L'amour est tout ce qui compte pt2 - Nouvel employé, vieilles habitudes

2KReport
L'amour est tout ce qui compte pt2 - Nouvel employé, vieilles habitudes

J'étais à la maison en train de déverrouiller la porte, d'entrer dans mon appartement quand mon portable a sonné, j'ai mis la main dans ma poche pour le prendre et vérifier qui c'était à cette heure, Jessy. Le message disait : "Désolé  je vous dois, la prochaine fois que vous pourrez choisir un film. Peut-être en choisir un avec plus d'action, pour que je ne m'endorme pas"

J'ai souri au message et je me suis déshabillé pour me coucher, je me suis brossé les dents et suis allé à la toillete en tirant ma bite et en visant avec mes yeux endormis, une main tapant à Jess l'autre tenant ma bite, je lui ai écrit:

"Ne t'inquiète pas, je me suis endormi aussi, et je pensais que tu n'aimais pas les films d'action. Tout ce sang et ces tirs... "

"Eh bien, je ne le fais pas, mais je suis si gentil avec mon grand frère" sa réponse me fit sourire.

« Va dormir, idiot » la taquinais-je comme au bon vieux temps quand elle avait les cheveux courts et portait mes chemises à l'école et agissait comme si elle était mon petit frère. C'était une phase avant que la puberté ne la frappe.

"Bonne nuit Mikey"

"Bonne nuit Jessy"

****

L'alarme m'a réveillé à 8h30, j'ai fait ma routine matinale, faire du jogging autour du pâté de maisons, 10 minutes, aller directement à la douche, petit-déjeuner léger, aller au travail. Ouverture de la librairie à 9h et publication d'une annonce sur quelques sites internet à la recherche d'un employé. J'ai placé une version imprimée de l'annonce sur ma fenêtre. Aucune qualification particulière n'était requise : femme, organisée, travailleuse, désireuse d'apprendre, etc.

Ma librairie fonctionnait depuis un an maintenant et elle était idéalement située, avec beaucoup de touristes, à proximité de l'aéroport et de la gare routière principale, ce qui m'a permis de gagner très bien. Aussi, comme je l'ai mentionné plus tôt, j'aimais les livres ; donc les vendre et rencontrer souvent des personnes partageant les mêmes idées était un travail de rêve pour moi. Mais ce dont j'avais besoin, c'était de repos, et comme je gagnais extrêmement bien, j'ai décidé de trouver une personne pour travailler avec moi, un employé qui travaillera avec moi par roulement.

La journée a bien commencé, j'ai vendu quelques livres, quelques souvenirs, tout en lisant un livre, et j'ai adoré ma vie. Vers 11h, j'ai fait une pause et je suis allé manger qc. Quand je suis revenu, alors que je m'approchais de la librairie, j'ai remarqué une femme devant elle qui attendait. Jeans serrés, beau cul, blondinette, cheveux châtain clair, talons hauts, bonne posture, ... alors que je m'approchais d'elle, j'ai réalisé que c'était Jessy quand elle s'est retournée et a souri en disant bonjour, j'ai souri en retour dit bonjour et a demandé "qu'est-ce que tu fais ici? N'es-tu pas censé être à l'école?"

"J'ai eu une conversation avec papa et maman ce matin, et ça s'est plutôt bien passé, en fait... * elle se retourne * qu'en penses-tu ? Suis-je assez féminine pour ta petite compagnie ?" Elle m'a regardé par-dessus son épaule alors qu'elle attendait une réponse... je me suis moqué d'elle pendant un moment, puis je me suis rapproché rapidement et j'ai pris un câlin en riant et en lui souriant. J'ai déverrouillé la porte et en tant que gentleman, je l'ai autorisée à entrer. J'ai enlevé l'annonce de la fenêtre et Jessy s'est applaudie et s'est précipitée sur moi en me sautant dans les bras en me serrant fort avec ses mains et ses jambes pendant que je riais... nous a rendus heureux tous les deux. J'ai embrassé sa joue et j'ai tenu ses jambes pour que nous ne tombions pas. Elle m'a lâché dans une minute et a dit "Alors, patron, quelle sera ma première mission ?" J'ai encore ri en lui disant de se mettre à l'aise. Elle m'a donné sa veste et je l'ai mise sur la chaise. Nous avons eu une petite conversation, je lui ai demandé de nous faire du café et de regarder pendant que je servais quelques clients. Elle a fait ce que je lui ai dit en regardant d'un côté alors que je vendais un livre à une vieille dame. Elle a vite compris que ce n'était pas une science et nous avons aimé travailler ensemble.

Vers 14h, le téléphone a sonné, maman... je me suis souvenu de la nuit dernière, je n'arrivais toujours pas à croire que maman avait ça en elle... : "Hé bébé, comment ça marche ? As-tu viré quelqu'un aujourd'hui ?" Elle a plaisanté en sachant que Jessy csn l'entendait.

« Pas encore, maman ; mais... » J'ai fait une pause pendant un moment, maman a ri de l'autre côté alors que je souriais à Jessy qui attendait d'entendre ce qu'il fallait dire « ... j'ai demandé une femme dans l'espoir d'attirer plus de clients masculins . Celui-ci est boutonné au maximum, je pense en fait qu'elle ne peut pas respirer correctement dans cette chemise. Elle a un très beau cul. " Jessy m'a poignardé avec son regard acéré alors que maman commençait à rire maintenant de l'autre côté en réalisant que je taquinais Jessy puis j'ai demandé à maman comment elle et papa et comment les affaires avaient encore un peu peur que Jess puisse me jeter quelque chose maman a parlé:

"C'est bien bébé comme d'habitude, plus que bien, papa a trouvé peu de nouveaux travailleurs, il se plaint tout le temps en disant qu'ils ne sont pas aussi bons que toi mais c'est juste lui. Il a récemment terminé un nouveau projet et pour celui-ci il essaie de nouvelles idées ,... " maman parlait toujours mais j'ai été distrait par Jessy qui a agi en colère, elle s'est approchée rapidement et s'est tenue à une distance de 3 pieds devant moi... j'ai pensé à un coup de poing ou à qc alors j'ai souri et reculé ... mais elle ne s'est pas balancée, au lieu de cela, elle s'est rapprochée à nouveau à une distance de 2 pieds et m'a regardé dans les yeux avec son visage sérieux ... maman parle toujours, mon sourire s'estompe progressivement et mes yeux suivent les actions de mes sœurs ... elle l'a soulevée les mains jusqu'à son cou, déboutonné le haut de sa chemise, lentement, en me regardant dans les yeux... puis un autre... et un autre... alors que mon sourire disparaissait, le décolleté de ma soeur apparaissait lentement mais sûrement devant moi... maman parlait mais je n'écoutais pas du tout non... j'étais à peu près sans voix quand Jessy baissa les mains et m'a demandé, avec, à moi, encore une confiance inconnue dans sa voix

"Est-ce mieux, patron? Est-ce que ça a l'air assez bien pour moi de garder mon travail, ou..." Jessy me taquina, elle s'arrêta brièvement alors que ses mains atteignaient le bouton suivant et mon cœur pompait le sang si fort là où il ne devrait pas " ... avez-vous besoin d'en voir plus ?" Elle attendait ma réponse alors que je regardais les yeux grands ouverts, maman s'arrêta de parler réalisant que je ne l'écoutais pas, elle entendit Jessy et demanda "Mike ? Êtes-vous là ? Tout va bien ?" elle avait l'air ennuyée alors que je regardais Jessy et commençait à bégayer alors que j'essayais de faire fonctionner ma voix... "Oui... je veux dire..." Jess déboutonna un autre bouton, son soutien-gorge commençait à devenir visible, décolleté plus ouverte alors que de l'autre côté maman a réagi " oh Dieu merci, ne me fais pas peur comme ça..."

Alors j'ai éclaté "Non, je voulais dire non !! .." Jessy m'a souri tout en tenant le bouton suivant dans ses doigts, elle m'a demandé "êtes-vous sûr grand frère? Est-ce que cela signifie que mon patron est satisfait de mes compétences?" Puis j'ai entendu maman de l'autre côté " Quoi ? Non ? Quelque chose ne va pas ? Vous allez bien tous les deux ? Qu'est-ce qui se passe Michael ? " Maman devenait agacée et en colère, raisonnable

Jessy me taquinait avec son doigt caressant ses lèvres suçant celle du milieu caressant son cou jusqu'à sa clavicule allant de plus en plus bas... et plus bas...

"Maman tout va bien, quelque chose s'est passé et je t'ai rappelé"

J'ai presque crié au téléphone, j'ai raccroché maman et j'ai regardé Jessy ne sachant pas quoi dire ou faire, puis j'ai entendu à nouveau sa voix être bien trop confiante à mon goût...

« Eh bien, patron ? Embauché ? Renvoyé ? Employé du mois ? »

Un autre bouton apparaît alors que son soutien-gorge sort, noir et rouge, de beaux seins assez gros et assez gros cachés sous ce morceau de tissu à l'allure chaude... je m'avance lentement, regardant Jessy dans les yeux, passant de son délicieux décolleté à elle les yeux se rapprochant encore plus, voyant d'où je me tenais, ses poumons fonctionnaient parfaitement bien sous ces beautés, elle était tendue, elle attendait ma réaction et alors que je lui tendais la main, nous sommes tous les deux devenus verts lorsque qn est entré dans la librairie, Jessy est rapidement passé derrière moi se réparant pendant que je la couvrais, saluant le client et lui offrant mon aide, dès qu'il a acheté le livre qu'il voulait et a fermé la porte, Jessy a commencé à rire aux éclats. . .

J'ai laissé tomber mes fesses sur la chaise et je l'ai regardée... elle avait ses boutons relevés, pas complètement mais assez pour que je puisse penser avec la bonne tête...

"Jessy boy, tu es tellement chiant" j'ai essayé de faire une blague, puis le téléphone a sonné à nouveau, j'ai répondu alors que Jessy verrouillait la porte et laissait tomber son cul serré sur mes genoux

J'ai parlé à maman alors que Jessy me serrait encore dans ses bras et m'embrassait

"Bonjour - Michael, tu me diras ce qu'il se passe là-bas ? - Rien maman, vraiment, tout va bien. Juste une situation spécifique avec des... personnes... " J'ai fait une pause en essayant de ne pas faire de bruits bizarres

"... ne t'inquiète pas maman, certaines personnes sont juste chiantes - Je sais bébé, parle-moi de ça - maman, nous sommes sur le point de le finir ici et de fermer le magasin, à la maison - Le tien ou le nôtre ?"

Maman m'a taquiné en plaisantant parce que j'ai récemment déménagé comme tu le sais déjà, Jessie a laissé un suçon sur mon cou pendant que j'essayais de donner un sens à mes mots

"Qu'est-ce qui est à moi, maman, et inversement, comment ça sonne? -Awww, bébé... ça sonne bien, à la maison, je t'aime, dis Jessy je l'aime aussi" J'ai regardé Jessy dans les yeux "Elle t'a entendu maman, à plus" elle a raccroché et j'ai abaissé le téléphone sur le bureau, j'ai serré Jessy autour de sa taille, je l'ai soulevée et je l'ai mise à côté du téléphone, j'ai regardé directement son décolleté en m'assurant qu'il n'y avait aucun doute sur quoi je pensais à... j'ai commencé à jouer avec les boutons... à déboutonner sa chemise, elle ne m'a pas arrêté, alors j'ai continué... la vie... je me suis rapproché entre les jambes de Jessys, elle les a verrouillées derrière moi et pendant que je regardais son soutien-gorge et ses seins partiellement cachés, j'ai murmuré comme si quelqu'un pouvait m'entendre " ils sont magnifiques, Jessy " elle m'a souri " je ne t'ai pas réalisé grandissent... et de la meilleure des manières", ai-je ajouté, puis elle a simplement demandé en chuchotant également "Tu le penses vraiment ?" J'ai hoché la tête alors que je nous regardais tous les deux en respirant fortement "Maman a plus gros .." elle a ajouté un peu tristement " Hey ... croyez-moi, elles sont merveilleuses " dis-je en les touchant à peine en sentant que ses tasses et j'ai embrassé ses lèvres "merci de me les avoir montrées à tout moment, patron, grand frère", a-t-elle répondu rapidement en souriant à nouveau alors que je regardais toujours ses seins et son soutien-gorge

« qui est-ce, patron ou grand frère ? » je lui ai demandé

"ce qui vous convient, vous pouvez choisir" répond-elle

"-lequel peut voir ça n'importe quand et n'importe où ?" ai-je demandé en baissant la tête jusqu'à son cou en embrassant doucement sa peau, en abaissant mes lèvres sur son décolleté et en touchant à peine son sein gauche avec mes lèvres je l'ai embrassée, c'était suffisant pour qu'elle gémisse la réponse et très fort

"DEUX MMM..."

puis je me suis arrêté, j'ai embrassé à nouveau ses lèvres en disant doucement "alors je peux être les deux pour toi", j'ai répondu et suggéré que nous rentrions à la maison. Elle n'était pas très heureuse à ce sujet, et moi non plus si je suis honnête, mais ce jeu de taquinerie est allé un peu trop loin et j'avais un peu peur de perdre ou de gagner, je ne sais pas ce que ce serait... aussi nous le savions était la meilleure idée, maman serait probablement inquiète si nous étions en retard.

Articles similaires

Agence d'adoption envoyée par le ciel

~~Présentation~~ Cette histoire commence avec quatre mecs très beaux. Ils étaient intelligents au-delà de leur temps. Le premier s'appelle Michael. Michael venait d'une famille très haut de gamme. Son père possède plus de la moitié des banques aux États-Unis. Son parcours était donc parfait. Il n'a jamais eu de problèmes de toute sa jeune vie, sa famille est toujours là (donc beaucoup d'amour), et c'est un fils très bien élevé. Il avait 25 ans et était en deuxième année à l'université (je ne nommerai pas l'université, pour d'autres raisons, mais c'était quelque chose comme le haut de gamme, comme Yale), il...

1.5K Des vues

Likes 0

Devenir Omega, partie 1

Devenir Omega, partie 1 Elle se tenait devant un miroir dans le hall d'un hôtel, le cœur battant, le souffle court. Bientôt, tout serait différent. Elle serait différente. Elle n'en avait aucune idée. Mais même alors, là, elle savait qu'elle changeait. Bien sûr, elle avait toujours été une salope. Elle avait même toujours été un peu soumise. Elle adorait baiser, bien sûr. Mais c'était juste ça : elle adorait baiser, alors elle s'est fait baiser. Elle n'aimait pas encore que les gens aiment la baiser. Le fait qu'elle rendait les autres heureux n'était pas tout à fait enregistré. Pas avant ce...

1.1K Des vues

Likes 0

Les chroniques de la femme au foyer

Les chroniques de la femme au foyer Le gars de la fantaisie Il s'appelait Xavier, nous avons fait connaissance sur une ligne de chat et nous avons parlé comme ça pendant un moment. Nous avons discuté de beaucoup de choses… ce que nous voulions faire, nos plans futurs que nous avions des trucs comme ça. Les choses semblent juste s'enclencher entre lui et moi. Il était plus jeune que moi d'environ sept ans, mais c'est un peu ce qui m'a plu en premier lieu. Je ne pense pas que mon âge importait pour lui non plus; quelque chose en moi avait...

786 Des vues

Likes 0

Les Chroniques de Craigslist : Chapitre 1 :

Clause de non-responsabilité: Dans cette série, vous ne trouverez aucun inceste, viol, drogue, coercition, violence grave, science-fiction, fantasy, bestialité, scat, nécrophilie ou quoi que ce soit de nature très offensante, y compris les relations sexuelles avec des mineurs. Cette série se concentre sur les personnages, les intrigues, l'humour et se déroule dans un environnement sexuel. Veuillez en profiter dans ce contexte. Si vous connaissez mon travail précédent, vous êtes dans la même situation. Note sur le format : Ces chapitres seront interconnectés, mais il y aura beaucoup de personnages différents, certains pourront réapparaître. Au début de chaque chapitre, il y aura...

762 Des vues

Likes 0

Piège de grotte, partie 1

Piège de grotte, partie 1 Le voyage d’affaires de Jack Simon à Manille s’était bien passé. Le nouveau bureau de son entreprise disposait d’un personnel suffisant pour administrer les aspects de souscription et de recouvrement de sa grande compagnie d’assurance. Il s'est récompensé en prenant un hydravion pour Okinawa pour rencontrer un vieux copain de la Marine. Craig était un condamné à perpétuité qui avait réussi à rester à Okinawa pendant trois ans et il connaissait bien la région. Il a emmené Jack faire de la plongée sous-marine dans des endroits que les touristes n'avaient jamais vus ; des systèmes de...

446 Des vues

Likes 0

Maison hantée : Partie III

Kelly était allée rendre visite à sa mère pour la semaine, me laissant préparer la maison pour nos premiers invités payants. Comme par hasard, l'auberge serait pleine ce week-end. Une réservation de dernière minute des cinq chambres du deuxième étage garantie par une réunion de famille. J'avais réussi à nettoyer la maison en profondeur mercredi soir, me souvenant de quelque chose que Kelly et moi avions laissé dans le grenier. En entrant dans la pièce au coucher du soleil, j'ai ressenti ce picotement trop familier dans mes reins. En baissant les yeux, j'ai vu mon pénis se soulever et se raidir...

290 Des vues

Likes 0

Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre. Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir! ––––––––– « Cher Nicolas, C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’ Je n'ai pas...

2K Des vues

Likes 0

Stéphanie - Juste quand les choses ont changé Pt. 2

Alors que je marchais jusqu'au manoir, la nuit dernière n'arrêtait pas de jouer dans ma tête. Je voulais juste rencontrer le chien, alors je me suis laissé entrer dans le chenil. Puis avant que je m'en rende compte, il m'avait assommé et me reniflait. Puis il a déchiré ma culotte et a commencé à me lécher la chatte, me poussant à l'orgasme contre mon gré. Quand j'ai pensé qu'il avait fini, il a sauté sur mon dos et m'a violée. Mais le pire, c'est quand je me suis laissé aller et que j'ai commencé à en profiter. Je me suis réveillé...

1.8K Des vues

Likes 0

Empire perdu 39

0001 - Tempro                              0403 - Johnathon              croissance 0003 - Conner                              0667 - Marco                     -------- 0097 - As                                    0778 - Jan                       0098(Lucy) 0101 - Shelby (vaisseau-mère)        0798 - Céleste 0125 - Lars                                     0908 - Tara 0200 - Ellen                                    0999 - Zan 0301 - Rodrick                                1000 - Xérès Derrick leva les yeux du sol vers Shelby frottant le côté de son visage qui semblait réel ! Pas comme un hologramme solide mais de la vraie chair et du sang ! Reprenant ses pieds, il s'éloigna lentement de Shelby qui n'avait pas encore bougé. Je ne sais pas qui ou ce que tu es...

782 Des vues

Likes 0

Kelly mûrit

Le réveil sonne à 6h00 et s'éteint rapidement. Je ressens la sensation familière d'une bouche chaude et humide enroulée autour de ma bite. Mes yeux et mon corps sont encore endormis, mais ma bite est à l'écoute alors que je reçois ma fellation matinale. Mon esclave est très bien entraînée et ses compétences orales sont incroyables. Le week-end, je pouvais laisser mon esclave me sucer la bite pendant vingt minutes avant de commencer à me réveiller. C'est une sensation merveilleuse d'être dans un bon lit douillet et chaud, encore à moitié endormi pendant qu'une belle femme masse habilement ma bite avec...

905 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.