Circonstances variables partie 2

1.9KReport
Circonstances variables partie 2

Avis de non-responsabilité : je ne possède pas de Pokémon, aucun personnage ni Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir.

Note de l'auteur : Merci à toutes les personnes qui ont lu le premier chapitre.

Ce chapitre a été beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Prendre plaisir!

–––––––––

« Cher Nicolas,

C'est ta sœur, Julien ! J'ai envoyé cette lettre par Taillow parce que c'était plus rapide, et pour te féliciter d'avoir passé la Pokemon Academy ! Papa dit que tu as été horrible aux examens…’

"Je n'ai pas fait SI mal. Au moins, j'ai réussi… » grommela Nicholas, continuant à lire la lettre qui lui avait été déposée presque aussitôt qu'il avait éclaté dans la lumière du soleil de la forêt de Viridian, Aisha sur ses talons.

« Papa m'a aussi dit qu'il t'avait donné cet Absol qu'il avait élevé. Joli. J'ai entendu dire qu'Absol est idéal pour les entraîneurs de Pokémon itinérants en raison de leur capacité à détecter les catastrophes naturelles. Je suggère de garder votre Absol hors de sa Pokeball à moins qu'il ne s'agisse d'une grave urgence, surtout lorsque vous traversez des grottes et tout ça ! Eh bien, écrivez-moi quand vous en aurez l'occasion !

Amour, Julien.

P.S. Demain soir, c'est la pleine lune. Je vous suggère de rechercher une Clefairy sur le mont Moon, car vous êtes probablement proche de cette zone. Je sais à quel point vous aimez les Pokémon rares. Bonne chance!'

La sœur aînée de Nicholas, Julian, avait facilement quatre ans son aînée et était bien avancée dans son voyage. Ayant conquis Kanto et Johto en seulement quatre petites années, il n'était pas surprenant qu'elle se trouve maintenant dans l'échelon supérieur des entraîneurs de Pokémon en lice pour le statut de champion à Hoenn. Eh bien, à l'exception des quatre Elite et des champions actuels, Julian était probablement dans le top cinquante. Elle était certainement tout à fait la prétendante.

Elle avait toujours été compétitive, se souvient Nicholas. Elle portait toujours ses cheveux bruns longs et raides, les laissant couler le long de ses fesses. Elle aimait ses cheveux et les aurait probablement laissés pousser jusqu'à ses pieds si leur père ne lui avait pas suggéré de garder ses cheveux à la taille. Tout comme Nicholas, Julian partageait également les yeux noisette transmis par la famille depuis de nombreuses générations.

Sortant un stylo de son sac à dos, Nicholas note une note rapide au dos de la lettre :

« Merci pour le conseil, Julian. Je me dirigerai vers le mont Moon après avoir frappé Pewter Gym, j'essaierai certainement de prendre un Clefairy pendant que je suis dans la région. Comment se passe votre voyage ? »

Une fois la lettre attachée au Taillow, Nicholas la relâche, la laissant remonter dans le ciel dans la direction d'où elle venait. C'est alors qu'il réalisa que c'était Julian's Taillow, et il jeta un coup d'œil à Aisha avec un haussement d'épaules. "Je suppose qu'elle n'a pas encore eu le temps de le faire évoluer."

–––––––––

Pewter City était vivant avec l'agitation des gens vaquant à leurs occupations quotidiennes. Le musée, qui n'a été rouvert que récemment au cours des derniers mois après des rénovations, est occupé par quelques visiteurs, bien que beaucoup d'entre eux ne soient que des voyageurs. Le gymnase et le musée sont les quelques bâtiments qui restent relativement peu visités, et la construction peut être entendue au loin.

« Les immeubles à appartements et les choses. Pewter City a commencé à se développer rapidement, et nous amenons les gens à s'installer ici plus rapidement que nous ne pouvons construire. Un ingénieur parle à un couple, dont Nicholas ne peut que supposer qu'il a l'intention de s'installer ici à Pewter City. L'écoute clandestine est mauvaise, mais au moins cela lui évite la peine de demander. « Il faudra encore un certain temps avant que nous ayons terminé. »

Mais la véritable attraction pour Nicholas vient du Pewter City Gym, laissé déverrouillé pour tous les entraîneurs suffisamment confiants pour défier son seul occupant. C'est là qu'il se dirige en premier, ouvrant les portes et entrant à l'intérieur, Aisha le suivant de près, jetant un coup d'œil à gauche et à droite avec curiosité. L'arène, contrairement au reste du bâtiment, est faite presque spécifiquement de roche. On dirait plus qu'ils ont construit l'arène autour d'un grand carré de roche qu'ils ne l'ont réellement construit.

« Seulement ici un jour après son arrivée à Viridian ? Ton père ne mentait pas quand il a dit que tu serais là si tôt. Résonne une voix de l'autre côté de l'arène. Le Brock aux cheveux bruns hérissés s'avance vers la zone, croisant ses bras sur sa poitrine. « Pensez-vous avoir suffisamment d'expérience avec votre Pokémon pour me battre ? »

« Eh bien, une seule façon de le savoir. » Nicholas sourit, arrachant une Pokeball normale de sa taille.

"Bien alors. J'accepte votre défi. Deux Pokémon chacun, le dernier Pokémon debout est le gagnant. Géodude, partez ! Brock appelle son premier Pokémon, le rocher flottant et armé apparaissant dans une flamme de lumière rouge du Pokeball, flottant au-dessus du sol, défiant la physique conventionnelle.

« Weedle, allons-y ! » Nicholas appelle son premier Pokémon, le sien, de type Bug beaucoup plus petit, apparaissant dans une flamme rouge similaire. Le Weedle jette un coup d'œil par-ci, par-là, puis regarde à travers l'arène vers son adversaire. Puis, il se retourne et revient vers son dresseur.

Nicolas se frotte la nuque. « Allez, Weedle. Nous nous sommes déjà entraînés dans la forêt, alors essayez au moins, d'accord ? »

Avec un air d'appréhension, le Weedle se retourne et fait demi-tour. « D'accord, Weedle. Commençons d'abord par les choses. Piqûre de poison ! »

Une rafale de dards violets jaillit du seul grand dard au sommet de la tête du Weedle, bien que le Geodude bronche à peine. « Finissons rapidement son premier Pokémon. S'attaquer à!" Brock commande, le Geodude se déplaçant à une vitesse surprenante pour un rocher.

« Rampez entre les fissures de la roche et évitez-le ! » Nicholas commande, le Weedle préférant ce plan d'action car il n'hésite pas à le faire, se faufilant à travers les fissures de la roche et disparaissant. Le Geodude s'écrase dans le sol où se trouvait autrefois le Weedle, roule et se repousse jusqu'à un flotteur, en regardant autour de l'arène.

« Rampez sous le Geodude et clouez-le au sol avec String Shot ! Si nous ne pouvons pas le battre par la force, nous le battrons en l'arrêtant dans son élan ! »

Un éclat de tissu soyeux en forme de toile jaillit des fissures du sol rocheux, faisant sursauter le Geodude, mais ce moment d'hésitation force le Geodude à toucher le sol. Au début, le Geodude n'a aucun mal à déchirer la sangle, mais il y en a plus, plus vite que le Pokémon ne peut en déchirer. Bientôt, le Geodude n'est plus qu'une boule de sangle au sol, se déplaçant légèrement.

"Impressionnant! Tu fais vraiment la fierté de ton père en battant mon Geodude avec juste une Weedle. Vous gagnez le premier tour par technicité. Brock appelle, rendant son Geodude. La lumière de lecture de la boule perce la sangle, et rappelle la Géodude, forçant la sangle à retomber sur elle-même lorsque son occupant n'est plus là. Réalisant cela, le Weedle sort sa tête des rochers et rampe vers Nicholas.

"Bon travail. Tu es plus fort que tu n'en as l'air, Weedle. Revenir!" Dans un éclair de lumière rouge, le Weedle disparaît dans le Pokeball. « Aïcha. Allez rencontrer son prochain Pokémon. Il sourit, l'Absol ne perdant pas de temps à sauter dans l'arène, prête pour sa première grande bataille.

« Onix ! Aller!"

Le serpent de roche géant apparaît dans une grande flamme de lumière rouge, regardant son adversaire plus petit, bien qu'il semble qu'Aisha ne soit pas trop rebutée par la différence de taille. « Frappez d'abord, Aïcha ! Attaque faible ! »

Aisha disparaît, seulement pour se rapprocher, libérant une explosion de ténèbres alors qu'elle s'approche pour une frappe féroce, étonnamment forte pour une bien plus petite. Même l'Onix semble avoir du mal à croire à la frappe féroce alors qu'il tombe au sol, les yeux grands ouverts. « Tu as pris des coups plus durs que ça, Onix. Tremblement de terre, maintenant !

« Ne le laisse pas faire ! Utilise-moi d'abord, Absol ! »

Ces petits trucs introduits dans Aisha s'avèrent bénéfiques, car l'Absol saute dans les airs, seulement pour atterrir et libérer des ondes de choc d'un atterrissage si doux. Le sol semble onduler et la pierre autour de l'Onix s'élève, forçant l'Onix incroyablement lourd dans les airs, pour redescendre tout de suite, tourbillonnant dans ses yeux.

Même Nicholas a du mal à rester debout.

–––––––––

"Je suppose que ton père a eu raison de ne pas te sous-estimer, mais ne pense pas que tu passeras un moment plus facile avec Misty. Je vous suggère de passer beaucoup de temps à vous entraîner au mont Moon. Brock propose, en regardant Nicholas ranger son tout premier badge dans le support conçu pour garder les badges en sécurité.

"J'avais l'intention de rester là-bas pendant quelques jours, de toute façon." Nicolas hoche la tête. "Prends soin."

Avec le premier badge en main, le prochain arrêt était le Pokemon Center résident. En quittant le gymnase, Nicholas prend un moment pour regarder Aisha, qui lui jette un regard satisfait. « Vous êtes juste plein de surprises, n'est-ce pas ? » s'enquiert-il, souriant d'un air narquois en frottant la tête d'Absol. Le Pokemon Center n'est que modérément occupé, les dresseurs de Pokemon commencent tout juste leur périple parlant de leurs rêves, de leurs attentes. De nombreux Pokémon de départ étaient exposés, de Piplups à Bulbasaurs et Cyndaquil, de nombreux entraîneurs de nombreuses régions différentes semblent venir à Kanto pour commencer leur voyage.

Ce qui agace Nicholas. Il savait que beaucoup de gens étaient diplômés de l'Académie, mais il est facile d'oublier que beaucoup plus sont diplômés des nombreuses écoles à travers le monde, et plus encore choisissent de ne pas rester sur leurs îles respectives. Se dirigeant vers le comptoir, il rappelle Aisha dans son Pokeball, avant de les remettre à l'infirmière.

« Alors, quel niveau de licence avez-vous ? » Une voix s'enquiert.

Nicholas jette un coup d'œil au son de la voix. Une femme aux cheveux roux et aux yeux verts le fixe. "C'est à moi que tu parles?"

« Non, le gars derrière toi. Oui toi! Je suis curieux. Vous semblez différent des jeunes entraîneurs ici. Et, après une courte pause.. « Oh, je ne voulais pas être impoli. Je suis Kristina. Avec un K.

« Enchanté de vous rencontrer, je suppose. J'ai une licence de niveau bronze. Nicolas propose. « J'ai eu des notes faibles à mes examens finaux, alors j'ai pris ce que je pouvais obtenir. L'Académie est surfaite-"

« Tu es allé dans une académie ? Les yeux de Kristina s'écarquillent, le fixant. « Vous devez être vraiment intelligent ! Avez-vous déjà votre badge Boulder ? »

"Oui."

"Incroyable! J'en suis encore à mon troisième essai. Mon Torchic a tellement de mal à dépasser l'Onix de Brock, je ne sais tout simplement pas quoi faire. » Elle soupire, l'air quelque peu déçue. "Et vous l'avez battu sur votre ..?"

"Premier essai." Nicholas a presque peur de le mentionner.

"… Enseigne moi."

"Quoi?"

"Enseigne moi. Je veux connaître tes secrets ! insiste Kristina en se rapprochant de lui.

« Vous donnez l'impression que je suis une sorte de maître entraîneur. Je viens de commencer mon voyage. Nicolas murmure. "En plus, ce n'est pas comme si mon éducation me mettait en avant ou n'importe quoi d'autre"

"S'il te plaît?"

Nicholas secoue la tête, se tournant lorsqu'il entend un mouvement à proximité, seulement pour découvrir l'infirmière avec ses deux Pokeballs en remorque. « Je n'ai rien à t'apprendre. Vous avez un mauvais match en premier lieu, de toute façon. Qu'avez vous d'autre?"

"Juste Torchique .."

« Pourquoi ne pas aller pêcher vous-même un type Eau ? Il devrait y avoir beaucoup de Magikarp ou de Golden dans ces eaux. » conseille Nicholas, plaçant une Pokeball à sa ceinture et libérant Aisha de l'autre. L'Absol s'étire, beaucoup plus heureux à l'extérieur du Pokeball qu'à l'intérieur, regardant curieusement Kristina.

Les yeux de Kristina s'écarquillent à nouveau à la vue de l'Absol. « Maintenant, je sais que vous êtes quelque chose de spécial. Vous avez un Absol ! C'est tellement… rare !

"Allez, Aïcha." Nicholas fait signe à l'Absol et sort par la porte. Kristina ne lève les yeux que lorsque le couple s'en va, et elle soupire. « Ma chance doit tourner bientôt. »

–––––––––

Avec le mont Moon se profilant au loin, il semblait que sa destination la plus récente n'était qu'à quelques encablures. Le soleil se couchant rapidement, Nicholas travaille à un rythme rapide pour monter sa tente avant qu'il ne fasse trop noir pour voir. Aisha est allongée dans l'herbe au bord de la route menant dans les montagnes, regardant son maître avec amusement et curiosité, surtout à cause de sa frénésie.

La tente fixée au sol et prête juste à temps, Nicholas tire sa lampe de poche et l'allume, vérifiant la tente pour s'assurer qu'elle a été correctement installée, mais juste au moment où il éteint la lumière, une forme lourde l'attire au sol. « Oof.. ! Un peu tôt pour ça, tu ne penses pas, Aisha ..?” s'enquiert-il, sachant que c'est elle simplement par le léchage de son cou et de son visage.

Sachant qu'il vaut mieux ne pas se disputer avec le Pokémon beaucoup plus fort, Nicholas la pousse doucement hors de lui et tire sa chemise. Une légère brise qui passe lui donne une odeur qu'il connaît maintenant, la chaleur de son Absol. Bien qu'il puisse à peine distinguer Aisha au clair de lune, il retire quand même son pantalon. "Nous sommes au milieu d'un itinéraire, Aisha, alors essayons de faire ce qui-ahh ..!"

Aisha semble ne pas perdre de temps. Si cela a fonctionné sur son maître une fois auparavant, il est peu probable que cela échoue une deuxième fois. Cette langue légèrement rugueuse se pose sur la tige qui durcit régulièrement et, une fois assez dure, la prend dans sa bouche. Il frissonne, fermant les yeux et s'asseyant lentement, s'appuyant sur ses mains. Il laisse son Absol opérer sa magie, haletant doucement. "Je n'arrive toujours pas à croire que nous l'avons même fait la première fois, et j'ai encore quatre nuits de ça..."

Pourtant, cette nuit ne faisait que commencer.

Lorsque cette bouche chaude et humide cesse de téter, Nicholas sait qu'elle est prête à être prise. L'odeur, normalement envahissante, n'est qu'un peu plus forte lorsque la brise l'emporte. Il se met à genoux et Aisha déplace lentement sa croupe en l'air, offrant tout à son maître. Quand il n'hésite pas à se glisser profondément en elle, Aisha pleure de plaisir. "Absolu ..!"

–––––––––

« Oh, il fait si noir. Pourquoi n'ai-je pas apporté de lampe de poche ? » Kristina ne s'enquiert qu'à son Torchic, qui produit à peine assez de flamme pour lui permettre de voir son environnement immédiat, et même alors seulement pour de courtes périodes de temps. Cependant, lorsque la brise passe à travers, elle peut sentir quelque chose de différent à ce sujet. Elle ne peut pas tout à fait mettre le doigt dessus, mais ça sent le miel dilué.

La torche de Kristina semble prendre soudainement goût à elle, s'éloignant de leur marche droite et se dirigeant vers la direction de l'odeur. Kristina cligne des yeux et, humblement, elle parle à son Torchic. « Qu'est-ce que tu es… » Elle peut voir la tente au loin, et alors qu'elle rattrape sa torche, elle la prend dans ses bras, bien qu'elle se débat légèrement. Le clair de lune rend les choses un peu plus faciles à voir, mais elle ne peut distinguer que deux formes se déplaçant près de la tente.

Puis .. "Absooll ..!"

Soudain, Kristina comprend. Cet entraîneur qu'elle avait rencontré plus tôt dans la journée, celui qui n'avait jamais pris la peine de lui donner son nom, celui avec l'Absol… ils s'accouplaient. Cela explique l'odeur étrange, le comportement étrange de Torchic et les appels apparentés au plaisir. Tournant le dos à la vue, elle ramène Torchic à sa Pokeball et se dirige lentement vers les arbres bordant le bord de la route. Ce serait un endroit parfait pour avoir un point de vue et voir ce qui se passait exactement.

–––––––––

Sentant les parois serrées et humides de la chatte d'Aisha agripper sa bite si fort, Nicholas doit se retirer d'elle quand elle éjacule pour éviter de le faire lui-même. Il se remet lentement à genoux, mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'Aisha ne récupère, se retournant pour lécher et téter le même jus qu'elle avait utilisé pour lubrifier l'intrus raide. Nicholas gémit doucement à la sensation de la langue rugueuse à nouveau, mais Aisha se retourne bientôt et s'offre à nouveau à lui.

« Tu es… insatiable, tu le sais ça ? » Pantalon Nicholas, auquel Aisha répond par un doux, presque séduisant, "Absoolll .."

Nicholas avance à nouveau et l'attire contre lui, plongeant à nouveau sa bite au fond d'elle.

–––––––––

En regardant de si près l'action, Kristina se retrouve moins dégoûtée par l'acte et plus excitée. L'idée que Nicholas accouple son Absol de manière si flagrante la rendait humide, et elle s'ajusta pour s'asseoir, tout en étant capable de les voir au moins. Remontant sa jupe, elle met sa culotte de côté et va droit au but. De longs doigts commencent à caresser ses plis, les faisant courir jusqu'à cette petite perle sensible, frottant ses doigts en cercles le long de celle-ci, exactement comme elle aimait le faire.

Elle ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu jalouse en voyant l'entraîneur plus âgé marteler son Absol, faisant de son mieux pour ne pas gémir trop fort. Chaque gémissement qui lui échappe fait trembler sa chatte, envoyant une décharge de plaisir à travers son corps comme elle n'aurait jamais cru possible. Elle savait que si elle continuait comme ça, elle atteindrait un orgasme d'une ampleur folle. Quoi qu'il en soit, ses yeux étaient rivés sur Nicholas ou sur l'endroit où Absol et l'entraîneur étaient réunis.

« J'aimerais que ce soit moi qu'il baise... »

–––––––––

Pokemon et l'entraîneur ignorant que la femme se masturbe devant leur acte interdit, Nicholas se retire d'Aisha une deuxième fois, puis retourne s'asseoir. Avec un grognement de déception, Aisha se lève et recule sa croupe. Sachant qu'elle n'abandonnerait pas jusqu'à ce qu'il vienne, Nicholas a simplement cédé à son Pokémon, saisissant la base de sa tige assez longtemps pour qu'elle s'empale sur lui. S'appuyant une fois de plus sur ses mains, il laisse Aisha s'appuyer contre lui à un angle qui semble la faire trembler de désir, libérant des cris de plaisir incontrôlables.

"Oh, mon Dieu .." Nicholas pleure de plaisir, libérant rafale après rafale de graines épaisses et chaudes profondément dans le ventre d'Aisha. Elle crie de nouveau son nom de plaisir, avant de s'effondrer, gardant à tout prix son maître enfoui au plus profond d'elle. Pas du genre à se plaindre, Nicholas s'allonge lentement sur le dos, fermant les yeux et essayant de reprendre son souffle, la bite tremblant profondément en elle alors que ses parois lisses le traient instinctivement pour chaque goutte de sperme qu'il a à offrir.

––––––––-

Entendre Nicholas jouir comme ça déclenche un incendie à l'intérieur de Kristina, et elle doit se mordre la lèvre inférieure pour ne pas pleurer de plaisir alors qu'elle jouit, libérant du jus dans l'herbe, le corps tremblant alors qu'elle continue de se frotter, se lançant dans un orgasme multiple, qui la fait haleter fortement. Elle s'effondre presque quand tout est fini, cependant, se dirigeant en tremblant vers un stand et s'éloignant de la zone avant que son Absol ne se réveille, qui la reniflerait probablement et alerterait Nicholas de sa présence.

Mieux vaut prévenir que guérir.

En revenant par où elle est venue, Kristina ajuste sa culotte et sa jupe, retournant à Pewter City. "Je vais juste... ahh... trouver un Pokémon à attraper dans la forêt de Viridian..."

–––––––––

"Merde." Nicholas grogne, s'étant évanoui dans l'herbe. Le soleil commençait juste à pointer à l'horizon, et son horloge naturelle l'avait réveillé avant que les choses ne deviennent embarrassantes. Malheureusement, c'était pour rien, construire sa tente, mais au moins il n'avait pas froid. Aisha s'était recroquevillée à côté de lui toute la nuit, le gardant au chaud. « Au moins, il n'a pas plu. Je suppose que je me serais réveillé si c'était le cas. Il raisonne, se levant et bougeant pour travailler ses vêtements. « Demain, j'ai /vraiment/ besoin de laver ces vêtements avant de manquer de pièces de rechange. »

Aisha s'enrichit lorsqu'elle réalise que son maître s'est réveillé, mais ne bouge pas tant qu'il n'est pas emballé et prêt à partir. Laisser? Eh bien, bien sûr que non. Les estomacs qui grondent demandent de la nourriture, et donc de la nourriture a été achetée : de la nourriture Pokémon normale pour Aisha et un sandwich qu'il avait stocké depuis le déjeuner à Pewter City la veille.

C'était un tout nouveau jour, et ils n'étaient pas pressés, Nicholas se souvenant de la lettre que Julian lui avait envoyée hier. La pleine lune signifie beaucoup de Clefairy, il était donc temps d'en capturer une. Avec un peu de chance..

Articles similaires

Harry Potter Adventures : Chapitre 5 - Double problème

Cette histoire ne reflète pas les attitudes ou les personnages de la série Harry Potter, ni n'a aucune affiliation avec l'auteur. Chapitre 5 Novembre arriva à Poudlard et avec lui vint même de la pluie et même quelques flocons de neige. C'était la dernière semaine de novembre et il ne restait que quinze jours avant le début des vacances de Noël. Ron commença à sentir sa mauvaise humeur revenir. Un mois s'était écoulé depuis qu'il s'était amusé avec Lavande et ils sortaient ensemble depuis. Même si le sexe était incroyable, ils n'avaient pas vraiment grand-chose en commun et Ron avait commencé...

361 Des vues

Likes 0

Ma mère et ma fille de rêve

Introduction Je m'appelle Will Chapman. Je suis un étudiant de 19 ans, 5'8 et 160 livres avec des cheveux bruns courts et des yeux marron foncé. J'ai toujours eu des problèmes avec les filles de mon âge. Ce n'était pas que je n'étais pas beau ; c'est parce que, malgré mes 19 ans, j'avais l'air d'avoir 14 ans. Chaque fois que je sortais avec mes amis, les gens que nous rencontrions me demandaient souvent si j'étais le petit frère de quelqu'un. Les filles disaient toujours que j'étais «mignonne», ce qui me rendait complètement folle. Inutile de dire que j'ai eu du...

2K Des vues

Likes 0

LA DIGUE

Oh mon Dieu, ça fait du bien, gémit Lauren, tandis qu'Alexandra enfouit sa bouche dans sa chatte chaude et blanche, tu fais ça si bien, je t'aime tellement !!! Mmmmmmm, répondit Alex, ne voulant pas retirer sa bouche de la chatte mouillée de son amant !!! Lauren et Alexandra, amantes depuis un an et colocataires depuis six mois six mois, toutes deux à vingt-deux ans, amoureuses pour la première fois de leur vie et avides l'une de l'autre comme seuls de jeunes amants peuvent l'être ! Lauren s'est cambrée tout en enfonçant son entrejambe dans la bouche de son amant, se...

893 Des vues

Likes 0

Seul à Tokyo avec deux chiots

Je m'appelle Junjio. J'ai 34 ans et je vis seul dans un petit appartement à Tokyo. Beaucoup de journées passent vite, à travailler, puis les soirées sont lentes et ennuyeuses. Je suis seul depuis longtemps, sans vraie famille à proximité, ni contact avec des amis ou un petit ami depuis quelques années maintenant. C'est comme ça pour beaucoup de citadins du Japon moderne. C'est devenu si mauvais pour moi que je me suis retrouvé à devenir fou, à avoir toutes sortes de pensées étranges, à me perdre dans mon propre espace pendant des lustres, et finalement j'ai acheté un animal domestique...

866 Des vues

Likes 0

Le début de la fin_(0)

Elle inspira lentement et profondément et mordit ses lèvres rouge cerise pulpeuses. « Comment ai-je pu me lancer là-dedans ? » elle pensait. Ses doux cheveux blonds sales pendaient sur ses yeux verts angéliques. Julia attrapa son téléphone et l'ouvrit. Elle a lu le message encore et encore. Retrouvez-moi au parc à moins que vous ne vouliez être connu comme la pute de la ville - Chris Son cœur battait maintenant. Juste à ce moment, un autre message est arrivé. Julia, si tu ne quittes pas la maison dans cinq minutes, maman et papa vont être très en colère contre toi... bien sûr, je...

775 Des vues

Likes 0

Leçons de la basse-cour, partie IV

Bobby entra la première dans la douche avec son nouveau mari juste derrière elle. Junior se blottit contre elle par derrière et passa ses bras autour de ses épaules, la serrant dans ses bras de la manière la plus affectueuse. Ils étaient mariés depuis moins d'un jour et il lui avait déclaré son amour tant de fois et de tant de manières. Il adorait absolument sa jeune épouse et maintenant plus que jamais, il allait s'assurer que rien ne lui arrive car, après tout, elle portait son enfant. Ils se sont mariés ce matin-là chez lui pour que leur bébé porte...

399 Des vues

Likes 0

Qu'il pleuve - 4

Pour la première fois en une semaine, quand je me suis réveillé, j'avais l'impression d'avoir eu la même chose avec les femmes au lit de la nuit précédente. Quand je les ai secoués un peu, ils se sont juste blottis un peu plus près et ne se sont pas réveillés. J'ai pensé que tant qu'ils voulaient presser leur chair chaude de fille contre moi, autant en profiter et j'ai fermé les yeux. Quand je me suis réveillé, c'était avec une paire de lèvres sur ma bite et une autre paire sur mes testicules. Ils faisaient un travail formidable et en quelques...

423 Des vues

Likes 0

Ma vie secrète - Préface

Ma vie secrète PRÉFACE J'ai commencé ces mémoires vers l'âge de vingt-cinq ans, ayant tenu depuis ma jeunesse un journal quelconque, ce qui peut-être par habitude m'a fait penser à consigner ma vie intérieure et secrète. Quand je l'ai commencé, j'avais à peine lu un livre de débauche dont aucun, sauf Fanny Hill, ne me paraissait véridique : c'était le cas, et c'est encore le cas ; les autres, racontant des érotismes de recherche ou des pouvoirs copulatifs démesurés, des rebondissements, des astuces et des fantaisies étranges de la volupté mûrie et de l'obscénité philosophique, semblaient à mon ignorance relative comme...

348 Des vues

Likes 0

Mon premier petit ami 3

En bas, Sam a mis de la musique sur la chaîne stéréo du salon et m'a dit de danser pour lui. Il s'est assis sur le canapé, les jambes écartées et les mains dans l'entrejambe pendant que je trébuchais en essayant de danser. Ce n’était pas facile avec les talons aiguilles, sur la moquette et plusieurs fois j’ai failli perdre l’équilibre et tomber. Chaque fois que je trébuchais, le sourire de mon demi-frère apparaissait un peu. De temps en temps, il me disait de faire quelque chose comme : « Frotte-toi les seins et montre-moi quelle pute tu es » ou...

322 Des vues

Likes 0

Oiseaux brisés, Partie 37, Un espace dans le temps / Épilogue

Partie 37 Un espace dans le temps Épilogue L'hélicoptère d'urgence a crié toute la nuit. Michael, Jennifer, Beth et Kat étaient à bord. Le docteur que Jennifer avait de garde n'avait pas pu venir. Il était ivre. La livraison a commencé normalement. Puis Kat a commencé à saigner abondamment. Barbara avait déjà vu ça. Elle a fait des suggestions que Jennifer a immédiatement mises en œuvre, apprenant à quel point l'expérience OB/GYN et néonatale de Barbara était devenue précieuse. Barbara est restée en arrière compte tenu de l'état et du stress de Jan. La terreur s'empara du harem. Ils s'assirent autour...

2K Des vues

Likes 1

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.