Le père protecteur de Sara, partie 9

99Report
Le père protecteur de Sara, partie 9

Le père protecteur de Sara partie 9


Tôt le matin, je me réveille juste avant l'aube, le ciel oriental n'a rien perdu de sa noirceur. Je suis allongé là entouré de mes quatre amants, inquiet de ce qu'aujourd'hui va apporter. Dans trois heures, Sara a rendez-vous avec un nouveau médecin. Une heure plus tard, sa nouvelle voiture sera livrée à la maison. Je voulais vraiment que Sara sorte de la maison, mais ce n'est pas ce que j'avais en tête. Mes yeux se sont adaptés au peu de lumière que la ville apporte et filtre dans la pièce. Sara et Little Bobby me font toujours des câlins, Jewels et Megan se sont rapprochés de Little Bobby dans leur sommeil.

Dans son sommeil, Sara s'est emparée de mon pénis engorgé, elle me branle à un rythme lent et régulier. Je ne sais pas depuis combien de temps elle joue avec son nouveau jouet préféré. Sara m'a proche de la libération; un jour normal, je retirerais ma bite de sa main et je pourrais simplement la plonger complètement dans l'une de ces belles déesses avec qui je couche, Sara très probablement. Ce long pompage lent que Sara me donne me tient au bord du gouffre. je grogne. "Oh bébé, plus vite ou laisse tomber s'il te plaît." Je ne peux plus supporter ça, j'ai besoin qu'elle me laisse avoir ma libération d'une manière ou d'une autre. Mon gémissement a réveillé Little Bobby, mais Sara doit rêver qu'elle parle dans son sommeil. "Oui Bobby, je serai avec toi pour toujours. Oui, mets ta grosse bite à sa place, juste dans ma chatte. Le petit Bobby rigole en entendant Sara parler dans son sommeil. "Merde Bobby, tu nous fais tous rêver de toi." Juste à ce moment, Jewels gémit dans son sommeil. "Oh mon dieu oui, Bobby là, je suis Cumming." Elle frissonne dans son rêve d'avoir un orgasme avec seulement sa mine donnant du plaisir à son corps. J'ai remarqué que Little Bobby respirait fortement alors qu'elle regardait la main de Sara pomper lentement, me gardant continuellement sur le bord. Maintenant, Morgan, ayant son propre rêve sexuel est dans l'orgasme avec ses jambes, a soulevé un pli étiré au niveau des genoux, comme si elle tenait mon corps pendant que je pompe en elle. Elle crie alors plus fort que quiconque jusqu'à présent. "OH DIEU PAPA OUI JE JOUIS." Une grande giclée est éjaculée du corps de Morgan se cambrant pour atterrir près du pied du lit. Voir ma fille et l'entendre appeler mon nom m'envoie dans mon propre orgasme. Je sens le picotement dans mes couilles alors qu'elles se resserrent. Sans avertissement, Little Bobby enroule ses lèvres autour de la tête de ma bite proche de l'éjaculation. Si je n'avais pas déjà dépassé le bord, cela m'aurait emmené là-bas, sa bouche à peine fermée autour de ma tête enflée lorsque la première corde explose et remplit sa bouche. Ses yeux s'écarquillent de surprise de ne jamais avoir fait de pipe auparavant. En tant que deuxième et troisième feu de corde de ma bite, Little Bobby fait « Mmmm » en appréciant le goût ; elle l'avale en faisant de la place pour mes cinquième et sixième alors qu'elle suce fort jusqu'à ce que je tire le neuvième. Je suis devenu rigide, puis je me détends alors qu'un peu plus de sperme est lentement aspiré de mon pénis maintenant ramolli.

J'ai dû secouer le lit, ou le cri de bonheur de Morgan quand Sara a réveillé. Voyant Little Bobby sur ma bite maintenant ramollie, la sentant perdre sa rigidité, remarque-t-elle. "Qu'est-ce qui vient de se passer?"

Morgan et moi respirons trop vite pour répondre. Little Bobby établit simplement un contact visuel avec Sara, Jewels s'installe sur ses coudes en regardant Little Bobby avec sa tête sur ma bite molle. "Je pensais que tu devais l'empêcher de faire ça." Jewels gifle de manière ludique le cul de sa fille pour faire valoir son point de vue. La tête de Little Bobby apparaît; avec le pop vient ma bite nettoyée.

La main de Sara est posée sur le haut de ma hanche droite, regardant en colère Little Bobby. Sara dit ce qu'elle pense. « C'était le mien ; J'ai fait tout le travail pour ça. J'avais pensé qu'elle rêvait mais elle devait fantasmer car elle m'avait branlé.

Little Bobby s'explique. « Je ne pouvais pas le laisser se perdre. Vos yeux étaient fermés et il était prêt à partir. Je n'ai pas pu m'empêcher de le mettre dans ma bouche. Puis il a joui. Je n'ai pas pu m'empêcher de l'avaler. C'était trop bon, après que le premier coup ait frappé le toit de ma bouche et enduit ma langue, j'étais perdu, je ne pouvais tout simplement pas m'arrêter.

Jewels et Sara se mettent à rire, puis sa mère dit "Roberta on dirait que tu as pris ton petit déjeuner."

dit le petit Bobby. "Je pense que j'ai trouvé ma nouvelle nourriture préférée." dit-elle avec un sourire diabolique.

"Si vous, les femmes, continuez à me réveiller comme ça, je devrai peut-être vous garder." Sara et Little Bobby m'ont tous les deux donné un coup de poing dans le bras.

Morgan s'étire alors qu'elle se réveille, puis ses yeux s'ouvrent alors que son pied se déplace à travers quelque chose de chaud et humide, son propre sperme. Saute du lit et court précipitamment vers la salle de bain la plus proche.

"Qu'est-ce que c'était?" Les bijoux demandent.

"Avez-vous déjà baigné la main de quelqu'un dans de l'eau chaude pendant qu'il dormait?" je demande pour m'expliquer. Le ciel oriental commence à briller d'une lumière d'avant l'aube ; c'est plus facile de les faire sortir maintenant. Lentement, leurs têtes secouent non. «Elle a passé son pied dans son propre sperme encore chaud de son rêve juste avant de vous réveiller. Lorsque vous sentez quelque chose d'humide et de chaud pendant votre sommeil, vous développez une très forte envie de faire pipi.

Jewels examine la partie inférieure du lit et trouve que l'éjaculat de Morgan s'écarquille les yeux. "Putain cette fille a beaucoup giclé."

dit le petit Bobby en souriant. "Elle doit ressembler à papa."

Bijoux rires. "C'est une bouchée."

"D'où je me trouvais ressemblait plus à deux." Sara sourit à Little Bobby qui ne fait qu'acquiescer en retour.

Morgan rentre dans la pièce. « Qui a fait le bordel au pied du lit ?

Quatre voix répondent simultanément. "Tu l'as fait."

"Condamner!" s'exclame Morgane. "Ce fort d'un orgasme et je ne m'en souviens pas."

"Il est temps de se nettoyer et de commander un petit-déjeuner."

Nous nous douchons et nous habillons avec la fermeture d'hier sans rien d'autre à porter. Nous commandons au service d'étage, chacun choisissant quelque chose de différent dans le menu du petit-déjeuner à manger. Pendant que nous mangeons, nous parlons des choses que nous devons accomplir aujourd'hui.

Sara remarque « Je veux au moins un bouquet pour mon mariage. Une robe serait bien mais je ne pense pas que nous puissions en avoir une. Tant que tu es avec moi, je me fiche du reste. Assurez-vous simplement que Bobby n'est pas en retard. Sara attire les trois autres femmes dans une étreinte de groupe.

Je pense à la nouvelle voiture de Sara et décide de la faire livrer à domicile demain. J'ai décidé de ne pas récupérer mon VUS au cabinet d'avocats; c'est incontestablement surveillé. Je pense qu'il est temps d'obtenir quelque chose de peut-être mieux approprié pour le Colorado, une vraie cabine multiplace à quatre roues motrices. L'alcôve du bureau contient un ordinateur; Je vais vérifier ce qui est disponible dans la région. Après dix minutes de recherche, on dirait que je serai de retour au même endroit où j'étais hier, ils seront contents de me revoir. Bien sûr j'avais deux choix de couleurs blanc ou rouge autant prendre le blanc tout le reste est exactement le même, y compris le système de son arrière.

Oui, je le récupérerai lors du rendez-vous chez le médecin de Sara.

Jewels m'écarte. « Bobby, peux-tu utiliser ton influence ou ton argent pour offrir un gâteau de mariage à Sara ? »

"Vous savez, j'ai aidé quelqu'un à démarrer une boulangerie ici localement et ils font des gâteaux de mariage." J'espère vraiment qu'ils pourront nous aider.

"Il est temps pour vous d'appeler quelques faveurs." Joyaux sourit.

"Je m'occuperai d'une robe de mariée, à moins que vous ne souteniez aussi une boutique de mariage ?"

Je réfléchis une seconde. "Désolé, je n'ai soutenu aucune boutique de mariage."

"Ça va, j'en ai un en tête. J'étais officiellement employée là-bas, quand j'étais à l'école d'infirmières. J'ai travaillé avec la propriétaire lorsqu'elle s'est établie pour la première fois. Si quelqu'un peut acquérir la robe qu'elle veut pour Sara, c'est bien elle.

Je demande. "D'accord, ça a l'air génial, vous voulez continuer après le médecin?" Elle hoche la tête.

Juste pour que je sache que je ne suis pas la bienvenue à la boutique de mariage. "Je sais que c'est de la malchance pour le marié de voir la robe de mariée avant le mariage." Encore une fois, Jewels hoche la tête.

Cédant je lui dis. "Je vais acheter un smoking pendant que vous faites la robe." Joyaux souriants acquiesce.

Jewels demande. "Connaissez-vous un fleuriste qui peut gérer au moins un bouquet de mariée?"

Je réponds. "J'en ai un dont je peux obtenir des faveurs, il devrait être capable de faire la plupart de ce dont nous avons besoin."

Réfléchissant un instant, dit Jewels. "Donnez-moi le numéro et appelez-les, je m'occuperai des fleurs."

Il n'est que 7 h 20, mais le fleuriste commence tôt. En mettant le numéro dans le téléphone portable de Jewels sous fleuriste, j'appelle de son téléphone puis je fais les présentations au propriétaire. "Mark c'est Bobby Winfield, j'ai besoin de votre aide c'est Jewels s'il vous plaît obtenez-lui toute l'aide que vous pouvez." Donner le téléphone à Jewels pour qu'elle prenne l'appel. Elle explique ce dont elle a besoin et dit quand elle en a besoin; Je peux presque entendre Mark tomber à l'autre bout du fil. Mark sur l'autre ligne crie presque mais Jewels reste calme, elle explique que c'est pour Sara, Mark a toujours aimé Sara. À ce stade, je me rends compte à quel point il l'aime. Même à cinq pieds de distance, j'entends Mark s'exclamer. "Pour Sara, nous le ferons !"

Maintenant, c'est à mon tour de m'assurer que nous pouvons utiliser le restaurant pour le mariage. J'appelle mon vieil ami Roberto, il lui faut une minute pour décrocher le téléphone. J'ai expliqué ce dont nous avions besoin, il dit que personne n'utilise la salle de banquet aujourd'hui ou demain. « Est-ce que nous pouvons commencer à installer ? » Je demande que nous ayons des chaises et des tables disponibles. Obtenir une estimation des personnes présentes auprès de Jewels et de celles que je souhaite inviter, une petite affaire de 25 à 50 personnes. Voulez-vous venir, vous et votre femme, s'il vous plaît ?

"On ne manquerait ça pour rien au monde." dit joyeusement Roberto.

"Votre frère est-il toujours dans la boulangerie ?" Nous savons tous les deux que j'ai aidé à démarrer son entreprise.

« Oui, pense à toi. Et tu vas avoir besoin d'un gâteau. dit Roberto d'un air entendu.

Je dis. "Tu lis dans mes pensées. J'espère vraiment que vous pourrez nous aider.

Roberto rit. «Il vaut mieux ou je ne le laisserai jamais manger ici gratuitement ou autrement. Je vais lui faire faire un beau gâteau. Maintenant, je sais pourquoi la marge bénéficiaire est si faible dans son restaurant.

Je l'informe. "Le fleuriste devrait être là sous peu, ses fleurs de Mark."

dit Roberto. "Je veillerai à ce qu'ils fassent du bon travail, mieux encore, j'appellerai ma femme, elle s'en assurera." Je ressens la chaleur et l'attention venant de mon ami.

Je ris. "Si vous pouviez voir mon visage, il y a un grand sourire, et vous savez à quel point il est difficile de me faire sourire." Je l'entends rire chaleureusement au téléphone.

Roberto rit toujours. "C'est drôle depuis que toi et Sara vous êtes réunis, vous ne faites que sourire."

Pensez-y, il a tout à fait raison. J'avoue. "D'accord, tu m'as eu là. Je veux que tu saches que j'apprécie tout ce que tu fais.

dit Roberto. "Nous ferions mieux de nous mettre au travail pour que vous puissiez l'apprécier." En disant nos adieux, je raccroche le téléphone et lui fais confiance.

Maintenant, je dois aller chercher ma nouvelle camionnette et mon smoking. Le smoking n'est pas si difficile J'ai un ami avec un magasin de vêtements pour hommes où je peux acheter le smoking et quelques paires de jeans et de chemises et tout ce dont j'ai besoin pour le reste de notre temps en exil.

Jewels me dépose à environ quatre pâtés de maisons du concessionnaire, puis continue jusqu'au cabinet du médecin. Je décide de marcher au lieu d'attendre un taxi. Il ne me faut pas longtemps pour couvrir la distance beaucoup moins de temps que d'attendre le taxi. En chemin, je passe deux coups de fil, d'abord le concessionnaire Jaguar pour modifier la livraison de la voiture de Sara, puis j'appelle ma banque ; autoriser une limite de dépenses plus élevée pour aujourd'hui afin de couvrir n'importe laquelle de mes dépenses.

Alors que je marche sur le terrain, la plupart des vendeurs m'ignorent, je m'en fiche vraiment. Je cherche un certain camion ; J'ai les numéros VIN sur mon téléphone intelligent pour les deux camions qu'ils ont et qui répondent à mes besoins. Enfin un jeune vendeur s'approche de moi. Je ne me suis pas rasé, ma chemise est froissée et décousue, la brise m'a soufflé les cheveux, je suis en désordre, et je suis sûr que les autres vendeurs l'ont envoyé juste pour me faire sortir du lot. Ce sera son jour de chance. En regardant l'autocollant, j'ai enfin trouvé le camion que je cherchais. C'est le cas, mais il faudra ajouter deux choses par le concessionnaire. Les marches latérales et la doublure de lit devraient prendre moins d'une heure pour être complètement installées.

Il se rapproche finalement assez de moi pour qu'il me demande. « Monsieur, y a-t-il quelque chose pour lequel je peux vous aider ? Mon nom est John."

Il semble être assez gentil, est poli. Je le regarde dans les yeux, il semble sincère. Alors j'entame une conversation, je lui ai demandé s'il travaillait ici depuis longtemps ? Il a dit non, c'est sa deuxième semaine. Avez-vous déjà vendu beaucoup de voitures ? "Non monsieur. Je ne l'ai pas fait. puis je pose une question qui le déroute de son jeu. "Alors les autres vendeurs t'ont envoyé ici pour te débarrasser de moi, n'est-ce pas ?" il mélange ses pieds en regardant vers le bas ne voulant pas établir de contact visuel. "Oui Monsieur, je suis désolé de dire qu'ils m'ont demandé de voir si je peux me débarrasser de vous et moins de dix minutes. Ils ont dit que ce serait bien pour moi d'apprendre à gérer la marche sans vente.

"Merci John d'avoir été si honnête. Je le prends. ” Pointant le camion avec un autocollant de plus de 64 065 $ dessus.

John me regarde de haut en bas et sourit. "Tu es sûr que nous en avons des moins chers."

"Non, celui-ci a tout sauf des marchepieds et une doublure de lit que je veux."

John "D'accord, nous pouvons parler à mon manager. Est-ce que vous échangeriez quelque chose ? »

« Non, uniquement en espèces. » je précise catégoriquement.

"J'ai entendu dire que nous avions un accord comme celui-là hier. Mais j'étais parti. Seuls quelques vendeurs voient un accord comme celui-là. John est un peu incrédule mais il est quand même assez poli pour m'emmener voir le directeur des ventes.

En passant devant l'autre vendeur on me reconnaît. "Merde, les gars, on a foiré." Il commente.

John arrête presque d'entendre ce commentaire. Il regarde par-dessus son épaule le vendeur qui a fait ce commentaire, mais nous continuons dans la salle d'exposition. John me tient la porte; nous ici l'autre vendeur interrogeons le premier. "Est-ce que c'est Robert Winfield, celui qui a payé cash hier?"

Après avoir été complètement à l'intérieur, John se tourne vers moi. « Monsieur, êtes-vous sûr de ne pas vouloir un vendeur plus expérimenté ?

"John, en ce moment, tu es le seul vendeur à qui j'achèterai quelque chose ici."

Jean rit. Je regarde ma montre. Et marchez jusqu'à la vitrine du caissier pour dire à John où je serai.

Au bout d'environ 50 secondes, le directeur des ventes arrive en courant, suivi de John. Lorsqu'il s'arrête à côté de moi, il commence à s'excuser. "M. Winfield, je suis tellement désolé pour le comportement grossier de certains de mes vendeurs.

"John ici a été un parfait gentleman, honnête et sincère. S'il quittait votre emploi, je serais heureux de lui trouver un emploi au sein de l'une de mes organisations. » John ne sait vraiment pas qui je suis; sourit encore un chaleureux mais confus merci à moi.

dit le directeur des ventes. "Laissez-moi obtenir le numéro VIN du véhicule que vous voulez." Je lui tends mon smartphone en lui montrant le numéro. Il entre dans la cabine des caissiers, le sort et imprime un acte de vente. Je m'avance, glisse ma carte de débit et le camion est à moi.

«Je me tourne vers John, ils vont jeune homme ta première vente, comptant en moins de 4 minutes. Profitez de votre commission.

"En ce qui concerne le directeur des ventes, j'ai oublié de vous avoir à une doublure de lit dans les marches latérales."

Directeur des ventes avant que je puisse dire quoi que ce soit d'autre. "Nous les ajouterons gratuitement." Il tremble presque à ce stade, craignant que je sois contrarié.

"Oh John, récupère les clés, il nous reste encore deux minutes pour que tu puisses quand cet autre pari." Il est souvent flash. Quelques secondes plus tard, il est de retour avec des clés, un manuel du propriétaire et un chapeau.

Le me tend une des clés, tout le reste est contenu dans le chapeau. "J'emprunte John pour un essai routier, aucun problème avec ça." Le directeur des ventes secoue la tête.

John me suit. Je démarre le camion avec la télécommande. Déverrouillant les portes alors que je m'en approchais, John court vers le côté passager, je saute dans les conducteurs. « Bouclez votre ceinture, nous partons. Je dis à John de rappeler l'un des vendeurs pour l'informer qu'il a accompli sa tâche. De plus, demandez-leur de parler au directeur des ventes de la marche la plus rapide en vente de tous les temps.

Après avoir raccroché, John explique. « Merde, ça faisait du bien. Ils me harcèlent depuis deux semaines.

"Qu'en est-il de?" je demande alors que je conduisais jusqu'au magasin de vêtements d'Adam.

John exprime sa frustration. « Ils se plaignent de tout. Mes costumes ne sont pas assez beaux, mes chaussures ne sont pas bonnes, je suis trop gentille et surtout je suis trop honnête.

"L'honnêteté de John n'est jamais une mauvaise chose. Si plus de gens étaient honnêtes, ce monde serait un bien meilleur endroit. Est-ce qu'ils t'ont déjà dit qui j'étais ?

"Non monsieur. Mais d'après l'expression sur le visage de mon directeur des ventes, vous devez être quelqu'un de très important.

"Certaines personnes diraient cela, mais je ne me tiens pas plus haut que quiconque travaille pour moi. J'aime traiter mes employés comme ma famille. "

"C'est gentil monsieur mais .."

Je l'ai coupé. « Qu'est-ce que cela a à voir avec vous ? Vous voyez John, je possède juste assez de ce concessionnaire pour ne pas avoir à mettre mon nom sur la porte. En d'autres termes, je suis le partenaire silencieux. C'est l'une des quelque 200 autres entreprises et sociétés; Bref, vous venez de rencontrer la personne la plus riche d'ici.

Je m'arrête à un feu rouge, cela me donne l'occasion de regarder John. Il tremble comme une feuille, comme s'il venait d'entrer accidentellement dans la grotte des grizzlis. "Calme-toi John, tu m'as montré quel genre de personne tu es et je t'aime pour ça." Le feu passe au vert et je reprends la direction de la boutique. Une fois là-bas, j'emmène John avec moi. "Adam, voici John, faites-le mesurer pour cinq costumes, un pantalon expert pour chacun, sur moi."

"Bobby, tu m'apportes tellement d'affaires, je vais devoir embaucher à nouveau plus de gens." déclare Adam avec enthousiasme.

Je fais un compliment à Adam. « Adam est le meilleur tailleur de l'État. Il fait bien paraître les gros.

dit Adam, alors qu'il continue à mesurer John pour ses nouveaux costumes. "Pas étonnant que je reçoive autant d'hommes d'affaires lourds avec des compliments comme ça." Il continue de secouer la tête devant le costume bon marché en vente libre de John. "Ce jeune homme avait définitivement besoin de nouveaux costumes."

J'ai demandé. "John, je veux que tu me rendes un service et qu'après qu'Adam ait fini de reprendre le pick-up. Demandez à la doublure de lit d'installer des marchepieds et tout ce qu'ils doivent faire pour cela. Quand il sera prêt, ramenez-le ici, s'il vous plaît.

Adam s'en va. "Où avez-vous acheté ces chaussures ? Ils doivent te faire mal aux pieds.

J'ai expliqué à John. "Pardonnez à Adam, il déteste les objets fabriqués en série."

Adam éclaire. "Je déteste seulement la merde produite en série."

Adam a fini de prendre toutes les mesures de John, mais le traîne vers les chaussures. "Enlève tes chaussures." Adam ordonne. John me regarde et je hoche la tête. Il les supprime simplement à ce stade.

Adam mesure ses pieds, ramasse ses vieilles chaussures et marche à l'arrière. En un instant, il revient avec une paire de chaussures pour John. Ils peuvent ressembler à la paire qu'Adam a retirée, mais lorsque John les essaie, la différence est évidente sur son visage. Adam sourit "C'est ce à quoi devrait ressembler une bonne paire de chaussures."

"Ok John, voici la clé. Je te verrai dans quelques heures.

Adam a l'air sérieux et demande. « Qu'est-ce qui vous amène ? »

"Adam, j'ai besoin d'un smoking et vite." J'ai presque s'il vous plaît pour son aide.

"Tu as de la chance que ce soit une journée lente." Alors qu'il me tire pour commencer à me mesurer. "Pourquoi es-tu si pressé?"

"Je me marie demain." Bien sûr, il y a un grand sourire sur mon visage. J'ai du mal à ne pas laisser le monde savoir pour Sara et moi.

Adam pose la question évidente. "Qui est la fille chanceuse?"

Adam connaît Sara depuis environ six ans maintenant. Peu de temps avant son dixième anniversaire, Sara voulait que je l'emmène à un événement nécessitant un costume et une cravate. C'est le même jour que j'ai rencontré Adam travaillant pour une femme terrible, manifestement plus talentueuse que ce que son environnement lui permettait d'accomplir. Sara m'a demandé de l'aider. Depuis lors, il a un sentiment très chaleureux pour elle.

« Adam, je t'ai déjà parlé de la mère de Sara ? il est confus par la question essayant de se rappeler si j'avais. Il secoue la tête pour indiquer que je ne l'ai pas fait.
"La mère de Sara m'a en bref trompé, Sara n'est pas mon enfant. Je ne sais pas comment vous le dire, mais nous sommes tombés amoureux après avoir découvert cela. Nous avons tous les deux décidé que nous étions faits pour être ensemble. Sara va être ma femme.

Adam se souvient. "Quand elle avait treize ans, je l'ai surprise en train de jeter un coup d'œil pendant que tu te changeais. Je lui ai alors demandé, qu'est-ce que tu penses faire en regardant ton père ? Elle a dit que si tu n'étais pas son père, elle t'épouserait un jour. Elle était déjà amoureuse de toi à l'époque. Qu'un jour est venu.

"Voilà votre réponse, nous avons un test de paternité pour confirmer que je ne suis pas son père." Je ne peux pas m'empêcher de sourire.

Une fois qu'Adam a pris mes mensurations, je vais chercher des articles dont j'ai besoin de sous-vêtements, de chaussettes, de nouvelles chaussures, d'une chemise habillée, d'un jean et d'une chemise décontractée pour le reste de la journée. Je paie son caissier pour les articles.

Je sais qu'Adams travaille dur sur mon smoking. Je m'ennuie juste assis ici alors j'appelle Sara il est presque 22h30. Son téléphone sonne trois fois avant qu'elle ne décroche. « Salut, tout va bien ? » J'ai demandé.

«Bobby, je t'aime. Jewels m'a trouvé une robe de mariée, c'est magnifique. dit Sara avec enthousiasme. "Ici, parlez à Jewels." Jewels vient au téléphone. « Sara est en train de mettre la robe en ce moment ; Je sais ce que tu as ressenti hier. C'est amusant d'offrir à quelqu'un que vous aimez quelque chose qui le rend heureux.

"Les bijoux, c'est le meilleur sentiment au monde, à part faire l'amour. Content que tout se passe bien. »

Jewels rit chaleureusement. "Je parie que vous avez le smoking sous contrôle."

"Oui, ça se fait maintenant. Comment s'est passé son rendez-vous chez le médecin ? »

"Ils m'ont laissé entrer parce que je suis sa gardienne, et ce bâtard n'a pas mis de contrôle des naissances. Les analyses de sang seront de retour sous peu, mais l'examen et les radiographies n'ont montré aucun implant. Sara peut vous dire tout le reste, je dois y aller maintenant, au revoir Bobby.

Adam me fait signe; il a un smoking prêt pour les derniers ajustements sur les manches et les pantalons. Une fois terminé, il me dit. "Environ une heure de plus et vous serez prêt à partir. Je vais l'avoir prêt à ware.

Je mets les vêtements décontractés que je viens d'acheter ; Je suis resté dans la salle d'attente pendant quinze minutes, avant de devenir nerveux. Je vais me promener dans le centre commercial pour tuer les 45 prochaines minutes.

L'un des magasins est spécialisé dans les vitamines, compte tenu de ce que j'ai vécu le week-end dernier, j'ai décidé de le vérifier. Marcher jusqu'à cela ne prend que quelques minutes, une fois à l'intérieur, une jolie jeune femme blonde a demandé s'il y avait quelque chose de spécial qu'elle pouvait me montrer. Ce qui traverserait l'esprit de la plupart des hommes ne serait pas des vitamines. Comme j'ai quatre femmes, qui a l'énergie de chasser la cinquième. C'est pourquoi je suis venu ici en premier lieu pour trouver quelque chose pour m'aider à maintenir un niveau d'énergie plus élevé pour mes déesses. C'est un peu gênant de dire cela à une femme, mais là encore, elle peut être la personne idéale pour comprendre.

Comment dois-je mettre cela? "J'ai besoin d'une amélioration de la performance pour les hommes, quelque chose pour améliorer mon endurance sexuelle." Je le trouve un peu rouge.

« Un grand homme en bonne santé comme vous ? » demanda-t-elle avant même de penser à ce qu'elle disait.

"Eh bien, je sors avec une femme qui vient d'atteindre son apogée, et je ne veux pas la décevoir." Pas question que je lui dise que je sors avec quatre femmes.

"Nous en avons beaucoup de nos jours." Elle me guide vers les suppléments pour hommes, souligne trois types différents de formules d'amélioration masculine. Elle a posé plusieurs questions qui ne s'appliquent pas à ma situation.

"Ce dont j'ai besoin, c'est de quelque chose qui m'aide à récupérer plus rapidement et plus souvent."

Elle réprime un rire. Puis elle me montre une bouteille sur une autre étagère. "Cela aide à la production de testostérone, c'est peut-être exactement ce dont vous avez besoin."

« Cela ne peut probablement pas faire de mal, n'est-ce pas ? » Je scanne rapidement la bouteille. « Que diriez-vous d'un supplément de vitamines pour aider mon niveau d'énergie ?

Elle pointe du doigt une étagère à proximité avec des supports sportifs pour hommes, une combinaison de vitamines et de minéraux pour les hommes actifs. "Cela peut aider à la récupération ainsi qu'à une certaine endurance."

Apportant les deux bouteilles au registre, j'ai payé pour les deux plus l'eau en bouteille et j'ai pris la dose recommandée pour les deux.

dit-elle en plaisantant. « Je ne voulais rien dire, mais tu as l'air un peu fatigué. Si ce n'est pas une question trop personnelle, à quelle fréquence votre petite amie a-t-elle envie de faire l'amour ? »

« Un gentleman ne répond pas à une question comme celle-là. Laissons cela de côté, elle a une libido très active.

"D'après votre apparence, elle doit avoir." J'ai entendu parler du sourire du lendemain matin, ce regard idiot que les hommes ont après avoir fait l'amour. Je ne savais pas que je l'avais aussi. Vérifiez sur mon téléphone pour l'heure. Cela a pris dix minutes en tout.

Il y a une petite librairie à quelques portes dans laquelle j'entre pour tuer un peu plus de temps, peut-être trouver un magazine à lire. Voici une couverture intéressante, comment plaire à votre femme de dix manières différentes. Je parcoure rapidement l'article, il y a quatre façons que je n'ai pas essayées ce week-end, seulement deux que j'avais connues. Je les lis attentivement, je les essayerai peut-être lors de ma nuit de noces.

Il est temps pour moi de rentrer. Je vais devoir attendre longtemps une fois sur place. J'ai décidé d'appeler Jewels pendant que je revenais.

"Salut Joyaux." dis-je dès qu'elle répond au téléphone.

"Salut Bobby, Sara aime vraiment cette robe, l'essayage est presque terminé, ils doivent pincer un peu ici et là pour lui donner un ajustement parfait. Ils seront terminés dans environ une heure ou deux. Nous avons aussi les robes pour nous. Nous allons être magnifiques si je le dis moi-même. ”

"C'est sans aucun doute, vous quatre êtes toujours époustouflants." Dans ou hors de leurs vêtements, je ne peux pas m'empêcher de les regarder.

"Il est presque midi, qu'en est-il du déjeuner ?" Pour une raison quelconque, je commence à être nerveux de ne pas les avoir à proximité, pas comme si vous étiez surveillé, mais juste un sentiment général de malaise. Je n'ai pas faim car je veux juste les rencontrer quelque part, être avec eux pour empêcher que quelque chose de mal ne se produise.

J'ai passé des années sans l'avis de la presse et des paparazzis ; ce serait un mauvais moment pour tomber sous le regard du public. Non pas que je sois convaincu que j'ai fait quelque chose de mal, mais le grand public ne le verra peut-être jamais de cette façon. Mes filles n'ont pas l'âge du consentement. Sara est trop juste un jour de plus et demain à 16 ans, nous nous marions. Beaucoup de gens n'apprécieraient rien d'autre que leurs années, mais quand il s'agit de leur maturité, je ne peux pas simplement regarder le calendrier. J'ai connu plus que quelques personnes pour dire que Sara a une vieille âme. Ça me fait toujours penser à une citation que j'ai entendue une fois. Certaines âmes sont liées à travers le temps. Leurs âmes sont liées par un ancien appel qui résonne à travers le temps. Je ne suis même pas sûr que ce soit tout, mais je pense que cela s'applique à moi et à Sara. Nous avons toujours été faits pour être ensemble et juste le temps qui nous sépare. Mais dans 15 ans elle aura 31 ans je serai 50 parfaitement acceptable dans la société.

John est revenu dans mon camion; Je vois que les pièces ajoutées ont été installées et ça a l'air super.

Alors qu'il s'approche de moi, il baisse la vitre. "Robert est tout à votre satisfaction."

"J'espère que vous avez installé les marchepieds et la doublure de lit, que le système audio à l'arrière a les écouteurs ?"

"Oui Monsieur quatre sets."

"D'accord, je vais vous ramener chez le concessionnaire." Je souris en prenant ma place de chauffeur.

Quelques minutes plus tard, je suis de retour et prêt à prendre mon nouveau smoking. Au moment où je suis arrivé, Adam l'a prêt. Il est 12 h 30, j'ai de nouveau appelé Jewels. Découvert qu'ils ont fini avec sa robe, Sara est ravie. Ils conviennent d'un restaurant barbecue pour le déjeuner.

Après le déjeuner, nous magasinons un peu pour le Colorado en achetant des vêtements chauds et d'autres articles appropriés pour cette région, sans parler des draps supplémentaires pour les lits. Le temps est froid et il neige, nous serons à l'intérieur la plupart du temps. Nous ramassons donc tous les autres vêtements dont nous aurons besoin, ainsi que quelques articles amusants comme des traîneaux et des skis de fond.

J'appelle mon gardien pour la cabine. Il dit qu'il peut avoir tout prêt pour nous d'ici vendredi ou samedi. Je lui dis qu'il ne faut pas se presser, nous ne serons pas là avant lundi prochain. Il me dit qu'ils s'attendent à de la neige dimanche autour d'un pied. Il apportera plus de gaz pour le générateur de secours, revérifiera le système d'alimentation solaire, augmentera le chauffage et vérifiera la quantité de bois de chauffage disponible. Mais il recommande d'y être d'ici samedi.

Après avoir parlé au gardien, je dois parler avec mes quatre femmes concernant notre départ pour le Colorado. "D'accord mesdames, selon les rapports, le Colorado s'attend à de la neige dimanche. Aimeriez-vous y aller après le mariage ? Nous pourrions commencer le vendredi matin et être là le samedi après-midi."

Les quatre femmes sont d'accord que cela nous sortirait des sites de quiconque essaie d'attraper Sara. Nous pourrions y rester pour notre lune de miel, les jumeaux pourraient commencer l'école à la maison jusqu'à la fin du lycée. Nous avons suffisamment de vêtements pour le froid pour partir; Je pourrais tirer le SUV de Jewels derrière mon camion.

Sara aime mon camion, demande constamment à le conduire. Je la taquine en lui disant. "Je laisserai ma femme nous ramener à la maison après que nous soyons sortis de la ville." La première fois que j'ai dit cela, il a fallu une seconde ou deux avant que Sara ne comprenne ce que je voulais dire dans le regard de déception emporté par un sourire excité.

J'apprécie vraiment d'être avec eux, mon malaise s'est estompé. Être en leur présence me procure une sensation de calme facile, puis cela me frappe vraiment. C'est plus que juste être ça, autour d'eux je me remplis de vie. Sans eux, ça s'en va petit à petit. J'ai raté seulement quatre heures d'intervalle, c'était suffisant pour commencer à me sentir mal. Après seulement quatre heures, ils me manquaient, oh mec, je l'ai eu mal.

Je vais détester être seule ce soir et demain jusqu'à 10h quand le mariage est prévu. Si quatre heures m'ont fait me sentir si mal, qu'est-ce que 12 vont me faire ? Est-il possible pour un homme d'être amoureux de quatre femmes, d'avoir quatre âmes sœurs ? Si c'est le cas, je pense les avoir trouvés. Je sais que je suis amoureux d'eux. Je les ai tous les quatre ici avec moi, et ça me rend si heureux d'être avec eux.

Je me souviens d'être avec eux à quel point j'ai de la chance. Il y a une citation de G. K. Charleston. La façon d'aimer quelque chose est de réaliser qu'il pourrait être perdu. J'ai perdu Jewels et mes jumeaux pendant si longtemps, maintenant ils sont enfin de retour dans ma vie. Je suis si proche de perdre Sara pour toujours. Je sais maintenant que sans les quatre d'alors je serais perdu. Je ferai n'importe quoi pour eux, je ferai n'importe quoi pour les protéger, et je ferai n'importe quoi pour les rendre heureux. Je ferai tout pour les garder avec moi.

Sara veut aller dans un centre commercial pour plus d'articles. Elle dit en riant. "Je cherche quelque chose de spécial pour emballer votre cadeau de mariage." Bien sûr, ce que veut Sara, j'essaierai toujours de m'assurer qu'elle l'obtienne. Et Jewels convient que quelques objets spéciaux sont nécessaires pour tous.

Quand nous arrivons au centre commercial, Jewels m'envoie des smoothies pour tout le monde pendant qu'ils achètent de la lingerie. En me souvenant de samedi après-midi à quel point Little Bobby était beau, j'attends avec impatience tout ce que les filles décident d'obtenir, je sais à quel point il est amusant de déballer ces jolis corps de leurs jolis emballages.

Au bout d'un moment, ils ont fini de magasiner. Nous prenons à emporter et le ramenons au penthouse. Alors qu'ils étaient assis pour manger en regardant la télévision, un film apparaît et Jewels le reconnaît immédiatement. "Bobby n'est-ce pas le film que tu as produit ?"

Je souris et dis. "C'est le film que Janet et moi avons vu lors de notre premier rendez-vous. La plupart des gens pensent que j'étais le producteur exécutif, mais je ne l'étais pas. J'ai dirigé la majeure partie du capital du film. Le producteur exécutif a mis son nom en bas. par le montant du capital pour les positions sur la liste des producteurs. Je lui demande pourquoi il a fait cela. Il a dit que ma mère s'était arrangée de cette façon juste pour que certaines personnes supposent que j'étais le producteur exécutif. Lui et ma mère avaient été amis for a very long time and they loved putting me on the spot."

Jewels giggling. “I know that Janet thought you were the executive producer. She never had an idea about how much money you made from that movie.”

“If I remember right it was around 40 million, that's also when I figured out how to really make money. I would give people the opportunity to make themselves rich, by being a silent partner they can work at something they loved. And I could help them get started and expand and set back, get repaid plus a percentage of the profit. By helping others I've help myself, more than I could ever have done alone.”

Jewels again giggling. “Knowing you that make perfect sense, you love helping people. It's perfect for you sit back and let them do most of the work, with you only given them the opportunity to work."

“Yes I just kept doing it over and over, and each time the amount of money that I made kept getting larger every year, till I'm making tons of money. But I just don't set back I make sure they could continue what they want to do, I coach them when they needed, I counsel them and educate them. In short I help them be successful which made me very successful. ”

We’re all cuddling on the couch, and watching the movie, enjoying each other's company. The movie is over around 10 PM and we have a very big day tomorrow. We decided to shower and go to bed, as I step into the shower Sara and Jewels are entering the bathroom dropping their robes they enter the shower with me. “I thought you were not going to get me excited before tomorrow night.”

Sara begins. “I really need to talk with you, Bobby. You and Jewels are going to be parents again, which got me thinking, we will be married tomorrow. I don't want to wait till I'm eighteen to be a mother. Because we will be married I can have a child sooner, I was thinking three months after we know for sure that Jewels is pregnant, we should start trying as well.”

A smile crosses my face as I pull Sara into a loving kiss. “So when you're about seventeen you will be giving birth to our first child."

Jewels steps forward and hugs us both. “That way is our two children shouldn't be more than three to maybe five months apart. They will be siblings and playmates I've had a lot of experience with the twins which would make it easier.”

“Have you two talked this over with Little Bobby and Morgan?" I asked wondering if on the last to know.

Sara answers. "Only vaguely, I did not mention any details or time frame."

“I'm for it, how do the twins feel about it?” Before Sara or Jewels could answer, the twins burst into the bathroom saying. “Go for it Bobby. We would love to have some babies to love too, even if they’re our siblings. We will still act like mothers to them.”

For very happy women is now standing in the shower with me. I quickly go through the scenario in my head. “Sara and Jewels are going to have children within a year of now. Soon after the twins will be sixteen, I still want to wait till the children are around two years old before having more. That means the twins have to wait until they are either seventeen or nineteen.”

Twins say in unison. "Seventeen”

Jewels looks me in my eyes. “I can't blame them for being impatient. Let them wait till they're eighteen that way the kids will be only around three when the twins are pregnant.”

I look to the twins who are a little distressed by their mother statement. So I point out the bright side of the extra time they will have to wait. “That gives us another year of fun together.” This brightens their mood slightly.

Jewels points out. “If we wait three years between each set of siblings the twins will be twenty-four when they get pregnant for the second time.”

We are definitely agreed on having two children by each woman, if someone doesn't have a set of twins. But I see the twins’ displeasure growing, and can understand why. “What if we only waited two years between children? I know that would put the twins at seventeen and twenty-one when they are pregnant. With that give you enough time to fully recover between children?”

Little Bobby addresses Jewels. “Mom, we will be older than you when we have our first child, older then Sara as well. Once were sixteen, Dad won't be in any trouble if we get pregnant. We just won't tell anyone who the father is." Morgan shakes her head in agreement.

Jewels turns to hug our two daughters. “Are you sure you want too?”

I point out to Jewels. “Jewels they still have two years to wait by the time they should definitely know."

Little Bobby and Morgan say in unison. "We know now, were not going to change our minds.” I smile hoping that they never do.

Jewels giggles a little. “Well I see the stubbornness runs in the Winfield line. After your sixteenth birthday we will see about just when we can get your birth control removed. Bobby you just agreed to impregnate your underage daughters."

I know now that I can legally marry Sara because she is not my daughter by heredity, but I raised her as my daughter part of me still feels like her Dad. I'm definitely an incestuous pervert of a father. I have come to terms with that. "Why should I stop with just one?" I pull Sara to me giving her a kiss, then pulled Little Bobby and Morgan in turn getting each a kiss. Turning to Jewels I kiss her as well; you have to remember she was my sister-in-law when I first made love to her.

Jewels rubs her stomach and says. "Why indeed.”

Somehow I feel not only agreed to impregnate my two daughters but to carry this type of relationship to any other daughters born to me. I'm not sure if that scares me or not only time will tell. If they're like their older sisters, no I don't want to think about that at least not for another fourteen years.

We wash each other playfully, teasing with fingers even though we have agreed not to I have a raging hard on that needs to be relieved. What Sara and Little Bobby gave me this morning won't be enough I need to have all four of them. I pull Jewels to me raising one of her legs while kissing her passionately, I feel a hand wrap around my cock. The hand pumps my hard on and moving it to rub Jewels’ Clit. Jewels moans into our kiss. Jewels couldn’t stop herself either she throws her legs around my hips. Sara is the one holding my cock she says. “Lift her up a little more.” I raise Jewels high enough to easily latch onto her breast, and just begin nursing onto her hard nipple. Sara has me at Jewels opening to her vagina. “Oh yes Bobby fuck me, fuck your wife." Jewels requests, and I will not deny her.

“That's right you're my wife, you all are. We said our vowels yesterday; we need to consummate our marriage now." With that I lower Jewels onto my hard cock, it slips easily into her.

Jewels is moaning as I lower her. “Yes husband I am your wife."

Went Jewels is nearly fully impaled Sara, Little Bobby, and Morgan cheer. “Yes husband fuck us.”

Jewels was bouncing rapidly on my cock she is very near her orgasm, this reminds me so much of when I got her pregnant the very first time. We been making love like this had set down trying to extend our lovemaking only too climax with me deep within her. Suddenly she wails loudly. “OH GOD YES BOBBY I'M CUMMING COME WITH ME FILL ME UP." Of course this drives me over the edge not being able to deny her anything. Her pussy is hotter than I've felt since I got her pregnant the first time. I fire rope after rope of hot fertile semen deep into her womb, where it will find an egg just waiting for it. I know now that Jewels will be pregnant by morning. Wrap tightly to each other as our spasms drive each other’s climax higher. As our breathing becomes normal, Jewels face is smiling brightly. “Now I know for sure I’ll be pregnant soon.”

I raise Jewels off my still hard cock; she slides down my body till her feet reach the floor. She is slightly surprise that my cock hasn't lost any of its stiffness. Seeing my still hard cock Sara takes Jewels place. Jumping onto my hips and raising herself over the head of my cock. Morgan grabs my cock and lines me up to Sara’s vagina; feeling by cock in place Sara lowered herself. Once she's fully impaled she begins to bounce rapidly. She is excited as I've ever seen her. In just a few minutes she is beginning to orgasm. “OH GOD YES BOBBY I'M CUMMING COME WITH ME FILL ME UP." She screams the same words her sister did. Sara spurts and I again cum quickly, not wanting to deny her. Her cunt is as hot as Jewels. I know Sara is pregnant as well. I didn’t feel bad about it; I love her too much to deny her anything. We’re clinging to each other till our breathing becomes normal. Realization strikes Sara that instant, still fully impaled on me, leaning back just enough to slide her hand onto her belly. Sara’s eyes were overflowing with tears of pure joy; she slams forward trapping her hand between us. She leans in to kiss me which I eagerly return. Jewels immediately understands she too felt the new life within her; both women have become pregnant only moments apart.

Sara then whispers in my ear. “Congratulations Daddy we’re going to be parents."

I whisper back. “I know." The brightest smile covers my face, along with tears of joy.

Little Bobby is slightly impatient for her turn not understanding what's happening between me and Sara. “Don't hog him all night, Sara.”

Sara tells me. “Well give your daughter a good fuck; just don't get her pregnant too.” With that she raises off my still hard cock.

Little Bobby seeing my hard cock steps in front, once Sara has moved to the side she jumps onto my hips and raise till I grab one of her hard nipples in my mouth, nursing from her as well. Morgan again lines us up, Little Bobby feeling my hard cock in place sinks down taking all of me in one fast movement. She holds there fully impaled looking into my eyes. I see the love radiating from her soul; I know she sees mine for her. She pulls me into a passionate kiss, when we break for air she begins to bounce rapidly. Within a few minutes she too will reach orgasm this will be my third if I can. Her cunt feels hot as well. She begins her orgasm, as she slams down hard into me. Little Bobby is screening her passion. “OH GOD YES I'M CUMMING FOR YOU HUSBAND.” I’m pumping into her hard to give her a strong orgasm; I know it is working because I feel her spurt. She is coming all over me.

Little Bobby is shaking hard nearly slipping off me, but I grab her ass keeping her from falling. I continue to pump hard in her, but I am unable to bring myself to orgasm, although Little Bobby orgasms again spurted over and over. Finally she moans. “No more, husband I can't take anymore."

I slowed to a stop still fully impaled into my daughter. She's breathing very hard in her afterglow; I cuddle to her till her breathing becomes normal. She has a slightly disappointed look not getting a full womb of my incestuous cum. I whisper into her ear. “I need to play with you longer. I can't get you pregnant tonight too.”

Her head turns quickly to look at her mother and Sara as both gently hug their own stomachs cradling the unborn children within. She pulls herself off me, and walks over to her mother wrapping her into a loving hug. Morgan, not knowing what I said the Little Bobby, jumps onto me wrapping herself around my hips. She raises herself until I latch onto her breast. Sara comes to our aid, aiming my cock. Morgan like her sister impaled herself fully. I'm kissing passionately as Sara repeats. “Give your daughter a good fuck; just don't get her pregnant too.” Morgan hearing Sara’s words turns to her. “Are you?”

Sara smiles brightly. “Yes I'm sure I am.”

Morgan smiles and looks to her mother. She recognizes the glow seeing Little Bobby hugging her, she knows that Jewels and Sara both are carrying my unborn children. As she turns back to me tears of joy run down her beautiful face. “Will it be like that for me too?”

“I hope so, but not tonight. I need you when your mother and Sara cannot.” I simply pump into her a few times to finish my idea.

Morgan giggles then whispers into my ear. “Daddy my pussy is all yours.” With that she begins to bounce rapidly. Within a few minutes she is lost in our lovemaking as her orgasm hits her. She screams. "OH YES MY HUSBAND I LOVE YOU." I'm as hard as I ever remember being but not near to having an orgasm. I pump into her sending her orgasm in to a new level of intensity. Morgan orgasms and spurts over and over till she to moans. “No more, husband I can't take anymore."

I slow to a stop. I am holding Morgan to me, cuddling her until she is fully recovered. She then moves off walks over and hugs Sara, we all have joyful tears as I joined the women. I am hugging them all to me, as my joyful tears are falling. My dick has done its job tonight two of my wives are pregnant; I know this without the aid of any test.

We finish our shower, and prepared for bed not like last night everyone slept together. Sara and Jewels are cuddled next to me with Little Bobby cuddled to Jewels, Morgan cuddled to Sara. That night I dreamed of children playing in a home I did not recognize, Sara, Jewels, Little Bobby, and Morgan all with children calling them mama, and calling me daddy. The sense of joy filled my dream and the children as they laugh and play at my feet. My wife's kiss me as our children giggled, then I took each child to their bed for the night, putting each to sleep from youngest to oldest, kissing them lovingly good night. I ended the dream knowing each child’s name, and just how happy my future should be.

In the morning we were awakened as my cell phone rang receiving a call from Mike. “Good now you're finally up, I need you to go to the courthouse with Sara and Jewels. A paralegal we'll meet you there with all the necessary paperwork. I pulled some strings and they will put you in just before they're supposed open, you need to be there at least ten minutes before nine.” I'm not even sure how I got out of bed. Mike's words are burned in my memory. Mike continues. “Bobby you got that? Sara and Jewels, ten minutes before nine, courthouse.” I repeat what he just said.
At 9:05 AM Sara, Jewels, Little Bobby, Morgan, and I leave the courthouse with one marriage license in hand. We got back to where we parked Sara got in with Jewels, Morgan and Little Bobby got in with me. The girls had arranged this so Sara and Jewels had private time together before the wedding. While we’re driving to the restaurant, I call Mike to inform him that we have the license. We should be at the restaurant in ten minutes. He informs me that it's been moved, three blocks away at a church called St. Michael's. He has two parking spaces held for us. I called Jewels to inform her of the change. At 9:20 AM we pull into St. Michael's parking lot. After parking where indicated, we walk into the church. Entering the church I recognize the priest on several occasions I have helped him out with fundraisers. Father Pat was his nickname. “Hello father Pat.” I greet him. For the past few years I've helped Father Pat, from toys at Christmas and every other thing that came along.

“Robert what is this I hear about you getting married in a restaurant, and to this angel here.” Father Pat gives Sara hug. Its then that I noticed the church is fully decorated for a wedding.

Roberto and his wife are there to greet us as well. I greet them. “Roberto your Juliet has done an outstanding job.” Roberto quickly translates for me, Juliet smiles warmly. I know she speaks English when she wants to. But they continue this game with Juliet only speaking Italian around Roberto.

Adam is there a pulls me into the grooms’ dressing room, as Sara is ushered into the bride’s dressing room. There is a knock on the door and Little Bobby is there with my tux in a suit bag. That's when I know how nervous I am. She needs to go back to get dressed herself after dropping off my tux.

Adam smiles at me and says. “You better hurry up and get changed.”

I quickly change into the tux and standing barefoot as Adam polishes my new shoes. “I knew you would forget to do this.” He says shaking his head, and handed me my socks. He too has a tux ready, and I smile at him knowing he will stand with Mike and me today. He smiles and said “Sara asked me to stand with you and Mike.”

I Noticed that there's another suit bag there's well. It must be Mike's. Just then Mike walks in smiling at Adam he asked. “Which one is mine?”

Adam seen that I was nearly ready, set down the shoes. Adam opens each bag handing Mike his tux. “Sara called me yesterday a little after you left to ask if I can make two more tuxes for today. One for Mike and one for me, she said her Uncle Dick had one.”

Like Mike and Adam, Sara’s uncle Dick was not truly any relation to her or me. But had been a friend for many years another person who I helped out in turn had helped me as well. Hadn't talked to him since all this started, if he's going to be here I'm sure Sara had explained it all to his liking. At about 9:40 AM Uncle Dick walked into the dressing area along with two other men. Mike, Adam and I both shake Dick’s hand. I tell him. “I didn't think you would have time for a wedding.”

He laughs and says. “I had to move six appointments to make time for this, I'm afraid I can't stay for anything but the wedding itself."

9:57 AM we all take her places before the altar. In three minutes exactly the wedding March begins to play, first Morgan then Little Bobby step out onto the aisle to march to the altar after several seconds Jewels and Sara step out to march as well. The girls are truly stunning, the dresses are full length but show off their figure their hair had been done, and just the right amount of makeup applied. Sara in her wedding dress looks even more angelic than ever. Nearly takes my breath away as they get closer, even though the church is completely full I only see my four beauties. All four of them are lined up a crossed from me. Father Pat reads the wedding vowels using the standard lines. Soon Father Pat gets to the point where he asked Sara if she takes this man. Just as the girls had rehearsed, Sara hesitated and the three of them said I do in unison and Sara quickly said I do. I said my I do on time then we kiss, I did realize that they had been a photographer taking pictures the entire time. Before we could turn and leave two large men push into the church. The four men that came with Uncle Dick, reactive to the threat before the two realized it they were on the ground and handcuffed. Two patrol cars were there in less than a minute. The two had been armed, and uninvited not a good thing to show up at a function with the governor there.

Five minutes later after Sara got a hug from the governor, Uncle Dick, had to leave. He promised to find out what those two wanted. They were completely surprised that he was there.

Course I was completely surprised by how many people were there, recognize a lot of their faces as people I had helped start businesses. It wasn't until we went into the reception hall of the church which was quite large that truly got an idea of just how many had come to the wedding. Around 350 people had come to celebrate our marriage. Sara and I gave a speech thinking everyone for coming, and a special thank you to Mr. and Mrs. Roberto Rolteli of Roltelies’ restaurant. Sara hugs Mrs. Rolteli in thinks for such a great job in so short a time. Of course I think Mark from Mark’s Flowers and Rebecca from Rebecca's fine jewelry. It turns out everyone that was going to go to Sara's party is here at the reception. We have the Hall until 6 PM tonight. At 12 PM I get a call from the Jaguar dealership about Sara’s new car. I had them take it to the house and drop the keys off there as well.

At 1 PM I got a call from Dick, the two men were private investigators hired by the Doctor Bastard. They claimed they would be rescuing Sara from an abusive father. When it was explained the governor was part of the wedding party the two quickly pointed everything back to the doc. Dick was happy to inform me that he had him picked up and charged with attempted kidnapping. Not five minutes after talking to Dick he was on the air given a special news update and speech.

I told Jewels what happened she nearly ripped the sides of her dress laughing so hard. The Twins had a similar reaction to the news. Sara's reaction was one of relief, I was just hoping someone else wasn't pulling the strings and would be trying a different way to come at Sara. I guess is where the bulk of the $700,000 went to. Him hiring private investigators in paying enough that they didn't ask questions.

All the usual things that happened at a wedding reception we did. Everything went well from then on, and soon it was time to head home, Sara still in her wedding dress and I’m still in my tux drove home. On the edge of the city Sara reminded me that Mrs. Winfield was to get to drive the rest of the way home.

“You sure you can in that dress?” J'ai demandé.

“If that wedding we had could be pulled off in 24 hours. I think I can manage.” Sara says confidently. So I pull over and let Sara drive us home. Which she does excellently not missing a single turn, or have any trouble with her driving. Jewels is there waiting on Sara and I, it's been so fast that I haven't given her a key yet, actually all I need to do is tell the house to open up for Jewels. Set a voiceprint for her to do so.

When Sara stops by Jewels’ new SUV you couldn't see the new Jaguar behind it, but I knew it was there and Jewels was dying to let Sara see it. As soon as Sara opened her door Jewels backed up a car length or two giving Sara her first view of her birthday present. I swear she jumped higher than the truck upon seeing her Jaguar she was so excited. “IS IT REALLY MY NEW CAR?” She screamed.

“Yes Love, it’s yours! That’s your birthday present.” I'm smiling brightly at Sara's happiness and excitement.

Articles similaires

Dans la famille (partie 5)_(1)

« Voulez-vous de la compagnie ? » Cam passa la tête sous la douche. Je la regardai à travers des yeux plissés alors que je retirais mes cheveux mouillés de mes yeux. La Belle au bois dormant est enfin debout. ai-je taquiné. Elle laissa échapper un petit rire et ouvrit la porte vitrée. Tu dois perdre la serviette tu sais. dis-je en regardant la serviette qu'elle serrait si fort contre son corps. Elle entra et jeta sa serviette par terre à l'extérieur. Il y avait de la vapeur dans la douche donc je ne pouvais pas vraiment la voir clairement, mais je pouvais la...

1.1K Des vues

Likes 0

Toucher - Chapitre 2

Toucher - Chapitre 2 Les choses se gâtèrent rapidement, Kelly et moi venions de faire l'amour ensemble sans vraiment savoir pourquoi nous l'avions fait. Était-ce parce que je suis tombé sur elle et qu'elle ne voulait pas m'arrêter ? Mais alors elle participait tout autant... Je n'arrivais pas à comprendre. Nous avons essayé de nous parler juste après mais nous nous sentions tous les deux bizarres l'un avec l'autre, c'est pourquoi je ne l'avais jamais draguée auparavant, je savais que cela ruinerait notre amitié. J'ai essayé de sortir de là aussi vite que possible sans avoir l'air d'un abruti complet. Je...

1K Des vues

Likes 0

Première fois_(3)

C'était au printemps 1999 et j'étais en terminale au lycée, je venais d'avoir dix-huit ans. J'étais dans l'équipe de volley-ball, en bonne forme physique et prêt à affronter le monde. Nous venions de gagner notre premier match et après un discours d'encouragement de l'entraîneur Azzerelli, il nous a envoyé aux douches. Je m'étais souvent retrouvé excité dans les douches après l'entraînement pendant que je regardais les autres se doucher. Je les regardais comme j'avais la tête sous le jet d'eau, donc ce n'était pas évident. OU alors j'ai pensé. L'une des filles de mon équipe était plutôt sexy, mais ne semblait...

649 Des vues

Likes 0

Soumission de la mère - Chapitre 12

Alex Morgan regarda autour de son dortoir, la pièce dans laquelle il avait passé les dernières années. Il avait pas mal de bons souvenirs ici, mais il y en avait un qui était exceptionnel. Quand son ami George l'avait poussé à créer un profil pour l'application de rencontres. C'était là qu'il avait rencontré la femme qu'il aimait maintenant, qui se trouvait être sa mère. Quand il s'était pointé aujourd'hui, George était content de le voir. George était beaucoup moins heureux d'apprendre qu'Alex déménageait et allait terminer ses études en ligne. Qui va m'aider quand j'ai des problèmes avec les filles, a...

1.1K Des vues

Likes 0

LA FILLE VAMPIRE 2

Angelina a couru de toutes ses forces après avoir atterri au sol. Il était 3h30 du matin. Le soleil se lèvera à 5 heures et elle doit rentrer chez elle aussi vite que possible. Elle regarda Michelle. Elle voulait cette fille depuis qu'elle l'avait vue jeter un coup d'œil sur Abilene. L'odeur de sa douce chatte flottait avec elle, la rendant follement excitée. Après une demi-heure à esquiver des bâtiments, des carrefours et des ruelles, Angelina est finalement arrivée chez elle. Elle se dirigea rapidement vers le portail, qui s'ouvrit tout seul, sachant que la maîtresse de maison était arrivée. Elle...

213 Des vues

Likes 0

Stéphanie - Juste quand les choses ont changé Pt. 2

Alors que je marchais jusqu'au manoir, la nuit dernière n'arrêtait pas de jouer dans ma tête. Je voulais juste rencontrer le chien, alors je me suis laissé entrer dans le chenil. Puis avant que je m'en rende compte, il m'avait assommé et me reniflait. Puis il a déchiré ma culotte et a commencé à me lécher la chatte, me poussant à l'orgasme contre mon gré. Quand j'ai pensé qu'il avait fini, il a sauté sur mon dos et m'a violée. Mais le pire, c'est quand je me suis laissé aller et que j'ai commencé à en profiter. Je me suis réveillé...

1K Des vues

Likes 0

Découvrir que je suis gay partie 3

Alors quelques jours plus tard, après avoir rompu avec Lizzy, je m'habituais à l'idée d'être à nouveau célibataire. Quand j'étais à l'université en cours avec McKenzie, il a commencé à s'asseoir à côté de moi et a dit Est-ce que Lizzy et toi avez rompu parce que je vous ai embrassé? J'ai regardé McKenzie et j'ai dit Non, la raison pour laquelle Lizzy et moi avons rompu, c'est parce que j'aimais t'embrasser. Après avoir dit que je me suis levé de mon siège, j'ai ramassé mon sac et je suis allé sortir de la leçon pendant que je marchais, mon professeur...

982 Des vues

Likes 0

Réunion excitée (partie 5)

(Voici la dernière partie écrite jusqu'à présent, je posterai le reste quand j'y arriverai.) Mes bras enroulés autour d'elle, je tenais son corps près du mien alors que nos deux orgasmes diminuaient. Je pouvais sentir son cœur battre plus lentement contre ma poitrine et sa respiration contre mon cou prendre progressivement un rythme normal. Elle se blottit contre le creux de mon cou et embrassa mon épaule. Un bras tenant toujours son corps, j'ai passé mes doigts dans ses longs cheveux et j'ai embrassé le haut de sa tête. Elle a ensuite levé la tête, embrassant mon cou et j'ai embrassé...

745 Des vues

Likes 0

Chute céleste - Chapitre 5-6

Chapitre cinq Extraits du passé L'immortalité, idée éblouissante ! Qui t'a imaginé le premier ! Était-ce quelque joyeux bourgeois de Nuremberg, qui, un bonnet de nuit sur la tête et une pipe en argile blanche à la bouche, s'asseyait devant sa porte par une agréable soirée d'été et réfléchissait dans tout son confort, qu'il serait tout à fait agréable, si, avec une pipe inextinguible et un souffle sans fin, il pourrait ainsi végéter pendant une éternité bénie ? Ou était-ce un amant qui, dans les bras de sa bien-aimée, pensait la pensée d'immortalité, et cela parce qu'il ne pouvait rien penser...

715 Des vues

Likes 0

Jours de rencontres

C'était une belle journée à Woodrow Wilson High, situé dans le nord de la Californie. (Quel endroit étrange pour nommer cette école là-bas). Je m'appelle James Carter. Je suis un athlète régulier, j'ai joué dans presque toutes les équipes. Je suis entré dans ma première année de lycée, les hormones à leur apogée. Malheureusement, je n'étais pas le meilleur avec les femmes. Je pouvais parler avec eux, être cool avec eux, mais je ne pouvais jamais leur demander de sortir avec eux. J'ai essayé de changer ça bientôt. Je suis entré en première période, fatigué comme l'enfer, mais je fais quand...

609 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.