fin du spectacle." À ce moment-là, l'écran s'animait et il y avait les jumeaux portant une culotte short, des soutiens-gorge en dentelle assortis et une chemise d'homme blanche déboutonnée et nouée sous leurs seins. Ils ont immédiatement commencé à parler aux quelques personnes répertoriées dans leur salon de discussion et j'ai vu leur nombre augmenter à mesure qu'ils parlaient du sujet que j'avais posté comme indiqué. Les gars pouvaient acheter un tirage au sort et obtenir une vidéo gratuite ou une danse sexy. Les prix comprenaient différents vêtements enlevés, les filles s'embrassant ou se mettant les doigts et, une fois tous les billets tirés, elles organisaient un spectacle sexuel en s'embrassant et en se masturbant avec des godes et des vibromasseurs. Les gars qui ne voulaient pas attendre pouvaient donner des pourboires qui donneraient des éclairs de seins ou de chattes et pourraient inciter les deux filles à faire une mini baise.

Tout de suite, des conseils ont commencé pour les prix et plus encore pour les flashs et les maquillages. Il y avait une série continue de questions sur leur virginité. Il semblait que chaque nouvelle personne remettait en question l’entrée de son profil à ce sujet. Finalement, lorsque le nombre de pourboires et d'invités dans leur chambre dépassait les 500, ils nous dirent qu'ils avaient reçu une annonce. « On parle toujours beaucoup de notre virginité. Demain, nous utiliserons un petit appareil photo et prouverons que nous le sommes. Ce soir, nous commencerons à vendre des billets de tombola pour assister à notre premier rapport sexuel vaginal. Il y aura deux gagnants pour deux émissions Skype. Chaque gagnant verra une preuve avant et après et recevra une vidéo personnalisée de l'événement. Nous vous le disons maintenant, les garçons, parce que nous avons enfin trouvé l’homme à qui nous voulons ce cadeau. Vous ne verrez pas son visage mais nous l'utiliserons pour cloner un Willy afin que vous compreniez pourquoi nous l'avons choisi. Dites bonjour #1TwinLover. Jusqu’à ce moment-là, je n’avais aucune idée que cela allait arriver. Les quatre femmes me souriaient pendant que je tapais « Bonjour la chambre » dans le chat.

Soudain, il y a eu une combinaison d'acclamations et de félicitations juste avant que la conversation ne devienne jaune avec des gars achetant des billets de tombola. Ils coûtaient l'équivalent de 8 $ chacun et étaient achetés entre 1 et 20 à la fois. Les jumeaux riaient et écrivaient les noms des membres sur les billets aussi vite qu'ils le pouvaient. Il semblait que tous ceux qui pouvaient donner un pourboire avaient oublié le spectacle et achetaient des billets. Une heure et 350 billets plus tard, les achats ont ralenti et les jumeaux écrivaient toujours. Lorsqu'ils se sont rattrapés, ils ont demandé s'il y avait quelqu'un qui voulait terminer le tirage au sort et assister au spectacle. Quand personne n'a donné de pourboire pour les prix, ils ont dit à tout le monde qu'ils reviendraient demain soir et jusqu'à ce qu'ils reviennent en ligne, les billets de tombola pouvaient être achetés à trois pour le prix de deux, puis signés.

Alors que je me déconnectais, nous avons entendu les jumeaux courir dans les escaliers puis dans la salle des médias. Ils s’empilèrent tous les deux sur mes genoux et parlèrent en même temps. « Et bien, as-tu encore été surpris ? S'il vous plaît, dites que vous ferez cela pour nous. Nous voulons vraiment que ce soit vous et nous avons vendu pour 2 800 dollars de billets et nous obtenons 1 750 dollars après que la société a retiré les taxes et sa part et nous avons encore un mois de ventes. S'il vous plaît, s'il vous plaît, dites que c'est vous qui serez le bon. J'avais six femmes qui me regardaient et attendaient que je dise quelque chose. Pas de pression, non ?

"Es-tu sûr de ça? Je veux dire, veux-tu vraiment que ta première fois soit avec un… membre important comme le mien ? Ce ne sera pas facile et cela fera bien plus de mal que nécessaire.

"Oh oui. Nous pouvons gérer la douleur et nous voulons que les pervers veuillent vraiment gagner et acheter plus de billets. C'est pourquoi notre prochaine étape sera de fabriquer un gode en forme de bite et de l'utiliser dans le salon de discussion pour exciter les pervers. Nous avons déjà le kit pour cela. Nous y avons beaucoup réfléchi et lorsque nous vous avons vu tôt ce matin, nous savions que nous avions la bonne personne. Dis oui je t'en supplie?"

Naomi a dit : « Autant céder et dire oui. Ils ne lâcheront pas tant que vous ne le ferez pas et, les connaissant, si vous ne le faites pas, ils iront simplement trouver un étranger en ville.

Les jumeaux ont attrapé ma bite et ont commencé à se frotter. "S'il te plaît. Dis oui je t'en supplie. Nous allons le faire de toute façon et nous voulons vraiment que ce soit toi, PLLEEAASSSE ? »

J'ai finalement dit oui mais je leur ai dit qu'il n'y avait plus de surprises. Ils devaient tout me dire à l'avance. Ils me serraient dans leurs bras et me disaient merci quand Mona leur a dit que c'était suffisant. Elle et Janis avaient des projets. « Vous pourrez jouer une autre fois. Nous avons beaucoup de temps de jeu à rattraper. Je pensais que nous monterions dans la chambre pour la nuit, mais alors que Naomi, Becka et les jumeaux montaient les escaliers, Mona et Janis m'ont tiré vers le porche vitré et notre canapé pliant préféré. "Ce soir, c'est sexe sous les étoiles et comme tu as toujours été si gentil avec nous, ce soir nous allons être vraiment gentils avec toi. Asseyez-vous et profitez-en. Nous avons retiré le lit et Janis a éteint les lumières. Avec un ciel clair, la pièce était encore bien éclairée par les étoiles et la pleine lune. Je pouvais les voir tous les deux dans toute leur splendeur nue.

Ils ont empilé tous les coussins et, pendant que je m'allongeais dessus, ils ont rampé pour se presser contre moi. Ils ont commencé à s'embrasser sur mes oreilles, à s'embrasser et à mordiller mon cou, puis sont descendus pour lécher et embrasser mes mamelons. Ils ont pris une pause pour partager un baiser profond et passionné avant de me sourire puis de recommencer à s'embrasser le long de mon corps. Alors qu'ils traversaient mon ventre, l'un attrapa ma bite et me caressa pendant que l'autre commençait à me frotter les couilles. Les baisers ont continué jusqu'à ce qu'ils atteignent ma bite et passent leurs langues sur les côtés, se rencontrant dans un baiser avec la tête au milieu. Janis descendit pour embrasser et caresser mon sac de couilles pendant que Mona posait ses lèvres sur le bout, taquinant mon trou de pipi avec sa langue pendant qu'elle suçait doucement.

Alors que Mona étendait ses lèvres sur la tête et prenait la moitié de ma bite dans sa bouche, elle leva les yeux et me sourit. Je pouvais sentir Janis tirer la peau de mon sac à couilles avec ses dents avant de sucer chaque testicule entre ses lèvres et de glisser sa langue chaude autour. Mona caressait ce qu'elle n'aspirait pas dans sa bouche et Janis travaillait sur mes couilles, sur le point d'exploser, puis elles se sont toutes les deux arrêtées et se sont assises. « Pas si tôt, chérie. Nous voulons une très, très grosse charge de votre part que nous puissions partager. Alors asseyez-vous et détendez-vous. Nous prendrons soin de vous. Ils étaient à genoux, assis sur leurs talons, chacun toujours à cheval sur une jambe, frottant leur chatte sur mes jambes et serrant leurs seins.

"Mesdames, continuez à faire ça et je vais me faire exploser de toute façon. « Ils se sont levés en riant et m'ont entraîné avec eux. Nous nous sommes dirigés vers la salle de bain du rez-de-chaussée et j'ai attendu pendant que Janis jouait avec les commandes de la douche jusqu'à ce que de l'eau chaude sorte de la pomme de douche à effet pluie. Nous sommes entrés avec moi, coincé entre Janis devant et Mona derrière moi. J'appréciais la chair chaude et l'eau plus chaude quand ils reculèrent tous les deux. Janis a appuyé sur le levier et j'ai été aspergé d'eau glacée pendant qu'ils riaient. J'étais là, à bout de souffle et ils riaient.

"Je parie que tu ne penses pas à jouir maintenant, n'est-ce pas ?" J'ai attrapé Janis et l'ai tirée sous l'eau froide avec moi. Elle a commencé à crier et à essayer de s'enfuir.

"Ce n'est pas si drôle maintenant, n'est-ce pas?" J'ai tenu Janis qui se tortillait contre moi alors que je regardais Mona toujours en train de rire. "Riez maintenant, mais c'est une salope." Nous sommes sortis de la douche froide et nous sommes essuyés avec une serviette. Mona m'a serré dans ses bras et a ri en posant sa tête sur mon épaule.

"Ne sois pas en colère chérie, nous voulions juste nous amuser et nous assurer que tu n'allais pas commencer sans nous." J'ai juste ri pendant que Janis se joignait au câlin et était d'accord avec elle. "Vous savez qu'il y a beaucoup de pièces dans cet endroit et il y en a encore quelques-unes dans lesquelles vous n'êtes pas allé, alors nous avons pensé vous faire une visite spéciale." Ils m'ont ramené dans le couloir du rez-de-chaussée et devant la salle des médias dans laquelle nous étions allés jusqu'à une autre porte au fond. Nous sommes entrés dans la pièce et il y avait une belle table de billard en acajou au milieu de la pièce, une de celles avec des poches en filet qui ressemblaient à quelque chose des années trente. « Mon père aimait sa piscine, presque autant que ma mère. » Mona se retourna et s'assit sur le bord de la table. «Viens son bébé et aide-moi avec un fantasme. J’ai toujours voulu me faire baiser sur le jouet préféré de papa.

Mona s'appuya sur ses mains tandis que je me penchais en avant pour tenir ses seins et poser mes lèvres sur un mamelon. "Mmmmm, j'espère que mes lèvres sur ta bite se sentent aussi bien." Ses mamelons se sont durcis alors que je me déplaçais entre eux, passant ma langue dessus et les mordant doucement. J'ai embrassé son ventre tremblant, déplaçant ma main droite vers son monticule et glissant mes doigts dans sa fente humide. Janis a atteint entre mes jambes et massait mon sac de couilles pendant qu'elle me caressait la bite. Quand je suis descendu et que j'ai posé mes lèvres sur le clitoris de Mona, elle a poussé un léger gémissement et s'est allongée sur la table. Janis s'est agenouillée entre moi et la table, léchant ma hampe avant de glisser ses lèvres sur la tête. Janis avalait ma bite alors que je glissais deux doigts dans la chatte humide de Mona et que je suçais plus fort son clitoris.

"Oh mon Dieu bébé, suce mon clitoris plus fort, c'est tellement bon," je le mordis doucement, "Oh merde, tellement bon." J'enfonçais mes doigts en elle au même rythme que Janis baisait ma bite avec sa bouche. "Mets ta bite en moi et remplis-moi de sperme." Janis l'entendit et se leva pour guider ma bite vers Mona. Alors qu'il glissait dans la manche serrée de sa chatte, Janis se leva sur la table et se mit à genoux au-dessus de la tête de Mona. Alors que je faisais de longs coups lents dans sa chatte, Mona a gémi une fois puis a attrapé Janis et l'a tirée vers sa bouche et tout ce que j'entendais était le bruit d'elle suçant le clitoris de Janis et léchant son jus. Alors que je pénétrais dans sa chatte encore et encore, elle gémissait et tirait Janis plus fort contre ses lèvres. Janis se frottait les seins alors qu'elle se penchait en avant pour mettre un mamelon sur mes lèvres. C'était la position dans laquelle nous nous trouvions lorsque Mona a crié dans la chatte de Janis et m'a poussé ses hanches. Je suis entré une dernière fois alors que mon sperme explosait dans sa chatte et Janis tirait ma bouche contre sa poitrine si fort que je ne pouvais pas respirer.

Janis a relâché sa prise sur ma tête et s'est éloignée de Mona. "Je ne pense pas que mon père aurait approuvé les zones humides que nous venons de mettre dans le feutre." Nous avons tous ri pendant que Mona serrait ses jambes autour de moi, s'asseyant et me serrant dans ses bras. "C'était merveilleux, ma chérie." Elle m'a relâché et je l'ai aidée, elle et Janis, à descendre. Nous sommes retournés au lit dans la pièce vitrée et nous sommes levés sur le lit. Les deux filles se sont blotties contre moi. Nous avons tiré les couvertures sur nous et nous sommes endormis.

Je me suis réveillé avec le soleil qui brillait à travers la vitre, Janis me mordillant l'oreille et Mona nulle part en vue. "Bien matin, ma mignonne. Où est ton complice ?

Elle est allée préparer le petit-déjeuner et m'a dit de te lever, mais elle n'a pas dit à quel moment me lever. Elle m'a embrassé et m'a caressé la bite. "Tu sais, je n'ai jamais eu mon trajet hier soir et je me sens un peu exclu." Elle a embrassé mes tétons et a resserré sa prise tout en caressant ma tige montante. "Je pense que tu devrais me rattraper avant le petit-déjeuner." Elle m'a chevauché et a mis la tête de ma bite dans son trou humide et s'est abaissée. Elle a commencé à faire des mouvements lents de haut en bas sur toute la longueur. "Mmmmm, c'est comme ça qu'on se prépare pour le petit-déjeuner." Elle avait ses mains sur ma poitrine pour la soutenir alors qu'elle fermait les yeux et chevauchait ma bite. J'ai posé mes mains sur ses seins, les massant pendant que je faisais rouler ses mamelons entre mon pouce et mon doigt. "Oh mon Dieu, mon amoureux, suce-les." Elle se pencha en avant et je pris un de ses tétons durs et gonflés entre mes lèvres. J'ai mis mes mains sur sa taille et je me dirigeais vers elle, mordillant son mamelon à chaque fois que j'arrivais. L'aine de May devenait tendue alors qu'elle gémissait et pressait son sein contre mes lèvres. Elle tremblait lorsqu'elle m'a frappé une dernière fois et sa chatte a traite mon sexe. Mes couilles se sont déchargées et j'ai peint sa chatte avec mon sperme. Il y avait tellement de nos jus mélangés qu'ils coulaient autour de ma bite. Janis s'est effondrée sur moi et je suis resté allongé là, sentant sa manche chaude serrée sur mon manche. "Je me sens beaucoup mieux maintenant. Pouvons-nous rester ici comme ça pendant un moment ? Je passai mes bras autour d'elle et l'écoutai respirer lentement. Elle dormait, alors je l'ai rejoint.

Mona nous a réveillés et nous a dit que nous dormions depuis environ 30 minutes. Janis a roulé à côté de moi et nous nous sommes assis contre la tête de lit. Mona avait un grand plateau rempli d'œufs, de bacon, de pain grillé et de gelée. Elle nous l'a remis et est montée de l'autre côté. "C'est dimanche, Naomi et Becka s'occupent de la ferme et ont les jumeaux avec elles, alors nous avons pensé passer la journée avec vous. Nous pouvons rester allongés dans le lit toute la journée ou aller quelque part, comme vous voulez, mais aujourd'hui, c'est juste pour nous trois. Nous avons mangé jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de nourriture, puis nous avons tout apporté à la cuisine avant qu'une des filles ne me demande si je les emmènerais faire les courses. J'ai enfilé un short ample et une chemise ample et je suis descendu pour attendre. Mona et Janis sont descendues avec des talons et des robes d'été aux couleurs vives. Je pouvais dire qu'aucun des deux ne portait de soutien-gorge, mais qu'est-ce qu'il faisait encore chaud dehors et qu'ils avaient tous les deux des seins qui ne s'affaissaient pas et qui étaient superbes.

Quand nous sommes montés dans le camion, Mona était à l'avant avec moi et Janis sur la banquette arrière. Nous avons pris l’autoroute et tous deux ont dit qu’ils voulaient aller chez Victoria’s Secret pour acheter de la nouvelle lingerie et des nuisettes. J'aurais dû me méfier, aucun des deux n'avait rien porté au lit depuis que nous étions ensemble, tout comme ils étaient habituellement sans soutien-gorge et commando sous leurs vêtements. Mais j'étais distrait en pensant aux jeunes femmes qui se promenaient dans le magasin pendant qu'elles faisaient leurs achats. Lorsque nous traversions le centre commercial jusqu'au magasin, j'ai dit que j'allais voir un magasin d'électronique et que je les rattraperais. "Oh non, tu ne l'es pas. Nous voulons que vous nous disiez ce que vous aimez. Nous sommes entrés dans le magasin et ils sont allés chercher et collecter des articles à essayer. Dès qu'ils ont eu un certain nombre de pièces, ils se sont dirigés vers les cabines d'essayage et m'ont dit de ne pas m'enfuir.

J'attendais à l'extérieur de la zone lorsque Skype a retenti sur mon téléphone. Quand j'ai regardé, c'était un appel de Janis. Quand j'ai répondu, j'ai vu son visage et elle a dit : "Nous avons une surprise pour vous." Elle s'est retournée et j'ai vu Mona passer sa robe par-dessus sa tête. La caméra trembla un peu puis Janis rejoignit Mona. Elle avait déjà enlevé sa robe lorsqu'elle se tenait à côté d'elle pour sucer l'un des tétons de Mona. Elle sourit lorsqu'elle se releva juste avant que Mona ne lui fasse la même chose. Ils m'ont regardé droit dans les yeux alors qu'ils s'embrassaient à tour de rôle et se doigtaient la chatte. Ils se sont arrêtés et ont organisé un mini défilé de mode en essayant des nounours, des culottes et des soutiens-gorge. Janis a remis sa robe et le téléphone est devenu noir. Janis est sortie de la cabine d'essayage et m'a attrapé le bras. D'une voix que la vendeuse à proximité pouvait entendre, elle dit "Mona veut votre avis sur une robe." Elle m'a ramené dans leur petite chambre et a ouvert la porte, Mona ne l'avait même pas verrouillée.

Lorsque la porte s'est ouverte, j'ai vu Mona assise sur le banc, un pied sur le banc et trois doigts lui caressant la chatte. Janis a fermé la porte derrière moi alors que Mona posait son pied sur le sol et m'attirait vers elle. Sans un mot, elle a défait mon short et l'a laissé tomber par terre. Elle a posé sa main sur mon manche et la caressait fort tout en regardant Janis. "Est-ce que tu comprends tout ça?" J'ai regardé Janis souriant alors qu'elle pointait l'appareil photo de son téléphone vers nous.

"Tu paries. Faites simplement votre truc et je le mettrai en vidéo. Mona s'est retournée vers moi et a commencé à avaler mon sexe. I braced myself on the wall as she slowly took my 9” dick down her throat. She put her hands on my hips and began stroking her throat on my shaft. She pulled it out every 4-5 strokes took a deep breath and swallowed it again. She was speeding up and I was trying hard not to groan out loud when I looked at Janis. She still had the phone aimed at us but now she had her dress bunched up at her waist and was furiously rubbing her clit. There was a knock on the door and a female voice asked if we needed any help. Janis managed to smile and say. “No thanks we got it.” Mona didn’t even slow, she just kept on fucking her throat with my dick.

When I whispered that I was gonna cum Mona pulled off and kept stroking my shaft with her hand as she told Janis, “Here comes the good part.” Mona was stroking my shaft with both hands and Janis had her fingers in her pussy when cum blasted from my dick hitting Mona in the mouth cheeks and both eyes. I looked over just in time to see Janis squirt down her legs then slide down the wall to the floor. Mona sucked the last remnants of my cum from my dick with a smile on her face before wiping her eyes with a finger and licking them clean. We helped Janis to her feet then they gave me their sizes and had me go find a dress for each of them to wear. I saw why when they cleaned each other with the dresses they had worn in while I put my shorts back on.

I went out, found a sales girl to help me and came back with two short, lace, backless dresses. They couldn’t wear bras with them and I asked them not to wear panties. The dresses were just long enough to reach several inches below their crotches when they were standing straight up. Once they had fixed their makeup they came out and met me at the checkout. When she asked about the dresses they were wearing they told the cashier that their boyfriend wanted them to wear them so he could take them to lunch. She smiled at me. “I need a boyfriend that would just buy me a new dress.” Mona told her “Well you just need to find his weakness and work on it.” Then she licked her lips and kissed me.

We walked back thru the mall to the truck with both of them again hugging one arm and their purchases in the other hand. We must have been a sight. Two two nice looking ladies in hot dresses and heels hugging a guy in shorts and carrying a bunch of Victoria’s Secret shopping bags. When we had put the packages in the back I opened the front passenger door and Janis started to climb in. just before she turned to bring her legs in I put my hand between her legs and slid it up until my fingers touched her wet lips making her jump. As I slid them between her lips into her pussy she leaned back against the seat and gave a sigh. I pulled my fingers out and put them to my lips. “Mmmmm when we get home I need some more of this.” Janis slowly pulled her legs into the truck and I closed her door. I opened the back door for Mona but when she was on the step bar, instead of getting in she pulled her dress up to her waist, bent down and rested on her arms on the seat. She reached between her legs with one hand to slip a finger thru her slit and wave it at me.

“How about me Darling? Do you want some of this to?” I bent down and sucked her juices from her finger. She was deliciously moist. I put my hands on her thighs and spread them so I could lick up the moisture that was on her lips before running my tongue deep between the folds. I kept licking until she gave a little shudder and more of her nectar flowed into my mouth. When I stopped and moved back she pulled her dress down then turned and gave me a hug. “Thank you babe, I needed that.”

“Mmmmm, that’s the least I could do after that fabulous blow job I just got.” She got in and closed the door. When I got in and asked where they wanted lunch Mona said we had one more stop first. She gave me directions and at the last turn I realized we were pulling in to the largest XXX store in town. When I parked and started to get out they told me to wait in the truck. This was going to be a surprise for tonight. 40 minutes later they came back out, each one carrying a bag full of stuff. They threw the bags in the back seat and both climbed in the front with Mona next to me. She put her hand on my thigh and squeezed.

“We’re ready to go to lunch then we can go home and have some dessert.” We had a quiet lunch and everything seemed normal until we were leaving. When we got to the truck they decide it was too warm to be wearing clothes so they slid their dresses of then started on my clothes. We ended up naked in the truck with Mona stroking my cock and Janis fingering Mona's pussy as we went down the road. When we got out on the highway Janis got on her knees in the seat and leaned across Mona to put her head in my lap and suck on my dick. We were in that position with Mona rubbing Janis’ breast with one hand and a finger from the other hand in her ass when we hit a red light. A tractor trailer pulled up next to us and the driver hit his horn. I could only imagine what he thought when he saw us thru the window. When the light changed I took off slow enough to let him have a long look. When the two lanes merged into one and we pulled ahead of the truck I told Janis that if they wanted to play late tonight she needed to stop before I filled her mouth with cum.

She sat up on her heels and licked her lips. “Well I think that little snack will do for now. I heard the horn. Do you think he got a good view? You don’t mind if we keep playing do you?” Janis straddled Mona and they spent the rest of the ride home kissing each other’s breasts, rubbing them together and just trying in general to distract me. When I pulled up to the house they jumped out grabbed their bags and clothes then ran inside telling me the bedroom was off limits until they called. By the time I got inside they had disappeared upstairs. I threw my clothes on the bed we had used last night and headed to the kitchen to get something to drink. I walked in just as the twins came in the back door. They were wearing cowboy boots and bikini bottoms, nothing else.

“Aren’t you two missing your tops?”

Mama said we could work naked but the seats on the tractors stick to bare skin. Besides we’re wearing more than you are and you just drove in from town.” Well they had me there. “We were going to take a shower to wash of the dirt. Why don’t you come with us? We need you to do something anyway.” When I cocked an eyebrow one of them said, “No not sex. We need your help with our raffle.” I forgot about the beer and followed them to their room. They told me to wait and went into their bathroom. They came out a couple of minutes later with towels shaving cream and a razor. “We need to make the mold of your penis so we can have the dildo ready for the show tomorrow. We have to shave you first so your hair doesn’t stick in the mold or show on the dildo.”

“You want me to let you two put a blade near my dick and balls??”

“Oh come on you big sissy, we need it intact more than you know. We will be so careful. Beside we have a better view than you do.” They spread a towel on the bed and had me lay down. Tonya got on the bed with me and straddled my stomach. Tanya raised my legs for her to hold and then I felt her using scissors to trim the hair short. I untied Tonya’s bikini bottom and she rose up a little so I could slide it off. While I was rubbing her cute little ass Tanya was rubbing on shaving crème and asked Tonya to hold my dick out of the way. Her hands were holding my legs so what she did surprised me. She bent down and took my dick in her mouth to hold it up out of the way. As she did her butt slid up my body until her pussy lips were over my mouth. I know they said no sex but who could resist. I spread her thighs and gave one long lick from her clit all the way to her brown puckered asshole. When I did she shuddered a little and shucked hard on the head of my shaft. When I pushed my tongue in as deep as I could she took half my dick in her mouth and groaned around it.

Tanya asked, “What are you two doing.” My mouth was tight on Tonya’s pussy and she just mumbled around my dick. I felt Tanya’s hand on my dick and Tonya rose up.

“I was just holding his dick up like you asked and he started licking my pussy. I couldn’t help myself.” Tanya looked around her at me.

“I’m getting ready to put a razor to your balls so you better be good and not make her jump.” Tanya started shaving and when she was rinsing the razor in a pan of water, I saw my chance and drove my tongue into Tonya’s tight anus.

“Oooohhhh mmmmyyyy ggggoooddd,” as she pushed down on my tongue. When she relaxed I heard “Damn it Tanya hurry. Now he’s sticking his tongue in my ass and I want more.” Tanya continued the shave and I kept sticking my tongue in one of Tonya’s hot orifices every time the razor went in the water. The last time Tanya went in the bathroom and when she came back out Tonya was sucking my dick like her life depended on it and I was lapping her pussy juice as fast as I could. Tanya wrapped a hot towel around my balls and the base of my dick. That was too much. I shot gobs of cum in Tonya’s mouth and felt it running down onto my bare balls a she struggled to swallow it all. Juices were gushing from her pussy as she sat down on my face. When cum stopped pulsing from my dick she released it and rolled off to lay next to me with her head on my leg.

Tanya was between my legs smiling. “Well I guess she’s not going to help me check to see if I missed anything.” She pulled the still warm cloth off and sucked my balls into her mouth. She ran her tongue all around them, took them out and pronounced them stubble free. “Now if Tonya is up to it we make the mold.” They got out the kit and saw what they needed and decided we should go to the kitchen to finish. When Tonya said she was ready to mix the material for the mold, Tanya got on her knees and was stroking my dick and licking the head. “Now how do we keep this baby hard until the mold sets? I know.” She got up and set on the edge of the table with her feet on the backs of two chairs and spread her pussy lips. “Eat me Mr. Bill. I know that will keep you hard and sure will make me happy, but no cumming in the mold.” I put my hands on her breasts as I bent down to put my lips on her exposed clit. She moaned and bucked her mound up to me. I felt Tonya stroke my already steel had shaft.

“Mmmmm it feels sooo hard.” She was slipping my shaft into the container of warm molding compound as I moved to suck on each of Tanya’s meaty lips. When I slid my tongue between them I felt the warm compound flow around my balls. I was sucked on the juices coming from Tanya’s pussy and feeling the warm glow form the mold as Tonya held the mold against my groin with one hand while she rested her head on my lower back. My tongue was hitting Tonya’s hymen and each time she would jerk back a little then push back for more. 5 minutes of tonguing her tasty pussy and nibbling on her clit brought her to a screaming orgasm and she squirted my face with cum from her sweet virgin pussy. When she was done I looked back at Tonya and asked how much longer. She tested the compound with her finger tip.

It’s hard, so now we need you to get soft so we can get it off.” The twins sat on the edge of the table in front of me and were just watching the mold and waiting for my dick to go soft so it would come off. It took about 10 minutes but I could feel it loosening so I gave it a couple of tugs and off it came. “Now Mr. Bill we wait until tonight’s show then fill it with the silicone. See you at 6pm.” They hopped off the table, gave me a hug and rushed me up to their room so they could get ready. I went upstairs to the room Mona, Janis and I shared and found the door locked. When I knocked they yelled at me to go away. Well shit, I went back downstairs, found my sneakers, grabbed a towel form the mud room and headed to my truck. I had two hours to kill so I figured I would drive out to the pond and go swimming. Just as I got to my truck Becka came around the corner of the barn and hollered.

“Hey sexy, where ya headed?” When I told her I was going to kill a couple hours at the pond she asked if she could join me. When I said yes she ran to the house and grabbed a couple more towels and joined me in the truck. By the time we got to the pond she had stripped out of her work clothes and was bare assed naked like me. When we got out of the truck she grabbed my arm and hugged it as we walked down to the water. “Do you realize this is the first time we’ve been alone. We haven’t ever just sat down and talked.”

Well every time we’ve been together it was for baby makin sex. All you’ve ever had to do was say let’s talk.”

“Let’s talk.”

I smiled at her. “Can I get in the water first?” She took my hand and pulled me towards the pond.

“Come on then we can talk and play.” We swam around together for a bit then moved into shallower water. It was up to my armpits which meant Becka had to tread water. She swam up to me put her arms around my neck pulling her body up so she could put her legs around my waist. “Don’t get any ideas. I just want to talk and not be swimming for my life.” She had her fingers laced behind my neck leaning back at arm’s length. “Do you love Mona or Janis?”

“Whoa, what brought this on?”

“I just want to know what kind of man you are. How do you feel about all of us women? Are we just toys to you? Are we going to get up one day, and you will be gone?”

“I don’t know how to explain it except to say I love all of you but not the same way. I will always put Mona and Janis first because they are my loves. The rest of you I love like family. A damn close family but family just the same. I promised to protect all of you and I will. I will never force anyone to do anything they don’t want to and I’ll do my best to make everyone happy. You and Naomi are beautiful women and I love watching you running a round nude or nearly nude. If it wasn’t for you to asking me to help you get pregnant, I doubt we would be having sex. As far as the twins, well I’m still trying to figure out what I got myself into. One thing I do know is that everyone here makes their own decisions. I may not agree but they’re your decisions. Does that answer your question?”

“So far, I love Naomi and I just wanted to make sure you weren’t going to try and get between us.”

“I care about both of you but Mona and Janis are my relationship. Sex with the two of you is fabulous but I don’t want a relationship. If you two get pregnant like you want I’ll be there as a father always but you two will be the parents.”

She started rubbing her pussy and breasts against me. “So if I do this you’ll say no?”

Probably not, your hot pussy feels good sliding on my dick. But it I had already promised one of the others I would save it for them I would and I’d tell you why.”

“Have you promised anyone today?”

“No why?” She let go of me and went towards the land.

“Come with me.” I followed her up to the truck where she got out all the towels we had brought. She took one and dried me off then spread it on the grass. “Lay down.” Once I was on the towel she took another one and stood next to me shaking her body as she dried. Watching her breasts jiggle and seeing the water dripping from her pussy lips was so erotic. She was standing straddling my legs giving me a perfect view of her pink lips as she ran two fingers back and forth between them. She put her knees outside of mine then sat back on her heels. She took my semi herd shaft in one hand as she rubbed her breasts with the other. Naomi and I have talked about you a lot at night in bed. We love each other and plan to stay together but we both still like the occasional great screw. We want a child and I want to get pregnant so I guess I’ll have to spend a lot more time riding this big gorgeous dick.” My dick was almost fully erect as she put both hands on it and stroked it with a tighter grip. “So all I have to do is ask and you’ll fill me with dick and cum?”

“I’ll do my best but I think you and Janis need to figure out the best days for you two to get pregnant so we can make sure to have those days just for you.” She bent down and started licking on my shaft, lubing it with her saliva. When it was shiny slick she rose up and put the tip at the entrance to her pussy. I could feel the heat radiating from her hot hole before it touched my dick.

“Enough talk, I’ve got you all to myself and it’s time to fuck.” She eased the head in then slid about half way down before stopping. “Oh shit it’s a tight as it was the first time. Let me work this monster in.” she rose up and made short strokes, taking several minutes to get my entire 9 ½” in her. She sat down one more time with her head back and her eyes closed. “Yes, Yes, Yes, your dick feels like it’s in my stomach I’m so full. There’s something about a real dick that beats a dildo any day.” She leaned forward with her hands on my chest as slowly fucked my shaft. She rose up until just the head was in before sliding back down the length of it. As her juices flowed and made us slick she moved faster. I pulled her down so I could put my mouth over a nipple. I hooked my teeth behind the bar in her nipple and pulled gently as sucked on her breast and flicked my tongue on the tip of her nipple. “Damn oh damn don’t stop. Suck on my nipple and pull on it. Oh fuck it feels so good just don’t stop.”

I had my hands on her hips helping her slide on my shaft as she continued moaning for more. I was driving up to meet her strokes when she forced down and stayed there as her cum sprayed my crotch and balls. She laid down on me pressing her breast to my face. She shifted to one side and lay on my chest breathing heavy. When her breathing slowed she sat up still impaled on my shaft. She got off and went to her hands and knee next to me. “Fuck me. Fuck me and don’t stop until you pump me full of your baby makers.” I squatted behind her spreading her lips with one hand as I guided my dick into her dripping hole with the other. I drove my shaft in until my balls slapped her pussy. She drew a deep breath and moaned. “Shit, drive it in. Make my pussy throb and soak my eggs in cum.” I was stroking long and deep as she jerked each time the head of my dick hit the back of her uterus. “Ungh, Ungh, Ungh, Ungh, Ungh,” is all I heard as drove into her. As my dick painted her insides with cum she stiffened and screamed, “IIIIIIIEEEEEEEEEEEEE, FILL MY PUSSY WITH CUM. FUCK ME, FUCK, OOOHHHH GOD DAMN FUCK ME.”

She collapsed, falling forward, with me landing on her, my dick still pumping the last small gobs of cum into her. When it stopped I rolled us to our side with me spooned to her back, her head resting on my arm. Laying there in the warm sun with a hot female held close it was easy to doze off. I woke up to Naomi shaking my shoulder. When I opened my eyes and looked up I was met with a view up between her bare legs looking at her lips peeking out of her slit. “The twins want #1TwinLover in the house as soon as you can get there. Don’t worry about Becka, I’ll make sure she’s taken care of.” My dick slid from between Becka’s legs and I got my arm from under her without waking her. I stood up, gave Naomi a hug and thanked her before heading to my truck. I looked back before I got in and saw Naomi snuggling to Becka where I had just been. If they weren’t back when the twins finished their show tonight I’d come back out with a couple of blankets and check on them.

When I walked in thru the kitchen the twins were waiting for me. “We’ve been looking for you. It’s almost time for our show. Where were you?” Tanya grabbed my dick then put her hand to her nose. “He’s been out fucking Becka. Mona and Janis are in the house and Naomi just went to find him, so, ta da the cum on his dick is from him and Becka.” “Enough of that we need to get ready and you need to get logged on in the media room.” I watched their cute asses wiggle as they went up the stairs then went to the media room to get logged in. Suddenly the wall was lit by the twins chat room. They were wearing matching naughty maid costumes and after they said hello to everyone logging on I posted their topic for the day. It was the typical tip for breast or pussy flashes, tip for kisses or mini make out session and after a goal was met the high tipper got to pick a strap-on and which girl used it on the other twin. First they brought out the mold and told the room they were going to fill it with silicone so it would be ready to take out on Mondays show. There were a lot of comments in the chat about the size of the mold and the amount of silicone it took to fill it. When they were done with that and set it aside they said it was time to prove they were virgins and showed the cam that they would use. “But you boys need to tip us and convince us you want to see it.” The chat column turned yellow with tips and guys begging them to strip and speculating what they would see. The total was quickly over $200 of which they would get about $125. Not bad for 20 minutes and still having their little outfits on.

Just as they were getting ready to prove they were really virgins, Mona and Janis entered the media room where I was, wearing the same outfits as the twins. They walked up to me, gave me a quick turn so I could admire them than stood on each side facing me but leaving enough room for me two watch the twins. Mona said we thought you might like a real show while you watched their room.” Just as Tonya was using the cam to give a close up view of Tanya’s intact hymen Mona straddled my legs, put one foot on my arm rest and spread her pussy lips with her fingers. “She has a pretty pussy but I know you like the taste of this one.” She put two fingers in her pussy then held them out for me to lick. She moved away as Tanya was using the cam on Tonya. The chat room was full of comments about beautiful pussy and the first time most of them had seen a real virgin pussy. While that was going on Janis stood like Mona had but instead of putting her fingers in her pussy she put her hands on my head and pulled me to her.

“Lick it baby. It’s wet and needs your tongue.” She had found a new flavored oil because her pussy tasted of Cinnamon Spice. Just as I was getting into it she moved away. “You can have more later.” They sat together on the floor in front of me watching the show in the twin’s room. When someone tipped one of the twins for a flash one of my two turned to me and did the same thing. When there was a tip for the mini make-outs Mona and Janis would kneel in front of me and make-out as long as the twins. I liked where this was going. I was keeping the running total and when they were about half way to their show one of the guys asked to pay extra for a private show and the twins said ok. Even though he had a private show the way their site was set it automatically put the show on my screen. I couldn’t comment or interfere. all I could do was terminate it if he became abusive or caused a problem.

This guy just wanted them to strip and do a sixty nine. They told him how much extra beside the show charge and he tipped it immediately and more during the show. When the twins started some music and stripping Mona and Janis did the same. The twins worked their way down to the floor adjusting the cam for a better view and began their private show. Mona and Janis did the same things the twins did and soon Janis was on her back on the floor licking and slurping at Mona's pussy an ass while Mona did the same. The guy paying for the show kept typing what he wanted to do to them while they were in the sixty nine, but nothing any guy wouldn’t want. At one point Tanya, that was on top, looked straight at the camera and said, “I sure wish I had a great big dick in my ass right now.”

Mona looked at the screen then me and said “I sure wish I had your big dick in my ass right now.” As soon as Tanya said it I moved the keyboard aside and got up. I got on my knees behind Mona and started to wet my dick by sliding it between the lips that Janis had been kissing but Janis put a hand on it and guided it to her mouth. She was licking it and making it slick with her saliva. She pulled it from her mouth and held the tip against Mona’s brown pucker. I pushed and the head popped in causing Mona to groan into Janis’ pussy. I slowly pressed until my balls

Articles similaires

Amusant avec Steve II

Seul à la maison Cela fait environ quatre mois que Mark et moi nous amusons dans les vestiaires, et nous avons décidé qu'il serait préférable que personne ne découvre nos activités, alors nous y voilà, en train de saisir toutes les occasions possibles d'être ensemble. Ce week-end particulier, ma mère et mon père seront absents tout le samedi, alors j'ai demandé à Mark de venir, mes parents n'ont pas de problème avec Mark mais ils nous surveillent toujours toutes les dix minutes, il est donc impossible de devenons un peu fous avec lui, nous nous asseyons normalement sur mon lit face...

2.1K Des vues

Likes 0

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

2K Des vues

Likes 0

Le dernier espoir blanc (Chapitre 1)

C'est une histoire fictive sur le fait de devenir président de notre pays. Cela correspond en quelque sorte à notre histoire et à notre chronologie. Le premier chapitre traite du développement du personnage principal Quelques informations sur moi avant d'aller trop loin dans l'histoire. Je m'appelle Stewart Thomas Whitteman. Je m'appelle par mon deuxième prénom et tout le monde m'appelle Tom. Je déteste le nom de Stewart. C'était le nom de l'oncle préféré de ma mère. Je suis né le 5 mai 1955. Je mesure 6 pieds 2 pouces, pèse 210 livres, j'ai les cheveux et les yeux bruns. Je m'entraîne...

1.9K Des vues

Likes 0

Moi et M. Bill ! Partie 4 : L'ancien club de strip-tease

Partie 4 : Moi et M. Bill ! L'ancien club de strip-tease Bill ramassa ma tenue et m'aida à me lever. Je pense qu'une bonne douche chaude et une autre boisson énergisante s'imposent pour toi. Dit-il en me guidant sur mes jambes encore tremblantes jusqu'à l'arrière du camion. Là, il a tapé un code dans la porte qui a ouvert l'arrière du camion et nous sommes entrés dans le salon. Alors que j'enlevais mes bottes et ma culotte, Bill ouvrit la douche pour moi. « Mon Dieu, ces garçons t'ont bien travaillé, n'est-ce pas ? Ils l'ont fait. C'était une première...

1.8K Des vues

Likes 1

Chute céleste - Chapitre 5-6

Chapitre cinq Extraits du passé L'immortalité, idée éblouissante ! Qui t'a imaginé le premier ! Était-ce quelque joyeux bourgeois de Nuremberg, qui, un bonnet de nuit sur la tête et une pipe en argile blanche à la bouche, s'asseyait devant sa porte par une agréable soirée d'été et réfléchissait dans tout son confort, qu'il serait tout à fait agréable, si, avec une pipe inextinguible et un souffle sans fin, il pourrait ainsi végéter pendant une éternité bénie ? Ou était-ce un amant qui, dans les bras de sa bien-aimée, pensait la pensée d'immortalité, et cela parce qu'il ne pouvait rien penser...

1.6K Des vues

Likes 0

ONe Lucky Bastard (édité et réécrit)

Un bâtard chanceux prt 1 Salut les gens c'est ma première histoire. J'ai pensé que ce serait bien de commencer à écrire d'un vrai point de vue afro-américain. Dites-moi ce que vous pensez tous à la fois positif et négatif. De plus, cela va être environ une histoire en huit ou neuf parties, regardez simplement les rebondissements. Je dois être le bâtard le plus chanceux du monde. Je venais d'avoir 18 ans quand j'ai perdu ma virginité avec une fille de 26 ans. Au moment de ma dernière année au lycée, j'avais eu des relations sexuelles plus de 30 fois et...

1K Des vues

Likes 0

L'été de Brooke_(1)

Au lycée, je n'ai jamais été la grande star ou le clown de la classe, ou vraiment quoi que ce soit. J'ai glissé au milieu de tout et n'ai jamais été remarqué par personne à part quelques amis. Les femmes ont été incluses car je n'ai jamais eu de personnalité ou de corps remarquable. Il y avait une fille, Brooke, j'aurais bien aimé la câliner autant que je voulais la baiser. Elle avait une personnalité électrique et le corps qui allait avec. D'une manière ou d'une autre, nous avons formé une relation improbable, bien sûr, étant l'idiot que j'étais, je voulais...

1.1K Des vues

Likes 0

Noémi

Je l'ai vue pour la première fois en rentrant du travail un soir et j'ai été frappé par sa beauté; aussi grande que moi avec de grandes jambes qui allaient jusqu'au sol, un certain quelque chose dans sa façon de marcher qui dégageait une attitude de « ne pas faire de prisonnier » ; des cheveux courts mais impertinents qui avaient la couleur d'un sou brillant et un visage large avec des yeux vert émeraude qui voyaient tout. Alors que nous marchions l'un vers l'autre, je la regardais et ces yeux m'ont surpris en train de le faire. Je l'ai complimentée...

985 Des vues

Likes 0

Ma première anale

Je savais qu'il serait toujours en colère contre moi. J'ai rencontré mon ex, Gage, qui était le meilleur ami de Danny à l'université, pendant ma pause déjeuner et nous avons déjeuné ensemble. Nous avons parlé du travail, de la famille et du passé. Il m'a dit que je lui manquais et m'a demandé quand Danny et moi allions rompre pour qu'il puisse m'avoir à nouveau. Puis il a poursuivi en me disant qu'il enviait Danny parce que Dan avait eu ma cerise. Je lui ai dit combien j'aimais Danny et que personne ne me rendrait aussi heureuse que Danny. Danny a...

946 Des vues

Likes 0

Lui apprendre une leçon_(1)

Fbailey numéro d'histoire 563 Lui enseigner une leçon La fille d'à côté est peut-être le rêve de tous les garçons, mais la fille qui habite à côté de moi est un monstre. Elle pense que mon jardin lui appartient et qu'elle a libre accès pour se promener dans mon parterre de fleurs et piétiner tout ce qu'elle souhaite aussi. Tina Louise Carter ou TLC comme elle aime se désigner elle-même. Tender Loving Care n'est pas ce que je ferais pour son cul nu. A quatorze ans, elle pense qu'elle sait tout et que sa merde ne pue pas. Les garçons sont...

922 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.