Montagnes Brumeuses ch. 7L'Arkenstone

479Report
Montagnes Brumeuses ch. 7L'Arkenstone

Pendant que le roi était occupé à chasser les orques et qu'une des autres futures épouses travaillait dur, elle savait comment prendre la victoire aux elfes. Elle savait comment s'emparer du trône et s'assurer qu'elle serait reine sous la montagne, pas l'elfe. Il lui suffirait de fouiller les souterrains de la ville à la recherche du joyau manquant que tous les nains pensaient avoir récupéré.

L'Arkenstone, joyau du Roi, Cœur de la Montagne. La seule chose qui signifierait plus pour le peuple nain, c'est que cela forcerait le roi à l'épouser même s'il voulait vraiment épouser l'elfe. Des pressions seraient exercées sur lui de la part des autres royaumes nains pour qu'il choisisse quand même une femme naine et lorsqu'elle lui présenterait l'Arkenstone, cela scellerait leur destin.

Dithinia savait où elle devrait chercher au plus profond de la montagne où le dragon s'était autrefois caché. Elle savait que la pierre avait soi-disant été perdue lors de la bataille pour la montagne, mais elle savait mieux que quiconque que ce n'était pas vrai. Son père - l'un des guerriers qui avaient combattu dans la montagne - avait trouvé la pierre dans la mêlée et, dans l'intention d'assurer à sa fille une meilleure position, il cacha la pierre dans la montagne. Lors de sa sélection pour devenir l'épouse choisie dans sa maison, il lui avait donné une carte pour localiser la pierre au fond des tunnels de la montagne.

Dithinia sourit intérieurement, elle attendrait son heure et attendrait le bon moment pour lui présenter la pierre et elle s'assurerait que c'était le moment idéal pour déshonorer l'elfe afin qu'elle soit forcée de partir et de ne pas revenir.

*******

Bilbo se tenait avec Thorin sur le balcon surplombant le champ qui s'étendait entre Dale et Erebor, son visage était un masque d'inquiétude quant au fait qu'Arnial n'était pas encore revenu. Bilbo savait qu'il était également d'humeur sombre. L'annonce faite à son conseil ne s'était pas vraiment bien passée, même si elle n'avait pas non plus été accueillie par un pur ridicule.

Bien sûr, Dane était un peu irrité, tout comme quelques-uns des autres nains présents. Fili, Kili, Dwalin et Balin n'étaient ni surpris ni déçus de son choix, il semblait clair que cela profitait à tout le monde.

"Ton cousin avait l'air un peu chaud à cause de tout, n'est-ce pas ?" » demanda Bilbo.

"Dane est inquiet du mélange de la lignée. Moi-même, Fili et Kili avons tous choisi des elfes pour épouses. Ils pensent que nous avons trop mélangé la lignée de Durin avec du sang d'elfe." Thorin soupira.

"Qu'importe?" » demanda Bilbo en secouant la tête. "En fin de compte, nous sommes tous pareils."

Thorin regarda Bilbo et sourit doucement. "Tous ne croient pas comme vous les Hobbits. Le monde aurait été un endroit plus gentil si quelques autres y croyaient."

Bilbon rit et se tourna pour regarder le champ puis il montra "Je vois quelqu'un marcher sur l'ancienne route d'Erebor."

Thorin se tourna et regarda à nouveau vers la route. Il était également capable de voir la silhouette marchant sur la route, ce n'était pas un nain, c'était sûr. Il plissait les yeux pour essayer de déterminer si c'était peut-être Arnial qui revenait.

"Pourquoi est-elle seule ?" » demanda Thorin principalement pour lui-même mais à voix haute.

"Est-ce que les autres elfes n'auraient pas voyagé avec elle ?" Bilbo a demandé "Et si quelque chose ne va pas ?"

Thorin se tourna pour regarder dans les couloirs et vit Dwalin monter la garde comme toujours et l'appela. Il lui ordonna d'envoyer des éclaireurs sur la route pour escorter quiconque marchait sur la route d'Erebor. Dwalin hocha la tête et commença à disparaître dans le couloir pour récupérer les ordres.

*******

Une fois que les nains qu'il avait envoyés avaient récupéré Arnial et l'avaient ramenée à Erebor, il la rencontra dans la salle du trône. Elle semblait de bonne humeur quand Thorin arriva mais il pouvait voir une tristesse dans ses yeux alors qu'elle se tournait pour le regarder.

Arnial s'inclina « Salutations du roi Thorin ».

"Arnial, pourquoi es-tu revenu seul, j'ai supposé que Thranduil t'aurait au moins vu revenir ici en toute sécurité."

"Je doute que nous ayons de ses nouvelles pendant un certain temps, nous ne nous sommes pas séparés en bons termes, j'en ai peur." dit-elle avec un soupir. "Mais il honorera tout traité qu'il aura conclu sans aucun doute avec les nains."

"Vous devrez me dire ce qui s'est passé mais nous avons d'abord des choses à discuter avec le conseil concernant le mariage à venir." » dit Thorin en lui tapotant le bras avec sa main.

Elle lui sourit et posa sa main sur la sienne. Arniall le suivit jusqu'à la salle du conseil et ils commencèrent à préparer le mariage. Elle était plus que satisfaite des plans établis pour les célébrations et avait très peu de choses à ajouter, sauf qu'elle devrait faire un voyage avant le mariage.

"Pourquoi serait-ce nécessaire ?" » Demanda Thorin en fronçant les sourcils. « Avec tous les orcs dans les parages, ça devient trop dangereux de parcourir les routes.

"J'ai confié à un ami quelque chose dont j'avais besoin. Un cadeau pour le marié." » dit-elle en souriant à Thorin.

Thorin fit un léger sourire et ouvrit grand ses mains. « Si vous insistez, c'est nécessaire, qu'il en soit ainsi, mais vous n'irez pas seul.

"C'est pourquoi je voyagerai avec elle." » dit Gandalf depuis l'endroit où il était assis. "J'aimerais reprendre la route où je suis resté trop longtemps au même endroit à mon goût, j'en ai peur."

"J'accueillerais favorablement l'entreprise." lui assura Arnial. "Eh bien, tu ne peux sûrement pas t'y opposer maintenant, Thorin, je voyagerai avec un sorcier après tout."

Thorin soupira et hocha la tête en disant "Très bien, moi et vos servantes Seraph et Laurel allons finir de planifier la cérémonie."

Arnial hocha la tête puis se leva lentement. "Je pars alors, plus tôt je pars, plus tôt je reviendrai."

Arnial se tourna et se dirigea vers la porte suivi de Gandalf qui lui fit un grand sourire par-dessus ses épaules. En quelques instants, ils quittèrent la salle du conseil et quittèrent Erebor.

*******

Dithinia regarda l'elfe et le sorcier disparaître sur la route sortant d'Erebor, elle savait que c'était le moment de bouger. Se retournant, elle se dirigea vers les couloirs en pierre jusqu'à la salle du conseil, la main sur le sac à la hanche. Elle savait que dans le sac se trouvait sa garantie d'être la nouvelle reine d'Erebor.

Avec un sourire malicieux, elle entra dans la salle du trône et put voir le conseil venir de l'autre pièce, suivi de deux femmes elfes. Elle reconnut qu'elles étaient les servantes de l'autre et se moqua. Ils s'accrochaient aux bras de Fili, le neveu infirme du roi, elle se moquait à l'idée qu'ils s'abaisseraient à s'entendre avec un infirme pour tenter d'influencer le trône. Il ne serait jamais en mesure de devenir le roi pour elle, il n'était plus qu'un gaspillage d'espace maintenant.

Dithinia vit le conseil se tourner vers son approche.

"Salutations à toi, Roi sous la Montagne. J'ai entendu dire que tu avais choisi une épouse. J'espère que les commérages sont tout simplement mal informés," dit Dithinia avec un sourire narquois. "Parce que toi-même ne me l'as pas demandé."

Balin lui lança un regard aigre mais elle l'ignora pour fixer les yeux orageux du roi au visage de pierre.

"C'est parce que tu n'es pas la mariée." » dit Thorin sans émotion.

"Eh bien, c'est gênant alors. Je suppose que tu ne serais pas intéressé par ce que je sais alors." » dit Dithinia en fronçant les sourcils en se tournant vers la porte. "Mais alors je suppose que tu n'es plus intéressé par l'Arkenstone puisque l'elfe t'apportera tous les bijoux que tu désires."

Il y eut un silence pendant quelques instants avant qu'on lui dise de s'arrêter.

« Que veux-tu dire par Arkenstone ? Balin exigea sa voix comme de la glace.

"Tu ferais mieux de parler, ma fille." » cracha Dwalin.

Dithinia tourna ses yeux vers le roi. Ses yeux s'étaient rétrécis à la mention de la pierre et elle pouvait déjà voir cette lueur dans ses yeux. Elle avait entendu dire ce que le mal du dragon faisait à ceux qui en souffraient, la faim dans leurs yeux alors que le désir de posséder l'objet les consumait. Ils feraient n'importe quoi pour cet objet et la faiblesse du roi était l'Arkenstone. Elle savait qu'il l'épouserait si elle pouvait lui offrir la pierre, il n'y réfléchirait même pas à deux fois.

"Pouvez-vous produire la pierre ou non ?" » demanda Thorin en regardant le sol.

Ses yeux étaient écarquillés, ses narines semblaient dilatées et ses lèvres étaient entrouvertes comme s'il respirait par la bouche. Il était déjà en train de devenir un homme possédé par la seule idée de trouver la pierre.

"Bien sûr, pour un prix." Dithinia ronronna.

"Nomme le?" » demanda Thorin.

"Épouse-moi, nomme-moi ta reine, si tu veux coucher avec des elfes, cela ne me regarde pas mais ils ne seront jamais autorisés à te produire un héritier."

"Comment oses-tu!" Balin grogna en frappant le sol de sa canne. "Tu ne ressens aucune honte ?"

"Tais-toi, vieil homme. Je serais la reine, ce n'est pas comme si j'aurais le pouvoir du roi, tout ce dont tu as besoin d'une femme, c'est qu'elle te donne des fils. Je suis la plus jeune et la plus saine des femmes naines que tu as. Je dois choisir. L'elfe n'aurait même pas dû compter.

Séraphin et Laurel échangèrent un regard avant de jeter un coup d'œil à Thorin, elle sourit lorsqu'ils pâlirent s'éloignant de Fili.

"Tu as un marché," grogna Thorin. "Mais seulement si tu peux produire la pierre."

« Thorin, tu ne peux pas être sérieux ! Fili explosa "Tu as donné ta parole à Arnial, ça ne te dit rien ?"

Dithinia eut un rire dur et fouilla dans son sac pour en sortir un objet emballé. Elle retira lentement l'emballage de l'objet pour révéler la plus belle pierre précieuse jamais extraite des mines naines. La pierre était un ovale parfait, sans aucune marque d'outil ni bord, elle semblait briller d'une vie qui lui est propre. Sa lueur était blanche et de légères nuances de violet jusqu'à ce qu'elle atteigne un centre plus sombre, lorsque la lumière la frappait, elle semblait faire tourbillonner une lumière blanche au centre.

Les yeux de Thorin s'illuminèrent quand il le vit et elle put voir ses yeux se plisser devant la pierre elle-même.

Dithinia sourit en voyant ses amis les plus proches et ses neveux avoir l'air d'une horreur absolue à la vue de la pierre. Elle savait qu’ils étaient terrifiés par ce qui allait se passer ensuite. Ce serait comme avant.

Elle avait entendu des histoires sur son égocentrisme, sa soudaine paranoïa et sa haine intense envers ceux qui iraient à l'encontre de tout ce qu'il désirait. Sa haine des elfes.

Elle pourrait utiliser ça.

"Alors, quand allons-nous nous marier ?"

Thorin fronça les sourcils mais ses yeux se fixèrent sur la pierre qu'il désirait tant et il fit un petit signe de tête. "Trois jours devraient suffire pour tout arranger."

*******

Arnial et Gandalf ont voyagé avec quelques arrêts car c'était quelque chose avec lequel ils étaient à l'aise, ils sont restés silencieux la majeure partie du voyage mais ce n'était pas gênant. Ils revinrent à travers la Forêt Noire jusqu'à ce qu'ils arrivent à un carrefour bifurquant en deux chemins différents, chacun prévoyant de se diriger dans deux directions différentes.

"J'apprécie votre compagnie pendant ce voyage Gandalf." » dit Arnial avec un sourire.

"Tout le plaisir a été pour moi, Lady Arnial, soyez en sécurité pour le reste de votre voyage, maladie." dit-il avec un gentil sourire.

"Où comptez-vous aller à partir d'ici ?"

"Je souhaite continuer à rendre visite à Lady Galadriel, cela fait quelques années que je ne l'ai pas vue." » dit Gandalf en soupirant. "Il ne faut pas attendre si longtemps entre deux visites entre amis, on ne sait jamais quand on se verra pour la dernière fois."

"Très vrai. Soyez prudent pendant le reste de votre voyage, Gandalf puissions-nous nous revoir."

"Puissions-nous nous revoir."

Arnial et Gandalf donnèrent la traditionnelle poignée de main des elfes puis se séparèrent sur des chemins opposés. Gandalf va rendre visite à Lady Galadriel et Arnial va voir son amie.

Elle connaissait l'elfe depuis de nombreuses années et avait toujours fait confiance à son jugement dans les affaires, elle lui avait donc laissé une amulette magique qu'elle lui avait assuré qu'elle reviendrait récupérer à temps. Il avait servi avec elle dans son poste de soldat et ils avaient passé de nombreuses années en compagnie l'un de l'autre.

L'amulette était une amulette enchantée qu'un vieux forgeron elfe avait fabriquée dans les eaux magiques d'une caverne profonde sous les terres elfiques. Le forgeron l'avait fabriqué avec de l'argent pur aussi fin qu'un fil. Pour le pendentif de l'amulette, il avait pris l'argent en fils pour accueillir un seul diamant en forme de larme. L'enchantement permettrait à celui qui le porterait de bénéficier d'une vie plus longue et en meilleure santé, presque comme celle d'un elfe, mais rien ne pourrait garantir la vie éternelle.

Arnial avait reçu l'amulette de Thranduil qui avait dit que sa mère voulait qu'elle l'ait quand elle serait majeure. Elle avait reçu l'amulette à temps et lorsqu'elle avait été envoyée combattre les orcs à la périphérie de leurs terres, elle l'avait confiée à son amie.

Arnial voyagea en silence pendant les quelques heures qu'il lui faudrait pour le rejoindre.

L'endroit où elle était arrivée était un bosquet d'arbres avec une maison en bois construite dans les branches. La maison était l'élégant tourbillon de design elfique auquel elle avait toujours été habituée lorsqu'elle avait grandi. Les fenêtres étaient ouvertes et il n'y avait pas vraiment de porte, juste un beau tissu bleu tendu sur l'entrée.

"Thrimdal, es-tu là ?" Arnial a appelé à la maison.

Il y eut un mouvement à la porte puis son amie apparut à la porte.

Thrimdal était comme la plupart des elfes. Grand, mince et élégant, même debout. Ses cheveux étaient longs et soyeux, blonds, ses yeux bleu marine, ses pommettes pointues et ses traits pâles. Il portait une robe blanche avec une ceinture bleue nouée autour de la taille.

"Arnial, ça me fait plaisir de te voir. J'avais entendu dire que tu serais dans la région d'Erebor et j'étais en fait en train de faire mes valises pour venir te rendre visite." dit-il en l'embrassant doucement.

Elle sourit. "Ça me fait aussi plaisir de te voir. J'espérais te voir."

"J'avais entendu dire que tu allais peut-être te marier avec le Roi sous la Montagne."

"C'est vrai qu'il a accepté d'organiser le mariage pendant que je me dirigeais vers toi pour récupérer la pierre." dit-elle en souriant. "Je suis tellement reconnaissante que tu l'aies gardé pour moi pendant tout ce temps."

Thrimdal sourit et lui fit signe de le suivre dans la belle maison en bois. Il se dirigea vers une autre pièce pendant qu'elle attendait dans la plus grande pièce en regardant les sculptures dans le bois.

"Le voici", dit-il en tendant une petite boîte en bois. "Je vous souhaite bonne chance et j'ai hâte d'assister à la célébration."

"Merci Thrimdal."

Arnial resta un moment à regarder la boîte puis revint vers son amie.

"Tu ferais mieux de partir. Ton marié attend." » dit Thrimdal avec un gentil sourire. "Je te reverrai bientôt."

*******

Deux jours s'étaient écoulés depuis qu'Arnial avait quitté Erebor et que Dithinia avait conclu son accord avec Thorin, il n'en restait plus qu'un avant leur mariage.

Fili et Kili avaient déjà emballé le reste de leurs affaires quand pendant les deux jours ils n'avaient pas eu de chance de faire raisonner Thorin. Ils avaient envoyé un message à Tauriel, la femme de Kili, et prévoyaient de rentrer chez eux.

Voyager avec eux serait les elfes Séraphin et Laurel, ils mèneraient la charrette dans laquelle il devrait monter pendant la majeure partie du voyage. Bilbon s'était également engagé à voyager avec eux afin de pouvoir rentrer chez lui dans la Comté. Celui qui avait le plus choqué était que Balin acceptait de quitter Erebor avec eux, il ne se sentait plus le bienvenu au sein du conseil de Thorin.

Les nains les questionnèrent sur la raison pour laquelle ils partaient avant le mariage de leur oncle et ils dirent la vérité, ne voulant plus voir le bien chez Thorin. C'était un menteur, un briseur de serment, et il semblait ne se soucier que d'une seule chose. L'Arkenstone.

"J'espère que nous croiserons Arnial sur la route, elle n'a pas besoin de revenir ici." Laurel a dit que ses yeux étaient remplis d'inquiétude.

"Je ne sais pas si elle sera en colère ou attristée par la nouvelle." » murmura tristement Séraphin.

"Nous ferions mieux de reprendre la route si nous espérons la rattraper avant de quitter le territoire." Dit Kili, guidant tout le monde vers la porte.

"Pensez-vous qu'il reviendra avant le mariage maudit ?" » demanda Fili alors que les portes s'ouvraient.

"Avant demain?" » demanda Balin en fronçant les sourcils. "Nous savons tous que Thorin est trop têtu pour changer d'avis maintenant. Il a déjà rendu l'annonce publique même s'il souhaite épouser Arnial à son retour, il est un roi et devra vivre avec les choix qu'il a faits."

Balin soupira et éperonna son cheval pour faire un signe poli au portier alors qu'il passait. Le portier et les gardes armés saluèrent tous alors que leur petite caravane quittait la ville d'Erebor les dépassait.

*******

Debout sur le balcon surplombant les champs entre Erebor et Dale alors que la caravane s'éloignait de la ville se trouvaient Thorin et Dithinia. Le visage de Thorin était un masque sans émotion mais ses yeux étaient pleins de souffrance.

Dithinia avait le même sourire méchant qu'elle arborait ces derniers jours, elle serait reine et il ne restait plus personne qui se souciait de Thorin pour l'empêcher de contrôler le roi.

Articles similaires

Plaisir de la soirée pyjama_(0)

Si vous ne croyez pas au matériel des jeunes garçons, ce n'est pas une histoire pour vous. S'il vous plaît, faites-moi part de vos commentaires car c'est ma première histoire. Salut, je m'appelle Charlie. Je suis un garçon de 14 ans aux cheveux bruns. Je mesure 54 et je suis raisonnablement maigre. J'ai les yeux bleu-vert et je me suis toujours considéré comme hétéro, mais je fantasme de temps en temps sur les gars. Alors je vais vous raconter une petite histoire de ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps..... C'était les vacances et je me détendais jusqu'à...

426 Des vues

Likes 0

Première fois que je partage ma femme

Eh bien, je ne sais vraiment pas comment commencer cette histoire, alors sautons directement dedans. C'est une vraie histoire vraie qui s'est produite et maintenant je la partage avec vous tous. Une fois que vous avez fini de lire cette histoire et que vous êtes intéressé par des photos ou des vidéos, veuillez m'envoyer un e-mail à [email protected]. Ainsi, mon histoire a commencé environ 2 ans après mon mariage. Mais avant d'entrer dans les gros détails, laissez-moi vous parler de nous. Je m'appelle Ethan et je suis un homme hispanique de 25 ans et ma femme Angelina est une femme hispanique...

796 Des vues

Likes 0

Fête du regard

Londres est une ville agréable à vivre, surtout si vous êtes un étudiant qui va à l'université et qui aime faire la fête. Ce n’est pas nouveau et tout le monde le sait. Ainsi que tous les propriétaires. Avec leurs prix fous, on demande une chambre, il est parfois difficile pour les étudiants de garder la tête hors de l'eau surtout si leurs parents ne sont pas de Knightsbridge par exemple. Mais comme toujours, il y a quelques exceptions. En dehors du centre-ville, à quelques kilomètres au nord de Westminster, se trouvent en fait plusieurs maisons qui, disons, « sortent de...

450 Des vues

Likes 0

Lit la baby-sitter Ch 01

LA LITERIE DE LA BABYSITTER Résumé : Une voisine lesbienne utilise Internet pour séduire sa baby-sitter innocente. Remarque : bien que publiée en septembre 2010, cette histoire a été entièrement réécrite en octobre 2012. Note 2 : Merci à MAB7991 et LaRacasse pour l'édition. LA LITERIE DE LA BABYSITTER Je m `appelle Megan. Je suis une femme célibataire de 35 ans avec un enfant de deux ans. Jenny était la baby-sitter parfaite. Elle va dans une école privée et porte toujours la jupe à carreaux et les nylons jusqu'aux genoux (j'ai trouvé intéressant qu'elle porte des nylons jusqu'aux genoux et non des...

1.2K Des vues

Likes 0

Mais chérie, ce n'était qu'une danse, l'histoire de Linda

Suite à; Mais chérie, ce n'était qu'une danse. Linda raconte son histoire à un ami. Remarque : Il n'y a pas de sexe dans cette histoire À tous les lecteurs qui ont demandé qu'on réponde aux questions, merci. Mais chérie, ce n'était qu'une danse La suite Un autre hiver de Chicago était l'histoire. Aujourd'hui était le premier vrai jour de printemps. Alors que Linda sortait, elle pouvait sentir l'air frais et propre du matin. Elle se souvient du bruit de la pluie printanière sur le toit alors qu'elle et son mari faisaient l'amour la nuit précédente et comment cela ajoutait à...

855 Des vues

Likes 0

Secrets à huis clos

J'ai toujours eu un faible pour les hommes plus âgés. J'ai toujours aimé l'idée d'en avoir un pour moi, mais je n'ai jamais pu trouver quelqu'un qui sortirait avec une femme plus jeune. C'était jusqu'à ce que je rencontre Jonathon. Jon a travaillé dans un magasin de violons, fabriquant et vendant son travail. Il n'était ni grand, ni petit. Il avait une belle carrure et un beau visage. Jon travaillait le jour où je suis venu dans son magasin. Je lui ai demandé de me faire visiter les lieux. Il a arrêté son travail et m'a fait faire le tour du...

854 Des vues

Likes 0

Ce n'est plus un fantasme

La strip-teaseuse a écarté ses jambes juste devant mon visage et dans la lueur du club miteux, j'ai pu distinguer un petit filet de jus à l'entrée de sa chatte. J'aurais aimé qu'elle se répande pour moi, mais elle regardait le gros ouvrier du bâtiment à côté de moi. C'était une soirée amateur au club de strip-tease local et le gars qui faisait couler sa chatte était l'un des «juges du public». Je suis resté pour la fille suivante mais j'étais tellement excitée que je n'en pouvais plus. Je me dirigeai vers le bar avec ma main dans ma poche essayant...

1.1K Des vues

Likes 0

Le père protecteur de Sara, partie 9

Le père protecteur de Sara partie 9 Tôt le matin, je me réveille juste avant l'aube, le ciel oriental n'a rien perdu de sa noirceur. Je suis allongé là entouré de mes quatre amants, inquiet de ce qu'aujourd'hui va apporter. Dans trois heures, Sara a rendez-vous avec un nouveau médecin. Une heure plus tard, sa nouvelle voiture sera livrée à la maison. Je voulais vraiment que Sara sorte de la maison, mais ce n'est pas ce que j'avais en tête. Mes yeux se sont adaptés au peu de lumière que la ville apporte et filtre dans la pièce. Sara et Little...

1K Des vues

Likes 0

Infirmière gentille/Infirmière méchante

Note de l'auteur : J'ai dû retirer l'histoire de Pizza Boy parce que je l'ai finalement étoffée et vendue à un éditeur. Ils voulaient une publication exclusive pour l'histoire, elle a donc dû être retirée d'ici. Ce sera probablement la dernière fois que je tire une histoire pour un éditeur, mais je n'avais pas le choix cette fois-ci. Cherchez-le sur Amazon bientôt. Pendant ce temps : Je pose mes premières réflexions pour une histoire « Nurse Nasty » ici pour voir quel genre de réponse je reçois du merveilleux lectorat sur ce site. Si j'obtiens de bons commentaires, je terminerai l'histoire...

927 Des vues

Likes 0

Je rencontre mon nouveau voisin et WOW

Ma famille venait d'emménager dans ce quartier dans une nouvelle maison, et c'est très agréable. Notre nouvelle maison a une piscine et s'élève sur deux étages avec les chambres au-dessus. La raison principale était pour moi d'aller à l'université locale qui est très appréciée dans la matière que j'étudie. Il ne nous a pas fallu longtemps pour rencontrer nos voisins car ils étaient très sympathiques. Nos voisins ont environ 30 ans. J'ai 18 ans. Il a l'air d'un vrai beau gosse et sa femme est hôtesse de l'air, très séduisante et souvent absente de chez elle sur des vols outre-mer. Il...

698 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.