Éveil éternel : chapitre six

473Report
Éveil éternel : chapitre six

***Avertissement*** Comme d'habitude, ce n'est pas mon histoire. Je n'ai créé, modifié ou édité aucune partie de cette histoire. C'est l'œuvre de Captius.
__________________________________________________________________________________


Comme toujours, n'oubliez pas de noter et de commenter. Et merci à ceux qui ont commenté le dernier chapitre que c'était mieux que la défiance. Cela a rendu Mishikail insupportable et presque impossible à gérer haha. Non, mais vraiment, vous l'avez fait toute l'année jusqu'à présent (même si nous en sommes à quelques semaines).





Chapitre six :
Rétribution et engagement

Au cours des quatre semaines suivantes, les choses se sont déroulées plutôt bien, aussi bien qu'ils le pouvaient en considérant tout. Richard était habitué à toutes ses classes à ce stade et avait même fait un petit bond en avant dans Advance Arcane Magic. Ce n'était pas si important qu'il ait rattrapé tout le monde, mais c'était suffisant pour qu'il puisse participer activement aux activités qu'ils faisaient chaque jour. Il avait surtout Daiya à remercier pour cette petite victoire car elle passait le plus clair de son temps en classe à l'aider à s'habituer à utiliser correctement les incantations et à séparer le pouvoir des arcanes de sa magie de la lumière. Ils devenaient en fait des amis assez décents et il en était heureux.

Lisbeth avait été suspendue des cours pendant trois semaines pour ce qu'elle avait essayé de faire et Richard était heureux de l'apprendre. La prochaine fois qu'il lui a parlé, ce qui n'était pas vraiment une conversation parce qu'elle était encore plus nerveuse avec lui maintenant, il a appris qu'elle s'était coupée de sa famille et qu'elle allait se concentrer sur sa propre personne maintenant. Son père avait en fait essayé de venir à l'académie pour la ramener de force à la maison pour avoir désobéi à ses ordres, mais le conseil étudiant lui a refusé l'entrée et il a été envoyé faire ses valises sans même un bonjour.

Richard était toujours suivi par des meutes de filles, chacune essayant de gagner sa faveur, mais il faisait de son mieux pour les ignorer et comptait sur Aura et Daiya pour les aider à les éloigner. Il a découvert que chaque fois qu'il était avec l'une de ces femmes puissantes, les filles reculaient pendant un moment et il pouvait enfin respirer. Il y avait de grandes périodes de la journée où les deux femmes étaient occupées et il était laissé à lui-même. Pendant ces périodes, il se promenait près de la rivière, se cachait dans la bibliothèque ou restait dans sa chambre pour éviter d'être pris seul à l'air libre par l'une de ces meutes.

Il n'avait jamais eu affaire à quelque chose comme ça auparavant et il était sûr que peu d'hommes l'avaient fait. Le fait est qu'il ne se sentait pas du tout flatté par toute l'attention qu'il recevait. En fait, il détestait ça un peu parce qu'il savait la vraie raison pour laquelle il était devenu si populaire auprès des dames ces derniers temps, et c'était que tout ce qui leur importait était qu'il soit soi-disant royal et le deuxième mage classé de l'école. Ils n'étaient pas après lui, ils étaient après son statut et son pouvoir. Il lui avait déjà été dit assez clairement que s'il devait concevoir un enfant avec l'une des femmes mages ici, cet enfant serait assez puissant.

Richard ne voulait rien avoir à faire avec les femmes qui ne le poursuivaient que pour leur propre profit. Cette pensée le surprit en fait une nuit alors qu'il était allongé dans son lit alors qu'il semblait avoir oublié que rien de tout cela ne devrait réellement avoir d'importance pour lui. Il s'était tellement habitué à sa vie quotidienne maintenant, un mois entier passé à l'école, qu'il avait presque oublié qu'il n'avait pas prévu de rester coincé dans ce monde pour toujours. Peu importait avec qui il s'était fiancé parce qu'il avait quatre ans avant qu'il ne commence vraiment à s'inquiéter, car aucune grossesse ni aucun mariage n'étaient autorisés à l'école. Au moment où l'un de ces sujets est abordé, il devrait être parti depuis longtemps. Il espérait au moins.

La première chute de neige de l'année est survenue le lundi qui marquait le début de sa cinquième semaine à l'académie et Richard a été surpris de se réveiller et d'en trouver trois pouces déjà accumulés sur le sol. Le temps froid était venu si vite et si fort que le personnel de l'école n'avait pas eu le temps de sortir et de dégager les allées avant le début des premiers cours de la journée, et la plupart des élèves devaient marcher dans la neige froide. en route pour leurs cours. Ce n'était pas une expérience agréable, mais Richard était habitué. De retour à la maison, son quartier était l'un des derniers endroits à être déneigé pendant l'hiver et il devait souvent se débattre dans la neige et les flaques de neige fondante pour se rendre à l'école.

Alors qu'il marchait dans les couloirs de la tour de première année, il découvrit que tout ce que les gens pouvaient sembler parler était du tournoi d'hiver qui allait arriver dans deux mois. La première chute de neige avait rapproché l'événement et les nouveaux étudiants qui n'y avaient jamais participé auparavant étaient très enthousiastes à l'idée. Richard ne pouvait pas comprendre ce sentiment cependant. La plupart des étudiants dont il avait entendu parler n'avaient probablement jamais participé à un duel auparavant et ne savaient pas à quel point ils étaient durs et douloureux. Il l'a fait cependant, et honnêtement, il ne voulait pas revivre ça s'il pouvait l'aider.

Le problème avec cela était que l'événement était obligatoire pour tous les étudiants de l'académie et il serait obligé d'y participer. Aura lui a dit que tous les combattants étaient tirés au sort au hasard afin que vous puissiez être placé contre quelqu'un de votre année ou des années à venir. Cela signifiait que la plupart des premières années ne sortiraient probablement pas du premier ou du deuxième tour. S'ils réussissaient, comme on s'y attendait, ils devaient se battre et se battre et se battre chaque jour jusqu'à ce que la finale soit décidée. Avec le nombre d'étudiants qui ont fréquenté l'académie, vous envisagez de vous battre dans un total de dix matchs au cours d'un événement de trois jours juste pour atteindre la finale. De l'autre côté de la médaille, il y avait le fait que les deuxième et première places de l'événement de l'année dernière avaient obtenu un laissez-passer directement pour les demi-finales et n'auraient qu'à gagner deux matchs pour remporter le titre. Cela ne semblait pas tout à fait juste si vous lui demandiez, à lui ou à un autre élève.

Alors que les cours du matin sont restés inchangés dans le programme, les cours de l'après-midi sont soudainement devenus plus axés sur le combat pour aider à préparer les étudiants au tournoi imminent. Aura a enseigné les sorts de classe Advanced Arcane Magic qui étaient exclusivement destinés à attaquer et à confondre votre ennemi, tandis que Magical Theory a enseigné comment utiliser votre concentration pour dévier les sorts entrants et créer une défense contre eux également. C'était des trucs assez intéressants, mais rien de tout cela n'a affecté Richard de quelque façon que ce soit. Sa force dans les arcanes était lamentable et tout ce qui concernait la création d'une défense contre une attaque avec son élément était redondant car il savait déjà comment le faire.

La plupart des jours après son dernier cours, il trouvait un endroit chaud et étudiait ou se dirigeait vers un endroit sûr et isolé où il pourrait travailler sur le contrôle de sa magie de la lumière au mieux de ses capacités, ce qui n'était pas très efficace. Il avait demandé à Daiya et Aura tous les conseils qu'ils pourraient lui donner, mais a découvert qu'Aura avait besoin d'étudier davantage sa magie et Daiya refusa catégoriquement de l'aider. Elle, comme son père, s'attendait à le voir lors de la finale de l'événement pour une raison quelconque et elle ne voulait pas lui donner un avantage en l'aidant tout en ne voulant pas non plus avoir un aperçu en le voyant s'entraîner en personne. Elle a dit que ce ne serait pas juste pour l'un ou l'autre. Richard ne pensait pas que cela aurait de l'importance car il ne s'attendait pas à passer le premier jour en toute honnêteté.

Lythia travaillait assez dur elle-même et Richard était légèrement impressionné. Chaque fois qu'il montait dans la pièce qu'ils partageaient encore, il la trouvait généralement le nez enfoui dans un livre et ses repas intacts. Elle avait pris des cours particuliers avec sa sœur Aura et se concentrait davantage sur ses pouvoirs arcaniques que sur sa magie de la Terre. Deux mois avant le début du premier duel, Richard était sûr que Lythia pourrait devenir suffisamment compétente pour surprendre tout le monde et il était sûr qu'elle irait plus loin que lui au classement. Elle travaillait tellement dur et elle venait d'une très longue lignée de puissants mages. Tout ce dont elle avait besoin, c'était d'un peu de confiance et elle devrait s'en sortir très bien.

Les deux colocataires se parlaient rarement et pendant la première semaine environ, c'était une atmosphère assez maladroite et froide. Alors qu'ils s'habituaient tous les deux l'un à l'autre, les choses se calmèrent un peu et ils découvrirent qu'ils pouvaient tolérer la présence l'un de l'autre juste assez longtemps pour dormir et prendre leur petit-déjeuner avant de partir pour leurs cours. Cependant, plus longtemps que cela entraînerait généralement une dispute qui était souvent commencée et terminée par Lythia. Chaque fois que Richard demandait à Aura combien de temps durerait cet arrangement, elle lui disait simplement que la liste de ses fiancés potentiels diminuait et qu'il fallait juste être patient. C'était plus facile à dire qu'à faire quand vous deviez être enfermé avec la progéniture du diable tout le temps.

Étant toujours loin de sa chambre et de son étage privé au dernier étage des dortoirs de première/deuxième année, Richard avait appris à connaître quelques-uns des autres hommes qui occupaient les quelques niveaux en dessous de lui qui leur étaient exclusivement réservés. L'un d'eux en particulier, un jeune homme du nom de Karo Justice lui avait en fait proposé d'utiliser l'espace commun à l'étage où il vivait à son guise lorsqu'il ne voulait pas être dans sa chambre. Richard a accepté cette offre et les deux ont appris à se connaître et Karo était probablement le seul ami masculin qu'il avait à l'académie.

La plupart des mages ont été découverts pour avoir des pouvoirs magiques avant leur cinquième anniversaire et ainsi les mâles ont souvent été traités comme de précieux trésors dès leur plus jeune âge. Cela rendait la plupart d'entre eux des connards snob et titrés qui ne semblaient pas s'entendre avec beaucoup de gens. Alors que Karo avait été traité de la même manière en grandissant que les autres, il avait une attitude plutôt décontractée et ne semblait pas se considérer comme autre chose qu'un simple élève normal. Donc lui et Richard ont pu passer un bon moment et ils ont souvent passé la plupart des nuits dans la salle commune à étudier ensemble et à discuter de diverses choses.

Comme tous les autres hommes mages de l'école à part Richard, Karo avait déjà un fiancé qu'il épouserait dès qu'il aurait obtenu son diplôme. Richard avait appris que Karo s'était fiancé à l'âge de six ans et n'avait rencontré la fille qu'il était forcé d'épouser qu'à son arrivée à l'école il y a un mois. C'était une assez jolie fille de troisième année mais les deux se parlaient à peine et ne se voyaient que de temps en temps. Apparemment, c'était un phénomène assez courant pour ce genre de couples et Richard n'a pas pu s'empêcher de s'en mettre en colère. C'était une chose d'être obligé d'épouser quelqu'un que l'on ne connaissait pas, mais c'en était une autre de vivre à proximité immédiate de cette personne et de ne pas essayer de mieux la connaître.

À quelques occasions, Richard avait essayé de convaincre Karo d'aller lui parler le week-end ou entre les cours, mais rien n'y fit. Karo lui dirait simplement que cela n'aurait pas d'importance à long terme car ils n'avaient pas d'autre choix que de se marier et que cela n'arriverait pas avant qu'il n'obtienne son diplôme. Richard pouvait penser à de nombreuses raisons pour lesquelles cela aurait de l'importance, mais il fermait la bouche du mieux qu'il pouvait et laissait son ami vivre sa vie comme il l'avait choisi. La principale raison de l'avoir fait était le fait que Richard serait dans une situation similaire d'un jour à l'autre et qu'il ne savait pas comment il allait finir par gérer cela. Est-ce qu'il suivrait ses propres conseils et essaierait d'apprendre à connaître la femme, ou ne s'en soucierait-il pas et vivrait-il sa vie comme il l'avait été jusque-là ? Au moins quand est venu le temps de découvrir qu'il avait un ami qui vivait la même chose et qui comprendrait. Pourtant, c'était un peu nul.

Les autres étudiants masculins auxquels Richard devait faire face quotidiennement n'étaient cependant pas si gentils avec lui. Tous les deux étaient dans ses cours de magie et l'un d'eux était en fait le frère jumeau d'Agnès, donc il n'y avait aucune chance qu'ils s'entendent même s'ils le voulaient. Dawkins prétendait qu'il n'existait pas ou lui lançait des regards sales de temps en temps. Ils avaient en fait été jumelés sur un projet de classe dans Advanced Arcane Magic et aucun d'eux n'avait fait le travail requis parce qu'ils ne pouvaient pas s'entendre. Ils ont tous les deux échoué et Richard a eu une conversation assez sévère avec Aura.

Rien ne pouvait être fait à ce sujet cependant. Agnès était toujours extrêmement contrariée d'avoir perdu contre lui en duel et il semblait que Dawkins n'était rien d'autre qu'un animal de compagnie pour sa sœur, quelqu'un qui faisait tout ce qu'elle disait et détestait quiconque elle détestait. Richard ne s'est pas laissé déranger. Il se fichait vraiment de savoir s'il s'entendait avec eux ou non et il semblait qu'il n'était pas le seul. Beaucoup d'étudiants n'aimaient pas Agnès et après cette défaite fulgurante il y a un mois, sa crédibilité avait fortement baissé. S'il avait eu la malchance de tirer son nom dans le tournoi à venir, il était sûr d'être dans un monde blessé car elle était probablement en train de formuler un plan juste pour se battre contre lui.

Un après-midi froid, Richard et Karo se sont retrouvés à l'extérieur des murs de l'académie près d'une rivière maintenant enneigée alors que de la neige humide et lourde tombait autour d'eux. Aucun d'eux ne voulait être dehors mais il était interdit d'utiliser la magie dans les dortoirs. Karo avait dit qu'il aiderait Richard à mieux utiliser ses pouvoirs arcaniques et avait pensé que ce serait une bonne pratique pour tous les deux. Karo était assez faible par rapport à Richard et la plupart du temps, ils se sont contentés de lancer des sorts de protection, en se relâchant autant que possible pour que personne ne soit blessé. C'était la dernière chose dont ils avaient besoin car ce qu'ils faisaient était également contraire aux règles de l'école. Pour organiser un simulacre de duel, il fallait la supervision d'un enseignant et le consentement du conseil des élèves. Cela devait également avoir lieu dans l'arène et aucun d'eux ne voulait un public pour quelque chose d'aussi banal que celui-ci.

Après quarante minutes de déviation des attaques faibles avec leurs foyers, ils ont décidé de s'arrêter alors que le soleil commençait à se coucher et se sont abrités de la neige froide sous un grand arbre près du bord de la rivière alors qu'ils reprenaient leur souffle. Même si Karo était plus faible dans un sens, Richard a constaté qu'il était tout aussi fatigué que son ami parce qu'il lui a encore fallu beaucoup de temps pour séparer ses pouvoirs les uns des autres.

« Bon sang, à quel point il fait froid habituellement ici ? » demanda Richard et enroula sa lourde cape autour de son corps.

« Je n'en ai aucune idée », a admis Karo, « je viens du sud du pays où il fait généralement chaud. C'est brutal, n'est-ce pas ?

'Ouais, sans blague. Il n'y a même pas eu de neige au sol depuis trois jours et on a déjà l'impression d'être en plein hiver. Je ne peux pas imaginer dans quelles conditions nous devrons nous battre pendant le tournoi.

"J'ai entendu des gens dire que c'était l'une des choses les plus difficiles que vous aurez à faire dans cette école, surtout si vous rencontrez un mage de l'eau/de la glace. Apparemment, un élève de l'année dernière a été gelé dans un bloc de glace pendant une demi-heure et a dû manquer des cours pendant un mois par la suite.

Richard gémit à la perspective qu'on lui fasse la même chose. Il s'appuya doucement contre le corps de l'arbre et essaya de ne pas trop bouger dans le froid, juste au cas où il ferait tomber la neige des branches et qu'elle leur tombe dessus. Karo se blottit plus près de Richard qu'il ne le ferait normalement et il semblait que ses lèvres commençaient à devenir légèrement bleues alors qu'elles parlaient. Il ne supportait vraiment pas du tout le froid.

« Tu veux retourner aux dortoirs et te réchauffer près d'un feu ? » demanda-t-il à son ami et Karo hocha violemment la tête.

Ils n'avaient pas fait plus d'une douzaine de pas en arrière vers la cour de l'école lorsqu'ils virent trois ombres se déplacer dans la neige qui tombait lourdement, de longues capes gonflées par le vent glacial. Au début, Richard ne pensa pas à eux, pensant qu'ils n'étaient que quelques étudiants qui se promenaient d'un bon pas avant le dîner. Mais alors qu'ils approchaient, il réalisa exactement qui étaient deux des étudiants et il s'arrêta soudainement dans son élan. Dawkins et deux autres étudiants masculins sont sortis de l'obscurité obscurcie avec des sourires stupides comme s'ils ne préparaient rien de bon.

"Ah, te voilà peon," dit Dawkins d'une voix traînante et s'arrêta à dix mètres de l'endroit où se tenaient Richard et Karo. « J'espérais que je n'aurais pas à marcher trop loin pour te trouver.

'Que se passe-t-il?' demanda Karo.

« Est-ce que je te parlais, crétin ? » Dawkins gronda et ses deux amis éclatèrent de rire comme des singes. « Cela ne vous concerne pas, alors pourquoi ne courriez-vous pas dans votre chambre ! »

Karo regarda vers Richard, une expression sur son visage qui demandait quel était le problème de ce gars. « Vous deux amis ? »

— À peine, répondit Richard, la gorge serrée.

« Je pensais t'avoir dit de partir ! » Dawkins a crié et a attiré l'attention de Karo une fois de plus. « Sortez d'ici ou nous nous occuperons de vous aussi ! »

« Allez, Karo », acquiesça Richard, « J'ai déjà eu affaire à des intimidateurs comme celui-ci auparavant, alors tout ira bien. »

« Je ne vais pas vous laisser seul ! »

'C'est d'accord. Je te parlerai demain, d'accord ?

Karo resta planté là où il était pendant un moment, regardant Richard avec une expression dure. Quand il jeta un coup d'œil aux trois hommes qui avaient commencé à s'étaler et à bloquer sa sortie, il sembla tenir compte du fait qu'ils étaient tous des étudiants de quatrième année. Il soupira bruyamment puis commença à partir, laissant Dawkins et ses hommes de main loin au cas où ils essaieraient quelque chose de drôle. En quelques instants seulement, la première année avait disparu dans la neige épaisse et Dawkins sourit triomphalement à Richard.

'Qu'est-ce que tu veux?' Il a demandé.

'Pour faire une offre amicale', ricana l'homme et Richard sentit un peu de colère monter en lui.

« Qu'est-ce que ce serait ? Si vous ne pouvez pas le dire, il fait assez froid aujourd'hui, alors j'aimerais retourner bientôt dans mon dortoir.

« Quittez l'académie », a déclaré Dawkins sans ambages et son ricanement ne quittait jamais son visage. « Vous n'êtes pas à votre place ici. Tu le sais. Je sais cela. Tout le monde le sait. Alors pourquoi ne retournez-vous pas dans la ferme de terre que vous appelez chez vous et vivez comme le roturier que vous êtes vraiment ! »

« Je ferais attention à qui vous appelez un roturier », remarqua Richard et fit un pas en avant, « pour autant que je sache, vous n'avez pas de titre. Vous n'êtes qu'un noble avec peu de pouvoir sur les autres.

'Que viens-tu de dire?' Dawkins rugit et sortit une baguette tordue et la tendit vers lui. « Je vous suggère de prendre l'offre et de partir maintenant ! Ce n'est pas comme si le fils abandonné d'un professeur allait manquer à tout le monde !'

Plus de colère monta en lui au coup bas que Dawkins venait de lui donner. Il bougea pour faire un autre pas en avant mais soudain il trouva deux autres baguettes pointées directement sur son visage et il dut se forcer pour ne pas augmenter sa propre concentration. Ce ne serait pas bien de commencer un combat qu'il n'était pas sûr de pouvoir gagner sans tuer quelqu'un. Mais pouvait-il vraiment laisser ce connard de mauvaise gueule Aura ?

« C'est un bon chien », a ri son bourreau et ses amis ont également ri, « maintenant pourquoi ne vous retournez-vous pas ou ne faites-vous pas le mort ? »

« Si votre sœur n'a pas pu me battre, alors qu'est-ce qui vous fait penser que vous le pouvez ? »

'Oh, ne sois pas si imbu de toi-même. Ce n'est pas comme si tu la battais parce que tu es plus fort qu'elle, elle a juste été prise au dépourvu quand tu as soudainement retiré un tout petit peu de magie de ton cul. Vous n'avez aucune chance de la battre dans un duel équitable, mais vous ne savez pas ce qu'est un duel équitable, n'est-ce pas ?

— Et qu'entendez-vous par là ? Richard grogna et sa main gauche trembla légèrement alors qu'il commençait à rassembler un peu de sa magie dans le brassard, juste au cas où.

« Je pense que vous savez exactement ce que je veux dire ! Je parle de cette parodie d'un duel avec la princesse Daiya ! Il est si facile de dire qu'il a été mis en scène. Il n'y a aucun moyen que quelqu'un comme vous puisse se tenir face à elle et vivre pour en parler ! Je vous ai vu tous les deux parler dans et hors de la classe comme de bons amis et si je devais deviner, je dirais qu'elle a aidé à vous faire bien paraître !'

« Je pense que vous oubliez les quatre autres personnes que j'ai combattues dans ce même duel ! »

'Suis-je?' Dawkins réfléchit et amena le bout de sa baguette noueuse pour toucher son menton dans une pose pensive. « Alors laissez-moi vous demander quelque chose : était-ce juste une coïncidence si ces quatre autres mages étaient ses subordonnés dans le comité de discipline ? Tu n'es qu'un faux et je ne pense pas que tu puisses affronter l'un d'entre nous tout seul ! Tu vois, j'ai aussi découvert le secret de ta magie !'

'Qu'est-ce que c'est?' demanda le plus grand de ses amis et sa voix sonna comme des clous sur un tableau noir. Il avait un gros visage comme un rocher avec des cheveux courts et de très grandes oreilles.

'Comme ma magie de la Terre, il ne peut pas créer quelque chose à partir de rien. Il manipule la lumière autour de lui et l'utilise comme son pouvoir, tout comme la magie de la Terre manipule le sol sous nos pieds. Enlevez la lumière et il est impuissant ! Et si on testait ma théorie ? Que dis-tu?'

Avant même que Richard ne puisse soulever son brassard pour former une sorte d'attaque ou de défense, il sentit le sol vaciller soudainement sous lui et il perdit l'équilibre lorsque de gros rochers éclatèrent. En moins de deux secondes, le sol s'était soulevé autour de lui et avait formé d'épais murs de roche pure, se refermant sur lui pour créer une cellule de prison de fortune. Toute lumière a été coupée et Richard s'est retrouvé plongé dans l'obscurité absolue. Il ne pouvait même pas voir sa main juste devant son visage.

« Je ne t'ai pas donné un coup par accident, n'est-ce pas ? » il entendit Dawkins crier de l'autre côté de la paroi rocheuse. « Parce que ce serait une honte horrible. »

La colère de Richard s'enflamma comme un feu rugissant maintenant et il plongea profondément pour rassembler autant de pouvoir magique qu'il le pouvait. Il n'en a pas trouvé cependant. Ce n'était pas que sa magie avait disparu, c'était juste si faible qu'à chaque fois qu'il essayait mentalement de s'en emparer, il découvrait que c'était comme une vague de vapeur plutôt qu'un torrent déchaîné comme c'était normalement le cas. Même son pouvoir arcanique semblait plus faible et tout ce qu'il pouvait réussir était de faire apparaître un scintillement pendant une fraction de seconde.

« Comment allez-vous là-dedans ? » Dawkins a appelé une fois de plus et Richard pouvait entendre tout le monde se moquer de lui. — Je vais supposer que j'avais raison, puisque tu n'as pas encore brisé ta petite cage ! Alors voici ce que je vais faire. Je vais te laisser réfléchir à l'offre que je t'ai faite en paix, te laisser reprendre tes esprits, puis revenir demain matin pour te surveiller. Jusque-là, essayez de rester au chaud, n'est-ce pas ?

La voix de Dawkins s'estompa et le silence se précipita sur lui alors que Richard réalisait que l'intimidateur avait fait exactement ce qu'il avait menacé ; il y avait laissé Richard piégé tout seul. Dans un accès de pure panique et de rage, il commença à claquer ses poings contre les parois rocheuses solides qui l'entouraient, essayant de les écraser aussi fort qu'il le pouvait. La seule chose que cette action a accomplie était de lui faire mal aux mains et de l'enrouler. C'était comme s'il était piégé dans un rocher creux et rien de ce qu'il faisait ne pouvait le libérer de son enfer.

Richard a perdu toute notion du temps alors qu'il s'agenouillait dans sa prison et se blottissait contre le froid qui imprégnait les parois rocheuses. Il ne pouvait toujours pas saisir sa Magie de Lumière et sa Magie des Arcanes n'était pas assez puissante pour faire quoi que ce soit. Il essaya de garder son esprit clair et de se calmer mais même cela ne fonctionnait pas. Il avait l'impression d'étouffer et il a dû se forcer à respirer normalement pour ne pas hyperventiler. D'aussi loin qu'il se souvienne, il avait toujours eu peur des espaces restreints et les avait évités à tout prix. Être piégé dans ce rocher était la pire chose qu'il puisse imaginer et il ne pouvait s'empêcher de pleurer.

Il avait eu affaire à des milliers d'intimidateurs dans sa vie, mais Dawkins était de loin le pire. Son type était toujours le pire cependant. Ils se considéraient comme des merdes royales et si l'attention n'était pas sur eux, ils intimidaient la personne qui l'avait. Ils étaient implacables et sadiques. Richard avait une théorie selon laquelle la plupart d'entre eux avaient grandi pour être soit des perdants, soit des tueurs en série, et il pensait que Dawkins tomberait dans cette dernière catégorie. Cela ne le choquerait pas du tout si cela arrivait. Ils n'étaient que des connards et chacun d'entre eux méritait de se faire virer la merde. Et si Richard sortait de là, ce serait lui qui le ferait. Il tiendrait tête à son bourreau pour la première fois de sa vie et ferait payer à Dawkins l'horreur qu'il lui avait fait subir.

Pour rester sain d'esprit, Richard commença à compter, gardant une trace du temps qu'il avait passé là-bas. Les secondes se transformèrent en minutes et les minutes en heures, et au moment où il en eut marre de compter, il s'était dit que le dîner avait déjà été servi et que la plupart des étudiants s'étaient déjà endormis dans leurs lits chauds et confortables. Richard s'agenouilla là dans sa tranche d'enfer, incapable de s'allonger et son estomac grondait furieusement. Il ne s'était jamais senti aussi malheureux de toute sa vie, pas même lorsque May avait gémi le nom d'un autre gars pendant le sexe. C'était honnêtement le pire moment de sa vie et ce n'était pas quelque chose qu'il oublierait.

Quelques heures de plus s'écoulèrent avant que quelque chose ne change. Il s'agenouilla là, ses jambes ayant des crampes, et trempé de sueur même s'il avait si froid. Chaque respiration qu'il prenait alimentait juste la colère qui le brûlait de l'intérieur et tout ce à quoi il pouvait penser était de blesser Dawkins autant qu'il le pouvait. Soudain, la prison rocheuse trembla violemment et une seconde plus tard, une ouverture de la taille d'une porte s'effondra et un clair de lune blanc bleuté inonda l'intérieur sombre.

Clignant des yeux à la luminosité soudaine, Richard se leva et sortit, plissant les yeux pour voir qui l'avait libéré. Debout jusqu'aux chevilles dans la neige, il trouva Lythia devant lui, vêtue de sa chemise de nuit blanche et couverte d'un épais manteau d'hiver. Sa baguette qui avait été levée il y a un instant s'abaissait à ses côtés.

— Tu as l'air d'avoir dormi dans le caniveau, remarqua-t-elle froidement.

« Comment saviez-vous que j'étais coincé ici ? » demanda-t-il et sa voix trembla un peu.

'Tu n'es pas revenu dans la pièce alors j'ai cherché Karo, pensant que tu serais avec lui en train d'étudier. Il m'a dit que tu étais tombé en quatrième année et m'a dit où vous étiez tous les deux.

Richard inspira profondément et se retourna pour regarder le rocher qui avait été la cellule de la prison pendant la majeure partie de la nuit. Quelques centimètres de neige s'étaient déposés dessus et autour et témoignaient du temps qu'il avait passé là-bas. Le simple fait de regarder la chose le mettait en colère et dans un accès de rage, il leva sa main gauche vers elle et lui lança une boule de lumière, désintégrant l'objet en un instant. Il se tourna vers Lythia et la direction de l'école, une seule chose en tête.

'Où allez-vous?' Lythia lui a demandé alors qu'il passait avec colère devant elle et retournait vers l'école.

'Je vais me venger,' grogna-t-il mais soudainement il sentit une petite main autour de son poignet, l'arrêtant là où il était.

« Qu'est-ce que tu comptes faire au juste ? Les attaquer pendant qu'ils dorment ? Tu vas être expulsé pour ça et comment penses-tu que ça va se refléter sur Aura ?'

« Je m'en fiche ! » rugit-il et arracha brutalement son bras à la petite fille.

'Je n'y crois pas et toi non plus ! Voudriez-vous juste vous arrêter et écouter une seconde ! Laissez-le aller pour le moment ! S'en prendre à lui ne vous causera que des ennuis !

'Tu t'attends à ce que je laisse tomber ça ?! Ce salaud doit payer pour ce qu'il m'a fait !

- Tu as raison, il doit payer pour ça ! S'il pense qu'il peut simplement aller attaquer un membre de notre famille et s'en tirer, il se trompe complètement ! Mais il faut connaître le bon moment et le bon endroit pour se venger ! Ne vous contentez pas de l'attaquer comme un voyou ! Faites-le là où tout le monde regarde et là où il aura le plus honte !

« Et où est-ce, hein ? »

'Le tournoi! Tout le royaume suit ce qui s'y passe et ils sauront tous quand vous lui botterez le cul ! Quand il perd contre vous là-bas, vous le blesserez bien plus que si vous le faisiez dans un combat aléatoire que personne ne voit !'

« Ouais, et quelles sont les chances que je le voie même dans le tournoi ? Si vous ne l'avez pas remarqué, il y a beaucoup d'élèves qui vont dans cette stupide école !'

Lythia soupira et remit sa baguette dans une poche de sa cape, le regardant comme s'il était une sorte d'enfant idiot qui ne voulait tout simplement pas écouter. C'était une sensation assez étrange étant donné que cela ressemblait au regard qu'il lui lançait habituellement lorsqu'elle était dans l'une de ses humeurs.

« Les hommes sont traités différemment en ce qui concerne les matches. Ils s'opposent les uns aux autres jusqu'à ce qu'il n'en reste que quelques-uns, puis ils sont amenés dans le support féminin. Dawkins a été l'homme le plus fort de cette école au cours des quatre dernières années, vous aurez donc de nombreuses occasions de le combattre un contre un. Ce que vous devez faire maintenant, c'est vous concentrer sur le fait de devenir plus fort, donc lorsque vous le rencontrez dans le tournoi, vous pouvez l'humilier, gravement.'

Richard fixa Lythia pendant un long moment, sa colère s'évanouissant lentement jusqu'à ce qu'il ne ressente plus que froid. « En fait, vous avez beaucoup de sens en ce moment », a-t-il admis.

« Je suis ta tante, tu te souviens ? » elle eut un petit sourire narquois et ils rirent tous les deux à sa déclaration. « Maintenant, retournez aux dortoirs avant que je vous dénonce à Coni pour votre absence après le couvre-feu. »



Le lendemain, pendant sa partie magique des cours, il s'assit à sa place habituelle entre Daiya et Coni, se demandant où il finirait par s'asseoir après le tournoi. Lui et Coni étaient en bons termes maintenant qu'elle avait oublié comment ils s'étaient rencontrés pour la première fois et elle avait accepté qu'ils faisaient partie de la famille (même s'ils ne l'étaient pas réellement), et lui et Daiya s'entendaient bien aussi. Il serait probablement au premier rang de la classe dans deux mois et il aurait rarement le temps de parler avec l'étudiant numéro un super occupé. La classe était remplie de certains des étudiants les plus forts qui y ont assisté et il ne pensait pas qu'il était encore tout à fait à leur niveau.

Daiya est arrivée en classe un peu plus tard qu'elle ne le faisait d'habitude et s'est assise tranquillement, regardant Richard comme si quelque chose était collé sur son visage. Il la regarda s'attendant à trouver le sourire habituel qu'elle lui offrait chaque jour, mais découvrit que ses lèvres étaient en une ligne dure sur son beau visage, un bord froid autour de ses yeux alors qu'elle le fixait intensément.

'Quelque chose ne va pas?' demanda-t-il dans un murmure pour qu'elle seule puisse l'entendre.

« Voulez-vous me dire ce qui s'est passé la nuit dernière ? » elle a demandé. Sa voix était aussi dure que son apparence et elle croisa soigneusement ses mains sur le bureau, ressemblant plus à un professeur qu'à une étudiante à ce moment-là.

'Que veux-tu dire?' demanda-t-il et essaya de paraître innocent.

« Je sais que vous avez été attaqué la nuit dernière par quelques autres étudiants. »

« Ugh, est-ce que Lythia vous a dit ou quelque chose ? » il gémit et souhaita une fois de plus que la petite nuisance dans sa chambre disparaisse.

« Non, mais cela ne me surprend pas d'apprendre qu'elle était impliquée. J'ai entendu l'un d'entre eux s'en vanter au petit-déjeuner, comment ils vous ont attrapé à l'extérieur des murs de l'école et ont utilisé leur magie contre vous. Entendre des bavardages comme ça ne suffit pas pour les poursuivre, alors dites-moi simplement ce qui s'est passé et je ferai en sorte que quelque chose soit fait au sujet de ceux qui vous ont attaqué.

'Ne t'inquiète pas pour ça,' répondit-il rapidement et se retourna vers le devant de la classe, attendant qu'Aura arrive. Elle était habituellement là maintenant, donc c'était un peu étrange.

« Et pourquoi exactement ne devrais-je pas m'en inquiéter ? Je suis le chef du comité de discipline et votre ami !

« Vous n'avez pas à vous inquiéter parce que je l'ai sous contrôle. Je ne vais pas parler de ce qui s'est passé parce que je ne veux pas qu'il s'attire des ennuis.

Comme s'il avait une super ouïe, Dawkins se retourna sur son siège et leva les yeux vers lui avec un large et stupide sourire. Il fit un clin d'œil à Richard puis se retourna. Daiya semblait avoir vu ce qui s'était passé parce qu'elle commençait à se lever mais Richard plaça doucement une main sur son poignet et secoua la tête.

'Why don't you want them to get into trouble? It's against the rules to use your magic on another student unless it's in a duel! You could have been hurt!' she glowered at him but he just smiled up at her. He had spent most of the previous night going over what he wanted to do to Dawkins in his mind so he was pretty calm about what had happened now.

'I don't want him to get into trouble because I want to meet him in the tournament,' he answered smoothly and suddenly Daiya looked at him differently. She sat back down in her chair and peered at him thoughtfully for a few minutes. 'I know it's your job to keep peace in the school and that you're also just trying to help me, but I can honestly handle this on my own. He'll pay for what he did but he'll do it on a large stage in front of everyone. You probably think that's stupid huh?'

Daiya was silent for a minute and Richard grimaced at her, expecting that he had made her mad by not going through the proper steps when something against the rules happened. 'No,' she answered after a minute and her smile was back, 'I don't think it's stupid. I think it's admirable actually. Sometimes you have to stand up for yourself and do what needs to be done and I'm glad you see it that way too. Besides, from what I overheard they, were pretty nasty to you. Don't hold back on him like you did me though. The protective barrier can handle anything you throw at it so crush him.'

Richard looked at her in puzzlement. This was someone who was supposed to stand for justice and morals, yet here she was telling him to lay a beat down on another student. Even if it was in a duel it was still a pretty strange stance for her to take. 'I never expected you to say that.'

'He's an entitled little prick,' she answered with a smile, 'and has never once shown proper respect to people above his station. I think it's about time someone taught him a lesson, so destroy him for everyone he's looked down on.'

Richard smiled at his friend and nodded, glad that the powerful Princess Daiya was in his corner and not against him. Then again, if she was against his plan there wasn't much she could do about it. The student council and disciplinary committee had been told that any matters regarding him were to be handled by the faculty instead of them, because some members from both sides were his potential fiancé's and the professors thought that would influence matters pertaining to him. So the best she could do was tell one of the teachers and hope something was done with no evidence.

The class continued to wait for their teacher in relative silence, but as the bell toll that signaled the start of class rang through the grounds Aura still hadn't shown up. It was a full five minutes after that when the door opened and an unfamiliar professor walked into the room. She looked a little older than Aura did and had shoulder length black hair with thick glasses covering her eyes. She walked up to Aura's desk on the bottom level and placed her bag on top of it before turning to the class.

'Professor Proud was called to the capital at the last minute and will be unable to teach this class today. I am Professor Middles and I will fill in for her. Because this was so sudden I haven't had the chance to find out what you are all working on at the moment so instead we will go over some review. If you have any questions then please don't hesitate to ask.'

'Did you know anything about this?' Coni leaned in and asked.

'No, I haven't seen her since yesterday. I wonder if the Queen asked to see her or something,' he answered and saw the same baffled expression in the older girls face that was sure to be on his.

'Before we begin I was asked to pass on a message to a few students. When classes are finished for the day, Lady Proud and Princess Daiya are asked to report to the headmaster immediately. Now, let's begin by going over the transference properties of a channeled arcane spell. Can anyone tell me what this means?'

Richard tuned out the professors questions and instead turned back and forth to look at both Daiya and Coni. Each of them were looking at one another, quizzical looks on their faces as they didn't seem to know why they were being called out by the headmaster as well. They were both part of the student government so maybe it had to do with something like that. But still, for them to be called out by name was a little strange as the student government was a separate entity and ran under their own power.

When classes ended for him Richard returned to his room to rest a while before Lythia got back from her last class of the day. This was the only time he got his room all to himself and he cherished it. Being able to change without warning anyone, slouch all he wanted, and take care of whatever other needs his body had made him feel more human and he didn't have to worry about someone looking at him like he was strange. Sadly it didn't last nearly as long as he would have liked it to, but at least he got some alone time. A little was better than none at all.

When Lythia did arrive back at the room he planned on going to the library or maybe down to the dining hall so he could get a light snack before dinner, but it seemed his 'aunt' had other ideas. She tossed her bag on the floor near the door and told him they were going out for a bit and to dress warmly. At first he refused to go anywhere with her but once she started getting bitchy he gave in and did whatever she wanted, just so she would shut the hell up. He really didn't want to deal with that crap right now.

Ten minutes later they found themselves in a small clearing just inside the forest outside of school grounds and both Karo and Lisbeth were standing there waiting for them. They were both huddled behind a tree trying to stay out of the freezing wind and Karo's lips were already a nasty shade of blue. Richard didn't think he would last much longer, even if he was wearing two heavy cloaks.

'What's going on here?' he asked and it was Lythia who answered.

'Practice,' she answered and moved further into the clearing and pulled out her wand. 'We're all going to practice for the tournament together. We can get used to actual combat and the cold at the same time.'

'Seriously?' he asked and looked at the small blonde girl skeptically. 'You just decided out of the goodness of your heart to hold a training session for us for no other reason than helping out?'

'Not at all. I thought this would be good for me to practice some new things I have been working on. It also doesn't hurt that the rest of you get some experience too. There's only so much you can read, the rest you need to figure out in a real situation.'

'Umm... isn't this against the rules?' Lisbeth asked and shook from head to toe in the cold.

'Nah, don't worry about it. Richard and I have done this a few times and have never been caught,' Karo smiled but his teeth were chattering so badly that Richard could hear it from a few feet away.

'Alright, we'll break into two groups and practice parrying spells. Lisbeth and Karo will be one pair and Richard and I will be the other,' Lythia explained and for a moment she almost sounded like her older sister Aura. 'Use the weakest attack spells you know. If someone gets hurt we'll all get in trouble.'

They broke into their assigned pairs and began to hurl weak spells back and forth. Richard stuck with using his arcane magic for attacks, sending a small ball of energy at Lythia while she flicked it away over and over again. Whenever it was her turn to attack him he simply pulled up a shield and defended against it easily. He hadn't quite mastered the ability to use his focus to deflect the attack and it was counter intuitive to him, as his focus was attached directly to his arm and he was always afraid of missing the attack and getting hit in the face.

They continued to do this for an hour before they took their first break and Karo was even nice enough to use his Fire Magic to light them a toasty fire they could huddle by. It was a strange experience for most of the members standing there in such a close proximity, mostly so for Richard. To one side he had Lythia whom he hardly got along with and was usually the bane of his existence. On the other side was Lisbeth who had once tried to take his seed forcefully when her parents ordered her to. They had both moved on from that time and got along decently in class but she never came around after school hours to see him anymore. Even now she looked like she would rather be somewhere else, far away from him, and he couldn't blame her. At least they weren't alone; those were the most awkward times.

After their short rest they decided to get back to their training and continued with the same stuff they were doing before, working on their defending. Another twenty minutes later they heard the crunching of snow under someone's shoes and Coni appeared at the edge of the clearing a second later, her face red from the cold and a relieved look in her eyes. The moment they saw the student council president they immediately stopped what they were doing and didn't even bother trying to hide the fact they had been caught red handed.

'How about this, four students breaking the school rules,' she said and smirked happily, 'you do realize that illegal duels will get you a suspension, and one more for the first year girl will get her expelled because she's still on probation.'

'Coni! Look, you can let this go just once, can't you?' Lythia asked in concern and put her wand away, rushing over to her older sister. 'We're just trying to get ready for the tournament.'

'Don't worry, that's not why I'm here. I've been looking all over for you and Richard for the last half hour.'

Now it was Richard's turn to move closer to Coni as he fell into confusion. It wasn't like Coni to go out of her way to track him or Lythia down like that, so something must be going on. First Aura gets called away and then Coni and Daiya are asked to meet with the headmaster, and now this.

'What's up?' he asked not really sure he wanted to know the answer.

'You're excused from all classes tomorrow,' she said to him and then turned to her sister, 'and you will get your afternoon classes off.'

'Quoi?' Lythia asked skeptically, 'Why? What's going on?'

'To give you enough time to get prepared for the party that's being held at the palace. Richard is getting the whole day off so a tailor can come in and make him look presentable enough, which I'm not sure is possible.'

'Party? Why is this the first time I am hearing about it? Is that why Aura disappeared so suddenly?'

'Look, it's freezing out here and I want to get back to my room before dinner is served. But yes, there is a party and yes that is why our sister left school early today. If you want to know more come find me in my room and ask. Oh, bring your little friends if you want as well.'

Not wanting to be out in the cold anymore, Coni turned and went back the way she had come, leaving four very bewildered people behind. Before Richard could stop her, Lythia ran off after her sister and abandoned the practice session she had actually set up. All Richard and the others could do was shrug and head back together as they fought against the cold.

'Did we seriously just get invited to a royal party?' Karo asked as they approached the first/second year dorms.

'Sounds like it,' Richard answered with a shrug. Going to some big fancy party wasn't what he would call a fun evening, but then again it did get him out of all his classes tomorrow.

'This is a big deal,' Lisbeth added and there was no mistaking the excitement in her voice. She had been raised in a tiny village as the daughter of a poor farmer and his wife, so getting to see and go inside the palace would be a big deal for her. 'I need to go pick out something to wear!'

With that the eighteen year old girl rushed into the tower and disappeared up the stairs before Richard and Karo had even entered the front door. The warmth swaddled them and they both released a long and loud sigh, letting the heat warm their cold bodies.

'Want to eat dinner in front of the fire?' Karo asked and Richard nodded quickly.

'You read my mind!'

Richard and Karo spent most of the night in front of the fire in an attempt to warm them up enough so they would stop shivering. The temperature had plummeted outside and a chill air permeated the marble tower that even the roaring fires in every room on every floor had trouble fighting against. By the time they both decided to call it a night there was a heavy layer of frost on the outside of the windows and the torches that hung on the walls had a noticeably smaller flame than they usually did.

One good thing about the school and his title was that when he climbed into his bed that night he found that it had already been warmed for him and a few logs thrown onto the fire. Throughout the night the fire would be tended to so he never had to worry about it going out at any point nor did he have to get up and build it up himself. The staff were so good and so quiet that he never even heard them when they entered the room. The only way he knew they were doing their job was when he woke up and found the fire as large as it had been when he had gone to sleep.

When he did wake up that morning the sun was shining through the portion of a window that wasn't split in half by the heavy red curtain that separated Lythia's half of the room from his. The room was still cold but nothing he couldn't handle and he spent a few minutes in front of the fire just trying to warm his clothes up after putting them on. To him there was just nothing worse than wearing cold clothes right after he woke up. It was always such a shock to his system that he shivered for at least twenty minutes after doing it.

His breakfast had been brought up to him as usual and Richard was confused when there was only one tray instead of the usual two; there were two people living in that room after all. His confusion was answered quickly when he went over to Lythia's portion of the room to wake her up and found that she wasn't there and her bed looked like it hadn't been slept in. Then again he didn't remember seeing her come back to the room last night. Maybe she had spent the night with her sister, but even that was strange. The whole reason she was living in his room was because Aura said it was necessary just in case another person tried to sneak in on him in the middle of the night.

Out of habit Richard began to get ready for his first class of the day only to remember after he was finished that he had been excused from them. He was basically getting a three day weekend which was very nice. He could use some time to wind down and recharge. He was quickly reminded about the fact that he was going to be attending some big royal shindig when there was a loud knock on his door and a whole team of people let themselves in. Most of them were well dressed men with frilly facial hair but a few women also brought in material for clothing and sewing, turning his room into a virtual sweat shop in a matter of seconds.

'What' going on?' Richard asked a more well dressed man he pegged as the leader of the group.

'We're here to make your dress suit for this evening,' he answered matter-of-factly and before Richard could say anything else he was swept up in a whirlwind of motion and fabrics.

For the better part of the next six hours he was measured, re-measured, pricked by pins and needles, measured some more, told to stand for unbearable amounts of time, pricked some more, told his posture was horrible, and measured and pricked some more. The men and women around him made him an elegant and expensive looking dinner suit out of thin air and everything was done on sight. It was amazing to watch them work actually and before then Richard had no idea how much work and effort went into making a high class tailored suit.

Sometime after lunch, which was eaten standing up, Karo came up to his room and watched in interest as Richard was repeatedly turned into a pin cushion, a big grin on his face the whole time. His friend already had a suit so he didn't need to go through this, which was kind of a bummer. It wouldn't have been so bad if Richard knew he wasn't the only one going through all this torment for some stupid party he couldn't care less about. By the time the suit was finished and he did the final fitting it felt like he was more holes than anything else and his body ached horribly.

The suit and labor had already been paid for so once they were done the tailors quickly packed up and bowed to him before leaving. Richard thought he was going to get some time to relax then and was keen to get to dinner which would be served in a few hours time, but according to Karo who, suddenly seemed to know more than him, the party was soon and they would have to go down and get in a carriage before dinner was served. This did not sit well with him as his lunch had been nothing more than a bread roll and some vegetables that wouldn't stain if he dropped them onto his suit. He was starving and now he was staring down a long journey to the capital with no chance of getting any food.

Lythia, Coni, and Lisbeth had already left the school grounds ten minutes ahead of them so Richard and Karo had a large and very luxurious carriage all to themselves. Even though it was a lavish carriage the ride was still miserable as the large and thin wheels travelled over the snow and ice covered roads that led to the capital. If Richard hadn't been injured enough having his suit made then the trip made up for that and only half an hour into it he felt more bruised then he ever had before. Even Karo seemed to have problems with the journey as he braced himself as best he could against the wall to stop himself from bouncing up and down. Over a rather large bump he actually ended up hitting his head on the ornate roof of the carriage and swore loudly.

They arrived at the palace an hour later than the trip would normally take and the sun had already hidden behind the horizon, swathing the capital city in inky darkness that was blotted out by torch fire everywhere you looked. The carriage door was opened by regal looking guards at the palace's entrance and Richard and Karo disembarked quickly and shook out their legs that had grown sore from no use in over two hours.

'Wow,' Karo breathed as he looked upon the palace for the first time and Richard wondered if he had sounded that surprised when he had first seen the academy.

'Wait until you see the inside,' he laughed gently and the two men walked up the white marble steps to the massive double doors.

Once inside they were quickly greeted by a man dressed in butler attire and lead to a small room deep inside the palace where they would be able to get a small snack and something to drink. Richard had expected to find the girls there waiting for them to arrive but he found the room empty save for a few maids who moved back and forth between a few tables with food. In fact, it seemed pretty strange that for a royal party they were the only people who seemed to have arrived so far. They couldn't be early, could they?

'Where is everyone?' Karo asked as he seemed to have noticed the same thing.

'I have no idea. It's kind of creepy...'

They both stood there and waited for a few minutes, but when no one came into the room they decided to at least get something to eat and began to peruse through the spread that had been put out. There were quite a few items that Richard had never seen before and he tried a few, but nothing seemed to sit right with him. The longer they were in that room alone the more it seemed to him that it was for a reason. It almost felt like they had been separated from the rest of the party.

This was confirmed when Aura entered the room ten minutes later and closed the doors tightly behind her, a small smile on her face and dressed in a long powder blue dress that hung and clung to her body perfectly. Her hair was done up in a very elegant style he could never hope to understand, he only knew that it looked amazing and she was the picture of beauty.

'How was the trip?' she asked happily and moved into the room, pulling him into a quick hug before greeting Karo with a nod of the head. 'Your suit looks good. The Queen picked the perfect tailors it seems.'

'What's going on here?' Richard asked as his curiosity was getting the better of him. 'Where is everyone else? Lythia, Coni, Lisbeth? Hell, where is Reiea, I never would have expected to make a trip to the palace and not have her trying to tackle hug me.'

'You'll see them soon enough,' Aura assured him and then looked towards Karo, 'we should get this young man to the party first though.'

'Aura...' he began to say but then remembered the company around him, 'mother, what is this all about? Why am I being kept away from everyone else?'

'I think this is a Presentation Party,' Karo mused, 'where you'll be presented to the royal court and nobles officially.'

Aura sighed and took a step away from Richard, her smile faltering for a second. 'Not quite. This is an engagement party. Queen Lystia wanted to keep this a secret until we brought you out for some reason, but I guess it's alright you know now. The final decision on who you will marry was made and this is the party to celebrate when you two first meet as an engaged couple.'

'W... who is it?' Richard asked and his voice cracked slightly. He knew this day was coming but it appeared he wasn't quite prepared for it. The most pressing question on his mind was that he wondered if he knew who the girl was. He had met quite a few interesting women at the academy but he had never been given any of the names that were on the list. Well, besides Lisbeth who had been cut on the first day.

'That I cannot tell you. Now come, Karo, I'll take you to join the rest of the party.'

Karo looked at his friend for a moment and then followed Aura towards the door, their steps echoing off the marble floors. 'Wait!' Richard called out when they had reached the doors leading back to the main hall, 'Can... can Karo stay? I could use someone my age around while we wait.'

Aura looked at him thoughtfully for a moment but then nodded, a small smile creeping back on to her beautiful face once more. 'Very well. As long as he agrees to enter a few minutes ahead of us. You and I are the meant to be one of the last two groups to enter, the other being your fiancé.'

'I can manage that,' the dirty blonde noble beamed and then went back to picking at the spread of food that had now been confirmed to have been put out just for them.

'Thanks, mother. Anyways, why can't I know who it is? Aren't I going to meet her in a few minutes anyways? Is this how things are normally done?'

'Pretty much,' Karo answered before Aura could, 'I didn't even know the name of my fiancé until three years ago and I didn't meet her until I went to the academy.'

'One thing you must keep in mind, Richard, is that you are from a royal family and as such things will be a little different from now on. There are rules and traditions that must be observed and this is one of them. You won't get to see who your fiancé is until the ceremony has begun.'

'Ceremony?! I thought this was just an engagement party!' Richard shrieked before he could stop himself and take a moment to think things over.

'Not a marriage ceremony, you're both still at the academy after all,' Aura laughed and Karo guffawed through a mouth full of food. For someone who was a noble and had been for his entire life, Karo sure could act like an idiot. 'The ceremony is just to officially announce the intent of both families involved and seal the pact. There is nothing to worry about.'

Richard sighed heavily and pressed up against a table full of strange looking foods. He tried to calm his racing heart and get control of his warring emotions as everything was being thrown on top of him all at once. It would have been nice if he could have learned about the real reason behind this party before hand, but it seemed the Queen was up to her usual antics. He was a little glad that he wasn't actually related to her by blood. That would be just too much for him to handle.

He had been starving before but now that he had all this food in front of him he couldn't bring himself to eat any of it. He had lost his appetite. All he could do was busy himself with a drink of some cool mint flavored juice that helped to cool down his overheating body. Aura had found a seat at a couch and was resting comfortably while the two younger men stood there in silence, this big weight hanging over the room.

Feeling that his legs would give out any moment and wanting to talk with Aura for a minute in quiet, Richard walked over and sat down next to her, close enough so that if he whispered she would be able to hear him. He opened his mouth to say something but his words were lost as he was overcome with a small fit of panic. Thankfully Aura spoke up.

'Is it odd that I feel like a real nervous mother?' she asked in a low voice and Richard couldn't help but chuckle softly.

'Well at least you won't have to fake it,' he replied with a tentative smile.

'We may not be related by blood but I have come to think of you as a member of my family, Richard. So I just want you to know that I will be with you every step of the way when we get to the ballroom, right at your side. I'm proud of you.'

'Thanks... I think. I still can't help but feel this is mean to the girl. I mean what if I get sent home next week?'

'You let me and Lystia worry about that, okay? All you have to do is keep holding your head high and having fun at the academy. Everything else will be taken care of for you. I promise.'

Richard smiled at the woman and hugged her gently for a moment. He almost let himself imagine that she really was his mother and the feeling of pleasure he got from sharing a hug with a mother figure w

Articles similaires

Nouveau jouet de baise russe

Zoya 22 ans, jamais mariée, vit à Kiev en Russie dans une situation difficile, nos conversations sont limitées par son anglais limité. Elle accepte ma stipulation de se rendre à moi autant de fois que nécessaire par l'intermédiaire d'un interprète. Je l'amène aux États-Unis, elle soupire tranquillement et plisse les yeux vers l'écran, forçant son attention sur le film, mais moins d'une minute plus tard, ses yeux sont revenus aux millimètres qui se trouvent entre sa jambe et la mienne. La chaleur entre nos corps picote momentanément. Hier soir, sur ce même canapé, nous nous étions assis ensemble et elle n'avait...

0 Des vues

Likes 0

Grand garçon 1

BigBoy 1 modifier 2 À la fin des années 70, après avoir divorcé de ma deuxième femme, j'ai commencé à frapper la scène de la fête à nouveau.. J'ai rencontré cette femme dans un bar une nuit décidé d'aller chez moi. En chemin, nous sommes passés devant une librairie pour adultes, Elle m'a demandé si j'y étais déjà allé et bien sûr j'ai dit oui parce que le la propriétaire était une cliente et une amie. Elle a dit qu'elle ne l'avait jamais été parce que elle était trop timide pour y aller toute seule.. Je lui ai proposé de l'accompagner...

591 Des vues

Likes 0

Court, Sexy et doux : 2- Une explosion de Passion

Laissez encore des commentaires !! Espérons que vous apprécierez :) Chapitre 2: « Putain... j'avais oublié que Gloria venait aujourd'hui. Ça craint d'avoir des amis parfois gémit Beth, posant ses mains sur les épaules de Jericho et voyant ses yeux se poser sur sa poitrine. Elle aimait l'attention et elle savait qu'elle avait l'air bien pour une petite personne. Débarrassez-vous d'elle, je veux jouer supplia Jericho, mettant sa main sous sa chemise de nuit et frottant sa chatte à travers sa culotte, qu'il sentait mouillée, le faisant sourire jusqu'aux oreilles. «Croyez-moi... moi aussi. Habille-toi, mais dans... quelque chose de lâche, je...

676 Des vues

Likes 0

Assermenté au secret

ASSERMENTÉ AU SECRET Elle feuilleta les papiers des hommes potentiels. « Vous ne me préparez sérieusement pas, avec aucun de ces hommes. » Elle a dit mécontent. S'asseyant sur sa chaise avec un air dégoûté sur le visage. “ Madison ! Soyez réaliste, vous avez 35 ans et vous êtes toujours célibataire ! Je sais que je suis ta petite sœur. Mais vous devez faire un effort si vous ne voulez pas être seul pour le reste de votre vie. » Mélanie a dit sincèrement. Madison se pencha en avant et continua à feuilleter les longs papiers blancs. Jusqu'à ce qu'elle sorte un...

568 Des vues

Likes 0

Oiseaux brisés, Partie 37, Un espace dans le temps / Épilogue

Partie 37 Un espace dans le temps Épilogue L'hélicoptère d'urgence a crié toute la nuit. Michael, Jennifer, Beth et Kat étaient à bord. Le docteur que Jennifer avait de garde n'avait pas pu venir. Il était ivre. La livraison a commencé normalement. Puis Kat a commencé à saigner abondamment. Barbara avait déjà vu ça. Elle a fait des suggestions que Jennifer a immédiatement mises en œuvre, apprenant à quel point l'expérience OB/GYN et néonatale de Barbara était devenue précieuse. Barbara est restée en arrière compte tenu de l'état et du stress de Jan. La terreur s'empara du harem. Ils s'assirent autour...

685 Des vues

Likes 1

Un intermède tranquille

Je me tiens au pied de la table en vous regardant attentivement. Le silence fait des ravages dans vos sens déjà surexcités. Mes yeux parcourent votre visage en prenant note de la légère écartement de vos lèvres, du sillon entre vos sourcils et de l'évasement de vos narines, autant de signes de votre conscience accrue. Mon regard se pose des questions sur les muscles de tes bras, serrés et serrés, jusqu'aux poignets en cuir autour de chaque poignet, reliés entre eux et maintenus au-dessus de ta tête avec une seule attache. Bien que je ne puisse suivre l'attache que jusqu'au bord...

458 Des vues

Likes 0

Juste comme il est - Partie 3

Le lendemain matin, Stuie s'est réveillé du bruit de sa mère se préparant pour la journée. Il réfléchissait toujours à ce qu'il devait porter pour attirer l'attention d'une sœur dont il n'était toujours pas sûr. Il a choisi de porter son débardeur ajusté rouge vif et une paire de shorts de triathlon ajustés, souvent portés pour la pratique de la lutte, qui accentueraient son paquet et ses petits pains. Il ne pouvait pas trouver une paire complète de sandales ou de tongs facilement disponibles, donc les pieds nus feraient très bien l'affaire. Il passa devant les pièces de la maison jusqu'à...

674 Des vues

Likes 0

Les rêves d'Ashley

Tous les noms et l'emplacement ont été modifiés Faites-moi savoir comment vous aimez l'histoire. C'est ma première histoire ici. ================================== Quand j'ai posé les yeux sur Ashley pour la première fois, j'étais en 7e année. Nous étions jeunes. Mes premiers vrais sentiments ont commencé en 9e année. Son anniversaire était 2 semaines avant le mien. Quand j'ai eu 16 ans, j'ai organisé une grande fête. Et bien sûr, Ashley était là. Entre les années où j'étais l'une de ses meilleures amies, elle n'était pas de notre ville, elle a déménagé de Floride en 7e année. Elle était du genre timide. Mais...

572 Des vues

Likes 0

Famille d'accueil Chapitre 9

Salut les gars, désolé pour le temps que ça fait. J'espère que vous apprécierez ^_^ Les mêmes notes s'appliquent. Il s'agit d'une œuvre de FICTION tout semblant d'événements réels est entièrement une coïncidence. Si vous avez moins de 18 ans (ou 21 selon l'endroit où vous vous trouvez) ou s'il est illégal pour vous de lire ceci pour quelque raison que ce soit, ou si les relations sexuelles entre garçons/hommes vous offensent de quelque manière que ce soit, veuillez ne pas lire. sinon profitez-en ! _______________________________________________________________________________ Chapitre 9 Positif. Ce seul mot est resté dans la tête des garçons le reste...

644 Des vues

Likes 0

Ma première fois avec Cindy

L'histoire: Sur le chemin du retour de l'hôpital, après avoir déposé ma femme pour une opération du dos très sérieuse, Cindy, me disait comment elle allait faire toutes les choses que maman faisait dans la maison, comme faire la vaisselle et faire la lessive et ça elle s'occupera de son papa comme maman le fait. C'était dit dans une sorte de murmure doux et elle avait sa main sur mon bras, me touchant doucement et me regardant dans les yeux. J'ai senti un frémissement dans mon pantalon et j'ai regardé les jambes galbées de Cindy et la petite minijupe qu'elle portait...

564 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.